Ma réponse à Sir Gibsy

Aujourd’hui, j’ai découvert un drama sur YouTube. Il s’agit d’une vidéo de Sir Gibsy sur Marie, alias Enjoyphoenix et sa marque Honest mind.

Lorsque j’ai écouté sa vidéo, j’ai été choquée des propos tenus par ce YouTuber. Je me suis donc rendue sur son compte Instagram, pour en savoir davantage sur le style de vie de cette personne, qui émet des jugements gratuits sur une créatrice de contenu et sa marque. 

J’ai alors découvert que sur ces 2 dernières photos, cette personne portait des vêtements de la marque Vans.

Pour info, Vans appartient au groupe VF Corporation. Alors si ce YouTuber sait bien faire des recherches pour critiquer le style de vie de certains, visiblement Sir Gibsy n’applique pas ces conseils à lui-même. 

Pour info : VF Corporation ne reconnaît pas le principe du salaire vital comme étant de sa responsabilité ou faisant partie de sa politique. VF reconnaît néanmoins le fait que le salaire minimum n’est pas suffisant pour couvrir les besoins fondamentaux des travailleurs. Mais VF, la société au 13,8 milliards USD en 2019 s’en bat les cous*leste de savoir si les personnes qui travaillent pour l’enrichir ont de quoi subvenir à leur besoin de base. 

D’ailleurs le groupe ne fait rien pour augmenter les salaires. La politique de VF exige seulement le paiement du salaire minimum (qui est parfois bien en deçà du salaire vital) sans faire référence à la nécessité de couvrir les besoins fondamentaux. Selon moi il est totalement honteux qu’une entreprise de cette envergure ne soit pas impliquée dans la résolution de cet important problème. 

Ensuite, troisième photo, cette personne abhorre ensuite, un t-shirt de la marque converse. 

Pour info : la marque de sneakers historique converse a été rachetée en 2003 par Nike… Sur d’autres photos, on le voit également avec des habits de la marque Nike. 

Donc, petit rappel au sujet de cette autre multinationale. 

Elle est accusée depuis plusieurs années maintenant d’être complice du travail forcé des Ouïgours, une communauté, oppressée en Chine. Pour en savoir plus sur l’oppression des Ouïgours, voici un témoignage de l’horreur qui s’y déroule https://www.instagram.com/p/CUuuD8aJzSz/ 

Également, malgré les campagnes de contre lobbying citoyen, menées depuis 2020 afin de mettre fin à l’enrichissement des multinationales grâce à un peuple réduit en esclavage, Nike n’a pas cédé l’exploitation et continuerait de produire grâce à des gens réduits en esclavage et de vendre as business as usuel. 

Outre, l’exploitation des Ouïgours en Chine, Nike est loin d’être une compagnie responsable. 

Nike soutient en théorie le principe du salaire vital, mais en pratique peu a été fait pour augmenter les salaires. 

Le groupe ne publie pas l’existence d’un référentiel de salaire vital accessible au public. Afin que les sous-traitants de l’entreprise puissent vivre dignement, il faudrait que Nike adopte des référentiels de salaire vital en interne puis ensuite qu’elle s’engage à payer suffisamment leurs fournisseurs afin qu’ils puissent à leur tour payer un salaire vital à leurs employés. 

Le plan à long terme de Nike pour augmenter les salaires consiste à reporter le problème, tout en se dédouanant de toute responsabilité en demandant aux fournisseurs de mener le combat pour eux. 

Évidemment, on ne vit pas dans un monde de bisounours et on sait d’avance que ceci ne fonctionnera pas. Les temps sont révolus où il convenait de se limiter à donner copie d’un code de conduite à un fournisseur pour se convaincre qu’il sera respecté. 

Sinon on voit aussi Sir Gibsy avec un t-shirt Tommy Hilfiger (appartenant au groupe PVH), encore une marque accusée de participer à l’exploitation des Ouïgours. 

Environ trois mois après les révélations médiatiques, le groupe PVH, qui détient Tommy Hilfiger avait annoncé « cesser toute relation commerciale avec les usines et les filatures qui produisent des vêtements et du tissu dans le Xinjiang ou s’approvisionnent en coton de la région dans les 12 mois à venir », selon le New York Times. Mais d’après un rapportde l’Australian Strategic Policy Institute (ASPI), Tommy Hilfiger, et d’autres auraient travaillé avec certaines des 11 sociétés chinoises soupçonnées de violation des droits de l’homme, répertoriées dans la liste noire économique du département américain du Commerce.

Sinon le Youtuber qui visiblement ne connait pas grand-chose au secteur du prêt-à-porter, pointe du doigt que la marque est située au Portugal et donc que le vêtement parcourrait 1700 km.  

Cette réflexion montre bien sa méconnaissance du sujet. Pour info la distance moyenne parcourue par un t-shirt serait de 40 000 km.

Alors cher Sir Gibsy,  plutôt que de mettre en valeur des marques de vêtements qui exploitent littéralement des travailleurs, je te suggère de porter des vêtements made in Portugal. 🙂 

La planète et les humains s’en porteront mieux !

J’aimerais rappeler que contrairement à ce que dit Sir Gibsy, on n’a droit de ne pas être parfait. C’est justement ce qui nous rend un peu humains. 

Également, j’aimerais aussi qu’on évite de critiquer gratuitement les gens. 

Enfin, j’invite Sir Gibsy à commencer à regarder sa garde-robe avant d’aller donner des leçons.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :