zéro plastique

Sauver la planète un geste à la fois : 8 choses en plastique à remplacer  

La loi commence petit à petit à interdire certains objets en plastiques. Notamment c’est le cas des sacs plastiques à Montréal.

Et si, on devançait la loi, pour éliminer de notre quotidien le plastique superflu.

Pour contribuer à réduire le gaspillage de plastique, il y a de nombreux aspects sur lesquels il est très facile de faire un geste. La plupart du temps, il s’agit juste petit effort, qui finalement ne coute pas grand-chose.

Voici les 8 choses en plastique à remplacer pour contribuer à préserver l’environnement !

1. Les pailles en plastique

Alors les pailles, on va se le dire, c’est bien, c’est cool, c’est fancy, mais on va se le dire, ça ne sert pas à grand-chose… Sauf à entrainer la mort d’animaux ! Cela peut vous sembler inoffensif une paille… Mais pourtant, il y a 1 milliard de pailles utilisées et surtout jetées à chaque jour dans le monde!! Avec toutes ces pailles, nous pourrions faire 5 fois le tour de la planète… Chaque jour.

Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ? Alors je vous dirais, voici un élément dont on peut même se passer.
Du moins, si vous êtes vraiment un fan inconditionnel de paille, vous pouvez investir quelques dollars dans des pailles en inox.

2. La vaisselle jetable en plastique

La vaisselle jetable… qu’il s’agisse de gobelets, de verres, ou d’assiettes, ça ne pollue pour pas grand-chose. Je sais c’est pratique lorsqu’on reçoit des amis et que l’on ne souhaite pas faire la vaisselle, ou encore lorsqu’on part en camping. Mais essayez d’éviter au maximum d’acheter de la vaisselle en plastique.

Préférez à la vaisselle compostable ou celle constituée de matières biosourcées.

En effet, aujourd’hui il existe déjà plein de nombreuses alternatives au plastique, telles que la vaisselle en bois, en carton ou encore en bambou.

3. Le film plastique

En cuisine, je vous l’avoue c’est vraiment pratique pour conserver de plats au frigo. D’ailleurs je suppose que nous sommes nombreux à utiliser du film plastique pour couvrir nos restes alors qu’il existe plein d’autre façon de conserver les aliments.
En effet, il est possible de poser simplement une assiette sur un bol. Il est également possible de mettre les restes ou les lunchs dans des petits contenants types Tupperware.
Enfin, si vous aimez vraiment la fonction du film plastique vous pouvez le remplacer par des couvre-plats en lin bio, ou encore par des emballages en cire d’abeille lavables et réutilisables.

Mais il n’y a pas que dans la cuisine que nous pouvons réduire nos déchets plastiques; dans la salle de bain, il y a aussi beaucoup à faire pour limiter ses déchets

4. Les brosses à dents 

Il est possible de remplacer sa brosse à dents basique par une brosse à dents en bio plastique à tête rechargeable. En changeant uniquement la tête de votre brosse à dents, cela vous permet de limiter vos déchets. De plus le bioplastique est également compostable et biodégradable, ainsi que limiter votre impact écologique.
Enfin, le mieux c’est peut-être finalement de ne pas utiliser de ressources fossiles pour se brosser les dents, et de préférer acheter une brosse à dents en bambou compostables.

5. Les tampons et des serviettes hygiéniques

L’impact environnemental de nos protections périodiques est très important.

On estime dans le livre Flow : The Cultural history of menstruations ou en français l’histoire culturelle des menstruations, qu’une femme jette à la poubelle dans sa vie entre 100 et 150 kilos de serviettes tampons et applicateurs.

Alors s’il vous ne voulez pas participer à ce gaspillage massif sachez qu’il existe désormais de nombreuses options réutilisables. Parmi elles : les serviettes hygiéniques en tissu lavable ou encore tout simplement la cup, petit objet récepteur qui fait le même travail qu’un tampon et que l’on insère au même endroit !

6. Les exfoliants pour le corps

Ils contiennent des microbilles particulièrement polluantes pour l’environnement.
Au lieu d’utiliser ces gommages polluants, recyclez le marc de café et appliquez-le vous sur le corps de la même façon. Cela fonctionne à merveille.

7. Les cotons-tiges

Les cotons-tiges en plastique ont des conséquences catastrophiques sur l’environnement. 

Ces derniers sont rejetés à l’entrée des stations d’épurations. C’est pourquoi ils sont fréquemment retrouvés sur le bord des plages. Cependant ces petits bouts de plastique qui essayent de se payer des vacances au soleil, ont des conséquences particulièrement néfastes sur l’environnement. En effet, une fois arrivés sur les plages comme tous objets en plastique, ils se décomposent et se transforment en micro plastique. C’est-à-dire que sous l’effet des rayons UV, ils libèrent les contaminants chimiques qu’ils contiennent. Et premières victimes de cette pollution, sont les poissons les oiseaux marins.

Alors pour éviter ce désastre environnemental, on vous suggère d’une part de ne jamais jeter ce petit bout de plastique volatile à un endroit que ne serais pas prévu à cet effet, et d’autre part de les remplacer par des équivalents moins nocifs.
Par exemple, au lieu d’acheter des cotons-tiges en plastique, vous pourriez acheter à la place son analogue en papier biodégradable, ou encore par des cure-oreilles en bambou ou en encore par des oriculis en métal.

D’ailleurs, saviez-vous qu’en 2015 l’association Surfrider fondation à ramasser plus de 16 000 cotons-tiges sur les plages ? Cela représente 3 fois et demie la taille de la tour Eiffel.

8. Enfin les cosmétiques : gels douche, shampoing, dentifrice et compagnie !

Dans notre salle de bain il y a juste à compter combien il y a deux bouteilles en plastique pour s’apercevoir qu’il y en a trop.

Si vous êtes sensible à la quantité de déchets que vous produisez, sachez qu’il n’est pas difficile de réduire les déchets de salle de bains. En effet, il suffit de remplacer vos gels douche, shampoing, déodorant, mais leur équivalent en version solide.

Les cosmétiques solides sont les solutions vraiment géniales. De plus, la plupart du temps ils sont égaux fruits c’est-à-dire que la composition et l’emballage respectent l’environnement.

Généralement ils sont emballés dans du simple carton biodégradable ou encore dans du papier recyclé.

On trouve l’équivalent en cosmétiques solides pour presque tous les produits que vous utilisez déjà habituellement, à savoir : savon, shampoing, dentifrice ou encore déodorant.

Voilà un petit article pour vous rappeler que chaque geste compte. Et fait une différence sur l’environnement.

Alors, ne sois pas timide, car chaque geste compte ! Avant de devenir 100 % zéro déchet faut bien commencer quelque part.

Enfin, si la protection de l’environnement vous intéresse, sachez qu’il existe également de nombreuses associations organisent depuis des années des activités de nettoyage des littoraux. C’est le cas de Surfrider fondation, Trait bleu ou encore ANSEL.

C’est l’occasion de rencontrer du beau monde, qui a les mêmes préoccupations que vous !

Cependant si vous voulez agir vous pouvez également le faire par vous-même sans nécessairement prendre part à ses événements.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.