Champignonnière

Une champignonnière est un lieu de culture de champignons.

Les champignonnières sont installées en milieux sombres et humides, aux conditions idéales pour le développement des champignons.

Le plus souvent on y cultive l’agaricus, plus connu sous le nom de champignon de Paris ou champignon de couche mais on peut aussi cultiver la pleurote, la truffe, la morille, le pied-bleu, le champignon noir et le shiitaké pour les plus courants.

Les progrès en myciculture permettent de cultiver régulièrement de nouvelles espèces mais elles ne sont pas toutes rentables économiquement parlant.

Évolution des champignonnières:

Jusqu’au milieu du xxe siècle la majorité des champignonnières étaient réalisées dans d’anciennes carrières souterraines.

Les maraîchers qui stockaient leurs légumes en carrières ne tardèrent pas à profiter des propriétés naturelles des carrières :humidité élevée, températures fraîches.

Pendant longtemps, le territoire français a constitué point central de la culture du champignon de Paris.

Mais avec l’industrialisation de la production aux Pays-Bas notamment, de nombreuses autres productions agricoles placées dans un contexte mondialisé ont eu de mal à survivre.

Cependant, ces derrières années la culture en carrières souterraines à quasiment disparues.

En effet, des hangars réfrigérés ont vu le jour. Ils permettent d’avoir des conditions parfaitement maitrisées,  au niveau de l’hygiène et  au niveau de la sécurité.C’est pourquoi désormais la quasi-totalité de la production de champignons  est réalisée dans des hangars réfrigérés.

Aujourd’hui, et chez la plus part des champignonnistes, en France ou à l’étranger les facteurs climatiques sont reproduits dans des installations semblables à des serres, des hangars ou des grands bâtiments que l’on appelle désormais maisons de culture.

Cependant ces grandes maisons de culture sont assez énergivores. En effet, la culture des champignon demande du chauffage en hiver, et de la fraicheur en été, le tout avec beaucoup de ventilation. Mais le gros avantage des maisons de culture, c’est la superficie des lieux. Ils  permettent de mécaniser la production, ainsi que d’avoir des rendements plus élevés.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.