cuisine

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-10

Une cuisine sans poignée pour une allure minimaliste

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-10

Depuis quelque temps, j’accumule des images dans mon tableau Pinterest. Elles sont belles minimalistes… Et elles me donnent l’envie de cuisiner, mais aussi d’investir dans une jolie cuisine… Il y a quelques mois déjà je vous parlais de mon amour pour la cuisine Kungsbacka anthracite, qui a la particularité d’être fabriquée à partir de plastique recyclé. En regardant et en analysant, les images de cuisines qui me plaisaient je me suis rendue compte que beaucoup d’entre elles avaient un point commun : celui de ne pas posséder de poignées !

Le choix d’une cuisine sans poignée relève souvent d’un souci esthétique.

Les cuisines modernes et épurées sont toujours équipées de manière minimaliste, c’est-à-dire avec le minimum d’éléments superflus. Pas d’ustensiles de cuisine qui traînent, les appareils de cuisine soigneusement rangés derrière des parois ou dans les armoires, mais surtout pas de poignées sur les portes des armoires. C’est ainsi, en les supprimant que vous parviendrez à renforcer l’aspect épuré de votre cuisine minimaliste !

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-3

Une cuisine sans poignée ?

Si vous aimez les cuisines minimalistes, c’est le détail qui fait toute la différence !

Parce que les poignées sont souvent lourdes visuellement. Alors la solution ultime est bien sûr d’opter pour des portes de placard où elles sont dissimulées, ou discrètement intégrées.

Pour satisfaire nos envies, les cuisinistes ont multiplié les solutions : encoches invisibles, trous ronds, carrés, poussoirs…

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-3

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-10

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-3

Bref, la tendance c’est de mettre les poignées au placard !

Pourquoi compliquer quand on peut faire simple ? Entièrement débarrassées de poignées, les cuisines offrent une esthétique unique.

Ces cuisines nouvelle génération apportent une touche de fraîcheur à nos intérieurs. Dotés d’un système poussoir ou d’une ouverture mécanique, ces placards sans poignées permettent de ne pas encombrer le design de la cuisine et d’afficher des lignes pures.

Si vous optez pour des portes de placard sans poignées, mieux vaut les associer à des portes de placard lisses et sans moulures…

Avec ces deux options, vous parviendrez à avoir une cuisine 100 % minimaliste.

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-10

Enfin dernier avantage à opter pour une cuisine sans poignée ? La facilité d’entretien !

L’entretien des portes de placard sans poignées est bien plus aisé ! En effet, il n’est plus nécessaire de dépoussiérer et nettoyer les poignées.

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-3

une-cuisine-sans-poignee-pour-une-allure-minimaliste-3

Et vous, vous êtes plutôt team minimaliste sans poignée ou team rustique avec poignées bien affirmées ?

Sources 1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6

EnregistrerEnregistrer

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

cuisine-materiaux-plastique-recyclage-bois-recupere-ikea-design-suedois-form-us-with-love-kungsbacka

Une cuisine IKEA 100% recyclée 


Nous avons déjà parlé de IKEA pour leur matériaux, ou pour l’emploi du tricot 3D qui permettait de réduire la quantité de déchets, mais cette fois, on vous parle d’IKEA pour son engagement envers le recyclage ! 

Des façades de cuisine en plastique recyclé et bois récupéré

Le studio de design suédois, Form Us With Love, a collaboré avec IKEA. Ensemble ils ont imaginé la collection KUNGSBACKA. Il s’agit de façades de cuisine fabriquées à partir de matériaux récupérés. L’idée de départ c’était de créer et de proposer un produit plus durable.

Et si nous fabriquions uniquement à partir de déchets?

La collection KUNGSBACKA est la première ligne de façade de cuisine, entièrement fabriquée à partir de bouteilles en plastique recyclé et de bois récupéré. KUNGSBACKA prouve que le recyclable peut être alternative viable et même retable. Cette collection peut contribuer à changer la perception que nous avons du recyclage, ainsi que des objets mal-aimés du quotidien tel que des bouteilles en plastique.

L’idée « novatrice » de ce concept c’est de récupérer une partie de 100 milliards de bouteilles en plastique qui sont émises et utilisées chaque année. Parmi cette quantité faramineuse de bouteilles, rares sont celles sont réellement recyclées. L’idée de cette collaboration, c’est de démontrer les possibilités du recyclage.

D’où proviennent les déchets? 

Les panneaux sont composés de bouteilles en plastique provenant de diverses municipalités du Japon. 25 bouteilles en plastique suffisent à produire un panneau de 40x80cm. Le bois recyclé lui provient de différentes sources. Il provient à la fois de résidus de scierie, mais aussi de vieux mobiliers. Le bois, une fois récupéré, est ensuite réduit en petits copeaux puis compacté. Enfin les copeaux sont moulés ce qui permet d’obtenir la forme souhaitée, c’est-à-dire un panneau dans le cas de ces éléments de cuisine.

cuisine-materiaux-plastique-recyclage-bois-recupere-ikea-design-suedois-form-us-with-love-kungsbacka

Le recyclage à grande échelle peut avoir un impact immense (sur la société de consommation)

Les produits IKEA sont achetés par de très nombreuses personnes. C’est pourquoi le recyclage à cette échelle peut avoir un impact considérable. Le recyclage au sein de l’industrie peut contribuer au changement de notre manière d’utiliser les ressources et les matériaux. En effet, en sachant que 25 bouteilles permettent de fabriquer un panneau, certains peu enclins au recyclage pourraient être amenés à changer leurs visions de ce qu’est un déchet. De plus, je trouve respectable que des entreprises comme IKEA participent à leur manière à la conscientisation de la population. Car pour ce qui ne ferait pas le recyclage chez eux, cela peut leur faire prendre conscience, qu’une infime partie de leurs déchets annuels, pourraient contribuer, à fabriquer la cuisine de leurs rêves!

Le défi du recyclage :

Le défi de cette collaboration était de produire à partir de matériaux recyclés sans perdre de vue le coût de production. Les meubles IKEA doivent rester accessibles à leur clientèle actuelle. Cette collection a donc nécessité un développement un peu plus long. En effet, il fallait trouver à la fois des matériaux durables, dont la transformation serait rentable et avec lesquels il était possible de proposer un produit de qualité.

Au niveau du design

Les façades sont de couleur gris anthracite mate, quasi noire. C’est une couleur assez forte, cependant, assez esthétique. Les finitions sont belles. Chacun des bords des façades est chanfreiné. Le fait que les arrêtés ne soient pas trop stricts rend la couleur noire moins dure. Bref, c’est un petit détail, mais qui parvient à briser le côté rigide ainsi que la planéité des façades de la cuisine? Elles sont associées avec les poignées de cuisine HACKÅS. Elles offrent un look propre et tendance.

Vous avez l’envie de changer votre cuisine? 

Pensez à l’option de ne changer que les façades, car bien souvent on change la cuisine au complet, pour un souci d’esthétique, mais finalement c’est juste qu’elle est un peu ringarde.

Pour la suite…

J’espère que IKEA adaptera ce mode de production à diverses collections de cuisines… Et pourquoi pas, généraliser l’emploi de matériaux recyclés pour la fabrication des divers produits?

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.