mon-evolution-en-tant-que-blogueuse

Mon évolution en tant que blogueuse

En faisant un petit tour sur la fameuse l’outil Search Console de Google Webmaster Tools je me suis mise à réfléchir sur ma façon de bloguer… Et surtout mon évolution, en tant que blogueuse.

Je me suis dit que partager tout ça et surtout découvrir vos propres expériences pourrait être très intéressant ! Alors n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !

Au tout début,  lorsque j’ai ouvert mon blogue je n’avais pas de ligne éditoriale.

Je ne savais d’ailleurs pas vraiment dans quoi je m’embarquais… Je n’avais pas de fil rouge, ni de sujets préférés à proprement parler.

Depuis, les temps ont changés, de l’eau a coulé sous les ponts… Et désormais, s’il y a une chose dont je suis certaine c’est que j’ai beaucoup évolué en tant que blogueuse. J’ai fait des erreurs. J’ai appris. Et j’ai envie de partager tout cela, avec vous.

L’orthographe, un point à ne pas négliger !

Il est possible que je fasse encore des fautes dans mes articles, mais mon blog m’a permis de faire plus attention à ma façon de m’exprimer à l’écrit. En effet, depuis que j’écris et que je publie de façon plus régulière, j’ai appris à faire plus attention aux fautes d’orthographe. Parfois, lorsque je regarde mes statistiques sur Google Analytics, je réalise que mon blogue est pas mal lu. Alors, pour tes ces personnes, qui prennent le temps de me lire, j’essaie de soigner mon orthographe, du mieux que je peux. Je dis du mieux que je peux, car étant dyslexique, il se peut que des coquilles se glissent encore dans mes textes…

La longueur des articles

Une des choses sur lesquelles j’ai changé c’est la longueur des articles.

Petit à petit en analysant mes statistiques, mais aussi mon propre comportement sur le Web je me suis aperçue que j’aimais mieux lire des textes pas trop court. Sinon j’ai l’impression de rester sur ma fin.

Je vais vous apprendre à ce sujet, car je crois intimement, que le nombre de mots idéal pour un article de blog n’existe tout bonnement pas…Cela dépend des sujets, de votre audience, et de votre style rédactionnel.

Qu’est-ce que ça signifie pour moi en termes de chiffres ?

Et bien, j’écris des articles qui font entre 600 et 1200 mots je dirais. Cependant je ne m’impose pas un nombre de mots définis. J’essaye de faire en sorte que l’article se tienne, sans trop me préoccuper de sa longueur. S’il dépasse les 2 000 mots, je vais essayer de voir s’il est possible que je le coupe. Dans ce cas de figure, s’il est possible, je le sépare en 2 articles distincts.
Cependant, il arrive que des articles très courts ,en terme de nombre de mots soient également publiés sur le blog. C’est le cas notamment des DIY. Bien que ce type d’article soient assez court, ils comportent de nombreuses photographies pour pouvoir suivre visuellement les étapes une à unes. Dans ce cas de figures là, il est tout à fait possible de réduire le nombre de mots de façon assez conséquente.

La promotion de mes articles.

Ce point mériterait un article complet sur le sujet. Mais il est vrai que j’ai souvent utilisé les réseaux sociaux pour partager mes articles sur Facebook sur Pinterest sur Instagram afin de les partager. Car au début lorsqu’on commence à bloguer, on est tout content tout excité. Mais lorsqu’on regarde nos statistiques, on déchante un peu. Alors si comme moi le fait de ne pas être beaucoup lu dès le début vous déçoit un peu il est possible de remédier à ça en partageant vos articles sur différents réseaux sociaux. Ça peut faire une grande différence.

Ce que je vous conseille au début c’est de le faire sur toutes les plates-formes, et de regarder lesquels marchent le mieux pour votre secteur…

Voilà j’espère que ce petit article vous a plu.

Et vous quelles sont les choses sur lesquelles vous avez évoluer depuis que vous êtes devenus blogueur ou blogueuse ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :