Vernis

Le vernis est devenu un accessoire de mode :

On vend des vernis pour les femmes, pour ados, et même pour animaux. Cependant, derrière ces jolies couleurs glossy, se cachent en vérité des cocktails parfois toxiques, et nocifs pour la santé.

Le vernis, un cache-misère séduisant.

Il s’agit d’une solution résineuse que l’on peut appliquer sur des vieux meubles en manque d’amour, ou encore on peut s’en appliquer au bout de mains. Il parait que ça rend irrésistible!

Mais ce qui est moins attrayant, c’est la composition de ces jolis flacons. Un vernis est composé d’un ou plusieurs liants, de plastifiants et de solvants-diluants. Que ce soit pour les meubles, ou pour le bout de doigts, les vernis forment une couche transparente, épaisse, dure. On en trouve qui donnent un aspect mat, satiné ou brillant.

On le dit moins souvent, et moins fort, mais la plupart des vernis sont toxiques, pour l’environnement et pour la santé :

Pour éviter le cocktail nocif, il faut vérifier les étiquettes. Désormais, il existe de plus en plus de vernis plus naturels. Pour qu’un vernis soit non nocif, il faut absolument que leurs compositions soient dépourvues de dibutylphtalate, de toluène, de formaldéhyde, ou de xylène.

Alors vérifier les micros étiquettes pour éviter de vous pourrir la santé! 

Si vous ne savez pas vers quelle marque vous tourner, je parle ici d’une marque dont la composition des produits est naturelle à plus 85 %.

Cependant, il faut rester attentif. Car même si les marques se vantent parfois de proposer des vernis « naturels », il s’agit parfois simplement d’un argument marketing. Pour qu’un vernis soit dit naturel, il faut que 85 % de sa composition soit naturelle. Mais, ce pourcentage, ne garantit pas leur innocuité ni, celle des 15 % restants.

Pourquoi les vernis sont dangereux pour la santé?

Tout simplement, car l’ongle n’est pas imperméable. Donc ce qu’on dépose à la surface de l’ongle peut se retrouver dans le lit de l’ongle. Cette zone située sous l’ongle est très vascularisée, alors le vernis peut se retrouver ensuite le sang!

De plus, lors de l’application du vernis, il n’est pas rare de déborder sur la peau avoisinante. Un débordement lors de la pose de vernis, et hop, ce sont des molécules peuvent être absorbées par la peau. De plus, nos mains sont en contact constamment avec ce que fait fait et ce que l’on mange… Sans parler des gens qui se rongent les ongles.

Enfin, une grande partie des constituants du vernis sont volatils. Cela signifie qu’ils émettent des molécules que l’on inhale. Après inhalation, ces molécules franchissent la barrière pulmonaire, elles peuvent causer des irritations des voies respiratoires et, là encore, passer dans le sang.

Bref, on vous conseille d’ouvrir de bien choisir votre marque, et de toujours vous appliquer du vernis, dans un endroit aérer!

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.