Dollarama: La caverne d’Ali Baba made in china

À base, Dollarama est un magasin qui s’était fixé pour objectif  « Tout à un dollar ».

Super, mais qu’est ce qu’on y trouve ? C’est une chaîne de magasins qui vend tout et n’importe quoi / surtout n’importe quoi d’ailleurs. De la barre chocolatée, au pot de fleurs de jardin en passant par les assiettes de cuisine, avec pour mot d’ordre tout à quelques dollars.

Bref, Dollarama, c’est une thérapie par l’achat. On y va parce qu’il nous manque des serviettes en papier et on sort avec un sac rempli de conneries.
Avant Dollarama, j’ai commis quelques erreurs impardonnables pour mon porte-monnaie. Ainsi j’ai acheté du scotch chez Renaud Bray, une ampoule chez Rona et du démaquillant chez Jean Coutu.

Mais ça, c’était avant!!!

 

Les faibles prix encouragent vraiment les acheteurs.

Mais depuis quelques années, le magasin augmente ces prix. Certains vous diront que c’est à cause de la hausse des prix de ses fournisseurs, mais en réalité c’est que leurs clientèle est bien établie.

Quand je vous dit hausse de prix, en réalité ces cinq dernières années le prix a quadruplé. Car ajd des items se vendent jusqu’à 4 $. Cette augmentation graduelle, a démarré en février 2009. Dollarama lance une nouvelle gammes de prix, avec des articles à 1,25 $, 1,50 $ CA et 2,00 $.

 

Mais comme un dollar c’est un dollar, la communauté a crée un blog pour pouvoir échanger sur la qualité des produits.

Les fans sont même allés jusque.à créer une page fan sur Facebook nommée les « accros du Dollarama ». À l’heure actuelle, plus de 45000 internautes, partagent quotidiennement leur achats, ainsi que leurs créations faite à base d’articles trouvés chez Dollarama.

Finalement, Dollarama c’est un peu comme les boutiques de luxe. On trouve désormais des genre de contrefaçons du concept de cette boutique! Tel que le Royaume du Dollar, ou encore Dollar cité,ou  le Luxe du Dollar.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :