made in france

vaisselle-arcopal-opale-retour-made-in-france

La vaisselle Arcopal ou le retour du made in France

Pourquoi la vaisselle Arcopal traverse-t-elle le temps ?

Avec ses ornements graphiques aux couleurs vives, ses fleurs bleues et orange, elles ont marqué la vie quotidienne de centaines de milliers de familles françaises.

Qui n’a jamais mangé dans une assiette Arcopal ?!

Ces assiettes me rappellent le chalet montagnard de mes grand-parents, dans lequel lorsque nous étions plus jeunes nous mangions dans la collection myosotis. Et vous avez-vous déjà croisé ces jolies assiettes vintage ?

Je suis certaine, que vous en avez déjà croisé ! Au moins une fois !

Cette vaisselle fleurie et colorée a littéralement envahit les placards de nos grands-parents et aujourd’hui encore elle perdure dans de nombreuses cuisines.

Mais, après avoir équipé de nombreux foyers, la production a cessée dans les années 90. C’est alors que tout les amoureux des beaux objets vintage se sont mis à les collectionner.

Face à l’engouement actuel pour le vintage et pour le made in france, la société a décidé de relancer la production. Pour ce renouveau, la marque a misé sur quelques rééditions de valeurs sûres, mais aussi sur de nouveaux motifs.

Arcopal a décidé de relancer sa production il y a tout juste un an!

Voici les différentes collections :

Réveillez le hippie qui dort en vous !

La célèbre collection Lotus réapparait ! Ce set d’assiettes plongera vos invités dans une touche pop et hippie !

Pour tout ceux qui affectionnent les seventies, c’est le set idéal ;

vaisselle-arcopal-opale-retour-made-in-france-5

Amoureux de lignes graphiques et géométriques !

Adriel, est une collection plus contemporaine. Sur ces assiettes, on retrouve des couleurs douces, et des motifs fins. Ils me rappellent les motifs du spirographe de notre enfance.

vaisselle-arcopal-opale-retour-made-in-france-6

 

L’emblématique myosotis:

Cette collection aux motifs fleuris délicats et aux couleurs pastels apportera un charme authentique et vintage pour des repas en famille conviviaux.

vaisselle-arcopal-opale-retour-made-in-france-2

 

La collection graphique Adonie:

La collection des assiettes plates, creuses et à dessert. Une ligne épurée, des motifs design ornés de rouge, façon carrelage au ciment d’antan. Ces motifs familiers ont résisté à toutes les modes.

vaisselle-arcopal-opale-retour-made-in-france-1

Notre coup de coeur, pour la collection Celestine:

Les fleurs prennent le pouvoir dans la collection Celestine. Quelques pétales bleus, jaunes et orange de marguerite dispersés dans l’assiette composent un tableau bonne humeur.

vaisselle-arcopal-opale-retour-made-in-france-0

La minimaliste :

Parce qu’on a tous besoin d’assiettes blanches, résistantes et abordables pour les repas quotidiens en famille. Aujourd’hui, nous vous présentons la collection Zelie. L’authentique assiette en opale made in France, pratique et inusable.

vaisselle-arcopal-opale-retour-made-in-france-4

Découvrez les avantages de cette vaisselle exceptionnelle…

Les raisons du succès d’Arcopal sont multiples : 

La robustesse, la décoration vintage et fleurie, les souvenirs d’enfance associés et sa mascotte Archibald.

 

D’où viennent la qualité et la résistance de la vaisselle Arcopal ?

Les collections Arcopal font preuve d’une robustesse à toute épreuve.

La vaisselle est à base de verre trempé et d’opale. L’opale Arcopal, est renforcée par un traitement thermique spécifique appelé « trempe ». L’opale Arcopal est ainsi jusqu’à 3 fois plus résistant aux chocs que les autres matières. Pas facile de casser les assiettes Arcopal, tant pour les maladroits que pour les adeptes des scènes de ménage ! Alors si vous êtes un peu gauche, c’est la vaisselle idéale !!

Arcopal, nous rappelle des doux souvenirs d’enfance, ainsi il s’inscrit dans le patrimoine affectif.

Outre, sa robustesse, Arcopal fait aussi référence à une décoration à l’identité forte, au goût de vintage assumé.

 

Enfin, et vous, la vaisselle arcopal, vous aimez ?

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-1

La Beauer 3x : une caravane gigogne extensible 

Je vous avait déjà vanté les mérites de la Timberleaf Teadrop caravane, découvrez cette fois la Bauer 3x, une caravane qui s’étire et se rétracte de façon remarquable !

La Beauer 3x : un habitacle télescopique dont le volume habitable triple une fois déplié :

Pour leurs vacances, Pierre et Eric Beau voulaient une caravane au design proche de celui des années 60. Ne trouvant pas ce qui les satisfaisaient sur le marché, ils ont décidé de concevoir eux-mêmes leur caravane. Puis de maquette en maquette, la caravane  3x a vu le jour.

Tout s’imbrique : c’est une véritable petite merveille d’ingénierie!

la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-7

 

Pierre et Eric Beau, on conçut la première caravane à géométrie variable. En effet, la caravane Beauer 3x est minuscule en apparence, mais elle triple de volume en à peine 20 secondes chrono! Ainsi, l’espace intérieur se multiplie par 3 après ouverture, d’où le nom 3x.

Comment la caravane se déploie-t-elle?

 

la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-8
la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-6

 

La manœuvre de mise en place est simple. Elle fonctionne grâce à des vérins hydrauliques. La partie centrale porte tout ce qui est lourd. La partie centrale comporte l’espace cuisine qui abrite un petit frigo ainsi qu’un évier et réchaud au gaz, ainsi que la partie toilettes. Les deux autres modules, télescopiques, accueillent tout ce qui est léger. c’est à dire d’une part l’espace nuit, et de l’autre salon salle à manger avec le canapé en U.

 

Une caravane tout confort :

 

la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-5

la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-4

 

En effet, la chambre comporte un lit avec sommier à latte comme à la maison. L’espace central douche, w.c., chauffage, chauffe-eau, TÉLÉVISION 19″, cuisine équipée et salon avec un couchage supplémentaire.

 

Une petite caravane dépliante : 

la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-0

 

L’idée de base était de concevoir une caravane de petite taille. Cela permet de faciliter le transport sur la route, mais aussi le gardiennage.

Fermée, elle est équivalente à une remorque de 4 m², facile à tracter et à stocker. Cette caravane triple de surface en 20 secondes.

Mais Pierre et Eric Beau souhaitent avoir un espace habitable suffisamment ample pour pouvoir y vivre, y cuisiner y manger et y dormir. Ainsi, une fois dépliée l’espace de 12 m — est parfaitement optimisés. Elle totalement meublée et peut accueillir jusqu’à 4 personnes.

Au niveau électricité :

La caravane BeauEr fonctionne soit avec du 220 V soit avec une batterie de voiture. Cela lui permet d’être autonome lorsque BeauEr sera en aventure.

Les  caractéristiques techniques de la caravane 3X :

Elle pèse moins de 1000 kg.

Elle a une superficie de 4 m — fermée et de 12 m — ouverte.

L’ouverture et la fermeture sont électriques. Pour en tournant une clé (fonctionne sur les 12 V de la batterie de la voiture ou sur les 220 V)

Le choix des coloris est entièrement personnalisable.

la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante

 

La 3X est inviolable lorsqu’elle est fermée :

De plus, la porte d’entrée et les fenêtres condamnées automatiquement par le système rendent l’auto-caravane ou la caravane inviolable une fois fermées. Pratique pour éviter le cambriolage et pour ne pas prendre trop de place dans son garage.

 

 

la-beauer-3x-mini-caravane-gigogne-depliante-camper-2

Une conception et fabrication made in France :

Basée en Poitou-Charente, ce constructeur de caravanes et de véhicules de loisirs fabrique à Angoulême et distribue dans le monde entier. Son prix est de 25000 € et il est comprend tout l’aménagement.

 

Bref, il semblerait que les Français aient encore de l’imagination et du génie!

D’ailleurs cette jolie caravane vient de remporter le grand prix du concours Lépine.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
voiture-autonome-sans-chauffeur-tesla-fin-embouteillages-diminution-consommation-carburant-augmentation-securite

La voiture sans chauffeur, bientôt une réalité

La voiture est un « produit » qui incarne la révolution industrielle :

Elle est née au XIXème siècle avec l’invention du moteur à explosion. Rapidement, sa production s’est automatisée, puis elle est devenue un symbole de la production de masse. Et son usage s’est popularisé jusqu’à être offert au plus grand nombre.

La voiture à l’ère du numérique :

Aujourd’hui, le numérique prend peu à peu possession de l’automobile. Et d’ici quelques années, il va engendrer une révolution majeure au sein du secteur automobile. Les voitures seront autonomes d’ici peu. Cette automatisation va révolutionner l’usage que automobilistes auront de la voiture.

Une lente évolution vers l’autonomie complète du véhicule :

Cependant, comme dans chaque grand changement de paradigme, les choses prennent un peu leur temps. Et parfois, les changements surviennent sans même que nous nous en apercevions vraiment. En effet, on l’oublie souvent, mais la voiture d’aujourd’hui est déjà un petit peu automatisée : direction assistée, régulateur de vitesse, aide au stationnement…

La voiture de demain sera complètement automatisée; la Society of Automotive Engineers (SAE) a même défini six degrés d’automatisation :

Tout d’abord, il y a la voiture entièrement manuelle, c’est à dire qui ne fonctionne avec aucune automatisation. Au sein de cette voiture, l’ensemble de la conduite est accomplie par le conducteur. Ensuite, il y a les voitures qui possèdent une assistance à la conduite. Au sein de celles-ci, une fonction aide le conducteur dans la conduite en assumant le contrôle de la direction du véhicule ou de l’accélération et de décélération. Puis les voitures partiellement automatisées : ce sont plusieurs fonctions aidant le conducteur. Ces trois degrés concernent des voitures automatisées qui sont déjà en production. Donc, elles seront demain sur nos routes.

Puis, il y a les degrés d’automatisation plus élaborés. Ils concernent des véhicules qui en sont encore au stade de recherche et de prototypes. Ces derniers arriveront sans doute sur le marché d’ici la fin de la prochaine décennie. Tout d’abord, il y a l’automatisation conditionnelle : elle assure la conduite automatisée et accomplit l’ensemble des tâches de la conduite, mais le conducteur doit être disponible pour intervenir et conduire au besoin. Ensuite, il y a l’automatisation élevée. Cela signifie que le système de conduite est automatisé. Il accomplit l’ensemble des tâches de la conduite, même si le conducteur n’est pas disponible pour intervenir ou conduire au besoin. Et enfin, il y a l’automatisation complète. Le système de conduite est totalement automatisé. Il accomplit la totalité de la conduite dans toutes les circonstances sans la nécessité de faire intervenir un conducteur.

 

voiture-autonome-sans-chauffeur-tesla-fin-embouteillages-diminution-consommation-carburant-augmentation-securite

 

En attendant d’avoir des modèles complètement autonomes, il y a déjà des modèles semi-autonomes :

C’est notamment le cas de certains modèles de Tesla, mais aussi de Mercedes. Aujourd’hui, on peut donc déjà rouler sur certaines routes, sans avoir besoin de toucher le volant. (Je vous invite à consulter des vidéos ici car c’est vraiment impressionnant! )

Bref, cette technologie est en train d’arriver sur nos routes. C’est pourquoi, actuellement les constructeurs automobiles du monde entier expérimentent actuellement une large gamme de technologies afin d’automatiser toujours plus la conduite.

 

voiture-autonome-sans-chauffeur-tesla-fin-embouteillages-diminution-consommation-carburant-augmentation-securite 

Les voitures autonomes, comment ça fonctionne?

En mode automatique, le véhicule se repère comment? 

Tout d’abord, il se repère par rapport à la vitesse du véhicule qui est devant lui. Mais, pas que; il se repère grâce à de nombreux éléments : il analyse la vitesse du véhicule qui le précède, mais aussi les véhicules qui sont sur les côtés, il se repère également par rapport aux lignes blanches qui sont sur le sol ainsi par rapport aux barrières qui sont sur le côté.

Ces informations permettent aux véhicules de reconstruire complètement l’environnement, tel qu’on le voit en trois dimensions :

L’ordinateur de bord du véhicule gère toutes ces informations, grâce à un radar, des caméras, ainsi que des capteurs à ultrasons. Ce sont ces équipements qui permettent aux véhicules de reconstituer une vision en trois dimensions.

À partir de cette vision, la voiture réagit selon les paramétrages gérés par des algorithmes d’intelligence artificielle qui prennent le relais :

Ces algorithmes sont élaborés pour reproduire les réactions d’un être humain, mais de manière autonome.

Quels sont les constructeurs automobiles qui s’intéressent à cette technologie? 

L’entreprise Google a ouvert la voie lorsqu’elle a commencé à faire des essais de voitures sans chauffeur il y a plus de six ans. Depuis, elle a été rejointe par la majorité de constructeurs automobiles, qui ne veulent pas rester sur le bas côté. Ainsi, Volvo Cars, General Motors, Daimler, Ford, Mercedes, Jaguar, Audi, Tesla et BMW, tous travaillent tous sur le lancement commercial d’une forme de voiture automatisée.

& la France n’est pas sur le banc de touche : 

Quand on pense aux voitures autonomes, on imagine souvent les Google cars et les routes californiennes, mais il faut savoir qu’en France, un grand nombre de constructeurs sont avancés en matière de voiture autonome. D’ailleurs, le constructeur français PSA, souhaite commercialiser ses premières voitures autonomes entre 2020 et 2025. Il réalise donc toute une série de tests à travers la France, mais aussi à travers l’Europe.

Comment les constructeurs réalisent-ils leurs tests?

Et bien, en partie sur les routes! Et si cela peut sembler dangereux, finalement ça ne l’est pas plus qu’un élève apprenti d’auto-école. Au début, il est mauvais, mais il s’améliore avec le temps; et en cas de situation d’urgence, le moniteur est là pour reprendre le contrôle. Et bien, c’est pareil avec les voitures automatiques!

voiture-autonome-sans-chauffeur-tesla-fin-embouteillages-diminution-consommation-carburant-augmentation-securite

Est-ce qu’on peut circuler avec une voiture autonome en ville?

Pas pour le moment, la conduite en ville présente tout un tas de défis et des difficultés techniques qui ne permettent pas pour le moment de piloter en conduite autonome en ville. En effet, la conduite est en ville est extrêmement complexe, notamment dans les grandes agglomérations. Au sein de celles-ci, il y a souvent de nombreux piétons, touristes et cyclistes. En ville, il y a plus d’information à gérer, notamment les feux rouges, et les priorités. Bref, tous ces éléments font de la conduite en ville des situations compliquées à gérer.

Donc techniquement, on n’est pas encore prêt pour faire rouler des véhicules autonomes dans une ville comme Paris. Comme les choses viennent progressivement, on commence par initier les gens à la conduite autonome sur les voies rapides, les voies à chaussées séparées, les autoroutes, le périphérique, les nationales.

Les problématiques posées par ce nouveau type de véhicule sont nombreuses; il y a bien sûr la problématique : de rouler dépasser, freiner. Mais conduire c’est bien plus que cela.

En effet, dans certaines circonstances, il faut savoir s’adapter rapidement aux situations et parfois transgresser les règles.

Le Code de la route et ces interprétations :

Les véhicules autonomes sont programmés pour respecter scrupuleusement le Code de la route. Or parfois, si on veut avancer il est nécessaire de s’en accommoder. Un des exemples les plus probants est sans doute la place de l’étoile à Paris. En effet, pour s’insérer sur ce rond-point, il faut obligatoirement forcer un peu l’insertion. C’est là ou l’intelligence artificielle prend tout son sens et son importance.

Il va falloir apprendre à l’algorithme à appliquer un certain degré d’agressivité afin de s’adapter à toutes les situations.

Mais pour les constructeurs, rien n’est impossible! Valeo, prévois de faire ces premiers tests du côté de la place de l’Étoile en juillet prochain.

Actuellement, si on circule à bord d’une voiture Tesla en ville, et que l’on croise un rond-point quelconque, la voiture va émettre une série de sons (bip-bip-bip) afin de nous signaler de façon sonore de reprendre le volant. C’est pourquoi on dit que les premiers véhicules autonomes disponibles aujourd’hui sur le marché fonctionneront selon le principe de la conduite partagée.

Le danger de la voiture autonome : est-ce que trop de technologies ne peuvent pas rendre le conducteur trop passif?

Avant d’arriver à la mise en marché de la voiture 100 % autonome, des véhicules d’autonomisation conditionnelle seront disponibles. Or cela signifie qu’en cas d’imprévu ou d’urgence, c’est au conducteur de prendre le relais.

Mais le conducteur habitué à la conduite autonome aura-t-il les bons réflexes?

En cas d’accident qui sera responsable? Le constructeur, ou le conducteur distrait. Les assureurs s’arrachent déjà les cheveux.

 voiture-autonome-sans-chauffeur-tesla-fin-embouteillages-diminution-consommation-carburant-augmentation-securite

 

Un autre défi à relever; il va falloir vendre ses modèles à des clients parfois frileux : 

La voiture autonome étonne, surprend, et parfois inquiète les automobilistes :

En mai 2016, le concept a souffert d’une perte de confiance du grand public suite à un accident. Le conducteur d’une voiture Tesla est mort alors que le système de pilotage automatique était activé sur sa voiture.

Cependant, tous les experts du domaine s’accordent à dire que les voitures autonomes seront plus séricutaires :

En effet, sachant que près de 94 % des accidents de véhicules motorisés impliquent une erreur du conducteur, cela signifie que nous ne sommes pas de si bons conducteurs, parfois nous sommes fatigués, d’autres nous prenons le volant, en ayant bu plus qu’un verre d’alcool, bref… que des situations auxquelles la machine ne sera pas confrontée. C’est pourquoi on estime que les systèmes automatisés seront capables de réduire, voire à terme d’éliminer tout accident.

La voiture autonome véhicule de belles promesses sur le plan de la sécurité routière :

Le constructeur Volvo s’est fixé pour objectif de réduire à zéro le nombre de morts à bord de leurs véhicules d’ici 2020. Et ce n’est pas le seul à être optimiste! Google l’est presque autant! Ils estiment que grâce aux voitures autonomes, on peut envisager une réduction de moitié des décès dus aux accidents mortels de la route.

 

voiture-autonome-sans-chauffeur-tesla-fin-embouteillages-diminution-consommation-carburant-augmentation-securite

 

Les constructeurs envisagent aussi la fin des embouteillages, et par conséquent une diminution de la consommation de carburant :

Bref, tout cela serait alors également bénéfique pour l’environnement! En effet, les temps de réaction tardifs des conducteurs humains tendent à créer ou à amplifier les embouteillages, cela serait moins fréquent avec des véhicules autonomes. Les voitures autonomes permettront alors un contrôle du trafic amélioré, ce qui engendra une baisse du trafic, entrainant une consommation de carburant réduite. (Encore plus, si on achète tous les voitures Telsa électriques!!)

Alors l’usage de voitures sans chauffeur c’est pour quand? 

En septembre 2014, Elon Musk, PDG de Tesla, a prédit que la technologie nécessaire pour fabriquer un véhicule entièrement autonome serait disponible en 2020 et que ces véhicules seraient 10 fois plus sécuritaires que ceux conduits par un humain.

voiture-autonome-sans-chauffeur-tesla-fin-embouteillages-diminution-consommation-carburant-augmentation-securite

Bref, vous l’aurez peut-être deviné, je suis conquise par les voitures autonomes! 

Pour moi c’est comme quand on passe d’une manuelle, à une automatique, on ne veut pas revenir en arrière. Et bien je crois que ce sera pareil avec les voitures autonomes. Le jour où vous testerez, vous voudrez plus conduire celle que vous avez! (Papa, maman, Clément… si vous me lisez, sachez que je ne compte pas passer mon permis de conduire! Je préfère garder mon argent pour m’acheter ma première Tesla full automatique… avant mes 30 ans! 😉 )

 

 

 

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.