5-podcasts-inspirants-a-ecouter-tout-le-temps-partout-Chiffon-Valerie Tribes

Mes 5 podcasts préférés pour rester inspiré

Il y a quelques semaines, je vous présentais dans un article, des idées de résolutions pour la nouvelle année. Parmi elles, celle d’écouter plus de podcasts notamment dans les transports en commun.

Afin de vous embarquer avec moi dans ces résolutions, voici mes jolies découvertes du mois !

Mais avant cela, un podcast, c’est quoi ?

Alors, le terme « podcast » vient de la contraction de « iPod » (le célèbre baladeur d’Apple) et du terme anglais « broadcasting » qui signifie diffusion. Même si l’iPod a donné son nom aux potscasts, Apple n’est pour rien dans la création de ce terme et n’est pas à l’origine du phénomène.

Pour simplifier, on pourrait comparer un podcast audio à une émission de radio. À la différence qu’il n’est pas diffusé via les ondes d’une radio, mais sur internet. Aujourd’hui on peut écouter des podcasts sur des plateformes tels que iTunes, Deezer ou Soundcloud pour en citer quelques-unes.

Comment ça marche ?

On choisi l’épisode que l’on souhaite écouter, on le télécharge, puis ensuite on écoute librement son podcast. N’importe où, à toute heure du jour ou de la nuit, dans le métro ou au fond de son lit, en faisant ses courses ou à la salle de gym, depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Quand on veut ! Où on veut !

Alors, vous l’aurez compris, plutôt que de scroller 14 fois mon feed instagram ou autre lorsque je prends le métro, cette année j’ai choisi d’écouter des podcasts ! Et voici sans plus attendre mes podcasts favoris !

 

1. Le Chiffon, de Valérie Tribes, une journaliste spécialisée dans la mode et les tendances.

5-podcasts-inspirants-a-ecouter-tout-le-temps-partout-

Le Chiffon est un podcast animé par Valérie Tribes qui laisse s’exprimer les femmes et les hommes sur leur rapport à la mode :

Chiffon est un podcast qui parle de la mode, des personnes qui l’aiment, la font, la fabriquent et la photographie. Chiffon s’adresse à tous, et donne la parole à des personnalités plus ou moins connues du milieu… Cette richesse d’interviews permet d’avoir des points de vue de personnes d’horizon différents et d’apporter une vraie réflexion autour de ce milieu.

Valérie Tribes questionne ces invités autour de thématiques telle que : qu’est-ce que l’élégance ? Qu’est-ce que la mode ? Allons-nous vers une société plus raisonnable et raisonnée dans la consommation ? Le mythe de la Parisienne existe-t-il encore ? Àquoi ressemble-t-elle?

Mes épisodes favoris :

J’ai apprécié le récent dans lequel l’invitée était Peggy Frey :

Peggy est une personne que je suis sur Instagram, pour son humour et son enraie communicative. Dans cette entrevue Peggy est fidèle à la personne qu’elle est sur Instagram : c’est à dire drôle et généreuse. Dans ce podcast elle nous livre aussi un tas d’anecdotes sur son métier de journaliste mode avec une pêche décapante !

J’ai aussi beaucoup aimé l’épisode dans lequel Valérie a invité est Stéphanie Calvino :

Dans cette épisode Stéphanie Calvino évoque les dérives du système de la mode, de surproduction, de surconsommation… qui ne sont  pas sans conséquence sur notre société et notre planète… Une thématique qui me passionne aussi !

2.Les podcasts des youtubeurs The Mustards

5-podcasts-inspirants-a-ecouter-tout-le-temps-partout-

Si vous vous promenez régulièrement sur YouTube au sein de vidéos  qui parlent de minimalisme ou d’alimentation végane, vous connaissez sans doute Jenny Mustard. Avec son mari David, que l’on voit régulièrement dans ses vidéos, ils proposent maintenant un podcast hebdomadaire.
Le couple suédois, vit à Berlin. Alors leurs vidéos ainsi que leurs podcasts sont en anglais, mais si vous avez quelques bases ça ne posera pas de soucis.

Tous les épisodes commencent par un « life update » où Jenny et David nous racontent ce qu’il s’est passé dans leur vie durant la semaine passée et ensuite ils s’attaquent au sujet du jour. Le podcast The Mustards c’est simplement une conversation entre Jenny et David, leur point de vue sur des sujets de société, de développement personnel, bref, les sujets de la vie avec une belle pointe d’engagement et je trouve ça très intéressant.

C’est un des rares podcast avec celui de Josée-Anne SC (dont je parle plus bas), qui n’est pas basé sur l’invitation des personnalités. Cela donne alors un autre ton. On sait toujours que l’ont va les retrouver tout les deux, pour écouter leur point de vue.

Mes épisodes favoris :

« Stop caring about what society thinks » (arrêtez de vous soucier de ce que pense la société), — ou encore « are you a feminist » (êtes-vous féministe ?). Mais j’avoue que j’écoute pas mal toutes leurs vidéos et podcasts, désormais.

3. La Poudre est un podcast animé par Laurens Bastide une ancienne journaliste pour le magazine elle et pour Le Grand Journal sur Canal +

5-podcasts-inspirants-a-ecouter-tout-le-temps-partout-

Présenté par Laurens Bastide, La Poudre est un podcast, 100 % féminin. De Rama Yade à Garance Doré, des femmes racontent leur parcours, parlent de féminité et c’est tout simplement délicieux. Tous les invités sont ultras inspirants, Laurens Bastide est une hôte parfaite, douce et à l’écoute. Un vrai bonheur !

Mes épisodes favoris :

J’ai aussi beaucoup aimé l’épisode dans lequel Laurens Bastide a invité l’autrice et influenceuse Sophie Fontanel.

C’était intéressant de découvrir Sophie Fontanel ailleurs que dans les magazines féminins ou autres … L’interviewe était emprunt de sensibilité et avait un caractère touchant.

J’ai apprécié le podcast dans lequel Garance Doré était invitée

Cela m’a permit de redécouvrir la fille que je suivais lors de mes années lycée… Dans le podcast elle nous parle de dé-inspiration mais surtout  de l’importance de continuer à faire des choses qui font du sens pour nous, chose que les réseaux sociaux, ont parfois tendance à nous faire oublier.

4. Les podcasts de Josée-Anne Sarazin-Côté

5-podcasts-inspirants-a-ecouter-tout-le-temps-partout-

Josée-Anne Sarazin-Côté est une entrepreneure, blogueuse, youtubeuse.

Elle est derrière la chaine Josée-Anne S-C  ou elle aborde avec simplicité des thématiques telles que le minimalisme, le zéro déchet, le slow living et l’entrepreneuriat avec bienveillance.

Josée-Anne est vraiment inspirante.

Ces podcasts ne sont pas parfaits d’un point de vue enregistrement, mais elle prouve à travers eux que l’on peut faire de belles choses, avec des petits moyens. Elle vous donnera les outils pour être plus heureux, en business ou tout simplement dans la vie de tous les jours.

Mes épisodes favoris :

À l’heure actuelle, il y en a que deux podcasts en ligne. Mais chacun vaut la peine d’être écouté.

Dans son premier podcast, publié en janvier pour débuter l’année du bon pied, Josée-Anne nous partage ma méthode d’atteinte d’objectifs, en vue de les atteindre mais aussi de les dépasser.

Et dans son second podcast, elle nous explique pourquoi c’est important de s’aimer. Et elle nous donne ces trucs pour s’aimer davantage.

Les podcasts de Josée-Anne sont tout doux et pleins de bienveillance.

Je vous les recommande sincèrement ! Nul doute qu’ils vous feront réfléchir et qu’ils vous aideront à être plus heureux et à vous réaliser pleinement.

5. Le podcast de Siham Jibril va vous donner un gros boost de motivation ! Génération XX, est un podcast qui nous fait découvrir le parcours de femmes entrepreneures :

5-podcasts-inspirants-a-ecouter-tout-le-temps-partout-

Génération XX est un podcast de conversations avec des femmes qui entreprennent, à des âges et dans des milieux différents.

Lancé par Siham Jibril à peine âgée de 25 ans, elle a eu envie d’explorer ce format. Et elle s’est lancée sans jamais avoir fait de radio, et sans jamais avoir travailler dans les médias. Son atout : l’ambition ! Et c’est justement le thème central de ces podcasts.

À travers ces podcasts, elle donne la parole à des femmes qui ont en commun d’être passionnées, créatives, imparfaites, inspirées et inspirantes.

Chaque épisode vous fera découvrir le parcours et la personnalité de l’une d’entre elles. Génération XX ne dresse pas de portrait figé de wonder woman. Au contraire, le podcast met en avant des parcours de vie dont on peut s’inspirer, pour à son tour aller au bout de ses projets.

Mes épisodes favoris :

L’épisode 21 dans lequel Siham rencontre Mathilde Lacombe.

Si le nom de Mathilde Lacombe vous est encore inconnu, je parie pourtant que vous avez déjà entendu parler de son histoire entrepreneuriale ! En effet, Mathilde Lacombe est la cofondatrice de Joliebox, que vous connaissez aujourd’hui sous le nom de BIRCHBOX, leader des box beauté sur abonnement. Elle est aussi la créatrice du blogue «  La Vie en Blonde »… qui lui a servit de vitrine pour entrer dans la vie médiatique.

Bref, dans cet épisode de Génération XX, Mathilde raconte son parcours scolaire, ces années prépa, les débuts de son blogue et comment sa volonté de devenir journaliste, pour finalement devenir à 100 % dans son aventure entrepreneuriale. Elle dévoile aussi son modèle d’affaires qui est sur une relation basée sur la confiance entre les 5 associés.

Un très bel échange.

L’épisode avec Mariame Tighanimine, co-fondatrice de Babelbusiness : le business pour tous.

Dans cet épisode, Siham rencontre Mariame Tighanimine. Mariame est une « serial entrepreneure ». Elle a cofondé un webzine participatif destiné aux femmes françaises de culture musulmane. Hijab and the city est webzine qui donne la parole aux femmes musulmanes. Suite à ce premier succès elle a lancé une marque de maroquinerie appelée « Babelbag ».  Babelbag est un sac crée par une communauté de femmes, promu par le bouche-à-oreille et vendu en vente directe.

Mariame Tighanimine donne sa vision extrêmement simple du business : pour elle le nerd de la guerre c’est la vente. Après le reste c’est une question d’échelle. Pour elle peut importe ton niveau d’études, ce qui compte c’est l’expérience du terrain. D’ailleurs, elle voue un certain culte aux entrepreneurs de l’ombre tel que les vendeurs à sauvette qui sont capables d’acheter un bouteille d’eau à 10 centimes, et de la revendre à 1 ou 2 euros.

C’est fascinant la façon dont Mariame Tighanimine partage sans tabous sa vision du business sans langue de bois, et dénonce la starification des entrepreneurs, notamment mis en avant par les médias.

Son conseil : sortir de sa zone de confort, car c’est souvent hors de celle-ci que l’on fait des belles rencontres.

 

Bref, j’espère ces podcasts seront vous inspirer

J’espère que ce petit article vous a plu et que vous avez découvert des podcasts qui vont inspireront et vous accompagneront. En tout cas, moi je commence à beaucoup aimer ce format, qui permet de rentrer un peu plus en profondeur avec un tas de personnalités inspirantes, mais qui ont en commun, le fait de s’écouter et d’être elle-même !

Et vous, vous écoutez quoi comme podcast ? Je serais heureuse d’en découvrir de nouveaux !

 

EnregistrerEnregistrer

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-4505_lpi

5 conseils pour désencombrer la salle de bain

La salle de bain, comme la cuisine, dont des endroits qui peuvent vite devenir très encombrés. Aussi ce sont des pièces qu’il faut désencombrer régulièrement. La plupart des salles de bain sont assez petites. Pourtant, nous y rangeons beaucoup de choses importantes. Maximisez cet espace grâce à nos idées de rangement.

Quelques trucs pour désencombrer facilement votre salle de bain

#1. Faites l’inventaire

La première étape pour désencombrer sa salle de bain c’est de réunir tout ce qui se ressemble, ensemble. Allez-y tiroir par tiroir, armoire par armoire.

Réunissez tout ce que vous avez : savon, gel douche, crème hydratante, crème de jour crème de nuit, crème rafraîchissante, dentifrice, shampooing, …. Bref, rassembler tous les produits qui se trouvent dans la salle de bain au même endroit.

En faisant cela vous allez sans doute réaliser à quel point vous allez beaucoup d’articles.

Cela vous fera réaliser tout ce que vous n’avez pas besoin d’en acheter pour les prochains mois.

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-164_lpi

#2. Éliminer les doubles, les triples et les quadruples …

Regrouper les choses ça peut vraiment vous aider à prendre conscience de la quantité de produits que vous avez !

Par exemple ce dont j’ai le plus d’exemplaires moi c’est sans doute des fards à paupières. Compte tenu de mon utilisation et du nombre que j’en possède, je pense que je pourrais facilement pour les 15 années à venir. Si j’en ai autant c’est que j’ai parfois tendance à craquer, mais au final, certaines de teintes se ressemblent.

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-4526_lpi

#3. Alors gardez uniquement les choses que vous aimez vraiment !

Vous n’aimez un produit pas aujourd’hui, ça ne changera pas :

Un rouge à lèvres ne vous sied pas à merveille? Peu de chance que votre carnation change… Alors pourquoi le garder? Oui, je comprends, vous l’avez peut être payer un certain prix, puis vous ne l’avez utiliser qu’une seule fois, mais malheureusement, il y a peu de chances que ce produit remonte dans votre estime, dans les mois ou les années à venir.

Si vous ne portez plus certains accessoires, où si vous n’avez pas utiliser certains produits dans la dernière année et que vous n’avez pas l’intention d’utiliser dans la prochaine, passez-les au suivant!

Alors faites-en don à une amie !

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-4488_lpi

#4. Jeter les produits périmés

Après avoir tout regroupé vous allez aussi peut-être vous apercevoir que certains produits étaient vraiment vieux.

Certains produits sont sans doute périmés ou plus à votre goût et que ce n’est pas une raison anodine. S’ils sont là depuis des années et que vous n’en êtes pas servi c’est qu’il ne vous ne plaisent pas ou plus.

Alors, débarrassez-vous-en.

Ne vous êtes cependant pas obligé de tout jeter  !

Par exemple,  si vous avez des vieux shampooings vous pouvez aussi vous en servir de détergent pour la maison. Dans le cas d’un shampooing vous pourrez peut-être vous en servir comme savon à plancher ou encore pour nettoyer votre terrasse à l’arrivée du printemps, ou que sais-je. À vous de trouver une utilisation créative à vos vieilles bouteilles.

Une fois que vous avez fait votre plein que vous avez jeté ce qui était plus propice que vous avez fait l’inventaire de tout ce que vous possédez dans vos placards, notez les items que vous n’avez pas besoin d’acheter pendant les prochains mois.

Car le but ce n’est pas de rajouter des produits additionnels mais à l’inverse le but est bien d’écouler les produits que l’on possède déjà.

5-conseils-pour-desencombrer-la-salle-de-bain-minimalisme-hapticarchitects-067_idunsgate-apartment_photo-166_lpi

#5. Arrêter de collectionner les échantillons

Pour tout ce qui est des petits échantillons glanés ici et la leur de passage dans les hôtels :

La majorité des gens utilisent en fait jamais ce n’est les échantillons. La raison c’est qu’on a déjà chez nous souvent les produits que l’on achète. Et lorsqu’on s’en va en voyage si on dort dans un hôtel on s’est la majorité des juges du temps et des gens utilisent en fait jamais c’est les échantillons là. La raison c’est que lorsqu’on est chez nous souvent les produits que l’on achète. Et lorsqu’on s’en va en voyage si on dort dans un hôtel on sait qu’on va avoir d’autres échantillons faits qu’on ne les apporte pas. Et dans le cas on irait dans dans le cas où on irait dans une maison de vacances pour une semaine on a pas forcément le réflexe d’aller chercher ses échantillons là.

Comme il y a de fortes chances que vous ne vous serviez jamais de ces échantillons-là, que vous stockez probablement depuis des années, c’est littéralement de les jeter ou de les utiliser pour désencombrer votre salle de bain.

Dans le cas où vous choisiriez de les utiliser afin de ne pas les jeter, je vous conseille de tous les placer dans votre douche s’il s’agit de savon ou de shampooing. Et afin d’être certain de venir à bout de votre collection, je vous suggère même de placer votre shampooing dans un placard le temps que vous écouliez vos échantillons.

Éventuellement il se peut peut-être que vous ayez dans votre entourage amical ou familial une personne friande de ce genre de mini produits. Si c’est le cas, vous pourriez vous en débarrasser en lui faisant don de vos échantillons.

Pour ne pas se ré-encombrer sa salle de bain :

Ce qui est important pour ne pas ré-encombrer sa salle de bain, c’est d’apprendre à dire non.

Refuser des échantillons commerciaux ou de ne plus les ramasser dans les hôtels.

Bonus : le cas des serviettes de bain

Aussi dans la salle de bain souvent on a une pile de serviettes parfois immense, dont certaines sont plus ou moins défraîchies, mais que l’on garde toujours au cas où, mais que l’on n’utilise jamais vraiment…

En fonction de vos habitudes de lessives et du nombre que vous êtes à la maison, évaluer réellement vos besoins. Ensuite, débarrasser vous de celles dont vous n’avez pas réellement besoin.

Par celles qui sont défraichies, pas besoin de les porter dans un centre de tri. Personne ne voudra de vos vieilleries ! Vous pouvez faire quelques chiffons avec.

 

Et vous quelles sont vos astuces pour garder votre salle de bain organisée ?

Pour moi, pas de solution miracle … Un bon ménage de temps en temps, pour ne pas se laisser envahir !