slow

veritable-bouleversement-dans-le-milieu-de-la-mode-avec-le-see-now-buy-now

Véritable bouleversement dans le milieu de la mode avec le « See now, buy now »

Image : défilé plus lunettes

 « see now, buy now » c’est quoi ?

Le « see now, buy now » est un bouleversement des codes stricts de la haute couture.

Comment ça fonctionne ?  C’est tout simple : en passant au « see now, buy now », les marques de luxe s’engagent à mettre en vente leurs collections prêt-à-porter aussitôt après le défilé. Jusqu’ici les défilés servaient à présenter ce qui s’en venait pour les prochaines collections. Désormais chez certains créateurs le défilé est désormais un spectacle qui permet de faire un coup d’éclat pour la mise en vente de la collection.

Le but du « see now, buy now »?

Il s’agit de répondre et de satisfaire les envies et les pulsions shoppings de leurs clients.

Désormais les fashionistas n’ont plus besoin de patienter des mois pour s’offrir la pièce convoitée. Elles pourront ainsi se l’offrir dans la foulée ! Cependant cette nouvelle façon de faire divise l’opinion au sein des différentes maisons de haute couture.

 Il y a ceux qui sont pour le « see now, buy now » :

Parmi ceux qui sont en faveur de cette nouvelle façon de faire, il y a bien sûr Burberry.

C’est eux qui février 2016 ont créé l’effroi en annonçant que toutes les pièces qui venaient de défilé de la collection automne-hiver 2016-2017 seraient disponibles à l’achat dès le lendemain du défilé. Une initiative qui sera rapidement reprise par Tom Ford, le directeur artistique aux commandes de Tommy Hilfiger ou encore par Alexander Wang.

Ces derniers en faveur du « see now, buy now » jugent que le calendrier des collections date d’un autre d’âge et qu’il n’est plus approprié aujourd’hui  dans un monde dicté par l’instantanéité.

Enfin il y a ceux qui sont contre le phénomène du « see now, buy now » :

Parmi les maisons qui refusent de céder à l’instantanéité, il y’a Dior, Hermès ou encore Chanel.

Pour elles il en est hors de question ! En effet c’est avec fermeté qu’elles refusent de céder à cette pression de l’immédiateté. Ce phénomène va également à l’encontre de leurs valeurs : le respect de la matière, de la main (formation), du processus créatif et de la fabrication. Dans les maisons de haute couture, tout est parfaitement codifié. Et le sentiment d’attente et de rareté fait parfois volontairement partie des codes.

En effet par exemple il n’est pas possible de rentrer dans une boutique Hermès avec l’envie de s’acheter un sac Birkin et d’en ressortir le sac au bras vingt minutes après.

À l’inverse, des pratiques courantes dans l’univers de la fast-fashion le processus d’achat chez Hermès est bien différent. Pour acheter un sac, il faut tout d’abord prendre rendez-vous. Ensuite, lors de celui-ci on prend conseil, consulte les matières et les modèles, puis on passe commande. Enfin, la réception de la commande ne se fera pas dans les 48 h, il faudra patienter entre 2 mois et 1 an, pour finalement pouvoir avoir le sac convoité entre les mains.

Les délais sont très longs, mais la demande ne semble pas décroître bien au contraire.

See now, buy now est un finalement un point de vue autour de la notion de désidérabilité :

Quel produit est le plus désirable ? Celui que l’on vient de voir sur le défilé, symbole absolu de la nouveauté ? Celui pour lequel on doit s’armer de patience, car il est fabriqué sur mesure et que sa conception est longue ?

La question de la rareté joue également un rôle primordial.

Alexander Wang a lancé sa collection en collaboration avec Adidas, en adoptant la stratégie du see now buy now. Mise en vente par surprise à la sortie du spectacle et Wang bénéficiant initialement d’une identité de marque très forte, le succès a été au rendez-vous. Pour renforcer d’autant plus la désirabilité de ses pièces et le sentiment d’urgence chez les clients, le designer a décidé de commercialiser une série très limitée de produits. Encore une fois, c’est un pari gagnant!

Plus question pour les consommateurs d’attendre jusqu’à la dernière minute pour se procurer les pièces qu’ils convoitent.

Et vous que pensez-vous de cette nouvelle tendance ? Aux antipodes de la tendance ou du mouvement slow…

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Une montre pour arrêter de courir après le temps

Ralentir, grâce à une montre mono-aiguille.

J’ai découvert ce beau concept de montre par un ami. Le joli paquet qui renfermait ce petit bijoux s’est glissé sous le sapin, il y a tout juste un mois… Dès que je l’ai aperçu avec cette montre au poignet, le look épuré de la montre m’a tapé dans l’oeil. Bref, j’ai apprécié le concept très cool de cette montre à l’allure très classe. J’ai décidé de vous en parler car aujourd’hui, nous sommes régulièrement submergés, voire débordés par nos modes de vie à 1000km/heure. Difficile même parfois de parvenir à concilier le travail, à la vie de sociale et de famille. On aimerait tous pouvoir passer plus de temps avec nos proches. Mais bien souvent nous en manquons! Et comme le temps manque, nous courrons inlassablement après.

Slow est une entreprise de montres qui propose de changer notre perception le temps. Pour ce faire, elle s’est inspirée d’un concept original mis au point il y a des dizaines d’années maintenant. Il s’agit d’une montre mono aiguille. La montre mono aiguille vous fera penser l’heure différemment.

Alors que la plupart des montres comportent deux à trois aiguilles et permettent une précision à la seconde, un nouveau type de montre se fraye une place sur le marché. Ces montres sont pensées pour les personnes qui souhaitent ralentir, avoir une vie plus slow. Ces montres mono aiguille sont également appelée montres 24 h. Cela fonctionne comme une montre dont on a retiré l’aiguille des minutes et dont l’aiguille des heures fait un tour en 24 heures. L’unique aiguille avance de façon très lente mais continue, bien que cela soit perceptible. Ces montres qui ne possèdent qu’une seule aiguille ne permettent que d’obtenir une approximation de l’heure.

Faites du temps votre meilleur allié.

L’idée c’est donc de renoncer à courir contre la montre.  Grâce à un horaire plus approximatif, l’idée c’est de prendre ça plus relax.

Cela ne signifie pas que vos journées seront moins remplies, mais cela vous permettra d’appréhender vos journées autrement. Bref c’est certain que si vous êtes des personnes omnibulées par le timing, et par le fait de ne jamais arriver en retard, ça va plutôt être compliqué de s’adapter. Mais si vous souhaitez juste cesser de vous alarmer par le défilement incessant des heures et des minutes, cette montre est sans doute idéale pour vous.

Et vous quels sont vos astuces pour avoir une vie plus slow ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

10 conseils pour prendre soin de vos vêtements

Après vous avoir parlé de Tangent GC, une entreprise qui élabore des produits pour prendre soin de vous, et de vos vêtements. Voici quelques conseils pour les choyer vos vêtements.

1 — Acheter des vêtements de qualité

Cela passe tout d’abord par le choix des matières. Ensuite, il faut savoir qu’une belle matière sans bon assemblage, ça ne sert pas à grand-chose. Alors, pour avoir une idée de la qualité de l’assemblage, vous pouvez tirer légèrement de part et d’autre de la couture. Voyez comment elle réagit, si elle lâche à la première extension, fuyez! Ensuite, prêter un œil attentif aux éventuels petits fils qui dépassent des coutures. En général, dans les boutiques de fast-fashion, ils sont nombreux. Leur présence démontre un assemblage de piètre qualité, alors fuyez également! Observer également si les coutures, sont droites, ou si elles suivent de belles courbes. Car lorsque les vêtements sont assemblés à la va-vite, il est fréquent de constater des coutures qui zigzaguent.

Ne négligez pas l’observation des coutures, car un assemblage de belle qualité est un facteur, qui va garantir la durabilité du vêtement.

Ensuite, si par le passé vous avez effectuez des achats, sans prêter attention aux matières et à l’assemblage, ce n’est pas grave! Pas besoin de vous sentir coupable même si la majorité de votre garde-robe a été acheté dans des boutiques de fast-fashion… Bref, peu importe la qualité de ce que vous possédez, je souhaite juste vous prodiguer quelques conseils, afin de prolonger la durée de vie de vos vêtements.

2 — Prêter attention aux étiquettes vos vêtements

Tout d’abord, vos vêtements ont avec des étiquettes de lavage. Si les marques prennent le temps d’apposer de petites étiquettes à vos habits, ce n’est pas pour rien!!  Alors le premier conseil à suivre, c’est simplement de lire et d’appliquer ces instructions. Le seul fait de correctement suivre les indications de lavage contribue à préserver vos vêtements plus longtemps. Voici les principaux symboleset leur signification :

 

10-conseils-prendre-soin-garde-robe-vetement-no-poo-denim-durable-fast-fashion-slow-ecolo-symbole-nettoyage-sec-chlorage-03-02

3 — Soyez attentifs et vigilants lors de l’achat de vos vêtements

Ensuite, si vous ne prenez jamais le temps de faire des lavages à la main, prenez ce facteur en considération lors de l’achat. En effet, il sera plus judicieux pour vous de dépenser votre argent dans des vêtements dont vous pourrez prendre soin par la suite, plutôt que d’ignorer les instructions de lavage lors de votre magasinage et de les ruiner votre linge dès les premières utilisations.

4 — Soyez à écoute des matières/apprenez à négocier avec le denim

Enfin, voici un autre conseil, qui risque de vous laisser bouche bée : ne lavez plus vos jeans!!! Cela va vous paraitre étonnant, voir aberrant pour certains, mais le denim n’est pas un textile fait pour être laver régulièrement. Si à cet instant vous vous demandez qu’elles soient mes sources pour affirmer cela, et bien voici une publication du PDG de Levi’s. Peut-être que les dires du président de la compagnie seront plus convaincants que les miens!

Cependant, notez que cela s’applique uniquement aux jeans de bonne qualité. Et si vous ne faites vos emplettes que dans des boutiques de fast-fashion, il est fort probable que vos jeans soient composés d’un mélange de tissus, donc cette technique n’est pas applicable.

En revanche, si vous avez investi dans une bonne paire de jeans, vous pouvez la porter pendant 6 mois avant de la passer en machine.

Pour un nettoyage intermédiaire entre deux lavages, vous pouvez accrocher vos jeans à l’extérieur par une journée ensoleillée et/ou venteuse, ou alors, mettre votre jeans au congélateur, afin de tuer les bactéries.

Enfin, quand vient le temps de les nettoyer, il est préférable de ne pas utiliser de détergent contenant des produits chimiques. En effet, la majorité des détergents disponibles en grandes surfaces contiennent des agents nocifs, pour vous, pour vos vêtements, et pour l’environnement. C’est pourquoi pour laver vos jeans en denim, je vous conseille de choisir le détergent de Tangent GC .

Après avoir choisi un bon détergent, et après une longue période de « no-poo », 2 méthodes s’offrent à vous.

La première, est celle du trempage dans une baignoire (si vous en disposez d’une). C’est très simple. Tout d’abord, remplissez votre baignoire avec de l’eau tiède, puis ajoutez un peu de détergent. Ensuite, placez votre jean dans l’eau, et remuez le tout quelques instants. Puis, laissez-le tremper pendant une quinzaine de minutes. Enfin, videz l’eau de la baignoire, et essorez votre jeans et accrochez-le pour qu’il finisse de sécher.

La seconde, est celle du lavage en machine. Soyons honnêtes, nous avons tous une préférence pour le lavage en machine!! Nos habitudes, nos modes et rythmes de vies font que cette solution nous parait bien plus pratique. Alors pas de panique!

Tout d’abord, tournez vos jeans à l’envers et insérez-les dans votre machine. Puis choisissez un cycle de lavage froid et doux. Lancez le programme, et ajoutez du détergent à l’endroit prévu à cet effet. Enfin, lorsque le cycle de lavage est terminé, placez votre jeans sur un étendoir. Et si jamais vous ne pouvez pas vous passer de la sécheuse, allez-y, mais sans chaleur!!

5 — Ne plus porter vos vêtements au nettoyage à sec.

Le nettoyage à sec est un procédé de nettoyage pour les vêtements et textiles qui utilise un solvant autre que l’eau. La plupart du temps, le nettoyage à sec est réalisé avec des hydrocarbures chlorés, dont le plus connu est le perchloroéthylène. Le Perchloroéthylène constitue une menace pour la santé. Selon plusieurs études il serait cancérigène pour l’homme. Pour en savoir plus sur le perchloroéthylène

6 — Quelques autres conseils de lavage :

Ne soyez pas paresseux, lavez les vêtements de couleurs sombres à l’envers, cela leur permettra de garder leur couleur plus longtemps.

Ensuite, n’hésitez pas à laver à froid (20 ou 30º) , cela réduira votre consommation d’électricité, c’est également bon pour les tissus.

Lavez séparément les vêtements qui contiennent du métal. Par métal , j’entends tous les vêtements qui comportent des boutons ou des fermetures éclairs, car ce matériau chauffe pendant du lavage. La chaleur dégagée, peut entrainer la brûlure d’autres vêtements particulièrement ceux synthétiques.

Enfin, lavez moins vos vêtements. Vos vêtements n’ont pas toujours besoin d’être lavés après une journée.

7 — Séchage

Vérifiez les réglages de votre sécheuse. La chaleur des sécheuses peut brûler les fibres du vêtements et causer le rétrécissement de certains ou la décoloration. Beaucoup de sécheuses permettent d’ajuster autant la température que le temps de séchage. Ainsi, si votre sécheuse vous le permet essayez de réduire la chaleur.

Sinon, si vous êtes un peu moins paresseux, disposez vos vêtements sur un étendoir.

 

8 — Repassage

Tout d’abord, ne repassez vos vêtements que lorsque cela est nécessaire. Le fer à repasser consomment beaucoup d’énergie. Et bien souvent le simple fait de suspendre ces vêtements sur des cintres, pour les faire sécher suffit à les défroisser.

Ensuite attention aux réglages. Une température trop élevée du fer à repasser, peut entrainer des traces indélébiles, jaunes ou marrons. C’est pourquoi il faut absolument adapter le niveau de chaleur à la matière de votre vêtement. La plupart des fers proposent différents réglages sur leur cadran de la chaleur, mais en règle générale :

Les matières d‘origine végétale telles que le lin, le coton, le chanvre, le bambou, ou toiles de jute sont des textiles qui supportent bien la chaleur.

Le lin est rigide, et très facilement froissable beaucoup. C’est pourquoi vous pouvez le repasser à haute température. Il supportera jusqu’à 230 °. N’hésitez pas à mettre un petit peu de vapeur.

Le coton peut également repassé à forte température, c’est à dire entre 180 et 200°.

Les matières d’origine animale comme la laine, la soie, le cachemire, l’angora ou le mohair ne supportent pas les températures élevées

Sensibles et peu froissables, les lainages doivent être repassés avec une pattemouille et un fer à température modérée (150 °). Cela consiste à placer un linge humide entre le vêtement et le fer afin d’éviter le lustrage.

Résistante, la soie se froisse peu. Cependant, la soie marque rapidement, c’est pourquoi il sera préférable de faire un défrisage vertical à la vapeur. Notez également que la soie sauvage doit être repassée sèche.

Pour les matières synthétiques, elles ont l’avantage de peu de froissés. En effet qu’il s’agissent de polyamide, d’acrylique, de viscose, ou de Nylon, elles ne nécessitent aucun repassage.

Enfin, pour les vêtements composés de mélanges de plusieurs matières il sera préférable de ne régler la température trop forte, allez-y avec du 110 °.

9 — Stockage

Pliez vos articles en laine, car cette matière a tendance à s’étirer. En revanche, n’hésitez pas à suspendre vos pièces en lin qui elles se froissent facilement.

Rangez toujours vos vêtements, après avoir fermé les boutons et fermetures éclair. Cela leur permettra de mieux garder leur forme et d’éviter d’endommager vos autres vêtements.

Faites tourner vos vêtements. En changeant d’habits régulièrement, vous éviterez de porter et de laver toujours les mêmes vêtements. Pour ce faire, mettez vos vêtements propres en bas de la pile.

 

10 — Apprenez à réparer vos vêtements, un réflexe écologique et responsable 

Apprenez les réparations de base pour réparer vos vêtements. Cela vous permettra de les faire durer plus longtemps et d’économiser de l’argent. Alors, investissez dans un kit de couture de base, ciseaux, aiguilles, et fil ce qui vous permettra de faire la majorité des petites retouches.

Si la couture pour vous c’est un monde à part, n’hésitez pas à regarder un tutoriel en ligne. Promis, ce n’est pas si compliqué d’apprendre à remplacer les boutons ou à faire un ourlet. Si la couture vous fait vraiment très peur, inscrivez-vous à un atelier… Et qui sait, peut être que vous vous découvrirez une nouvelle passion!!

Et voilà, prenez soin de ce qui vous entoure.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.