interieur

guide-recherche-appartement-ideal-bail-location

Guide pour recherche d’appartement 

Que ce soit pour chercher votre premier appartement ou votre centième, que vous emménagiez en couple, tout seul, ou avec des colocs, chercher un appartement c’est souvent synonyme de stress.

Alors, voici quelques astuces pour vous aider dans votre recherche d’appartement.

Afin de vous aider à trouver l’endroit parfait, l’endroit où vous vous sentirez chez vous et l’endroit dans lequel vous allez avoir envie de rester pour une très très longtemps, voici quelques tips :

Avant la visite :

Animaux de compagnie et fumeurs :

Lors de la recherche si tu as un animal ou si tu es fumeur, c’est un critère essentiel à prendre en compte. Car parfois les propriétaires refusent l’un ou l’autre. Et tu ne peux rien faire contre cela.

L’accessibilité :

S’il y a des gens dans ton entourage qui sont en fauteuil roulant ou des personnes âgées il va falloir prendre ça en compte dans tes critères de recherche. En effet, si tu ne veux pas perdre tes proches, ou du moins si tu souhaites qu’ils puissent te rendre visite c’est un critère essentiel, il te faut un ascenseur! Ainsi si tu habites au sixième étage sans ascenseur je ne suis pas sûre que ta grand-mère viendra te voir. Aussi tu as un ami en fauteuil roulant que tu habites dans un immeuble sans ascenseur pareil je suis pas certain qu’il viendra te voir souvent. Bref l’accessibilité ça paraît être un critère un peu plate, mais c’est aussi des critères à prendre en compte.

Pendant la visite :

Ouvrez grand les yeux! 

Il n’est jamais plaisant d’avoir des insectes dans notre domicile.

La chose qui m’horripile le plus, mais ce sont les petits insectes nuisibles. C’est bien dans la nature, mais pas chez moi! C’est pourquoi prêter attention aux petits recoins.

Dans le même genre, attention aux moisissures :

Vérifiez qu’il n’y est absolument aucune trace de moisissure dans les recoins des murs de l’appartement. C’est la base! Car s’il y a de la moisissure d’une part c’est mauvais signe, d’autre part, c’est mauvais pour la santé. Et enfin, vous ne pourrez pas les faire disparaitre avec un simple coup d’éponge!

Alors, regardez avec attention la salle de bain. Les salles de bain sont parfois petites, ne disposent pas toujours des fenêtres et parfois elles ne sont pas équipées de système de ventilation. Ainsi, cette pièce est particulièrement sujette à l’humidité. Elle s’accumule parfois et se transforme malheureusement en moisissures.

Alors si vous apercevez la moindre trace de moisissures, fuyez!

Prêter attention à toutes les arrivées d’eau :

Si l’appartement vous plait, testez la pression et la chaleur de l’eau : 

Testez les robinets, ouvrez-les…

Le débit ne fait partie des choses auxquelles on ne prête pas systématiquement attention. Mais pourtant, il n’y a rien de plus pénible quand est une fille par exemple, et qu’on a les cheveux longs d’avoir un débit très faible ou irrégulier sous la douche.

De même, pensez aussi à regarder combien de temps ça prend avant d’avoir de l’eau chaude.

Si vous êtes adeptes des longues douches, regardez (ou demandez au besoin) où se situe le ballon d’eau chaude.

Est-il dans l’appartement ou alors est-il commun à l’immeuble?

Si le chauffe-eau est commun, assurez-vous qu’il soit assez grand. Si le ballon est petit, il se peut qu’au moment où vous prendrez votre douche que le ballon est vide. Vous risquez alors d’être contraint de vous doucher à l’eau froide.

Le mieux c’est donc de pouvoir en avoir un dans l’appartement.

Ensuite, ça parait aussi tout bête, mais testez l’écoulement :

Remplis ton évier et ta baignoire puis ouvre le bouchon et regarde combien de temps ça prend pour s’écouler.

Ce genre de petits tests ne prend que quelques minutes, mais peut vous faire gagner beaucoup de temps à l’avenir… Et ça je l’ai appris à mes dépens!!

En effet, lorsque je suis arrivée dans mon appartement à Bordeaux dans ma cuisine, après avoir fait ma première vaisselle l’eau a stagné dans l’évier, et ne s’est jamais écoulée.  Alors j’ai dû acheter un produit chimique pour tenter de déboucher le tout. Après avoir mis toute la bouteille je n’ai constaté aucune amélioration. Ensuite, j’ai regardé un petit tutoriel sur YouTube pour apprendre à dévisser le siphon sous l’évier — en vain. Alors, ensuite acheter une ventouse, puis un furet, sans amélioration une fois de plus. Puis, au bout d’une semaine, j’ai alors remarqué que le tuyau d’évacuation d’eau qui faisait le tour de l’appartement avait été installé en remontant. Une fois la pente du tuyau inversée tout est revenu à la normale! OUF!! En tout cas, c’est le genre de petites choses qu’il vaut mieux savoir avant d’emménager…


Le chauffage; l
e contrôle de la température : 

Est-ce que c’est vous qui contrôlez la température de votre appartement?

Parfois les immeubles sont chauffés avec des radiateurs à l’eau, et souvent dans ce cas-là le chauffage est le même pour tout l’immeuble. Alors vous n’aurez pas la possibilité de régler le thermostat.

En parlant de thermostat est-ce qu’il y a des thermostats électriques? 

Les thermostats électriques sont parfaits pour pouvoir contrôler la température dans les différentes pièces. Parfois il est même possible de régler la température en fonction des heures. Cela permet de faire des économies de chauffage. En effet, si jamais vous êtes absent de l’appartement pendant la journée, vous pouvez régler le chauffage en fonction de ça. Ainsi cela permet de ne pas chauffer inutilement la journée.

 

L’isolation thermique et phonique : 

Les appartements qui sont mal isolés c’est aussi un problème pour l’été où il fait parfois très chaud, mais aussi l’hiver lorsqu’il fait très froid. La qualité des fenêtres aussi a aussi un grand impact sur votre confort haute c’est bien l’été que l’hiver, mais aussi sur votre facture d’électricité.

Ensuite, ouvrez les fenêtres et écoutez le bruit. Est-ce qu’on entend le trafic, de travaux de construction, la climatisation des voisins de l’immeuble? Observez aussi le quartier; est-ce qu’en bas de l’immeuble, il y a des bars, êtes-vous sur une grande artère passante où toute la nuit l’hiver il y aura des déneigeuses qui vont passer?

Discuter avec les personnes de l’immeuble :

N’hésitez pas à essayer de rencontrer les voisins, ça vous donnera déjà une idée de qui ils sont et qu’elle est l’ambiance de l’immeuble. Est-ce que c’est le gros party tous les soirs? Est-ce une résidence de personnes âgées? Si vous rencontrez les voisins, profitez-en pour vous renseigner. Soyez curieux, posez des questions; est-ce que c’est confortable de vivre ici en hiver?

À défaut de croiser les voisins pour leur poser des questions, vous pouvez également les poser aux locataires s’ils sont présents. Demandez-leur pourquoi il quitte cet appartement. Ce genre de petites réponses donnera une bonne idée sur est-ce que c’est appartement est idéal pour vous.

Enfin, qui sont vos voisins?

Est-ce que c’est des familles est-ce qu’ils ont des enfants est-ce que ce sont des unes grosses collocations, etc.

Si vous êtes vraiment sensible aux bruits ou si vous avez été traumatisé par des mauvaises expériences, essayez de chercher un appartement par exemple dernière étage comme ça n’y aura personne au-dessus de vous, ou des constructions plus récentes.

Pensez aussi si vous êtes sensible aux bruits à vous rendre au lieu de l’appart » à différents moments de la de la journée et de la soirée ça vous donnera une idée sur qu’est-ce que vous allez bien vivre si vous choisissez cet appartement.

Le réseau téléphonique :

Pense à regarder ton téléphone au cours de la visite. Il arrive parfois que les murs de l’appartement soient trop épais, et t’empêches de communiquer aisément avec le monde extérieur. Alors prends ton téléphone regarde combien de barres de réseau tu as. S’il y en a juste une essaye de passer un appel ou d’envoyer une photo à quelqu’un et regarde comment ton téléphone réagit!

L’électricité :

Dans les vieux appartements parfois les prises de courant se font rares. Et pour nous autres personnes du XXIe siècle qui sommes ultra connectés, ça peut être embêtant. C’est pourquoi n’hésite pas à les repérer et à les tester. Emmène avec toi ton chargeur de téléphone pour les visites, et teste un peu tout cela avant de t’engager.

La luminosité : 

Enfin, un des points essentiels pour moi c’est la luminosité de l’appartement. Dorénavant pour mes appartements et particulièrement pour la pièce de vie, je privilégie les appartements exposés Sud ou sud-ouest. C’est pourquoi si je visite un appartement je regarde grâce à ma petite boussole sur mon iPhone l’exposition des pièces.

Également comme je suis assez sensible à la luminosité surtout l’hiver, j’essaye toujours de privilégier les appartements en hauteur cela me permet de pas avoir mes fenêtres obstruées par l’ombre de l’immeuble d’en face.

Après la visite :

Si vous ne connaissez pas le quartier dans lequel vous envisagez d’emménager, baladez-vous autour de votre futur appartement. Cela vous donnera une idée de l’ambiance du quartier. Repérer aussi si les commerces que vous recherchez sont présents. Pareil si vous aimez courir, regardez s’il y a un parc à proximité.

Le fait de vous balader vous permettra aussi de voir si les distances que vous aurez à parcourir au quotidien sont réalisables. Par exemple, faites les trajets vers l’épicerie ou vers le métro. Par exemple si l’épicerie est située à 2 km ou même 1 km et tu n’as pas de voiture, et bien, peut-être que cet appartement n’est pas l’idéal pour toi.

L’accessibilité et la proximité des transports : 

Prenez en compte votre mode de vie. Si vous allez travailler tous les jours en voiture est-ce que le trajet est long? Est-ce qu’il y a du trafic sur votre itinéraire? Combien de temps ça vous prend de vous rendre au travail? Pareil si vous allez au travail, en transport en commun, combien de temps il faut pour vous rendre au métro?

Pour être sûr de pas faire mauvais choix tu peux également faire le trajet au moins une fois de ton appartement jusqu’à ta destination principale (ton travail ou ton école, etc.). Cela te permettra de te rendre vraiment compte c’est quoi le trajet. Si ça prend plus de 50 minutes et bien, peut-être réfléchis-y à deux fois.

Si tu es sur le point de signer ton bail de location :

Renseigne-toi avec le propriétaire également : si quelque chose brise dans l’appartement comment ça se passe? Est-ce à toi de le changer ou au propriétaire de changer.

Pareil s’il y a des petits travaux, est-ce que c’est à toi de les faire ou propriétaire de s’en charger? C’est des questions bêtes, mais ce sont des questions qu’il est bon de poser à son propriétaire avant de signer. Pense également à faire inscrire cela dans ton bail. Comme ça pas de surprise le jour où la situation se présente.

Si vous remarquez quelque chose qui ne vous plaît pas vraiment au moment de la visite, mais que le propriétaire vous dit, on va repeindre l’appartement ou bien ça on va faire installer un lave-vaisselle… bref toutes les promesses du propriétaire qui vous incitent à venir vous installer ici, demander qu’elles soient inscrites sur le bail, car sinon ce sont des promesses dans le vent.

Également lors ce que tu signeras ton bail lis bien toutes les clauses. Et éventuellement, pense à en rajouter une concernant les visites du propriétaire. Conviens avec lui qu’il doit te prévenir 24 ou 48 heures en avance s’il souhaite visiter l’appartement ou changer quelque chose.

Voilà! J’espère ce que petit article t’aideras à trouver l’appartement de tes rêves!

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous aussi vous avez des petits trucs que vous observez lors de vos visites pour ne pas vous tromper.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

ikea-potager-jardinage-interieur-pour-tous-culture-indoor-hydroponie-ecologique

Un potager dans votre appartement !

Devant une urbanisation grandissante, et compte tenu de l’engouement actuel pour le diy et l’agriculture urbaine, Ikea a emboité le pas. L’enseigne propose désormais des kits de cultures miniatures… Le géant suédois souhaite permettre à tout un chacun de pouvoir cultiver chez soi quelques salades et autres plantes aromatiques. Pour se faire, l’entreprise a mis au point un kit de culture modulable spécifiquement destiné à l’intérieur.

Vers une démocratisation du jardinage par Ikea :

L’idée derrière ce projet, c’est de rendre le jardinage accessible à tous. Avec ce kit de culture intérieure, pas besoin d’avoir un jardin, ni même un champ pour pouvoir récolter ses propres salades.

L’hydroponie, une forme de culture hors-sol :

Ce kit de culture se base sur le concept de l’hydroponie. C’est un type de culture efficace. L’hydroponie permet aux plantes de croitre plus rapidement tout en consommant moins d’eau.

ikea-potager-jardinage-interieur-pour-tous-culture-indoor-hydroponie-ecologique

La composition du kit de culture intérieure de la gamme Krydda/Växer :

La gamme est baptisée Krydda/Växer.

Elle comprend : graines, boîte de semis, mottes en laine de roche, engrais, billes de pierres ponces.

Afin que réellement n’importe qui puisse cultiver son potager intérieur, Ikea a collaboré avec l’Université suédoise des sciences agricoles. Cette dernière s’est chargée de tester différentes sortes de graines, de substrats, afin sélectionner les meilleures variétés.

La sélection de graines en partenariat avec l’Université suédoise des sciences agricoles :

Les graines disponibles à la vente chez Ikea ont donc étés sélectionnées selon des critères esthétiques, de taille, de vitesse de croissance, de gout, et bien sûr de croissance. L’objectif c’est que cela soit simple. Et surtout il faut que cela marche pour tout le monde, même ceux qui n’ont vraiment pas la main verte. Par contre, il est précisé que ces graines ne sont pas génétiquement modifiées (sans OGM).

ikea-potager-jardinage-interieur-pour-tous-culture-indoor-hydroponie-ecologique

Les boîtes de semis :

Les boîtes de semis viennent avec un couvercle. Le couvercle permet à l’air de circuler et à la chaleur et à l’humidité de rester à l’intérieur. Mais vous pouvez aussi recycler une boite à œuf par exemple.

La laine de roche sert de réceptacle :

La laine de roche comme son nom l’indique est fabriquée à partir de roche volcanique. Pour obtenir une forme cubique telle que celle vendue, on la fait fondre à une température très élevée. Ensuite la solution en fusion est centrifugée. Puis on obtient ces microfils qui seront compressés en cube. Ce substrat fournit un support solide pour les racines. Il agit tel un réservoir temporaire pour les éléments nutritifs. Il peut être utilisé pour plusieurs cultures successives, car sa structure ne se détériore pas rapidement. Cependant, il ne contient naturellement aucun nutriment, donc les plantes dépendent entièrement d’une solution nutritive hydroponique. Enfin, la laine de roche est une matière difficile à détruire. Elle n’est pas biodégradable. Mais, il existe des systèmes de recyclage qui permettent de la réutiliser. Cela permet de lui donner une seconde vie et d’éviter d’encombrer les décharges.

Les billes de pierre ponce agissent comme substrat :

La pierre ponce est une roche d’origine volcanique. Elle est très porose, ce qui lui permet de stocker l’eau (et par la même les engrais en solution) et à la restituer ensuite à la plante au fur et à mesure de ses besoins. Ces caractéristiques physiques permettent d’économiser plus de 25 % l’eau puisque les racines des plantes viennent puiser directement l’eau nécessaire dans la pierre ponce elle-même.

À l’image d’Ikea ces kits sont modulables.

On peut donc commencer petit, si on est frileux, ou si on vit seul. Mais on peut envisager aussi d’acheter tout le kit, si nous faisons partie d’une famille nombreuse par exemple.

Pour vous lancer, il suffit de choisir la bonne combinaison, celle qui vous convient. Songez aux herbes aromatiques et légumes que vous aimez, à la quantité que vous voulez cultiver et à l’espace que vous voulez y consacrer chez vous.

Le plus petit modèle a été conçu pour contenir 8 plantes, mais il existe une version plus haute qui permet de cultiver sur 3 niveaux. Ce second modèle peut accueillir jusqu’à 45 pieds!

Bref il y a en a de toutes les tailles et pour tous les budgets. Selon le kit choisi, cela peut coûter de 50 euros jusqu’à environ 250 euros. (Malheureusement cette collection n’est pas encore disponible au Canada!)

Une fois, la taille du kit choisit, il ne vous reste plus qu’à choisir vos graines en conséquence. Les graines ne sont pas incluses dans les kits de culture pour vous permettre de choisir celles que vous préférez.

Afin de maximiser vos chances de réussites, si votre logement n’est pas très lumineux ou si la saison est capricieuse, vous pouvez acheter des lampes D.E.L. dont le spectre lumineux a été modifié pour la culture des plantes.

 

ikea-potager-jardinage-interieur-pour-tous-culture-indoor-hydroponie-ecologique

Les avantages de ses kits de jardinage

Cultiver des légumes dans sa cuisine permet d’avoir un meilleur contrôle sur son alimentation.

Ce type culture requiert que peu d’espace. De plus, le principal bénéfice c’est que cela permet à toute la famille d’observer la croissance et l’évolution des plantes. C’est un bon moyen pour d’intéresser les enfants à la joie du jardinage.

Cependant, il faut voir ce type de culture comme un complément à l’agriculture classique, car cela présente aussi des limites…

ikea-potager-jardinage-interieur-pour-tous-culture-indoor-hydroponie-ecologique

La culture hydroponique pas si écologique…?

Même si la culture hydroponique nécessite moins d’eau, on ne peut pas la qualifier d’écologique…

En effet, la plupart de temps sa mise en œuvre requiert des dépenses énergétiques. D’une part, car il faut maintenir la culture à une certaine température. Pour se faire, les cultures hydrologiques sont souvent chauffées. De plus, il faut aussi apporter suffisamment de luminosité pour permettre aux plantes de croitre. C’est pourquoi on largement a recours alors à l’éclairage artificiel.

De plus, ce type de culture hors-sol est souvent choisi par les industriels, afin de pouvoir être plus rentable. En effet, ce type de culture permet cultiver de façon verticale, de plus il est possible de maitriser de façon très simple tous les apports en nutriments de plants. C’est pourquoi de nombreux agriculteurs ne lésinent pas sur les quantités d’engrais. Cela pose alors le problème des eaux polluées.

Enfin, les légumes et les fruits produits ainsi n’ont que peu de saveur. « Si elles ont moins de bouquet, explique Sylvain Chaillou, professeur de physiologie végétale à Agroparistech, c’est aussi parce qu’elles sont cultivées à une période de l’année où il y a moins de soleil. Au mois de janvier, chauffage et lumière artificielle n’arrivent pas à remplacer les effets des rayons du soleil. » On ne remplace pas un sol naturel… et vivant.

Pour ses raisons, les cultures hydroponiques ne peuvent être qualifiés et certifiées de biologiques.

Cependant, malgré ses inconvénients, ce genre de démocratisation permet tout de même d’avoir et de regagner un certain contrôle sur son alimentation. Le potager intérieur, s’inscrit bien au-delà de la simple tendance à connotation bobo. Il s’inscrit réellement dans une démarche plus globale de bien être et mieux vivre en apportant plus d’intérêt à son environnement.

De plus, on pourrait imaginer dans les mois où les années à venir que Ikea lance un système aquaponique? L’aquaponie fonctionne de façon plus circulaire. Elle utilise les déjections de poissons (comestibles) pour fertiliser les plants de légumes. Cela permet de limiter le recours aux engrais chimiques.

Et vous ce genre de produits dans le catalogue Ikea, ça vous enthousiasme ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.