mode-ethique-durable-le-recyclage-textile-cest-quoi-et-pourquoi

Le recyclage textile c’est quoi et pourquoi?

La croissance du recyclage des textiles promet de détourner plus de matériaux des décharges.

Qu’est-ce que le recyclage des textiles?

Le recyclage des textiles est le processus par lequel les vieux vêtements et autres textiles sont récupérés pour être réutilisés ou récupérés. C’est la base de l’industrie du recyclage des textiles.

Les étapes nécessaires du processus de recyclage des textiles impliquent le don, la collecte, le tri et le traitement des textiles, puis leur transport aux utilisateurs finaux de vêtements, de chiffons ou d’autres matières récupérées.

L’industrie textile elle-même est bien sûr à la base de l’industrie croissante du recyclage des textiles. H&M a par exemple lancé son service de collecte de vieux vêtements depuis plus de 6 ans.

L’urgence de recycler les textiles

L’importance du recyclage des textiles est de plus en plus reconnue.

Plus de 80 milliards de vêtements sont produits chaque année dans le monde. En 2010, environ 5 % du flux de déchets municipaux des États-Unis était constitué de déchets textiles, pour un total de 13,1 millions de tonnes. Le taux de récupération des textiles n’est toujours que de 15 %. Alors il y a encore de vrais progrès à faire.

En tant que tel, le recyclage des textiles est un défi de taille.

Pour parvenir à dévier ces déchets de la décharge, il faut sensibiliser les consommateurs au fait qu’ils peuvent également être une ressource.

A contrario, une fois dans les décharges, les fibres naturelles peuvent prendre des centaines d’années pour se décomposer. Leurs décompositions peuvent libérer du méthane et du CO2 dans l’atmosphère. De plus, les textiles synthétiques sont conçus à partir de pétrole. Elles sont donc faites pour ne pas se décomposer. Dans la décharge, ils peuvent libérer des substances toxiques qui polluent les eaux souterraines et le sol environnant.

Le recyclage des textiles présente les avantages environnementaux suivants :

Le recyclage des textiles diminue les besoins en matière d’enfouissement. De plus, les vêtements et autres textiles en fibres synthétiques ne se décomposent pas. Les fibres naturelles libèrent des gaz à effet de serre.

Le recyclage des textiles permet :

  • d’éviter d’utiliser des fibres vierges;
  • de réduire de la consommation d’énergie et d’eau;
  • d’éviter de la pollution liée à la production de fibres;
  • de diminuer de la demande de colorants chimique.

D’où proviennent les fibres textiles destinées au recyclage?

Les textiles destinés au recyclage sont générés à partir de deux sources principales :

  1. Post-consommation, y compris les vêtements, les garnitures de véhicules, les articles ménagers et autres.

  2. Préconsommation, y compris les déchets créés en tant que sous-produits de la fabrication de fils et de tissus, ainsi que les déchets de textiles post-industriels d’autres industries.

Ils sont recueillis notamment grâce aux programmes de don de vêtements usagés. Historiquement les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire avaient une place prépondérante dans la filière de récupération textile, avec pour fil conduction le ré-emploi, la solidarité et la réinsertion. Cependant quelques années de nombreuses entreprises telles que H&M, Nike et Patagonia ont également développé ce type de programmes.

Cependant, chacune des entreprises mentionnées ci-dessus ont leurs propres programmes. Certaines tentent de favoriser le réemploi, tandis que d’autres maximisent le recyclage des fibres récupérées. Parmi celles qui favorisent le réemploi, on estime qu’environ 60 % des vêtements portables récupérés sont exportés vers d’autres pays. Dans certains pays africains, 80 % des personnes portent des vêtements usagés. La question de l’envoi de vêtements usagés en Afrique suscite tout de même de nombreuses questions quant aux avantages environnementaux de ce type d’initiative. En effet, outre les émissions liées au transport, l’envoi des vêtements de seconde main peut avoir un impact négatif sur les industries textiles locales.

Au Canada, on estime que seuls 10 % des dons de bienfaisance sont vendus par dans les friperies, et que 90 % des dons sont acheminés vers les filières de recyclage de textiles.

Le processus de recyclage des fibres textiles

Il existe plusieurs façons de valoriser les textiles.

  • Certains sont coupés et servent de chiffon d’essuyage à usage industriel et ménager. Les tissus sont coupés, lavés et commercialisés pour être utilisés dans différentes industries (carrosserie, électricité, nettoyage, impression…).
  • D’autres sont déchiquetés pour la réalisation d’articles tissés. Ils sont destinés à la réalisation ultérieure de tapis, moquette, isolation de voitures et depuis peu à la confection d’un isolant thermique et acoustique performant pour le bâtiment en fibres textiles recyclées.
  • Enfin, d’autres sont effilochés afin de servir à recréer de nouveaux vêtements. Pour se faire, on sépare les fibres naturelles et les fibres synthétiques.

Comment fabriquer de nouveaux vêtements, à partir d’habits récupérés ?

Pour les fibres textiles naturelles :

Les fibres textiles naturelles sont triées par type de matériau et couleur. Le tri des couleurs permet d’éviter d’avoir à reteindre un tissu. Cela signifie qu’aucune re-teinture n’est nécessaire. Cela permet ainsi de pouvoir économiser de l’énergie et d’éviter d’utiliser des produits polluants.

Les textiles sont ensuite effilochés pour ensuite être refilés. Il s’agit de déstructurer les textiles pour obtenir des matériaux recyclables servant à la fabrication de nouvelles fibres. Selon l’utilisation finale du fil, d’autres fibres peuvent être incorporées dans le processus. À l’issue du processus, le fil est prêt à être utilisé ultérieurement pour le tissage ou le tricot.

Pour les fibres textiles synthétiques : 

Dans le cas des textiles à base de fibres synthétiques, les vêtements sont déchiquetés puis granulés et transformés en copeaux. Ceux-ci sont ensuite fondus et utilisés pour créer de nouvelles fibres destinées à être utilisées dans de nouveaux tissus.

Au fur et à mesure que la société se familiarise avec les dangers liés à l’envoi de vieux textiles mis en décharge, et que la demande et l’offre de textiles recyclés continue de se développer, on peut s’attendre à ce que l’industrie du recyclage des textiles continue de croître.

À nous de cesser de jeter à la poubelle des textiles qui peuvent avoir une seconde vie!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :