astuces pour désencombrer sa maison

10-conseils-pour-desencombrer-son-dressing

10 conseils pour désencombrer son dressing

Conseil numéro 1 : la location de vêtements

Le premier conseil que je peux vous donner voulez si vous voulez arriver à désencombrer votre dressing, c’est de faire appel à la location de vêtements.

Privilégier un maximum la location de vêtements :

Aujourd’hui en 2018, nous avons la possibilité de louer des vêtements. Donc on peut louer une robe de mariée, ou tout simplement louer une robe de soirée pour un événement, ou encore louer des vêtements de grossesse. Ce type de vêtements que l’on achète uniquement pour des occasions spéciales encombrent nos garde-robes. Alors que ce soit par un souci d’économie, où parce qu’on n’a pas envie d’investir dans des vêtements que l’on ne remettra sans doute pas, la location de vêtements est une bonne alternative.

À Montréal il y a par exemple Station-Service qui est une plate-forme de location de vêtements. Si vous voulez en savoir un peu plus j’en ai parlé il y a quelque temps sur le blogue ici.

Conseil numéro 2  : vérifier les vêtements et leur étiquettes avant de passer à la caisse

Bien que l’on soit en 2018, il existe encore beaucoup de vêtements qui vendus dans le commerce, chez les créateurs ou dans les grandes surfaces, qui ne sont lavables qu’au pressing, en nettoyage à sec. Personnellement, un vêtement aussi contraignant pour moi c’est non. Pareil pour tout ce qui est repassage. Je ne repasse pas mes vêtements. Alors si dans la boutique le vêtement est froissé, ça va me questionner sur son entretien… Il se pourrait fortement que je me rétracte.

Conseil numéro 3 : la technique des cintres

C’est tout simple ! Si voulez savoir quels sont les vêtements que vous ne portez pas, il suffit de changer le cintre de sens lors ce que vous lavez et ranger le vêtement. Au bout de quelques mois, ça va être clair, net et précis. En un coup d’œil, vous allez pouvoir vous rendre compte qu’elles sont les vêtements que vous ne portez pas. De cette façon vous aurez la preuve indéniable, que vous ne l’avez pas portés pendant un certain laps de temps. Ainsi, au bout de 3 mois, 6 mois ou 1 an vous pourrez vous en débarrasser.

Une petite astuce technique :

J’ai l’habitude de toujours ranger les cintres dans un certain sens. Alors lorsque je me décide à commencer le processus je les inverse tous. Ainsi, je peux facilement garder la même habitude que j’ai dit depuis longtemps de ranger les cinq toujours dans le même sens.

Petit à petit vous allez-vous rendre contre si ce n’est déjà fait que vous portez toujours les mêmes affaires. J’aime bien vous parler de la Loi de Pareto. Je vous en parle dans cet article et celui-ci. Elle s’applique à énormément de sphères dans la vie. Et pour le dressing la loi de Pareto serait que 80 % du temps on est 20 % de ses affaires. Ainsi vous pouvez éliminer une grosse partie de votre garde-robe (80 % ) sans avoir besoin de changer la façon dont vous vous vêtissez au quotidien.

Conseil numéro 4 : un objet rentre un objet sors

Mon quatrième conseil est également très connu dans l’univers du rangement et de l’organisation. Il s’applique pour toute la maison pas seulement pour votre garde-robe. Un objet rentre un objet sors. Aussi simple que ça ! C’est la règle de base si vous ne voulez pas accumuler et encombrer votre dressing. Si vous voulez acheter nouveaux vêtements vous devez d’abord en donner.

Conseil numéro 5 : avoir une vision d’ensemble en mettant ces vêtements sur des cintres

C’est plutôt un conseil par rapport au rangement des vêtements… J’ai longtemps plié la plupart de mes vêtements jusqu’à ce que j’emménage à Montréal. Ici, de nombreux appartements sont équipés de placard – penderie. Ainsi, depuis quelque années je n’ai pas de placard. J’ai d’abord commencé à utiliser à l’espace disponible plutôt qu’à acheter des meubles. Ainsi trois ans plus tard, tous mes vêtements sont suspendus (sauf mes sous-vêtements qui sont dans des boites sur une étagère au-dessus de ma penderie).

Pourquoi je conseille de mettre mes vêtements sur cintre ?

C’est pratique. Tout d’abord, après l’étape séchage, je n’ai pas besoin de les enlever du cintre et de les plier pour ensuite les ranger. Avec tous mes vêtements sur cintres, ça me permet de les faire sécher et de les ranger directement dans la garde-robe. La deuxième raison pour laquelle j’aime avoir mes vêtements sur des cintres c’est que ça me permet d’avoir une vue d’ensemble sur tous les vêtements.

Conseil numéro 6 : faire le tour de son dressing avant d’acheter

Ce sixième conseil rejoint le conseil numéro quatre : faire le tour de son dressing avant d’acheter. Comme je vous l’ai mentionné avec la technique de « un vêtement rentre, un vêtement sort » je combine cela dans l’autre sens. Un vêtement sort avant qu’un vêtement rentre. Ainsi avant d’aller faire les soldes ou tout simplement faire du lèche-vitrine je fais le tri et je regarde ce dont j’ai besoin.

Le fait de faire un tri dans ses vêtements avant d’aller magasiner vous permettra d’aller faire du magasinage en ayant conscience de vos réels besoins. Car hélas plus on a de vêtements, moins on sait ce qu’on a. Et c’est un cercle vicieux : plus on a de vêtements, plus on les disperse, moins on a une vue d’ensemble, moins on sait ce dont on a besoin,  plus on achète … plus on a de vêtements ! Et ainsi de suite!

Donc, avant de partir acheter des vêtements faites le tour de ce dont vous avez déjà. Si besoin, faites une liste de vos besoins dans votre téléphone par exemple. Cela vous permettra de vous centrer sur les choses dont vous avez vraiment besoin. Et cela vous permettra ainsi de vous limiter lors de votre séance de magasinage.

Conseil numéro 7 : après la location pensée également à l’emprunt

Souvent on n’a pas l’habitude de demander autour de soi lorsqu’on a besoin d’un vêtement.

De la même façon que les plates-formes de location de vêtements qu’il s’agit d’un événement d’une soirée d’un mariage d’une grossesse ou encore de vêtements de ski, ce sont des vêtements achetés pour une courte période de votre vie qui ne serviront sans doute plus après. Par contre ils finiront par s’entasser et par prendre de la place dans votre placard. Alors pour éviter cette situation, demandez autour de vous ! il y a sans doute des gens qui ont ce genre de choses dans leur placard. De plus, dans la plupart des cas, ils seront ravis de vous les prêter. En effet surtout s’il s’agit de vêtements pour des occasions particulières !

Conseil numéro 8 : développer votre créativité grâce aux accessoires

Un joli collier, une jolie paire de boucles d’oreilles, un joli foulard ou encore un joli béret sont vraiment des accessoires qui vont changer toute une tenue. Les accessoires sont vraiment la preuve qu’il ne suffit souvent de pas grand-chose pour avoir du style. Alors, n’hésitez pas à développer votre créativité en misant sur les accessoires.

Conseil numéro 9 : ne faites plus de différence entre le dressing été et le dressing hiver

Partout dans tous les magazines. on vous dit de séparer vos vêtements d’été et d’hiver. Cependant personnellement je n’applique pas cela, car je trouve que le fait d’avoir que 50 % de ces vêtements dans sa garde-robe, renforce le problème. En effet, le fait de ne pas avoir le vêtement sous les yeux on a tendance à les oublier. De plus, la plupart de vêtements sont portable toute l’année.

Par exemple : une chemise l’hiver je vais la porter avec un col roulé en dessous. L’été, je vais la porter avec un T-shirt en dessous. De même, l’hiver il y’a peu de chance que vous portez vos pulls avec rien en dessous. Donc, ce n’est pas logique pour moi en tout cas de me séparer de mes T-shirt à manches courtes pendant l’hiver et de ceux à manches longues durant l’été. De même, mes pantalons je vais les porter toute l’année. Bien qu’il arrive que l’hiver lorsque le mercure descend, je porte un sous pantalon dessous.

Souvent la raison pour laquelle vous avez séparé vos vêtements hiver/été, c’est parce que vous n’avez pas la place de tous vous les garder au même endroit. Pour moi ce stratagème est une façon d’essayer de fermer les yeux plus longtemps sur un problème d’encombrement.

De plus, le fait de séparer ses vêtements va aussi potentiellement vous conduire à faire des achats inutiles. En effet, je pense qu’ il y a de fortes chances que vous alliez chercher vos vêtements d’été au mois de juin, et non au dès le mois de mars, dès lors que les températures se radoucissent. Mais pendant ce laps de temps de quelques mois, il y a de fortes chances que vous vous laissez tenter par des vêtements en boutique et que votre problème de place s’aggrave…

Conseil numéro 10 : établissez une relation entre le prix de vente est le nombre d’utilisations envisagées

En gros si vous achetez un jean 200 $ mais que vous aller le porter deux fois par semaines pendant 10 ans. Et bien en 10 ans, vous aurez portez ce jans 1040 fois. Faites le calcul : divisez le prix de votre jean, par le nombre de fois ou vous allez le porter. Vous découvrirez le prix de revient réel.  Ici le prix de revient est de 0,19 $.

Alors que si vous dépensez 60 $ dans un robe que vous allez porter 2 fois, en tout et pour tout, le prix de revient sera de 30 $.

Voilà ce petit calcul vous permettra sans doute, de réfléchir a deux fois avant de faire des achats cheap. Investissez dans de bon basic, dans de belles pièces. Car mieux vaut une belle pièce, bien coupées que vous allez garder longtemps, que plusieurs de piètre qualité.

 

Et vous, quel est votre astuce ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

cinq-conseils-avant-de-commencer-a-desencombrer-votre-maison

Cinq conseils avant de commencer à désencombrer votre maison 

Conseil numéro 1 : commencer par un endroit petit

Un endroit petit ça peut signifier une petite pièce comme un dressing, une buanderie, ou une salle de bain… Mais ça peut aussi signifier une armoire ou une commode. Cela peut aussi signifier de faire une série d’étagères à l’intérieur de l’armoire.

Pourquoi il faut commencer par petit ? Tout simplement, car il faut se lancer des objectifs réalisables!

D’ailleurs j’ai consacré un article à ce sujet. Tu peux le lire ici. Si on se met des objectifs trop importants, on risque de se décourager avant même d’avoir commencé.

De plus, le fait de se donner un objectif réalisable permettra d’atteindre la satisfaction une fois l’objectif atteint.

Si vous voulez obtenir ce contentement, et si vous voulez obtenir de l’énergie dont vous avez besoin pour faire l’étape suivante, je vous conseille de bien cibler un endroit petit pour commencer.

Conseiller numéro 2 : mettez de côté les catégories d’objets avec lesquels vous allez avoir plus de mal à commencer.

On a tous des objets un peu sentimentaux, qui ont une valeur particulière à nos yeux. Éviter de vous attaquer à ses objets en premier.

Les objets sentimentaux sont tous les objets qui ravivent des souvenirs.

Il peut s’agir des objets qui vous rappellent quelqu’un ou qu’il vous rappelle un moment. Lorsqu’on entretient une relation sentimentale avec des objets, c’est que l’on n’est pas capable de dissocier l’objet et la personne, ou la personne et l’objet. Alors s’en débarrasser est compliqué. Ces objets-là sont donc par définition plus difficiles à éliminer. C’est pourquoi je vous conseille de les mettre de côté, du moins pour commencer.

Commencer par des objets usuels, ce sera plus facile :

Cependant, si vous adorez votre dressing ne commencez pas par votre dressing. De même, si vous adorez cuisiner ne commencez pas par votre cuisine. Et si vous allez adorer, bricoler ne connaissait pas par votre atelier ou par votre garage. Commencer par une catégorie d’objets qui va vous être instinctivement facile à trier.

Lors ce que vous aurez commencé à percevoir les bienfaits du désencombrement dans un autre secteur d’objets, là vous pourrez vous attaquer aux objets plus sentimentaux.

Conseil numéro 3 : démarrer avec un plan d’action

Vous devez procéder par étapes.

Soit vous pouvez choisir de désencombrer pièce par pièce.

Par exemple : je commence par la dressing, puis je fais la chambre, puis je fais le salon et la cuisine pour finir par la salle demain.

Soit vous pouvez choisir de désencombrer par catégorie d’objets.

Choisissez cette deuxième option dans le cas où vous avez un peu de tout partout. Ainsi si vous avez des vêtements, des jouets, ou des papiers dans toutes les zones de la maison procédez plutôt de cette façon.

Conseil numéro 4 : préparez-vous physiquement et psychologiquement au travail que vous allez fournir

Vous avez sans doute déjà entendu parler tous ces sportifs qui ont tendance à visualiser les exploits qu’ils projettent de réaliser lors de leurs prochaines compétitions, et bien il s’agit de faire pareil. Visualisé, aide à se projeter pour se donner. Ainsi vous mettrez toutes les chances de votre côté pour y arriver.

Pour se faire mettez-vous en scène en train de dés désencombrer. Imaginez votre intérieur désencombré de toutes les choses qui traînent… Cette étape va vous permettre d’être dans de meilleures conditions psychologiques pour ensuite passer à l’action.

Le jour J, ou le moment venu, choisissez des vêtements confortables. Laissez votre téléphone à côté. Et couper vous du monde extérieur pour quelques heures, si besoin mettez votre smartphone en mode avion afin de ne pas être interrompu par le téléphone.

Conseil numéro 5 soyez la locomotive, le moteur du changement !

Ce qui fonctionne le mieux pour convaincre les autres de se lancer dans cette aventure de désencombrement c’est de montrer l’exemple !

Le meilleur moyen pour motiver, votre conjoint ou vos enfants c’est d’être la locomotive. Alors, commencez par vos propres affaires. Le meilleur moyen pour lancer le mouvement c’est de montrer l’exemple. En débarrassant le salon de vos magazines de déco qui jonchent la table basse, ou en optimisant le rangement des placards de la cuisine, vos proches vont constater les bienfaits du changement, et ainsi ils seront plus à même d’y prendre part.

N’essayez pas de rallier tout de suite, tout le monde à votre cause. N’essayez pas de convaincre tout le monde qu’il faut désencombrer ensemble… Le mieux c’est que chacun s’occupe de ses propres objets. Donc, focalisez-vous est vous sur les vôtres!

J’espère que ces cinq conseils vous aideront, dans votre démarche !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

La collection OMEDELBAR de Bea Åkerlund avec IKEA en édition limitée

Une nouvelle collection appelée OMEDELBAR sort ce mois-ci chez IKEA en édition limitée. C’est le résultat de la collaboration entre IKEA et la styliste activiste Bea Åkerlund.

Ensemble ils ont conçu une sélection d’objets pour exposer vêtements et bijoux.

La collection offre tout ce qu’il faut pour créer un espace dressing inspiré des boudoirs. Ainsi elle comprend des ceintres, valets, portants, boîte à chaussures, boîte à chapeaux. collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

Mais elle comprend aussi des accessoires un peu plus funky comme du papier peint graphique, des adhésifs muraux, des lampes lumineuses, des mains imprimées en 3D, ou encore des vases extravagants qui rappellent l’univers d’Alice au pays des merveilles.

Peut-être que le nom de Bea Åkerlund ne vous dit pas grand-chose…

C’est pourtant elle qui est derrière les tenues de personnalités comme Madonna Beyoncé Lady Gaga ou encore Rihanna.

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

Aussi extravagante que talentueuse Bea Åkerlund parvient à marier à merveille la personnalité des artistes avec leur tenue de scène !

À l’image de cette artiste, cette nouvelle collection est un mélange de styles gothiques, Punk, glamour et Hollywoodien.

Parmi les objets que comprend cette nouvelle collection OMEDELBAR on retrouve par exemple des pièces fortes telles que cette horloge murale surdimensionnée, ce tapis léopard, ou encore ses coussins en forme de bouche qui sont la signature de la créatrice.

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

On retrouve d’ailleurs ce motif à travers la collection : sur des housses de couettes, mais aussi en imprimé sur des coussins.

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikeaElle a également imaginé des vases pour le moins originaux.

L’un est en forme de chaussure tandis que l’autre est inspiré de la forme des chapeaux hauts de forme!

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

collection-omedelbar-limite-de-bea-akerlund-ikea

Disponible en laqué noir ou en verre transparent il peut servir de vase ou encore de bocal pour poisson rouge ou noir !

Bref au total la collection OMEDELBAR compte environ une trentaine d’items.

 

Mais cette collection ce n’est pas juste des objets. C’est avant tout un message que la créatrice souhaite partager : «B. WHO YOU ARE. »

Bea Åkerlund affirme ce sujet : « l’idée c’est d’être soi-même, peu importe ce que la mode pense de vous. C’est ma philosophie de vie et c’est ce qui fait de moi qui je suis aujourd’hui. »

Que pensez-vous de cette collection ?

Moi ça ne me donne presque envie de réaménager mon dressing ! Actuellement c’est une pièce très fonctionnelle, mais pas vraiment décorée !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-4505_lpi

5 conseils pour désencombrer la salle de bain

La salle de bain, comme la cuisine, dont des endroits qui peuvent vite devenir très encombrés. Aussi ce sont des pièces qu’il faut désencombrer régulièrement. La plupart des salles de bain sont assez petites. Pourtant, nous y rangeons beaucoup de choses importantes. Maximisez cet espace grâce à nos idées de rangement.

Quelques trucs pour désencombrer facilement votre salle de bain

#1. Faites l’inventaire

La première étape pour désencombrer sa salle de bain c’est de réunir tout ce qui se ressemble, ensemble. Allez-y tiroir par tiroir, armoire par armoire.

Réunissez tout ce que vous avez : savon, gel douche, crème hydratante, crème de jour crème de nuit, crème rafraîchissante, dentifrice, shampooing, …. Bref, rassembler tous les produits qui se trouvent dans la salle de bain au même endroit.

En faisant cela vous allez sans doute réaliser à quel point vous allez beaucoup d’articles.

Cela vous fera réaliser tout ce que vous n’avez pas besoin d’en acheter pour les prochains mois.

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-164_lpi

#2. Éliminer les doubles, les triples et les quadruples …

Regrouper les choses ça peut vraiment vous aider à prendre conscience de la quantité de produits que vous avez !

Par exemple ce dont j’ai le plus d’exemplaires moi c’est sans doute des fards à paupières. Compte tenu de mon utilisation et du nombre que j’en possède, je pense que je pourrais facilement pour les 15 années à venir. Si j’en ai autant c’est que j’ai parfois tendance à craquer, mais au final, certaines de teintes se ressemblent.

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-4526_lpi

#3. Alors gardez uniquement les choses que vous aimez vraiment !

Vous n’aimez un produit pas aujourd’hui, ça ne changera pas :

Un rouge à lèvres ne vous sied pas à merveille? Peu de chance que votre carnation change… Alors pourquoi le garder? Oui, je comprends, vous l’avez peut être payer un certain prix, puis vous ne l’avez utiliser qu’une seule fois, mais malheureusement, il y a peu de chances que ce produit remonte dans votre estime, dans les mois ou les années à venir.

Si vous ne portez plus certains accessoires, où si vous n’avez pas utiliser certains produits dans la dernière année et que vous n’avez pas l’intention d’utiliser dans la prochaine, passez-les au suivant!

Alors faites-en don à une amie !

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-4488_lpi

#4. Jeter les produits périmés

Après avoir tout regroupé vous allez aussi peut-être vous apercevoir que certains produits étaient vraiment vieux.

Certains produits sont sans doute périmés ou plus à votre goût et que ce n’est pas une raison anodine. S’ils sont là depuis des années et que vous n’en êtes pas servi c’est qu’il ne vous ne plaisent pas ou plus.

Alors, débarrassez-vous-en.

Ne vous êtes cependant pas obligé de tout jeter  !

Par exemple,  si vous avez des vieux shampooings vous pouvez aussi vous en servir de détergent pour la maison. Dans le cas d’un shampooing vous pourrez peut-être vous en servir comme savon à plancher ou encore pour nettoyer votre terrasse à l’arrivée du printemps, ou que sais-je. À vous de trouver une utilisation créative à vos vieilles bouteilles.

Une fois que vous avez fait votre plein que vous avez jeté ce qui était plus propice que vous avez fait l’inventaire de tout ce que vous possédez dans vos placards, notez les items que vous n’avez pas besoin d’acheter pendant les prochains mois.

Car le but ce n’est pas de rajouter des produits additionnels mais à l’inverse le but est bien d’écouler les produits que l’on possède déjà.

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-166_lpi

#5. Arrêter de collectionner les échantillons

Pour tout ce qui est des petits échantillons glanés ici et la leur de passage dans les hôtels :

La majorité des gens utilisent en fait jamais ce n’est les échantillons. La raison c’est qu’on a déjà chez nous souvent les produits que l’on achète. Et lorsqu’on s’en va en voyage si on dort dans un hôtel on s’est la majorité des juges du temps et des gens utilisent en fait jamais c’est les échantillons là. La raison c’est que lorsqu’on est chez nous souvent les produits que l’on achète. Et lorsqu’on s’en va en voyage si on dort dans un hôtel on sait qu’on va avoir d’autres échantillons faits qu’on ne les apporte pas. Et dans le cas on irait dans dans le cas où on irait dans une maison de vacances pour une semaine on a pas forcément le réflexe d’aller chercher ses échantillons là.

Comme il y a de fortes chances que vous ne vous serviez jamais de ces échantillons-là, que vous stockez probablement depuis des années, c’est littéralement de les jeter ou de les utiliser pour désencombrer votre salle de bain.

Dans le cas où vous choisiriez de les utiliser afin de ne pas les jeter, je vous conseille de tous les placer dans votre douche s’il s’agit de savon ou de shampooing. Et afin d’être certain de venir à bout de votre collection, je vous suggère même de placer votre shampooing dans un placard le temps que vous écouliez vos échantillons.

Éventuellement il se peut peut-être que vous ayez dans votre entourage amical ou familial une personne friande de ce genre de mini produits. Si c’est le cas, vous pourriez vous en débarrasser en lui faisant don de vos échantillons.

Pour ne pas se ré-encombrer sa salle de bain :

Ce qui est important pour ne pas ré-encombrer sa salle de bain, c’est d’apprendre à dire non.

Refuser des échantillons commerciaux ou de ne plus les ramasser dans les hôtels.

Bonus : le cas des serviettes de bain

Aussi dans la salle de bain souvent on a une pile de serviettes parfois immense, dont certaines sont plus ou moins défraîchies, mais que l’on garde toujours au cas où, mais que l’on n’utilise jamais vraiment…

En fonction de vos habitudes de lessives et du nombre que vous êtes à la maison, évaluer réellement vos besoins. Ensuite, débarrasser vous de celles dont vous n’avez pas réellement besoin.

Par celles qui sont défraichies, pas besoin de les porter dans un centre de tri. Personne ne voudra de vos vieilleries ! Vous pouvez faire quelques chiffons avec.

 

Et vous quelles sont vos astuces pour garder votre salle de bain organisée ?

Pour moi, pas de solution miracle … Un bon ménage de temps en temps, pour ne pas se laisser envahir !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

5-conseils-desencombrer-maison-vie-minimalisme

5 conseils pour désencombrer sa maison et sa vie

Ranger aide à y voir plus clair. Y voir plus clair, pas seulement dans nos placards, mais aussi dans nos vies!

C’est pourquoi garder son intérieur en ordre est particulièrement important.

Cela aide à retrouver l’harmonie et le bien-être chez soi, mais aussi en soi… Et s’il suffisait de mettre de l’ordre dans son intérieur pour que sa vie commence à changer pour le mieux?

Notre habitation est le reflet de notre vie. Si je mène un train de vie stressé, avec un horaire surchargé où je cours partout, ça va se ressentir dans mon intérieur.

C’est pourquoi il faut parvenir à se débarrasser de tout ce qui nous encombre. C’est une manière de s’occuper de soi et de retrouver plus d’énergie. Dominique Loreau nous le rappelle dans son livre l’art de la simplicité : « vivre en permanence avec beaucoup d’objets qui ne nous plaisent pas vraiment, nous rend apathiques et tristes. Ils nous envoient même des ondes négatives qui affectent notre bien-être. »

 

1/Afin de parvenir à retrouver votre sérénité, procédez d’abord à un état des lieux : 

Pour se faire, commencez par prendre le temps d’observer votre habitat, mais avec des yeux neufs. C’est-à-dire, regardez vos placards, et vos bibelots en vous demandant pour chaque objet, qu’est-ce que cela signifie pour moi?

Faire ce petit exercice, permet de mesurer son attachement aux objets, mais cela permet aussi de comprendre comment tous ces objets ont atterri ici. Cela permet aussi d’en venir à la question essentielle, de quoi avons-nous besoin réellement pour nous sentir bien?

On a souvent tendance à accumuler des choses, mais cela ne nous rend pas forcément heureux. On accumule des objets pour répondre à un besoin de sécurité, mais cela témoigne aussi d’une certaine forme d’anxiété.

Plusieurs types d’accumulateurs qui se distinguent. Parmi lesquels on retrouve :

  • Les « accumulateurs affectifs » : ceux sont ceux qui garde par nostalgie. Ils sont attachés aux objets pour les souvenirs que les objets leur rappellent.
  • Les accumulateurs inquiets ce sont ceux qui amassent « au cas où ».
  • Et plus rarement on trouve les « accumulateurs altruistes » ceux qui stockent pour autrui, car oui après tout ça pourrait bien servir à quelqu’un.
  • Enfin, il y a ceux qui gardent et qui accumulent par souci d’économie. Ils ont payé certains objets cher et par conséquent ils ne veulent pas s’en débarrasser.

Enfin, pour parvenir à désencombrer sa vie, il faut prendre conscience des causes des désordres. Est-ce par peur du vide? Par culpabilité de jeter un cadeau dont on ne s’est jamais servis…?

2/ Se donner des objectifs pour réussir à désencombrer votre intérieur: 

Pour parvenir à désencombrer sa maison, le mieux parfois c’est de se donner les objectifs.

Ainsi, vous pouvez « jouer » au calendrier inversé. C’est comme un calendrier de l’avent sauf que chaque jour, on se débarrasse d’un objet. On peut le faire à la période de Noël, mais n’importe quand dans l’année convient aussi. Le principe est simple, il s’agit de jeter ou de placer dans une boite pour les donner ensuite, un objet par jour. Vous pouvez également faire le pari de ne porter que 33 vêtements et accessoires pendant trois mois sur le principe des “garde-robes capsules”.

Se donner un défi d’un mois est un bon challenge.

Car 30 jours, c’est tout juste le temps qu’il faut pour qu’un pari ou un défi deviennent une habitude. Un mois, c’est un peu près le temps qu’il faut pour intégrer quelque chose de nouveau dans sa routine. Une fois le mois écoulé, vous réaliserez que la plupart des objets ne vous manquent pas du tout. Les défis que vous entreprendrez vous permettront de réaliser à quel point votre intérieur est encombré. Une fois que vous avez pris conscience de cela, vous pourrez définir un plan d’action.

5-conseils-desencombrer-maison-vie-minimalisme

© Justin Tran

3/ Un plan d’action efficace :

Si Marie Kondo conseille dans son best-seller de ranger tout en une seule fois, cela peut être un petit peu radical et trop ambitieux.

Ainsi, moi je vous conseillerais plutôt d’y aller petit à petit, à votre rythme.

Pour moi c’est la meilleure façon de ne pas se décourager devant l’ampleur de la tâche. Le seul but c’est de parvenir à l’objectif final. J’aime me fixer des objectifs intermédiaires, cela me permet de mesurer mes progrès et mon avancement.

4/ Ensuite, il faut parvenir à identifier ce dont on n’a pas besoin :

Nos intérieurs sont remplis d’objets, mais, s’en sert-on vraiment?

Le beau, et nos déco sur les murs, sont-elles indispensables?

Pour identifier ce dont on n’a besoin, il faut se questionner pour chaque objet est-ce un indispensable? Si c’est un objet utile, il faut se demander de combien on en a besoin. Par exemple des poêles combien nous en faut-il vraiment? Pareil pour les paires de chaussures!

Afin d’effectuer ce tri radical, Marie Kondo conseille de garder uniquement ce qui nous procure de la joie.

Car personne ne peut nous dire où vous avez besoin de x choses. Car la notion du superflu variable. C’est pourquoi pour faire le tri, mieux vaut se fier à ce que l’on ressent.

De même, parfois on garde des choses comme un jeans trop serré et on se dit qu’un jour on rentrera dedans à nouveau. Mais tous les matins lorsqu’on le voit inconsciemment ça nous rappelle les kilos qu’on a pris ces dernières années.

5/ Enfin parvenir à se débarrasser des objets :

Personnellement, une des façons qui me plaît le plus, c’est d’en faire don à quelqu’un. J’aime mieux me débarrasser de mes affaires en faisant un don. À Montréal par exemple il y a un groupe Facebook qui s’appelle « As-tu ça toi? » C’est un groupe uniquement destiné aux dons. Sur le groupe il y a des personnes dans le besoin et des personnes qui ont besoin de donner des choses. Ainsi un bel échange se crée entre les différents membres.

Éviter la poubelle, si possible :

Parfois, les dons que l’on ne trouve pas superbes sont capables de faire extrêmement plaisir à quelqu’un dans le besoin.

Par exemple, un jour à Montréal j’ai donné de la vaisselle et les couverts tout dépareillés. En écrivant l’annonce, je trouvais ça moyen d’offrir mes vieilles assiettes rayées dépareillées… Pourtant il y a quelqu’un qui est venu les chercher. Il souriait immensément, cela lui faisait grandement plaisir.

Alors autant que c’est possible, évitez de jeter, ce que vous pensez être bon uniquement pour la poubelle.

Laissez une chance aux objets et peut-être que vous ferez des heureux!

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.