recettes pour passer les restes de Noël

lutter-gaspillage-alimentaire-que-faire-avec-les-restes-de-noel-et-du-reveillon-7

Stop au gaspillage : que faire avec les restes de Noël?

Pas moins de 35,5 millions de tonnes métriques de nourriture sont jetées ou gaspillées chaque année au Canada. L’organisation Second Harvest, qui lutte contre le gaspillage alimentaire, estime que c’est l’équivalent de 58 % de toute la nourriture produite au pays.

Pour beaucoup d’entre nous, le temps des fêtes rime avec copieux repas.

Malheureusement, l’abondance de nourriture n’est pas toujours toute mangée. Le temps des Fêtes, c’est la période de l’année où les tables débordent de nourriture, mais c’est également le moment où l’on en gaspille le plus…

En grandissant, on m’a dit, comme à la plupart d’entre nous, de ne pas gaspiller la nourriture. Cette consigne reste toujours gravée dans ma mémoire. C’est pourquoi j’ai horreur de gaspiller quoi que ce soit, mais particulièrement la bonne nourriture.

Pendant la période des fêtes de Noël, nous avons tendance à faire des excès, et malheureusement on gaspille plus de nourriture que d’habitude.

Le gaspillage alimentaire lors de la période de Noël inclut les plats cuisinés en trop grande quantité, les aliments dans les assiettes que l’on n’aime pas et qui finissent au compost ou à la poubelle, ou encore les produits « oubliés » comme le pain devenu sec, les légumes défraichis et les produits dont la date de péremption est passée.

Pour éviter le gaspillage alimentaire, et pour profiter au maximum de vos mets de Noël préférés, voici quelques astuces pour les savourer jusqu’à la dernière bouchée.

Voici mes meilleures astuces pour éviter le gaspillage alimentaire lors de la période de Noël.

1. Profitez-en pendant qu’ils sont frais!

Lorsque les ingrédients sont encore frais, ne les jetez pas.

Ajoutez-les à des smoothies, transformez-les en houmous ou autres trempettes, en soupes ou en caris, en bouillons ou en plats de pâtes.

Trucs supplémentaires : coupez les ingrédients et congelez-les dans des sacs à sandwich ou des contenants hermétiques, pour les conserver plus longtemps. J’aime particulièrement trancher et congeler des bananes, des avocats, des mangues et d’autres fruits mous pour les ajouter aux smoothies, de même que parfois, je blanchis des légumes et je les congèle ensuite pour les utiliser plus tard. C’est ce qui m’amène à mon second point…

2. Congelez!

Prenez l’habitude de congeler la nourriture avant qu’elle ne se détériore.

Vous pouvez congeler les aliments entiers ou en tranches/portions pour faciliter leur décongélation et leur utilisation. Il en va de même pour la conservation des restes ; si vous avez trop cuisiné, au lieu de jeter les restes ou de les garder au réfrigérateur pour les oublier plus tard, congelez-les sans tarder. Lorsque vous avez le temps, cuisinez en plus grande quantité et remplissez votre congélateur de plats préparés, que vous pourrez utiliser plus tard.

3. Faites des bouillons et des infusions

L’une des meilleures façons d’utiliser toutes les parties d’un produit qui autrement resteraient inutilisées est de les utiliser pour en faire des bouillons. Assurez-vous que les pelures soient bien nettoyées et faites-les simplement bouillir dans de l’eau (avec d’autres légumes, des herbes, des épices et des assaisonnements), en les portant à ébullition puis en les laissant mijoter aussi longtemps que vous le souhaitez. Vous pouvez faire mijoter pendant 30 minutes à 1 heure, ou laisser sur feu doux pendant plusieurs heures, pour vraiment infuser et faire ressortir plus de saveur.

Pour les infusions, j’aime aussi utiliser des parties inutiles des fruits tels que les épluchures d’un concombre, les queues de fraises, ou le restant d’un citron pressé. Pour faire des infusions, il suffit de les laver les retailles de fruits et légumes que l’on a sous la main, de les trancher et de les mettre dans une grande bouteille d’eau. Ensuite, il faut laisser infuser pendant un certain temps pour que les saveurs infusent l’eau. Certains de mes ingrédients préférés sont le haut ou pelures de carottes, les queues de fraises, les épluchures de concombres, ainsi que les herbes comme le basilic, le thym, la menthe, le romarin, mais aussi les épluchures de gingembre et les pelures de fruits (d’agrumes, de poires, de pommes et de mangues, fonctionnent bien).

Variante : vous pouvez également infuser ces ingrédients dans de l’eau chaude.

4. Évitez le gaspillage alimentaire, en recyclant vos restants en recette cosmétique zéro déchet

Une chose à laquelle vous ne penseriez peut-être pas immédiatement est d’utiliser des parties abimées ou non comestibles de votre nourriture en tant que remède beauté.

Parfois bien que les aliments un peu vieux peuvent avoir un goût altéré, ils sont toutefois toujours aussi riches en nutriments et en vitamines. C’est pourquoi ça peut être concluant de les utiliser comme hydratants, savons et revitalisants pour la peau ou pour le corps. J’utilise parfois des fruits, des herbes, des épices et des pelures de fruits pour faire des masques ou des gommages naturels (en ajoutant des sels ou de l’argile).

5. Des légumes abîmés ? Cuisinez-le au four.

Une façon d’utiliser des choses qui ne sont peut-être pas assez fraîches pour être consommées crues est de les cuire au four.

Plus particulièrement, j’aime faire des cakes avec des carottes, des pommes de terre ou des courgettes râpées.

J’aime aussi faire des crêpes avec des fruits ou des légumes. Je les mélange à la pâte. Ou alors j’en fais des garnitures. Pour ce faire, j’utilise par exemple des fruits râpés ou en purée comme des bananes, des pommes, des mangues ou des baies.

J’en fais également des gâteaux. Souvent je me balade sur les sites de cuisine véganes. Ils regorgent de façon ingénieuse de cuisiner avec des baies et des carottes, des courgettes ou des patates douces.

6. Sauvez ses fruits trop mûrs en faisant des compotes!

Également, j’aime aussi cuisiner des fruits en compote lorsqu’ils sont un peu trop laids pour être consommés crus.

7. Mettez en conserve, une technique de conservation éprouvée

Une autre façon d’éviter le gaspillage des aliments est de les conserver naturellement. Envisagez-la mise en conserve. C’est une excellente façon de conserver la nourriture fraîche. Elle permet de réduire le gaspillage et de profiter de la saveur des aliments durant toute l’année.

8. Faites des marinades dans l’huile ou dans le vinaigre

Une marinade est une technique culinaire consistant à faire macérer des aliments dans un liquide avant cuisson ou autre préparation.

On peut faire des marinades dans l’huile ou dans le vinaigre.

Dans un milieu acide (vinaigre) : Les marinades comme les betteraves, les cornichons, oignons, ketchup maison, etc.

Dans l’huile : Tomates séchées, herbes, champignons, poivrons ouaubergines grillés, pesto, etc. Il faut toutefois combiner cette technique de conservation avec la réfrigération ou la congélation.

9. Fermentez vos aliments

La découverte de la fermentation date de l’homme de Cro-Magnon.

C’est l’une des plus anciennes techniques de conservation des aliments. La transformation des aliments grâce à la fermentation s’opère grâce aux enzymes produites par des micro-organismes.

La fermentation lactique est l’une des plus répandues, parce qu’elle est la plus saine. C’est aussi celle qui apporte le plus de nutriments. Elle améliore également la digestibilité des aliments. Au cours de la lactofermentation, il y a formation d’acide lactique qui abaisse le pH des aliments et augmente leur durée de conservation. La fermentation est un procédé simple, économique et écologique. Le plus connu est la choucroute, mais on peut aussi transformer les carottes, les cornichons, les betteraves, les haricots, etc.

10. Achetez les fruits et légumes moches.

Une façon de contribuer à réduire le gaspillage alimentaire dans son ensemble est d’acheter au supermarché des produits qui ne sont pas nécessairement les plus attrayants ou les plus séduisants. Tant qu’ils ne sont pas trop abîmés ou cassés, l’achat des articles » laids » contribue à réduire le gaspillage en magasin, car d’autres les éviteront probablement et il est possible qu’ils ne soient jamais achetés et donc mis au rebut. De nombreux supermarchés rejettent les fruits et légumes non calibrés. Certaines entreprises savent tirer profit de ces normes restrictives, et contribuant ainsi à la lutte contre le gaspillage alimentaire. C’est le cas de SecondLife! C’est une entreprise qui propose des paniers de fruits et légumes au rabais parce que ceux-ci sont qualifiés de « moches ».

Ils sont « moches », car ils ont des défauts d’aspect à peine visibles à l’œil. Ils sont parfois trop petits, trop gros, difformes ou décolorés. Malgré leur fraîcheur exemplaire et leurs apports nutritionnels essentiels pour la santé, ils sont mis de côté, car considérés « hors standard ».

Bonus : pour éviter le gaspillage soyez généreux!

Une autre façon de réduire le gaspillage de nourriture et de s’assurer que les restes sont utilisés à bon escient est de les donner.

Pensez à partager avec amis et voisins.

Des organismes comme le Frigo FreeGo 2 acceptent aussi les légumes frais! Pour trouver un frigo communautaire près de chez vous, consultez le répertoire des frigos communautaires du Québec.

J’espère que cet article vous permettra d’éviter de gaspiller de la nourriture.

Joyeuses Fêtes à tous !