Destinations

observer-les-baleines-a-maui-hawaii

Observer les baleines à Maui

Quelques conseils pour que votre expédition d’observation des baleines soit une expérience inoubliable.

Chaque hiver, de décembre à avril, entre 10 000 et 12 000 baleines à bosse du Pacifique Nord effectuent le voyage de six semaines au sud de l’Alaska pour se prélasser dans les eaux chaudes d’Hawaii.

Elles sont ici pour donner naissance à de mignons petits baleineaux. Et le spectacle se déroule à quelques kilomètres au large des côtes de l’île de Maui. C’est l’un des spectacles les plus fascinants de la nature, que d’observer des baleines dans leur milieu naturel.

Cependant pour que votre voyage d’observation des baleines à Maui soit une expérience que vous n’oublierez jamais, voici quelques conseils que vous pourrez utiliser lors de votre prochain voyage hivernal sur l’île.

1. Vous pouvez voir les baleines du rivage, mais il est aussi possible de réserver des excursions.

Même si vous pouvez distinguer des baleines au loin tout en marchant sur la plage, si vous voulez vraiment profiter d’une véritable séance d’observations de baleines, l’idéal c’est de réserver une excursion afin de pouvoir admirer les baleines à partir d’un bateau.

L’avantage de l’excursion en bateau c’est que vous pourrez bénéficier des conseils des naturalistes. Ils sont présents sur le bateau, et peuvent tout vous expliquer sur ce mammifère marin.

2. Plus tôt c’est généralement mieux, mais chaque jour est différent!

Les conditions météorologiques typiques des alizés à Maui garantissent des matins calmes et des après-midi venteux, surtout lorsque vous êtes sur l’eau.

Comme vous pouvez l’imaginer, il est plus facile de repérer les baleines quand l’océan est calme. Cependant, il existerait une théorie selon laquelle les baleines ont tendance à faire surface plus souvent quand le vent leur chatouille la peau. La vérité scientifique à ce sujet fait encore l’objet de débats, mais le trajet en bateau est tout simplement plus confortable au petit matin, quand l’océan est tranquille.

3. Choisissez la bonne embarcation!

Assurez-vous de choisir le type de navire le mieux adapté à vos envies. Il existe de petits bateaux pneumatiques de type zodiac qui peuvent vous emmener rapidement à l’endroit où l’action se déroule. Avec ce type d’embarcation, vous pourrez vous approcher de l’action. Cependant, si vous voyagez avec des personnes ayant des problèmes de cou ou de dos ou des jeunes enfants optez pour une embarcation plus stable. Il existe également des catamarans qui offrent plus d’espace et notamment des espaces intérieurs fermés et ombragés. Cela dit, la promenade sera moins intime, puisque généralement, il y a une horde de touristes.

4. N’oubliez pas de regarder derrière vous.

De nombreux naturalistes recommandent d’utiliser le bateau comme une horloge, 12 heures étant placées à l’avant et 6 heures à la poupe. Souvent, on a tendance à vous faire regarder principalement entre 9 h et 3 h, cependant il arrive que les baleines fassent surface juste derrière vous. Donc pensez à regarder aussi du côté de la poupe du bateau. Gardez les yeux bien ouverts.

5. Restez au-dessus du pont et gardez les yeux sur l’horizon.

Personne ne veut aller observer les baleines à Maui avant de finir par avoir le mal de mer. C’est un moyen infaillible de gâcher un voyage. Pour éviter la maladie et les nausées, vous devez donc rester au-dessus du pont et garder les yeux sur l’horizon.

Essayez d’éviter de regarder le sol, évitez les petits espaces fermés. Si vous êtes sujet au le mal de mer, pensez à prendre des médicaments préventifs ou des suppléments naturels, comme le gingembre.

observer-les-baleines-a-maui-hawaii

BONUS. Rechercher, c’est bien, mais n’oubliez pas d’écouter.

Croyez-le ou non, souvent lorsque vous observez les baleines à Maui, vous pouvez entendre les baleines avant de les voir. Les rorquals à bosse ont des poumons de la taille d’un petit véhicule et tout l’air est évacué par des trous à peine plus grands qu’une assiette. Ce type de respiration produit un son puissant. N’oubliez donc pas d’ouvrir également vos oreilles lorsque vous êtes à la recherche de baleines.

 

10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebec

10 cabanes dans les arbres à louer au Québec

Je ne m’en cache pas je suis une véritable admiratrice de tout ce qui est cabane dans les arbres. Je trouve ce type d’hébergement absolument fantastique. Si vous êtes comme moi et que vous adorez également ce type de logement, voici une sélection de 10 cabanes que vous pourrez louer cet été au Québec.

Kabania – Notre-Dame-de-la-Merci

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecKabania – Notre-Dame-de-la-Merci

photo: @kabania.hebergement

La cabane Kabania est situé a environ 1h30 de Montréal, dans la région de Lanaudière.

Perchée dans les arbres cette cabane  est idéale pour les aventuriers les plus douillets. Ces cabanitas sont un bon compromis entre le côté camping et le côté chambre d’hôtel. Notez tout de même que cette cabane est accessible toute l’année. Ainsi hiver comme été vous pourrez profiter du lieu.

À partir de 71 $ par nuit.

Les Toits du monde – Nominingue

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecLes Toits du monde – Nominingue

photo: les toits du monde

La cabane les toits du monde est située à Nominingue, dans la région touristique des Laurentides à environ 193 km de Montréal.

Ce chalet quatre saisons est perché après de 15 m de hauteur. Dans une forêt de sapins d’érable et de bouleau jaune, cechalet surplombe littéralement la forêt. Il offre une vue insaisissable !  Pour y accéder, il faut emprunter un pont suspendu.

La bonne nouvelle c’est qu’il est possible de faire de cette cabane son repère … Et ce été comme hiver ! Cette cabane dispose de tout le confort souhaitable. En effet, à l’intérieur il y a un coin nuit, mais également un petit coin-cuisine qui vous permettra de préparer de délicieux mets, ainsi qu’une salle de bain avec douche et toilettes, s’il vous plait !

Cette cabane a une capacité maximum de quatre personnes et les tarifs commencent à partir de 130 dollars la nuitée

CIME Aventures – Bonaventure (Gaspé)

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecCIME Aventures – Bonaventure (Gaspé)

photo: @cimeaventures

Dormir dans les écolodges de Cime Aventure en Gaspésie

Située, dans un centre de villégiature, cette cabane comporte deux grands lits queen. On peut donc y séjourner à quatre personnes. Ici encore, bien que cette cabane soit perchée au milieu de la forêt, le confort est au rendez-vous. En effet cet écolodge comporte l’air conditionné et même le chauffage.

Pour y séjourner, il faudra débourser environ 120 $ par nuit.

Parc Aventures Cap Jaseux – Saguenay–Lac-Saint-Jean

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecParc Aventures Cap Jaseux – Saguenay–Lac-Saint-Jean

photo: @capjaseux

Passer la nuitée sous un dôme dans le Parc Aventures Cap Jaseux au Saguenay Lac-Saint-Jean.

Ce dôme d’un diamètre de 20 pieds est complètement aménagé et isolé. Ainsi sous cette bulle vitrée vous pourrez contempler les étoiles le soir tombé. Le dôme peut accueillir quatre personnes c’est donc idéal pour y aller entre amis, en couple ou encore en famille. Voici quelques photos qui te convaincront sans doute de réserver une nuit ou deux cet été.

Pour profiter d’une nuit sous les étoiles, il faudra tout de même débourser environ 215$ par nuit.

Les Refuges Perchés – Mont-Tremblant

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecLes Refuges Perchés – Mont-Tremblant

photo: les refuges perchés

Les refuges perchés du mont tremblant.

Ce refuge est perché sur deux gros rochers. Il est doté d’une terrasse sur le toit et l’accès se fait par un petit pont suspendu. Il peut accueillir jusqu’à six personnes. En effet il est doté de deux lits doubles et de deux lits simples.

Situé au milieu d’un parc ce refuge n’est accessible que suite à une randonnée pédestre ou suite à une balade en canot. Ainsi dans ce refuge perché vous aurez la paix. Si vous souhaitez séjourner dans cette cabane perchée, veuillez nous apporter que le strict nécessaire. Également,  prenez connaissance du principe dû « sans trace » promu par le refuge. Le personnel encourage les visiteurs à apprécier et à respecter la nature en minimisant leur impact sur l’environnement.

D’ailleurs dans cette même lignée, et dans ce même objectif de minimiser l’empreinte écologique tous les refuges du site ont été construits à la main en est utilisant du bois local est certifié durable par la certification FSC Forest Stewardship Council et avec des matériaux respectueux de l’environnement. Ici encore il est possible de réserver toute l’année !  Du bois de chauffage est disponible à la vente. Des bacs de recyclage et de compostage sont mis à la disposition de tous les refuges.

Les réservations commencent à partir de 199 $ la nuitée

Chimo Refuges – Saint-Sauveur

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecChimo Refuges – Saint-Sauveur

photo: chimo refuges

Vous pourrez également passer une nuit à Saint-Sauveur dans un des Chimo refuge.

Depuis la fenêtre bulle, vous pourrez observer la forêt. Cette cabane a la particularité d’être construite directement autour d’un tronc d’arbre dans le tronc traverse la pièce principale.

Le refuge peut accueillir jusqu’à quatre personnes et les tarifs commencent à partir de 125 $ la nuit.

 

Au Diable Vert – Glen Sutton

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecAu Diable Vert – Glen Sutton

@audiablevert

Vous pourrez également séjourner dans les cantons de l’Est à Glen Sutton au diable vert.

Le lieu propose des refuges pour le moins originaux tels que des cabanes perchées et des roulottes vintage. Voici une photo de l’une d’entre elles. Appelée Abénakis, cette cabane prend place sur les branches d’un érable centenaire. Il dispose d’un futon qui permet d’accueillir deux personnes.

Cette base de plein air comporte des dizaines d’hébergements. Alors, aller y faire un tour sur leur site web !

Les prix pour la cabane Abénakis commencent à partir de 119 $ par nuit.

Aventures Nord-Bec – Stoneham

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecAventures Nord-Bec – Stoneham

photo: aventures nord-bec

Vous pourrez également séjourner dans une cabane à Stoneham.

Situé à seulement 20 minutes de Québec en direction du Saguenay proche du pack et du national Jacques Cartier le parc aventure Nord-Bec est un petit coin de paradis. C’est l’endroit idéal pour les amoureux de la nature. Le site offre un petit chalet confortable situé non loin d’une rivière.

Il peut accueillir jusqu’à quatre personnes et les tarifs commencent à partir de 140 $ par nuit.

Les Chalets du Trappeur – Wentworth-Nord

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecLes Chalets du Trappeur – Wentworth-Nord

photo: les chalets du trappeur

Les chalets du trappeur sont si bien équipés que vous oublierez même que vous n’êtes pas dans un chalet traditionnel.

Le petit plus, c’est que vous aurez même accès au spa et au sauna de l’auberge située non loin de là.

Pour louer ce petit coin de paradis, il faudra débourser pas moins de 150 $ par nuit pour deux personnes.

Canopée Lit – Sacré-Coeur

logement-insolite-10-cabanes-dans-les-arbres-a-louer-au-quebecCanopée Lit – Sacré-Coeur

photo: canopée lit

Enfin vous pourrez également si séjourner dans le Canopée Lit à Sacré-Coeur.

Le site offre une douzaine de cabanes dans les arbres. Le chalet d’accueil propose même des jeux de société.

Pour séjourner dans cette cabane pouvant accueillir 4 personnes il faudra débourser 145 $ par nuit.

 

 

MauiBrewingCo-BigSwell-IPA-Nick-Dubitzky

Visiter la brasserie Maui Brewing Co. à Kihei

Vous le remarquerez sans doute suite à vos visites dans les supermarchés, Maui étant une île au milieu du Pacifique, elle a plutôt tendance à mettre de l’avant ces propres produits. C’est le cas notamment de la bière. Maui dispose d’une brasserie qui propose d’excellentes bières artisanales. Rien de mieux pour se rafraîchir après une journée à la plage.

Mais ce qui est vraiment cool, c’est qu’il est également possible de visiter la brasserie Maui Brewing Co.

Située sur Lipoa Parkway dans le nouveau parc technologique et de recherche de Maui, cette brasserie ressemble à une version pour adultes de « Charlie et la chocolaterie », sauf que vous n’avez pas besoin d’un ticket en or pour visiter la brasserie de 4,8 hectares. Pour visiter la brasserie Maui Brewing Co tout ce dont vous aurez besoin, c’est une réservation en ligne, et un droit d’entrée de 15 $ par personne.

Depuis le début des activités, la brasserie de Maui a toujours privilégié l’approvisionnement local.

Maui Brewing Co. a été la première brasserie au monde à fabriquer de la bière avec de la noix de coco rôtie. Également la brasserie se sert des richesses de l’île et les incorpore dans ces bières. C’est également le cas des ananas et du blé fabriqué localement. Je trouve vraiment ça cool de s’approprier les techniques brassicoles et de les mixer avec fruits tropicaux qui poussent localement à Hawaii. Cela fait des bières aux saveurs vraiment uniques.

C’est également super de pouvoir voir comment la bière est fabriquée, mais c’est encore plus cool de savoir que l’établissement se soucie de l’environnement.

La brasserie Maui Brewing Co prend des mesures pour atteindre une indépendance énergétique de 100 % à mesure que l’usine évolue.

Cependant, elle privilégie l’usage de canettes d’aluminium au lieu de bouteilles en verre pour commercialiser les bières.

Selon eux, les canettes seraient en fait meilleures pour la conservation de la bière. De plus, les canettes que la brasserie Maui Brewing Co utilise sont fabriquées localement. Ainsi l’usage de canettes d’alumium permet de soutenir la main-d’œuvre et la fabrication locale. De plus, du point de vue de la qualité, une canette serait préférable pour conserver la bière. En effet, la canette d’alumium ne permet pas à la lumière de pénétrer à l’intérieur. Ainsi, cela évite également les éventuels dommages lié à l’oxydation. Les canettes peuvent également s’oxyder, mais à un taux beaucoup plus faible. En effet, il n’y a aucun moyen pour que l’oxygène s’infiltre dans une canette. Tandis que dans le cas d’une bouteille en verre à priori l’oxygène peut s’infiltrer à travers la capsule. Enfin, le dernier avantage mis en avant pour favoriser l’usage de canette en métal plutôt que les bouteilles, c’est que l’aluminium peut être recyclé indéfiniment là où le verre a une durée de vie plus limitée.

degustation-biere-locales-maui-BrewingCo

Après la visite explicative, place à la dégustation de bières!

Cependant, faites attention de ne pas vous laisser emporter par toutes les saveurs disponibles, si vous conduisez ensuite!

Lieu: 605 Lipoa Pkwy, Kihei, Maui, HI 96753

Horaires des visites: 11 h 30, 12 h 15, 1 h, 1 h 45, 2 h 30 et 3 h 15.

Une carte recense les mots de passe WiFi des aéroports du monde

Dans la vie je suis plutôt une voyageuse.

J’ai voyagé dans une vingtaine de pays et pourtant cette catégorie est jusqu’ici pas quelque chose mais en évidence sur le blogue. En 2018, j’ai décidé de lui faire un petit peu plus de place sur le blogue, en consacrant notamment plus d’articles liés à mes voyages.

Il y a quelques semaines je suis partie à Hawaii. Malheureusement à cause de la météo québécoise un peu capricieuse… il a fallu passer l’avion au glycol avant de décoller. Cette étape nous a mis en retard sur notre horaire de vol, et par conséquent nous a fait manquer nos 2 correspondances. À cause de cet incident météorologique, j’ai passé pas mal de temps à zoner dans les aéroports pendant mes correspondances.

Puis à mon retour, je suis tombée sur une carte interactive et collaborative qui met à disposition les mots de passe WiFi pour avoir accès à internet dans plusieurs aéroports dans le monde !

C’est Anil Polat un blogueur, et ingénieur en sécurité informatique qui a eu l’idée de créer cette carte.

Pour mener son projet à bien, il a mis ces abonnés à contribution en leur proposant de partager leurs mots de passe WIFI auxquels ils ont eu accès via une publication sur sa page Facebook.

https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1Z1dI8hoBZSJNWFx2xr_MMxSxSxY&hl=en_US&usp=sharing

Comment ça marche cette carte interactive ?

Il suffit de cliquer sur l’un des aéroports proposés pour voir apparaître les informations récoltées par l’ingénieur. Vous verrez ensuite si le réseaux est gratuit ou non, et où trouver une connexion (numéro du terminal, café, salon de compagnie aérienne…) et éventuel mot de passe nécessaire pour se connecter au réseau.

Mais dans de certains aéroports, trouver un réseau WiFi c’est tout une mission !

Alors t mettre la main sur un code pour patienter avant son vol peut s’avérer plus délicat.

Au total la carte qui regroupe les mots de passe WiFi de plus de 130 aéroports. Ainsi vous n’aurez plus à vous ennuyer à attendre!

Pour accéder à la version  hors ligne des mots de passe WiFi des aéroports du monde :  iOS http://apple.co/2b7BatI – Android: http://bit.ly/2dDeaaN

la-liste-des-indispensables-pour-partir-sur-la-route-de-hana

La liste des indispensables pour partir sur la route de Hana

La route de Hana est un trajet de près de 84 km, mais elle compte plus de 620 virages et 59 ponts. Elle traverse des forêts tropicales luxuriantes, des plages pittoresques et de nombreuses cascades. Avec autant de points d’intérêt naturels à découvrir tout au long du parcours, la route de Hana vous promet un voyage unique.

Cependant, voici quelques conseils avant de vous embarquer sur la route de Hana.

la-liste-des-indispensables-pour-partir-sur-la-route-de-hana

La route de Hana est vraiment un immanquable de Maui et de l’archipel hawaïen en général.

Il est donc important de prévoir sa visite lors de votre programme sur l’île.

1. Cependant, renseignez-vous la veille sur la météo.

En cas de pluie, il est préférable de reporter l’activité. Car bien que la route soit ponctuée de paysages sublimes, la route fait en elle-même partie de l’aventure. Ainsi, en cas d’intempéries, la visibilité sera moindre, et vous passerez à côté du spectacle. De plus, en cas de fortes pluies, les sentiers boueux rendront la route pas mal moins le fun. C’est pourquoi, préférez partir sur la route de Hana, un jour de beau temps.

2. Faites le plein d’essence avant de partir.

Le trajet est d’environ 84 km, alors faites le plein d’essence et vous serez tranquille.

3. Une bonne playlist.

La musique améliore presque toutes les expériences, alors préparez une bande-son digne de la route que vous allez traverser.

4. Un bon conducteur.

Un indispensable pour ne pas se sentir malade.

5. Prévoyez également crème solaire, lunettes de soleil et un chapeau.

Surtout si vous faites la route dans une voiture décapotable.

6. Des médicaments contre le mal des transports.

Au cas où votre conducteur n’est pas si formidable que cela.

7. Chaussures de randonnée.

Bien qu’il soit possible de passer toute la journée dans des tongs ou des gougounes, pensez à prendre des souliers de randonnées. Il y a des points de vue tout au long du parcours, et l’accès est plus agréable avec une paire de chaussures.

8. Répulsif contre les moustiques.

Si vous êtes sujet aux piqûres de moustiques, préparez-vous votre vaporisateur antimoustique.

9. Votre maillot de bain.

Certaines des plus belles plages que vous verrez jamais (Plage de Hamoa, nous vous regardons) ne vous attendent à votre destination finale.

10. Beaucoup d’eau !

Un indispensable pour rester hydraté.

Sans oublier votre caméra, histoire d’immortaliser des souvenirs des plus incroyables paysages, par exemple, la plage de sable noir Waianapanapa.

5 façons d’être touriste écoresponsable même à Hawaii!

Vous avez déjà brûlé des tonnes de kérosène pour venir passer des vacances à Hawaii? Rattrapez-vous, en adoptant l’attitude d’un touriste écoresponsable.

Vous pensiez-vous qu’être un touriste écoresponsable signifiait camper dans la nature? Pas nécessairement. Il existe de nombreuses façons simples pour voyager de manière responsable, en limitant son impact sur l’environnement.

L’écotourisme — ou les voyages écologiques — est de plus en plus populaire. Et de plus en plus de voyageurs recherchent des alternatives écologiques pour minimiser leur impact en voyage.

Voici 5 façons simples de limiter l’impact environnemental de votre voyage, sans compromettre vos projets de vacances au soleil.

Guide-touriste-eco-responsable-voyager-en-mode-zero-dechet

1. Apportez vos propres produits d’hygiène et de lavage.

Ainsi vous n’aurez pas besoin d’utiliser les petits échantillons individuels suremballés fournis par les hôtels. Cela vous permettra de réduire la quantité de déchets générée au cours de votre voyage.

2. Compenser vos émissions de carbone.

Les avions, les voitures et les salles climatisées émettent tous du dioxyde de carbone, ce qui contribue au changement climatique.

Pour compenser vos petits plaisirs que vous vous octroyez, vous pouvez acheter des « compensations carbone ». La compensation carbone consiste à contrebalancer ses propres émissions de CO2 par le financement de projets de séquestration de carbone par le reboisement de surfaces qui permettront la constitution de nouvelles forêts.

Par exemple, un vol aller-retour entre Montréal et Hawaii émet environ 2 tonnes de dioxyde de carbone par passager. Il coûterait environ 20 dollars à chaque passager pour compenser les émissions de carbone liées au transport. Pour calculer le coût environnemental de votre voyage en avion. 

Guide-touriste-eco-responsable-preserver-eau-electricite

3. Préserver l’eau et l’électricité.

Les eaux souterraines sont la principale source d’eau potable à Hawaii. Avec la croissance démographique de l’État, le nombre élevé de visiteurs et les ressources limitées en eau douce, la préservation de l’eau est essentielle.

Si possible favorisez les douches courtes; fermer l’eau pendant que vous vous brossez les dents.

Économisez de l’énergie en éteignant la climatisation, la télévision et les lumières lorsque vous quittez votre chambre d’hôtel.

Guide-touriste-eco-responsable-transports-en-commun-mobiliteGuide-touriste-eco-responsable-transports-en-commun-mobilite

4. Marcher, faire du vélo, du covoiturage ou prendre les transports en communs.

Les transports ont un fort impact sur l’environnement. Si possible, marchez, faites du vélo, ou prenez le bus. Toutes ces options permettront de minimiser votre impact sur l’environnement. De plus, vous brûlerez des calories et découvrirez les îles de plus près.

La compagnie de bus de l’île de Maui, à Hawaii, s’appelle Maui Bus. Elle comporte 10 lignes de bus et dessert la partie centrale et la partie Est de l’île. Elle dessert Hana, Haïku, Kahului, Kaanapali, Kapalua, Kihei, Lahaina, Napili, Paia, Waikapu, Wailea and Makena et Wailuku.

5. Acheter local

Enfin, optez pour des produits fabriqués sur place ou fabriqués sur l’île plutôt que pour ceux importés d’ailleurs. Baladez-vous dans les marchés de producteurs. Ainsi, vous ferez de belles découvertes.

J’espère que ces petites recommandations pour être un touriste écoresponsable trouveront écho également dans votre vie quotidienne.

check-list-pour-partir-en-camping-hiver-conseils-quebec

Les 10 indispensables du camping d’hiver

Check list pour partir en camping d’hiver

Parfois le camping d’hiver on en fait tout un plat ! Pourtant c’est pas si compliqué que ça !

Voici la liste des éléments dont nous nous servons pour aller camper en hiver :

Les indispensables du camping !

1. La tente

Contrairement aux recommandations des divers sites, nous ne disposons pas de tente 4 saisons. Il paraît qu’il est préférable d’opter pour une tente 4 saisons car elles seraient plus solides et mieux résistantes au vent et à la neige. Pour notre part on utilise des tentes basiques et cela nous convient amplement. Lorsqu’il neige pendant la nuit… et bien il est vrai que la neige s’accroche à la toile, et que le double toit s’affaisse un peu. Mais bon c’est pas si pire que ça ! Ça n’est pas dérangeant pour nous car on choisit tout le même les fins de semaine où le beau temps est présent ou du moins les fins de semaine où les tempêtes de neige ne sont pas programmées.

2. Le deuxième item important lorsqu’on va camper en hiver est le sac de couchage

Encore une fois on ne dispose pas d’un sac de couchage 4 saisons ultra performant. Mais on utilise simplement un sac de couchage standard en matière synthétique. Afin de ne pas avoir froid, on apporte également une couette que l’on dispose par dessus.

3. Troisième élément indispensable pour un camping est d’avoir un matelas ou un tapis de sol

Personnellement mon copain et moi utilisons un matelas autogonflant double. Je ne sais pas s’il s’agit du choix optimal, n’ayant tester autre chose, mais il est vrai que si la surface n’est pas plane, ou pas bien tassée en le sens.

4. De quoi vous faire à manger

Vous avez 3 solutions : la première, la plus simple et la moins couteuse : optez pour les sandwich… Pas besoin ainsi de transporter tout l’équipement ! La deuxième, vous faire à manger avec une simple grille sur la braise. Enfin, la troisième apporter un petit brûleur isobutane, car le butane et le propane standard ne fonctionnent pas lorsque le mercure décent sous 0 C.

check-list-indispensables-partir-en-camping-hiver-conseils-quebec-feu-de-camp-neige

Pensez également à avoir avec vous des allumettes ou un briquet, mais aussi à apporter une gamelle.

Comme on va souvent camper j’ai un petit couteau qui tranche extrêmement qui se plie et se glisse facilement dans une poche de jeans. Très pratique je recommande à tout les campeurs ! Couteau de camping ou pas penser à prendre quelques ustensiles de chez vous, comme vous allez sans doute vous vous restaurer ça vous évitera de dépenser de l’argent dans un paquet de 500 fourchettes de plastiques alors que quelques-unes vous suffiraient amplement !

5. De quoi manger et boire

Pensez plutôt plus que pas assez niveau nourriture : en hiver on se dépense plus.
N’oublier pas d’apporter de l’eau, car on se déshydrate vite l’hiver, mais pensez également à prendre de quoi vous réchauffer une fois la nuit tombée ! 😉 Cependant, si la nuit s’annonce froide, oubliez les bières et préférez une boisson qui ne risque pas de geler !

6. Une lampe frontale

La nuit tombe toujours tôt en hiver ! Bien que nos yeux s’habituent facilement à l’obscurité c’est préférable d’en avoir une, et de voir où l’on met les pieds une fois la nuit tombée.

7. Des raquettes ou des sacs poubelles et scotch !

On ne possède pas de raquettes mais je vous dirais que si vous avez la chance d’en avoir lu d’avoir quelqu’un de votre entourage qui en possède c’est une bonne idée que de les amener. Elles vous permettront de tasser votre emplacement de camping plus rapidement et vous seront bien sûr particulièrement utiles pour vous déplacer!

Si vous n’avez pas de raquettes à votre disposition… je vous conseille vivement la technique du sac poubelle pour garder vos pieds au sec !

Personnellement j’ai des bottes d’hiver qui sont plutôt chaudes mais lorsque je vais passer 24 à 48 heures dehors dans la neige… c’est indispensable pour moi d’avoir recours à cette technique. En effet, malgré qu’elles soient  plutôt étanche avec le laçage et les petits œillets il y a toujours de l’humidité qui finit par pénétrer l’intérieur. Alors certes ce n’est pas très esthétique mais dans le bois il n’y a pas grand monde qui se soucie de ça !

De plus si le fait de vous voir arpenter le site avec deux sacs poubelles autour de chaque pied pour faire sourire vos amis ou votre entourage… mais peu importe ils s’apercevront rapidement que l’idée n’était pas si mauvaise ! De plus cette technique est particulièrement efficace si vous optez pour celle-ci dès le début… une fois que vos chaussures seront humides, il sera trop tard !

Alors, si vous voulez rester au sec pensez à ajouter sac poubelle et scotch à votre check-list !

8. Prévoyez de bons vêtements chauds, adaptés à la température extérieure.

Cela signifie d’éviter le coton, un textile qui devient froid quand il est humide… et de prévoir de vêtements de rechange.

9. Sinon, dans nos indispensables du camping d’hiver il y a également la scie….

Ça prend du bois pour se réchauffer ! Oui je ne suis pas une vraie Québécoise… on ne fait pas ça à la hache !

10. Enfin un dernier indispensable : la pelle en métal

Elle sert à creuser efficacement tous types de neige : plateforme pour la tente, abri sous la neige ou murs de protection contre le vent. Dans la mesure du possible, évitez les modèles en plastique, beaucoup moins résistants.

Alors voilà l’idée c’était de vous montrer que si vous êtes adepte du camping l’été vous n’aurez pas besoin de beaucoup plus de matériel. D’ailleurs vous aurez pratiquement besoin de moins de choses étant donné que vous pourrez facilement vous passer de glacière !

check-list-indispensables-partir-en-camping-hiver-conseils-quebec

Plusieurs de ces articles peuvent être loués ou empruntés surtout si vous débutez.

Également, si vous débutez ou si vous vous en allez vraiment camper au milieu de nulle part songez à prendre avec vous une trousse de premiers soins adaptée aux conditions froides

Celle-ci devrait contenir :

• Des chauffe-mains ou des chauffe-orteils de type Hot Paws. Une fois ouverts, ces sachets vous procureront plusieurs heures de chaleur.

• une couverture de survie.

Bref je ne suis pas une pro mais une simple amatrice ! Alors n’hésitez pas à compléter cette liste si vous jugez que j’ai omni des éléments essentiels !

EnregistrerEnregistrer

facons-de-faire-un-shaka-hawai

Voici 5 façons de faire un shaka

Le shaka est un geste de la main généralement lié à Hawaï au point d’en être devenu un symbole.

Le « Shaka » peut signifier « relax » ou « détends-toi ». Le shaka est un rappel constant qu’à Hawaï, la norme est de ne pas stresser ni se presser. Le signe shaka représente le « style des îles ». Il indique que tout va toujours bien.

A Hawaï, on utilise le le Shaka partout dans la vie de tous les jours. Il porte de nombreuses significations. On l’utilise pour dire « Merci », « ça roule », « de rien » et beaucoup d’autres choses. Mais lorsqu’on demande aux Hawaïens de clairement définir le Shaka, ils répondent qu’il représente l’Aloha Spirit, un esprit d’appréciation et d’amour. Pour eux ce signe fait partie du quotidien.

Cependant au fil du temps, le shaka a évolué et formé des variantes, chacune avec des subtilités différentes dans la forme et le sens.

Voici quelques-uns des types de shaka les plus courants que vous verrez.

1. Le classique shaka, acceptable dans toutes les situations.

Le pouce et l’annulaire sont complètement étendus, tandis que le reste de vos doigts sont enroulés dans votre paume. La paume de la main peut être dirigée vers votre poitrine lorsque vous avez besoin de prendre une pose pour des photos, ou dirigée vers une autre personne pour envoyer un message de confirmation ou de remerciement.

faire-un-shaka-hawai

2. le shaka local

Les habitants d’Hawaï optent parfois pour cette version du shaka plus douce.

Le petit doigt et le pouce ont une courbure impénétrable, tandis que le reste des doigts sont à peine fermés, c’est comme si vous vouliez faire du shaka, mais que vos doigts sont tellement détendus que vous vous retrouvez à mi-chemin.

3. Le shaka : on s’appelle ?

voici-3-facons-de-faire-un-shaka-hawai

4. Le double : le shaka shaka

Inclinez les jambes, courbez le torse et initiez deux shakas simultanément, les bras croisés. Cela peut fonctionner comme une méthode d’intimidation avant un match. Cela fait également office de pose amusante et ironique pour les photos.

5. Le shaka du continent

Une fois rendue sur le continent les choses changent. Les Poke ne contiennent plus de riz, les slippers sont appelées des tongs et les shakas sont tournés vers de haut.

gerer-stress-apprehensions-de-partir-voyage-vacances

Gérer son stress ou ses appréhensions avant de partir en voyage  

Les vacances, tout le monde en rêve. On les prépare parfois même plusieurs mois à l’avance, impatient de partir. L’objectif ? Prendre du plaisir. Pourtant, la veille de départ je me suis parfois vraiment stressée… à tel point que j’avais même de la difficulté à fermer l’œil. En en discutant autour de moi, je me suis aperçue qu’on était nombreux à ressentir cette étrange sensation ; l’angoisse de partir en vacances, ou tout simplement le stress du voyage… Quoi de plus paradoxal ?

Quelques conseils afin de gérer vos angoisses ou vos appréhensions à la veille du départ en voyage

Pour voyager plus sereinement, essayez tout d’abord d’identifier la cause de votre stress : ça peut être lié à un tas de trucs :

  • Et s’il se passait quelque chose, pendant vos vacances, alors que la maison est vide ?
  • Un cambriolage, un dégât des eaux ?
  • Ça peut être l’angoisse de partir loin chez soi
  • Cela peut également être lié au fait de s’éloigner de son petit cocon auquel on est habitué.
  • La peur d’oublier quelque chose d’important.
  • L’angoisse de prendre l’avion, le bateau, ou que sais-je ?!
  • L’appréhension de conduire sur des longues distances.
  • La peur peut être liée au fait de devoir être entouré de personnes de façon quotidienne.
  • Ça peut également être lié au fait de manquer son réveil ou encore de manquer une correspondance.

Bref il existe tout un tas de circonstances qui peuvent vous faire stresser la veille d’un départ.

Et en dépit de toutes ces causes qui peuvent vous faire angoisser… il n’y a qu’un seul remède au stress : le lâcher-prise !

Partir en vacances c’est aussi savoir briser sa routine pour pouvoir vivre de nouvelles aventures.

Pour cela il faut :

  • Accepter de partir sans savoir où est ce qu’on va dormir ou manger.
  • Admettre que nos proches ou nos animaux de compagnie peuvent se passer de nous quelque temps
  • Accepter qu’on ne sache pas forcément à quelle heure on va arriver…
  • Accepter que l’imprévisible peut pointer le bout du nez… qu’il s’agisse d’une tempête hivernale, d’un retard, ou une d’une panne quelconque en voiture… ça fait parti des charmes du voyage !
  • Et même si vous avez tout prévu tout organisé il arrive que ce genre d’imprévu vienne se greffer aux planifications.

Alors avant le départ, faites du Yoga, de la méditation ou autre, mais préparez-vous à lâcher prise.

 

Pour cela je vous suggère aussi de vous imaginer  le scénario catastrophe

Le “scénario catastrophe” est, comme son nom l’indique le pire qui puisse arriver.

Alors, prenez quelques instants et imaginez que vous manquez votre train, qu’il y ait des embouteillages énormes sur la route, que votre point de chute une fois arrivé à destination ne soit pas exactement comme vous l’espériez, il est trop petit, sale, pas assez proche de la plage… et ainsi de suite !

Finalement avec cet exercice du pire vous allez sans doute réaliser qu’il n’y a rien qui soit si atroce ou insurmontable que cela !

 

Ensuite pas de secret, pour les stressés chroniques : préparez-les vos vacances au  maximum pour pouvoir les vivre pleinement !

Préparer tout à l’avance et bouclez vos valises de façon à vous coucher sans avoir à vous dire “oh il faut que je fasse ça…” ou “oh il faut que je rajoute encore cela…”.

Soyez large sur le timing

Prenez de la marge sur votre horaire.

Prévoyez d’arriver en avance à l’aéroport, ou dans les gares.

Préparer vous un petit kit de voyage confo  / cocooning

Prévoyez une petite trousse de voyage agrémentée de petites douceurs (bonbons et sucreries diverses), de produits de beauté notamment si vous prenez l’avion, ajoutez y quelques accessoires qui pourraient vous permettre de dormir (masque, oreiller, etc.). Mais aussi des objets qui vous rassurent : ça peut être un doudou, une photo, ou encore un grigri.
Enfin penser à prendre des trucs qui vous feront oublié que le temps est long dans les transports : ça peut être votre ordinateur pour regarder des films ou des séries, un bon livre, ou encore quelques magazines légers…

Au cas échéant emporter quelques médicaments :

Pour les personnes sensibles aux maux de transport, c’est une option à envisager.

 

Enfin c’est tout à fait correct d’avoir des appréhensions la veille ou lavant veille du départ. C’est même normal ! Alors, soyez indulgents envers vous-même.

Bref sur ces belles paroles je vous souhaite de passer d’excellentes vacances, de prendre du temps pour vous, de vous reposer et surtout de prendre soin de vous !!

Rêves / projets / bucket list / choses à faire avant de mourir

Et si, la meilleure façon de connaître quelqu’un était de connaître ses rêves ? Quoi de plus intime finalement ? Aujourd’hui, je me livre à toi, je te parle de ce qui me fait rêver.

Plus je l’écris, plus je le trouve vulgaire ce mot « rêve ». Rien n’est impossible. Non, je ne ferai pas une liste de mes rêves. Je te présente ici une liste de mes projets. Une liste de mes objectifs.

Il y en a pour plusieurs années mais je vais me donner les moyens de barrer un maximum d’éléments. Et les écrire est déjà un premier pas vers leur réalité. Ça m’a fait un bien fou, je te promets ! Si ce n’est pas déjà fait, tu devrais essayer.

Expériences

  • Faire le tour de l’Islande
  • Explorer une grotte de glace
  • Faire un long voyage en auto-stop
  • Célébrer la Saint Patrick en Irlande
  • Traverser la Russie en transsibérien
  • Faire un trek de plusieurs jours en autonomie
  • Aller en Australie / Retourner en Australie
  • Vivre dans un van plusieurs semaines  / Vivre dans un van plusieurs mois
  • Descendre des gorges en canoë
  • Faire un safari en Afrique
  • Faire un stage de survie avec Mike Horn
  • Faire de la montgolfière
  • Faire de la plongée
  • Dormir sur une île déserte
  • Dormir dans une roulotte
  • Camper en ville
  • Monter sur un volcan
  • Marcher sur un glacier
  • Voir une avalanche 
  • Voir un séracle
  • Célébrer le nouvel an chinois en Chine
  • Faire un saut en Parachute
  • Faire la fête de la bière à Munich
  • Faire un tour en hélicoptère
  • Traverser l’Atlantique en bateau-stop
  • Flotter dans la mer morte
  • Partir sur un coup de tête
  • Tenir debout sur un surf
  • Surfer à Hawaï
  • Marcher sur un lac glacé
  • Dormir à la belle étoile
  • Nager avec des requins
  • Faire grève
  • Voir une éclipses totale 
  • Faire du chien de traineau
  • Me promener à dos de dromadaire
  • Toucher un iceberg
  • Aller au carnaval de Rio
  • Dormir dans un igloo
  • Faire burning man ainsi qu’à pleins d’autre festivals de musique funky
  • Faire les Fête de Bayonne
  • Faire du camping sauvage
  • Dormir dans une tente dans le désert
  • Faire du couchsurfing
  • Faire du wwoofing
  • Aller en arctique, vivre nuit polaire & soleil de minuit

Découvertes

  • Voir les 7 nouvelles merveilles du monde (grande muraille de Chine, Pétra, Christ Rédempteur, Machu Picchu, Chichén Itzá, Colisée, Taj Mahal)
  • Assister à un concert de jazz en Nouvelle Orléans
  • Assister à une messe à Harlem
  • Voir les cerisiers en fleurs au Japon
  • Voir le grand Canyon
  • Observer des baleines
  • Me promener le long du mur de Berlin
  • Voir des ours (en liberté)

Culinaire

  • Manger une mygale 
  • Boire un ti-ponch aux Antilles
  • Manger des insectes
  • Manger une poutine au Canada
  • Boire des bières à Bruxelles
  • Boire un whisky à Edimbourg
  • Boire une Guiness à Dublin
  • Manger des huîtres directement sur le rocher dans l’océan
  • Boire du saké à Tokyo
  • Boire du porto à Porto
  • Boire du Bordeaux à Bordeaux 

Réalisations

  • Avoir le permis bateau
  • Publier un livre
  • Monter mon propre magazine
  • Devenir freelance ?
  • Vivre en mode nomade
  • Vivre à l’étranger quelque mois M’expatrier plusieurs mois dans un autre pays que le Canada ou l’Australie
  • Construire ma propre maison
  • Avoir des abdos
  • Devenir propriétaire d’un bien immobilier avant 30 ans
  • Avoir ma résidence permanente au Canada

Réaliser quelques rêves en 2018 :

  • Faire du paddle
  • Avoir le permis (pas vraiment un rêve mais plus un objectif)
  • Publier un ebook
  • Aller à Tokyo ou devenir propriétaire d’un petit bout de pays
  • Voir une aurore boréale
  • Surfer à Hawaï

Est-ce que toi aussi tu t’es déjà prêté à cet exercice ? Je serais curieuse de connaître quelque items de ta liste.