go-for-good-des-galeries-lafayette-1

Que penser de l’initiative Go for Good des Galeries Lafayette?

Dernièrement, les Galeries Lafayette ont lancé l’initiative Go for Good. 

Le mouvement Go for Good c’est quoi?

Go for Good répond à la quête croissante de sens et de transparence exigée par les consommateurs. Pour répondre à la demande de leur clients, les Galeries Lafayette ont amorcé le processus. Ils ont crée le label Go for Good, pour contribuer à transformer positivement l’industrie de la mode.

Sur quels critères se base Go for Good ?

Pour rentrer dans la sélection Go for Good un produit doit remplir au moins un sous-critère des trois thématiques suivantes:

  • Le vêtement doit tenir compte de son impact environnemental.

Cela signifie tenir compte des matières utilisées et des procédés de fabrication. Mais il doit aussi tenir compte de l’usage et de la fin de vie du vêtement. (exemples : coton biologique, matière recyclée, upcycling, tannage végétal du cuir, certification Oeko-Tex, techniques de délavage durables des jeans, seconde main, etc).

  • La fabrication du vêtement doit tenir compte de l’impact social.

Elle doit contribuer à la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et au développement social.

  • La fabrication répond à un enjeu de relocalisation des productions.

Par exemple, la label Go for Good met de l’avant la fabrication locale. Une fabrication française contribue de manière significative à la préservation des savoir-faire et de l’emploi local.

En effet, parmi les trois principales thématiques 38 sous-critères ont ensuite été développés .

S’appuyant sur un cahier des charges définit par l’enseigne, la sélection Go for Good propose plus de 10 000 références.

Le mouvement Go for Good traduit l’engagement des Galeries Lafayette en matière de développement responsable.

que-penser-de-linitiative-go-for-good-des-galeries-lafayette-9

Voici mon avis sur l’initiative Go for Good.

Les critères de sélection ne sont pas très stricts. En effet, parmi les produits étiquetés Go for Good, on retrouve par exemple des jeans délavés au laser. Alors certes la technique du délavage au laser est moins polluante que le sablage, mais de là à se déclarer éthique… On en est tout de même loin! Quand on n’est pas foutu d’utiliser du coton biologique, ni de certifier un tannage sans chrome, prétendre avoir un impact environnemental positif c’est exagérer.

Jeans slim Levi's-go-for-good-des-galeries-lafayette

Si vous voulez une métaphore, c’est comme mettre un cornichon cultivé localement dans un Burger McDo, et prétendre à une quelconque certification éthique. Ça n’a pas de sens.

La justification des Galeries Lafayette par rapport à ce laxisme, c’est qu’ils acceptent le produit s’il se distingue dans un seul des 38 sous critères des 3 grandes thématiques abordées ci-dessus. Donc pour qu’une marque bénéficie de l’étiquetage Go for Good, il faut qu’elle réponde minimalement à l’un des 38 critères. Ainsi pour être estampillé Go for Good nul besoin d’exceller dans chacun des critères. Il suffit de remplir ne serait-ce que l’un d’entre eux et c’est suffisant.

Pour moi, ce laxisme est assez problématique, car elle ne distingue pas une marque réellement engagée d’une marque qui souhaite se donner bonne conscience…

De plus, c’est un peu dommage pour le consommateur, car dans cette large sélection toutes les enseignes ayant fait un petit geste sont confondues.

Ainsi, pour une marque qui est très engagée en faveur d’une mode plus durable, elle se retrouve dans le même panier que celles qui font peu d’efforts.

Cependant l’initiative Go fo Good permet de faire des découvertes sympa.

Comme pas exemple ces baskets Ector. Elles sont éco-conçues, et fabriquées en France à partir de bouteilles et de plastiques recyclées.

ector baskets bouteilles en plastique fabriquee en france ector baskets bouteilles en plastique fabriquee en france

Mais on trouve également des articles, dont l’engagement est un peu moins clair.

Par exemple, le pantalon de la marque Comptoir des Cotonniers ci-dessous. Il est présent dans la selection Go for Good, car il contient du lyocell. C’est une fibre fabriquée à partir de pulpe de bois transformé. Le procédé est réputé pour utiliser une solution organique exempte de solvants toxiques et des eaux de process en circuit quasi fermé.

Cependant, le vêtement contient également du coton (non bio), et du polyester (non recyclé).  La culture du coton a un impact environnemental considérable. Tandis que le polyester est une matière textile synthétique dérivée du pétrole, ayant également un fort impact écologique.

Ainsi, le fait qu’un produit ayant une telle composition puisse être considéré comme ayant un impact environnemental positif, me dérange quelque peu.

Comptoir des Cotonniers-go-for-good-des-galeries-lafayette0

De plus, le fait qu’un produit bénéficie du label Go for Good, ne signifie pas grand chose, au niveau de l’engagement global de l’enseigne.

Prenons l’exemple de Comptoir des Cotonniers. Lorsqu’on tape”Comptoir des Cotonniers ” dans la barre de recherche, on s’aperçoit que le pantalon ci-dessus est le seul vêtement de la marque à bénéficier de l’étiquetage Go for Good.

C’est pourquoi, je pense que cette initiative est plus profitable aux marques qui en ont font le moins.

Comptoir des Cotonniers-go-for-good-des-galeries-lafayette0

C’est pourquoi le fait de ne répondre qu’à un seul critère est problématique. L’initiative est encore lacunaire du point de vue de ces exigences, mais elle a tout de même le mérite d’exister.

Il permet aux consommateurs de rechercher des produits selon certains critères. Donc soulignons tout de même l’initiative.

Bref, c’est un premier pas, mais on est encore loin d’une vision éthique du vêtement.

Cette stratégie inclusive au niveau du degré d’exigence en matière de l’engagement (si on peu encore parler d’engagement) en faveur d’un éthique est minime, permet à l’initiative de gagner en visibilité. En effet, avec 500 marques présentées et 10 000 références la visibilité de cette opération est indéniable. Ainsi de part sa visibilité le label Go for Good, permet tout de même une façon de sensibiliser le consommateur.

que-penser-de-linitiative-go-for-good-des-galeries-lafayette-3

Il s’agit tout de même d’un premier pas encourageant.

Cependant, il n’est pas dit que les Galeries Lafayette ne vont pas faire évoluer le label Go for Good au fil du temps.

En tout cas, c’est ce que je leur souhaite !

 

Crédit photos: Galeries Lafayette

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

6 Commentaires

Super intéressant cet article. Le concept est bon mais je pensais au départ que les marques devaient valider 37 points sur 38 et pas un des 38 points… c’est très léger en effet, dommage.

Comme pour Comptoir des cotonniers (qui se devrait d’avoir du “bon” coton quand même !) alors cela va profiter aux marques qui vont mettre en avant le label à l’insu des marques réellement éthiques….

Bref… plutôt flop que Good !
Sabine

Hello ! Cela a l’air de partir d’un bon sentiment mais au final ça ressemble plus à du greenwashing et ce n’est pas suffisant. L’industrie de la mode est la plus polluante au monde, il faudrait tout chambouler et mettre à plat et les firmes qui brassent des milliards de dollars…en brasseraient un peu moins et elle ne sont pas prêtes à ça….
On peut dire que cette initiative a le mérite de mettre le débat sur la table….
A bientôt,
Lili

Salut,

Merci pour ton commentaire !
C’est clair que ce n’est pas suffisant, mais c’est tout de même bien que ça puisse contribuer à sensibiliser l’opinion. C’est tout de même une des premières initiatives de la part d’une enseigne de grands magasins… Alors faut juste souhaiter que le processus de sélection s’affine et s’affirme !

N’empêche que les baskets Ector, sont vraiment cool ..BElle découverte pour moi également.
D’ailleurs, j’ai bien envie de craquer et de m’offrir une paire, mais je ne les ai pas trouvé sur le site des Galleries Lafayette.

Salut,
Tout les articles ne sont pas disponible en ligne. Il semblerait par contre qu’ils sont disponible dans les Galeries Lafayette, boulevard Haussmann dans le neuvième arrondissement de Paris.
Si tu ne vis pas en région parisienne, tu peux passer commande en ligne sur le e-shop de la marque https://www.ector-sneakers.com/

Je ne connaissais pas du tout ce label mais ton article super intéressant ! Effectivement, valider seulement 1 point sur 38 pour être labelisé c’est comment dire… Du greenwashing ?? Certes, c’est mieux que rien du tout mais bon…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :