photo

des-tapis-inspires-par-yann-arthus-bertrand-La Terre vue du Ciel ciudad-guatemala

Des tapis inspirés par Yann Arthus-Bertrand

C’est peut être kitsch ou peu original, mais j’adore les photos aériennes de Yann Arthus-Bertrand !

C’est grâce à lui que j’ai découvert les enjeux environnementaux, étant jeune, grâce à ces fameuses photo vues du ciel.

Lorsqu’on regarde la terre reste depuis là-haut, elle est extraordinaire!

J’étais à la fois fascinée par la beauté des ces photographies, et à la fois horrifiée en découvrant l’impact de l’activité économique de l’homme sur la planète. Ce mélange d’amour-haine que je ressentais en regardant ces photos me captivait.

En effet, au-delà de belles images photographies révèlent les réalités du monde. Ces photos aériennes reflètent la variété des milieux naturels et des expressions de la vie, mais aussi l’empreinte de l’homme sur son environnement. Par l’esthétisme de ces photographies Yann Arthus-Bertrand, parvient à attirer notre attention sur la fragilité des écosystèmes ainsi que sur les violences, parfois irréversibles, qu’ils subissent.

De plus, le moyen de la photographie, a permis à Yann Arthus-Bertrand de toucher un très grand nombre de personnes.

Les images, c’est universel! Lorsqu’une photo est réussie elle se passe à merveille de mots! C’est grâce aux messages puissants que véhiculent ces photographies qu’elles ont fait le tour du monde. C’est important que ces images voyagent, car même si certains se voilent la face, on est tous concernés. Et chacun, individuellement, nous avons un rôle à jouer pour l’avenir de la planète. Nous avons tous  le pouvoir et le devoir d’agir.

Cette chasse aux trésors à échelle planétaire qui dévoile les plus beaux endroits du globe, à attiré l’attention de Roche Bobois !

Roche Bobois a ainsi édité une collection de tapis signée Nicolas Roche. Ces tapis reprennent certains clichés du célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand.

Les modèles « Cheval blanc d’Uffington » et « La Terre vue du Ciel » mettent en avant les dégradés de vert qui traduisent la richesse des paysages que l’on retrouve dans la nature.

des-tapis-inspires-par-yann-arthus-bertrand

des-tapis-inspires-par-yann-arthus-bertrand

Pour rester dans la lignée environnementale de l’artiste, Roche Bobois a conçu ses tapis à base de matériaux respectueux de l’environnement.

Ainsi, ils sont réalisés dans de la pure laine provenant de Nouvelle-Zélande. De plus, ils sont certifiés par la norme ISO 14 001 Environnement. Enfin, ces tapis font l’objet d’une compensation carbone. Pour chaque achat, une contrepartie est reversée à l’association GoodPlanet afin d’absorber  les rejets de CO2 générés par le transport des tapis.

 Bon la mauvaise nouvelle par contre, c’est que ces charmants tapis commercialisés par Roche Bobois ne sont pas donnés…

Alors il va falloir mettre la main au portefeuille si vous souhaitez les voir dans votre séjour !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Méditerranée et couleurs acidulées

Aujourd’hui, vous allez découvrir le travail du photographe Gray Malin. D’origine américaine, il n’hésite pas à parcourir la planète pour réaliser des photographies aux couleurs éclatantes.

Au sein desquelles, on retrouve souvent le même univers. Il dispose des objets aux couleurs acidulées dans des environnements totalement inattendus. En plein milieu de la banquise ou dans les champs, l’artiste ne lésine sur rien! Il voyage beaucoup. Il a shooté des images sur pas moins de trois continents (Amérique, Europe, Océanie). Gray Malin a régulièrement recours à des hélicoptères! Ce photographe a toujours une idée très précise de ce qu’il souhaite photographier. C’est pourquoi il n’hésite pas à employer les grands moyens.

 

Dans son travail on très trouve souvent la répétition de motifs.

Tout d’abord, le photographe s’est rendu en Espagne. Au cœur de la méditerranée, il a photographié des piscines remplies de bouées colorées. Grâce à des bouées colorées, il tente de retrouver le charme de la jet set des années 1960. Il intitule sa série « Poolside Mediterranean ». Ainsi, au beau milieu d’une piscine recouverte de bouées rondes aux couleurs acidulées, on aperçoit des vacanciers sirotent une boisson ou lisent le journal ou qui prennent simplement un bain-de-soleil.

 

Le tout est photographié avec une vue aérienne. Cela provoque pour un effet insolite. Ce sont ces vues qui font le style de Gray Malin.

 

des-ronds-dans-eau-photo-poolside-mediterranee-gray-malin

des-ronds-dans-eau-photo-poolside-mediterranee-gray-malin

des-ronds-dans-eau-photo-poolside-mediterranee-gray-malin

des-ronds-dans-eau-photo-poolside-mediterranee-gray-malin

Enfin, je ne sais pas vous, mais moi ça me donne envie de partir en vacances!

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.