nommer une etoile

les-demandes-de-partenariats-foireux-quand-on-est-blogueurs

Les demandes de partenariats foireux quand on est blogueurs

Quand on est blogueurs, ont reçois toutes sortes de demandes de partenariats. Et la plupart sont vraiment inintéressante : mauvais ciblage, le manque de personnalisation et de clarté du message… Mais parfois il arrive également que les produits proposés soient très borderline …

Cette semaine j’ai été contacté via mes deux blogues. Une entreprise m’a proposé un partenariat pour proposer à mes lecteurs d’acheter ou de nommer une étoile.

À chaque fois que je reçois ce genre de demande je vais toujours une petite veille informatique. Cela me permet de voir qui en parle et de quoi il s’agit. Mais cela me permet également de ne pas proposer à mes lecteurs tout et n’importe quoi…attirée par l’appât du gain. Car à première vue ça à l’air plutôt cool non ?

Tout d’abord j’ai donc fait une recherche sur le site Hellocoton. 

Hellocoton, pour ceux qui ne sont pas familier avec le nom, il s’agit d’un portail d’actualité de blogs. Ainsi, une recherches sur ce site, me permet d’identifier rapidement quel genre de blogueuses ont collaboré avec cette entreprise. Mon constat ? Et bien, j’ai été surprise de voir que des centaines de blogueuses avaient déjà publié des articles à ce sujet. Compte tenu du nombre d’articles déjà en ligne, je me suis questionnée … Est-il encore pertinent que j’y consacre un article de de plus.

Au-delà de ça je me suis questionné sur la véracité du concept.

Alors bien sûr toutes les blogueuses qui ont accepté le partenariat ne font pas vraiment mention de cela. C’est pourquoi j’ai cherché à élucider cette question.

Bien que je trouve qu’offrir une étoile soit un cadeau très beau symboliquement parlant, je voulais m’assurer que si je proposais quelque chose à mes lecteurs il ne s’agisse pas d’un faux papier qui ne comporte rien d’autre que de la symbolique, vous comprenez…

Alors je me suis rendu sur le site web de l’entreprise qui m’a contacté à la recherche d’information. Car dans son courriel d’approche elle ne m’a pas fourni de dossier de presse ou autre document. Alors bien que leur site web tout soit très bien expliqué puis qu’ils mettent énormément en avant la dimension symbolique du cadeau, très peu d’informations sur la véracité du certificat remis.

Peut-on réellement acheter une étoile ?

Alors je vais la faire courte : ne vous faites pas d’idée !

On ne peut pas acheter une étoile ni en baptiser une — du moins, pas officiellement.

Alors les vendeurs d’étoiles sont-ils des vendeurs de rêve et de paillettes ?

Les revendeurs d’étoiles délivrent des certificats « officiels ». Cependant il n’existe aucun moyen d’acheter une étoile comme l’on achète un sac à main, et encore moins de leur donner un nom officiel.

En fait, seuls l’U.A.I, ou l’Union astronomique internationale a le pouvoir de nommer officiellement une étoile, ou tout autre objet céleste. De plus, toutes les étoiles reconnues ont déjà un nom ou un numéro qui les identifient…

Qui plus est, les sites vous offrant d’acheter une étoile ou d’en baptiser une ne sont pas reconnus par cet organisme.

les-demandes-de-partenariats-foireux-quand-on-est-blogueurs-acheter-une-etoile

Bref si vous approchez un blogueur ou une blogueuse dans le but de travailler avec lui ou elle, fournissez-lui un dossier de presse pour parler de vous, de votre entreprise et de votre produit.

Fournir un dossier de presse est sans doute une des choses essentielle à fournir. Cela permettra à la personne contactée de pouvoir se faire une idée, et lui permettra également lui faire économiser du temps.

De plus, je crois qu’un partenariat établi avec une blogueuse doit être gagnant-gagnant gagnant.

C’est-à-dire le partenariat, doit être pertinent pour la blogueuse et pour ces lecteurs. Quelles sont les raisons pour lesquelles elle s’associerait avec vous ?
Les courriels avec des phrases complètement bateau que l’on reçoit de façon unanime fonctionnent rarement. Et oui, jai deux blog, et donc deux boîtes courriels alors quand je reçois sensiblement le même bla-bla, disons que c’est tout tout suite moins convaincant !
De plus les courriels, sans avec aucune présentation de la société c’est beaucoup trop vague pour aller de l’avant.
Enfin, lorsque les courriels sont signés que par un prénom, cela démontre également un manque de professionnalisme évident.

Bref, si vous êtes une jeune blogueuse j’espère que cet article vous aidera à remettre les pendules à l’heure, et vous convaincra de ne pas acceptez tout et n’importe quoi.

Enfin, si vous êtes une marque, et que vous souhaitez contacter une blogueuse, faites lui une proposition directe et concrète, en lui fournissant l’information nécessaire pour qu’elle puisse prendre sa décision.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.