Trucs

Une carte recense les mots de passe WiFi des aéroports du monde

Dans la vie je suis plutôt une voyageuse.

J’ai voyagé dans une vingtaine de pays et pourtant cette catégorie est jusqu’ici pas quelque chose mais en évidence sur le blogue. En 2018, j’ai décidé de lui faire un petit peu plus de place sur le blogue, en consacrant notamment plus d’articles liés à mes voyages.

Il y a quelques semaines je suis partie à Hawaii. Malheureusement à cause de la météo québécoise un peu capricieuse… il a fallu passer l’avion au glycol avant de décoller. Cette étape nous a mis en retard sur notre horaire de vol, et par conséquent nous a fait manquer nos 2 correspondances. À cause de cet incident météorologique, j’ai passé pas mal de temps à zoner dans les aéroports pendant mes correspondances.

Puis à mon retour, je suis tombée sur une carte interactive et collaborative qui met à disposition les mots de passe WiFi pour avoir accès à internet dans plusieurs aéroports dans le monde !

C’est Anil Polat un blogueur, et ingénieur en sécurité informatique qui a eu l’idée de créer cette carte.

Pour mener son projet à bien, il a mis ces abonnés à contribution en leur proposant de partager leurs mots de passe WIFI auxquels ils ont eu accès via une publication sur sa page Facebook.

https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1Z1dI8hoBZSJNWFx2xr_MMxSxSxY&hl=en_US&usp=sharing

Comment ça marche cette carte interactive ?

Il suffit de cliquer sur l’un des aéroports proposés pour voir apparaître les informations récoltées par l’ingénieur. Vous verrez ensuite si le réseaux est gratuit ou non, et où trouver une connexion (numéro du terminal, café, salon de compagnie aérienne…) et éventuel mot de passe nécessaire pour se connecter au réseau.

Mais dans de certains aéroports, trouver un réseau WiFi c’est tout une mission !

Alors t mettre la main sur un code pour patienter avant son vol peut s’avérer plus délicat.

Au total la carte qui regroupe les mots de passe WiFi de plus de 130 aéroports. Ainsi vous n’aurez plus à vous ennuyer à attendre!

Pour accéder à la version  hors ligne des mots de passe WiFi des aéroports du monde :  iOS http://apple.co/2b7BatI – Android: http://bit.ly/2dDeaaN

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

eviter-surbooking-overbooking-surreservation-avion-5

Éviter le surbooking lorsqu’on prend l’avion

La surréservation est désormais une pratique généralisée auprès des compagnies aériennes. C’est une réalité du marché. C’est pourquoi il faut donc s’attendre, à parfois, se voir refuser l’embarquement à bord de notre vol d’avion.

Voici quelques trucs pour réduire tes chances de faire partie de la liste des loosers qui ne pourront pas embarquer à bord de l’avion.

Tout d’abord c’est quoi le surbooking ?

L’overbooking ou le surbooking a lieu quand les compagnies aériennes vendent plus de billets qu’il n’y a de places dans l’avion.

Le risque avec cette technique c’est évidemment que certains passagers se voient refuser l’embarquement, faute de place. En cas de surréservation de l’avion, certaines personnes se retrouvent aléatoirement contraintes à rester à quai bien qu’elles avaient réservé leurs billets d’avion en bonne et due forme.

eviter-surbooking-overbooking-surreservation-avion-1

Pourquoi les compagnies s’obtiennent-elles à ventre plus de billets qu’il n’y a de place dans l’avion?

C’est stratégique ! Constamment au fil du temps qu’il y avait un nombre important de personnes ne se présentaient pas à l’embarquement (jusqu’à 25 %) et pour lutter contre ces désaffections de dernière minute, les compagnies aériennes ont mis en place une méthode qui impacte plus de 250 000 passagers aériens chaque année : elles vendent plus de place qu’il n’y en a de disponibles dans l’avion.

De cette façon, la compagnie aérienne est sûre de vendre 100 % des places et donc de rentabiliser au mieux le vol. Seulement voilà : parfois, le nombre d’annulations n’est pas suffisant et la compagnie se retrouve avec trop de passagers à bord. Il y a surréservation.

Pour contrer les nombreuses annulations de dernières minutes, les compagnies aériennes vendent 5 à 10 % de plus de sièges que la capacité réelle de l’avion. Alors, des fois, ya juste trop de monde et pas assez de places dans l’avion.

Oui, le surbooking est légal !

Premièrement, il faut savoir que le surbooking (ou surréservation) n’est pas illégale et qu’une compagnie aérienne peut, en tout temps, vous refuser l’embarquement à bord de son appareil.

eviter-surbooking-overbooking-surreservation-avion-1

Mettre toute ces chances de son coté pour éviter le surbooking

#1 Arriver en avance :

Respecte les temps recommandés par la compagnie. En général 3 heures avant le décollage.

#2 Réserver ton siège à l’avance :

Réserve ton siège au moment de l’achat. Ou 48 à 72 heures à avant le départ, il est possible de choisir son siège dans l’appareil sur le site de la compagnie aérienne.

#3  Éviter les vols avec escales

Éviter les vols avec escales, car plus de vols signifie plus de probabilités de faire partie des victimes du surbooking.

#4 Devenir membre du programme VIP

Faire partie du club des voyageurs privilégié de la compagnie aérienne. Si tu as la carte magique, ils seront sans doute plus gênés de te choisir…

#5 Éviter les périodes de pointe

Les vols d’avion le 23 décembre et le lundi matin sont probablement à éviter.

#6 Éviter les derniers vols de la journée

: tous les « bumpés » seront déportés sur les vols plus tard dans la journée, si bien que les derniers vols pourraient être surbookés à cause des victimes de la surréservation.

#7  Bien choisir ta compagnie aérienne

Certaines sont tristement réputées pour abuser de cette pratique.

Mais à l’inverse, certaines ont des politique qui t’offriront un meilleur dédommagement, en cas de refus d’embarquement.

#8 Prendre un billet en première classe ou classe affaires

Si tes finances te le permette : voyage en classe affaire :  les surréservations sont beaucoup plus rares en première classe.

BONUS : Faire des bébés

Les femmes enceintes, les personnes à mobilité réduite ou accompagnée de jeunes enfants sont prioritaires pour l’embarquement.

 

Pour ce qui est du surbooking, la compagnie a l’obligation de te proposer 2 solutions :

• l’annulation de ton voyage (tu renonces à ton départ) moyennant le remboursement intégral de ton billet + un dédommagement.

• un siège sur le vol suivant, avec dédommagements et prise en charge de tous tes frais (nuit d’hôtel, repas, appel téléphonique…).

Bon voyage ! Enfin, si tu parviens à décoller ! 😉

eviter-surbooking-overbooking-surreservation-avion-1

Est-ce cette situation t’es déjà arrivé ? Si oui raconte-moi dans les commentaires !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

gerer-stress-apprehensions-de-partir-voyage-vacances

Gérer son stress ou ses appréhensions avant de partir en voyage  

Les vacances, tout le monde en rêve. On les prépare parfois même plusieurs mois à l’avance, impatient de partir. L’objectif ? Prendre du plaisir. Pourtant, la veille de départ je me suis parfois vraiment stressée… à tel point que j’avais même de la difficulté à fermer l’œil. En en discutant autour de moi, je me suis aperçue qu’on était nombreux à ressentir cette étrange sensation ; l’angoisse de partir en vacances, ou tout simplement le stress du voyage… Quoi de plus paradoxal ?

Quelques conseils afin de gérer vos angoisses ou vos appréhensions à la veille du départ en voyage

Pour voyager plus sereinement, essayez tout d’abord d’identifier la cause de votre stress : ça peut être lié à un tas de trucs :

  • Et s’il se passait quelque chose, pendant vos vacances, alors que la maison est vide ?
  • Un cambriolage, un dégât des eaux ?
  • Ça peut être l’angoisse de partir loin chez soi
  • Cela peut également être lié au fait de s’éloigner de son petit cocon auquel on est habitué.
  • La peur d’oublier quelque chose d’important.
  • L’angoisse de prendre l’avion, le bateau, ou que sais-je ?!
  • L’appréhension de conduire sur des longues distances.
  • La peur peut être liée au fait de devoir être entouré de personnes de façon quotidienne.
  • Ça peut également être lié au fait de manquer son réveil ou encore de manquer une correspondance.

Bref il existe tout un tas de circonstances qui peuvent vous faire stresser la veille d’un départ.

Et en dépit de toutes ces causes qui peuvent vous faire angoisser… il n’y a qu’un seul remède au stress : le lâcher-prise !

Partir en vacances c’est aussi savoir briser sa routine pour pouvoir vivre de nouvelles aventures.

Pour cela il faut :

  • Accepter de partir sans savoir où est ce qu’on va dormir ou manger.
  • Admettre que nos proches ou nos animaux de compagnie peuvent se passer de nous quelque temps
  • Accepter qu’on ne sache pas forcément à quelle heure on va arriver…
  • Accepter que l’imprévisible peut pointer le bout du nez… qu’il s’agisse d’une tempête hivernale, d’un retard, ou une d’une panne quelconque en voiture… ça fait parti des charmes du voyage !
  • Et même si vous avez tout prévu tout organisé il arrive que ce genre d’imprévu vienne se greffer aux planifications.

Alors avant le départ, faites du Yoga, de la méditation ou autre, mais préparez-vous à lâcher prise.

 

Pour cela je vous suggère aussi de vous imaginer  le scénario catastrophe

Le « scénario catastrophe » est, comme son nom l’indique le pire qui puisse arriver.

Alors, prenez quelques instants et imaginez que vous manquez votre train, qu’il y ait des embouteillages énormes sur la route, que votre point de chute une fois arrivé à destination ne soit pas exactement comme vous l’espériez, il est trop petit, sale, pas assez proche de la plage… et ainsi de suite !

Finalement avec cet exercice du pire vous allez sans doute réaliser qu’il n’y a rien qui soit si atroce ou insurmontable que cela !

 

Ensuite pas de secret, pour les stressés chroniques : préparez-les vos vacances au  maximum pour pouvoir les vivre pleinement !

Préparer tout à l’avance et bouclez vos valises de façon à vous coucher sans avoir à vous dire « oh il faut que je fasse ça… » ou « oh il faut que je rajoute encore cela… ».

Soyez large sur le timing

Prenez de la marge sur votre horaire.

Prévoyez d’arriver en avance à l’aéroport, ou dans les gares.

Préparer vous un petit kit de voyage confo  / cocooning

Prévoyez une petite trousse de voyage agrémentée de petites douceurs (bonbons et sucreries diverses), de produits de beauté notamment si vous prenez l’avion, ajoutez y quelques accessoires qui pourraient vous permettre de dormir (masque, oreiller, etc.). Mais aussi des objets qui vous rassurent : ça peut être un doudou, une photo, ou encore un grigri.
Enfin penser à prendre des trucs qui vous feront oublié que le temps est long dans les transports : ça peut être votre ordinateur pour regarder des films ou des séries, un bon livre, ou encore quelques magazines légers…

Au cas échéant emporter quelques médicaments :

Pour les personnes sensibles aux maux de transport, c’est une option à envisager.

 

Enfin c’est tout à fait correct d’avoir des appréhensions la veille ou lavant veille du départ. C’est même normal ! Alors, soyez indulgents envers vous-même.

Bref sur ces belles paroles je vous souhaite de passer d’excellentes vacances, de prendre du temps pour vous, de vous reposer et surtout de prendre soin de vous !!

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.