Non classé

amitié-toxique-culpabilité-jalousie-pervers-rancune-reproche

Les amitiés toxiques

Si de nombreuses personnes contribuent à notre bonheur, il y en a certaines qui, au contraire, nuisent à notre bien-être. Parfois il peut s’écouler plusieurs années avant que l’on prenne conscience que l’on est dans une relation toxique. Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de ce sujet sensible. Ce sujet est un petit peu plus personnel que ceux habituellement évoqués et discutés sur le blogue. On dirait qu’après presque un an de blogging j’ai envie que vous connaissiez diverses facettes de moi. Alors si vous commencez à connaître un petit peu mes goûts en matière de mode, de design et de diy, aujourd’hui j’ai envie de vous dévoiler un bout de mon histoire.

Je ne fais pas cela par besoin de me confier ou par introspection, j’ai « écris cet article dans le but de vous prévenir que ce type relation peut s’installer sans crier gare. Mon expérience personnelle servira donc à appuyer les faits et à les illustrer l’article via des exemples plus concrets.

Cet article a pour but de vous aider à entreprendre une chasse aux sorcières parmi vos amis toxiques.

Pour se faire, voici quelques caractéristiques qui devraient vous mettre la puce à l’oreille pour déterminer si votre amitié est toxique !

En effet, vous l’aurez compris, par le passé j’ai eu une amitié toxique. J’ai réellement pris conscience de la situation à partir du moment que je me suis mise en colocation avec cette personne. Très vite les choses ont pris de l’ampleur. Au total notre colocation a duré 6 mois. Je crois que dans tout cela il y a eu 5 mois de trop! Mais bon restons sur le positif : aujourd’hui je m’en suis défaite et c’est ça le principal !  Même si cet épisode a été tout de même difficile, heureusement pendant la dégénérescence de cette coloc jusqu’à mon départ, et même après, j’ai été soutenue par quelques paires oreilles bienveillantes, qui se reconnaîtront à la lecture de ces lignes !

Aujourd’hui j’évoque ce sujet car je trouve qu’on parle assez souvent des amours toxiques mais relativement peu des amitiés toxiques.

Une amitié toxique c’est quoi ?

Je crois qu’il y a différentes choses qui peuvent transformer l’amitié en quelque chose de nocif.

Une amitié est une relation basée sur la confiance et la bienveillance.

Une véritable amitié se doit d’être honnête et louable. Un véritable ami est là pour prendre des nouvelles et pour écouter ce qu’on aurait envie de lui faire savoir.

Mon ancienne amie était quelqu’un dotée d’une qualité d’écoute très faible. Par exemple tu pouvais lui confier n’importe quoi, même des faits d’une certaine gravité, elle parvenait toujours à ramener tout à elle et à son vécu. À ces côtés, on se sentait constamment dévalorisé. En effet, c’était comme si notre histoire ou notre confidence était sans importance.

Et lorsqu’il s’agissait de bienveillance, de gratuité du geste, là il n’y avait plus personne !

En effet lorsqu’il s’agissait de prendre de mes nouvelles d’une façon dénuée d’intérêt, c’est à dire sans pour pouvoir ensuite me raconter à son tour quelque chose, et bien elle n’en prenait pas.

J’ai pris conscience de cela plutôt j’ai eu déclic après les attentats de novembre 2015 qui ont eu lieu à Paris. Au lendemain alors que j’étais inquiète et sans nouvelle de certains de mes amis ou de ma famille qui vivent en grande majorité la Bas à aucun moment elle n’a songée à me demander dans les jours qui suivaient les attentats si mes proches étaient tous sains et saufs. À l’époque ce manque de considération m’avait réellement fait prendre conscience d’à quel point c’était une personne ego centré.

L’ami négatif ou même qui s’invente des problèmes 

Vous savez l’ami ou à chaque appel, ou chaque prise de contact tout va mal. 

Il y’a des gens à qui il arrive toujours de drôle d’histoires mais qui vont le prendre avec légèreté et le sourire. Et il y a ceux qui ont tendance à surdramatiser.

Parmi les caractéristiques de personnes qui rendent les amitiés toxiques, il y a les jaloux maladifs :

Je veux dire par là que des amis très proches sont trop proches. Parfois ils peuvent se révéler exigeants voir intrusifs. 

Pour ma part mon amie était une personne extrêmement jalouse. J’avais droit à des crises de jalousie pour tout et n’importe quoi. Au début je me remettais beaucoup en question. Je me justifiais sans cesse jusqu’à ce que je réalise que la situation était juste improbable et démesurée et que je n’ai rien à voir dans cela.

Par exemple un jour mes voisins avec qui je m’entendais très bien (et qu’elle connaissait également) m’invitent chez eux. Ni une deux je m’y rends. Et lorsque je lui raconte le fait que je suis allée chez mes voisins durant le week end, au lieu d’être heureuse que j’entretienne de bonnes relations de voisinage, elle pète littéralement les plombs. Elle me reproche de ne pas l’avoir pas conviée. Moi mon premier réflexe à l’époque c’était de m’excuser mais aussi de culpabiliser. Avec du recul je me rends compte que cette jalousie était tout simplement déplacée. Et oui si mes voisins souhaitaient l’inviter ce jour-là ils auraient pris leur téléphone et ils l’auraient appelée. Ce n’est pas de mon ressort qu’elle n’était pas invitée ce jour-là. Finalement mon “amie” était en fait envieuse de moi, des relations que j’avais avec mon entourage.

Parfois la jalousie est si intense qu’elle va même jusqu’à s’immiscer dans vos relations les plus intimes. 

Mon amie par exemple avait un jour décrété qu’un gars que je fréquentais était une personne malsaine (et ceux sans même l’avoir rencontré!). Elle refusait ainsi qu’il vienne à l’appartement. Alors moi j’avoue face à tant de problèmes avec cette relation je fuyais la situation. J’essayais de me faire le plus discrète possible afin de ne pas a avoir à me justifier constamment. Cet épisode houleux et disproportionné a bien sûr ça changé quelque chose à notre relation. Suite à ça je ne souhaitais plus lui parlais de ma vie privée de peur d’avoir à subir ces jugements hâtifs et les conséquences qu’ils engendraient.

Mais il se peut aussi que la jalousie soit combinée à la rancune…

Et si c’est le cas pour vous, vous avez tiré le gros lot!

C’était également le cas de mon “amie”. Elle ne passait jamais l’éponge sur rien. Même les situations les plus anodines (comme l’exemple cité plus haut) m’ont été reprochées des tonnes et de fois. Si bien qu’à la fin, je connaissais par cœur les reproches et les rancunes qu’elle avait envers si moi. Si bien que j’avais l’impression de vivre avec un disque rayé. Elle ressassait sans cesse les mêmes trucs. Même après que je lui ai présenté mes excuses moult et moult fois.

Par exemple, pour reprendre l’exemple de l’invitation informelle chez mes voisins dont je ne lui ai pas fait profiter, elle me le rappelait à chaque crise. Ainsi à chaque crise c’était la même rengaine elle mettait bout à bout tout pleins d’exemples aussi anodins que celui cité ci-dessus dans le but de me faire culpabiliser et de se faire passer en victime. Alors qu’au contraire c’était bien elle qui me reproche des faits improbables.

Au début son petit manège marchait. Je m’excusais, je me justifiais et culpabilisais. Mais à force d’entendre ses disquettes j’ai pris conscience que ce n’était pas moi le problème, mais elle qui éprouvait une jalousie déplacée voir maladive.

Pour moi la prise de conscience de cette pathologie s’est avérée positive et bénéfique. En effet, plus je réalisais le non-fondement de ces reproches, plus je me détachais. Et plus je me détachais plus j’avais le droit au disque rayé souvent. Plus j’entendais les mêmes reproches, plus je me détachais. Et ceux, jusqu’au jour où nous avons pris nos distances pour de bon. Je ne vous cache pas que ça fait a été une séparation violente. Mais parfois il faut ça pour s’en défaire totalement.

Enfin comment se défaire d’une relation toxique ? 

Lorsqu’on est dans une relation, même si elle est malsaine parfois on a du mal à s’en rendre compte.

Pour faire le point avec vous même pour cela, il faut que vous évaluiez ce que cette amitié vous apporte concrètement à l’instant présent. Ce peut sembler égoïste, mais parfois, il faut penser à soi! Ainsi, pour cela munissez-vous de votre jugement critique, de votre discernement ainsi que d’un papier et d’un crayon. Ensuite, sur la feuille tracez deux colonnes. L’une sera destinée aux avantages, et l’autre aux inconvénients. Pour que cet exercice soit juste, il faut que vous focalisiez sur le présent. Ainsi si vous avez passé d’incroyables moments avec la personne inscrivez souvenirs, plutôt que de mentionner fou-rire ou que sais-je.

Une fois la feuille est remplie, déterminez s’il y a plus de pour ou de contre. S’il y’a plus d’éléments qui vous blessent, tentez de parvenir à déterminer pourquoi. Ensuite, essayer de voir s’il est possible d’arranger la situation. Malheureusement pour moi la situation avait déjà pris de trop grosses proportions. Parfois… il vaut mieux abandonner le navire plutôt que de couler avec!

Voici 3 raisons de fuir une personne toxique :


1. Parfois on se dit que c’est une petite passade et que d’ici quelques mois ça ira mieux. 

En réalité il n’en est rien et même au contraire. Les amitiés toxiques c’est comme de la vaisselle sale : plus en attend plus c’est difficile et plus la situation s’empire. C’est pourquoi il vaut mieux prendre le problème à bras le corps dès que vous prenez conscience que quelque chose ne tourne pas rond !


2. Ensuite la seconde raison et non l’une des moindres : Vous ne pourrez pratiquement jamais changer une personne toxique. 

Et oui une personne toxique est quelqu’un qui présente un genre de pathologie mentale. Alors à moins que vous soyez un chirurgien de l’âme et que votre ami accepte l’opération je ne pense pas que cela soit possible !


3. Enfin, vous devez fuir car si vous n’êtes pas heureux dans une situation il ne tient qu’à vous d’en changer ! 

Et oui c’est la bonne nouvelle ! Si vous ne pouvez pas grand-chose pour votre ami en revanche vous êtes responsable de votre bonheur.

 

 

Voilà j’espère que ce bref article vous aidera à faire à prendre conscience que certaines amitiés ne sont pas saines et qu’il faut couper court à ce genre de relation des que vous prenez conscience de leur nocivité.

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous en avez le courage et l’audace si vous avez déjà été confronté à ce genre de relation.

Si vous vous en êtes sortis n’hésitez pas à nous partager vos petits trucs à vous pour passer le cap.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
5-bonnes-raisons-de-partir-en-randonnee

5 bonnes raisons de partir en randonnée

Raison n° 1 : C’est gratuit et donc accessible à quiconque 

Avec la randonnée, pas besoin de dépenser une fortune. Pour partir marcher ici ou là, nul besoin de souscrire à une carte d’abonnement dans un club de sport. Pas besoin non plus de dépenser une somme astronomique dans des équipements.

Pour partir en rando, finalement vous n’avez pas besoin de grand chose. Prévoyez tout de même une paire de baskets, une bouteille d’eau. Ça c’est la base, mais vous pouvez aussi emmener vous quelques petits encas, à grignoter en cours de route, ou encore des bières. Idéales pour fêter votre ascension, une fois parvenus au sommet. Éventuellement pensez à prendre un petit pull ou un k-way selon la météo. Car une fois en haut, il y a souvent un petit vent frais.

Raison n° 2  : La rando permet de découvrir les beaux paysages qui vous environnent.

Parfois pour voir des merveilles, nul besoin de partir à de milliers de kilomètres. C’est pourquoi chaussez vos souliers de randonnée et allez à la découverte de votre arrière coin de pays, je suis certaine qu’il regorge de belle choses…

De plus, la randonnée vous permet d’accéder à des endroits qui ne sont accessibles uniquement à pied. Quel bonheur de se dire que la seule manière d’aller à un endroit est de faire l’effort de marcher jusqu’à celui-ci ! Ainsi, ces lieux cachées ou inaccessibles se méritent !

Raison n° 3 : Reprendre une activité sportive… pour maintenir sa condition physique :

Vous souhaitez perdre un petit bourrelet disgracieux? Inutile d’adopter des régimes restrictifs et drastiques! Mettez vous plutôt à la rando ! La marche ou plutôt la randonnée est une discipline qui n’est pas réservée aux experts! En effet si vous voulez vous dépenser et vous dépasser ailleurs que dans une salle de gym, la rando est l’activité qu’il vous faut !

En plus, avec la randonnée ce qui est vraiment super, c’est que tout le monde connait les bases : tout le monde sait marcher. Comme le dit si bien la chansonnette, il suffit de mettre un pied devant l’autre! Cet activité physique vous permettra travailler votre endurance et perdre des calories sans dépenser un seul centime !

Raison n° 4 : Partir en randonnée pour se recentrer sur des choses simples :

Déjà quand on part pour une journée ou deux, on s’aperçoit lorsqu’on fait notre sac que l’on n’a pas besoin de grand-chose. Le fait de se débarrasser temporairement des objets, et parfois de notre 3G, permet de focaliser notre attention sur tout ce qui nous entoure; à commencer par notre corps, nos muscles, notre condition physique, mais également, à passer de beaux moments en famille ou entre amis.

Raison n° 5 : Le plaisir de relever un défi 

Même si au détour de deux chemins, l’envie de faire demi-tour vous prendra,  vous verrez qu’une fois arrivé en haut, vous serez fier de vous… Ce sentiment de fierté vous donnera sans doute l’envie de recommencer, encore et encore.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
etre-plus-selectif-etre-plus-productif-eat-that-frog-brian-tracy

Être plus sélectif pour être plus productif :

Travailler plus ne signifie pas obligatoirement devenir plus productif. Pour être productif, il vaut travailler moins et être plus sélectif dans ses projets.

C’est l’idée principale du livre Eat That Frog! 21 Great Ways to Stop Procrastinating and Get More Done in Less Time de Brian Tracy.

Selon Brian Tracy la sélectivité est plus importante que la productivité. 

Pour produire plus, il faut travailler moins. 

Moins vous allez avoir d’objectifs et plus vous allez être productif. Il explique ça par différentes façons.

Notamment par l’importance de l’estime de soi dans la productivité.

En fait plus vous avez une haute estime de vous pour accomplir vos objectifs, plus vous allez être productif. Et c’est une boucle qui fonctionne dans les deux sens. Plus vous accomplirez vos objectifs plus votre estime de vous sera bonne, et plus vous serez efficace. À l’inverse si vous avez beaucoup d’objectifs cette semaine, et que vous n’êtes pas capable de venir à bout de votre to do list, votre estime de vous va baisser. Et par conséquent, vous serez moins convaincu que vous êtes quelqu’un de productif et votre estime de vous-même va encore s’amoindrir. Inversement si vous êtes convaincu que vous êtes capable de réaliser tous vos objectifs, car vous n’en avez pas énormément, et bien votre estime de vous va croitre, et ainsi vous allez augmenter votre productivité, ce qui va encore augmenter votre estime de vous. Eet donc vous serez capable de réaliser, de plus en plus de choses.

Alors pour parvenir à rentrer dans ce cercle vertueux et/ou à sortir de ce cercle vicieux dans lequel vous êtes peut-être, vous devez sélectionner les projets les plus importants. Il faut que vous vous concentriez sur des objectifs réalisables..

Pour déterminer ce qui est vraiment important :

Brian Tracy donne plusieurs pistes, plusieurs idées de questions à se poser à soi même. Elles nous aident à déterminer ce qui est vraiment important pour nous.

Par exemple, il nous fait la proposition suivante : demain vous avez la possibilité de voyager à l’autre bout du monde vous pouvez aller aux Bahamas car vous avez gagné un billet d’avion. Vous avez cette possibilité, mais vous êtes obligé de partir demain matin. Et le voyage va durer un mois.

Si vous acceptez la proposition, aujourd’hui vous devrez donc faire ce que vous avez à faire et ce qui est vraiment important avant de partir en voyage. Quelles sont les taches que vous allez faire en premier avant de partir?

Ces tâches, que vous devez faire absolument aujourd’hui car vous partez demain pendant un mois sont celles qui sont vraiment importantes. C’est pourquoi aujourd’hui vous ne devriez faire que ça, même si vous n’avez pas gagné un billet d’avion pour les Bahamas. Brian Tracy nous conseille de faire ces choses-là aujourd’hui parce que ce sont elles qui sont vraiment importantes.

Le reste des tâches présentes sur votre To Do list, il suggère des les déléguer.

L’idée derrière ça c’est la Loi De Pareto:

Elle se résume ainsi : 20 % des causes produisent 80 % des effets. 

Cette maxime s’applique également à la productivité. 20 % des taches que vous avez sur votre to do List sont réellement  importantes. Les 80 % des tâches restantes ne servent à rien du tout.

C’est pourquoi il est important, de ne plus essayer de tout faire et de venir à bout de toutes nos to do List. L’essentiel c’est de se concentrer sur ce qui est important pour nous.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
gestion-du-temps-la-methode-eat-that-frog-pour-etre-plus-efficace-brian-tracy

Gestion du temps : la méthode Eat that frog de Brian Tracy

Dans notre société occidentale, le temps est devenu la ressource qui nous fait le plus défaut. Le manque de temps est l’excuse numéro 1. C’est le manque de temps qui nous empêche de réaliser  nos projets, nos envies, et nos rêves. Pourtant nous avons des journées bien remplies et des agendas bien chargés. On vit des vies à 300 km/h, et avec cette vie à toute vitesse parfois on en oublie d’être efficace dans ce que l’on fait.

Pour augmenter votre efficacité au travail, je vous suggère plusieurs méthodes. L’essentiel c’est de parvenir à déterminer laquelle ou lesquelles sont utiles et efficaces pour vous et lesquelles vous permettent d’être plus productif.

Récemment je vous ai parlé de la méthode Pomodoro qui pour moi fonctionne bien. Afin qu’elle le soit encore plus, je vous suggère même d’utiliser la méthode Pomodoro combinée avec la technique « Eat that frog ».

Brian Tracy propose d’organiser vos priorités selon un classement pour le moins ambitieux. 

En effet pour augmenté votre efficacité Brian Tracy suggère dans son livre Eat That Frog! Get More of the Important Things Done – Today! de mettre volontairement en haut de votre To do list, l’action ou la tâche de la journée qui vous fait le moins envie.

Pourquoi vouloir commencer la journée par la tâche qui vous rebute le plus? 

Imaginez que vous vous levez le matin et que pour le petit déjeuner vous mangiez un crapaud cru. Une fois cette étape ragoûtante passée tous les obstacles qui se présenteront à vous par la suite apparaîtrons comme « moins pire », et donc plus facilement surmontable. En effet, peu importe les évènements où les tâches ingrates qui vont vous tombées dessus durant le reste de la journée puisque vous avez déjà fait le plus dur!

Eat That Frog ou Commencer la journée en avalant sa grenouille!

Le fait de se confronter aux tâches les moins appétissantes et d’ainsi manger sa grenouille dès le matin permet ensuite d’être plus efficace et surtout de commencer la journée avec la satisfaction d’être parvenu à manger sa grenouille. Faire les tâches les plus pénibles le matin, permet de ne pas passer le reste de la journée avec une épée damoclès au dessus de la tête. De plus, plus on se débarrasse rapidement de tâches qui nous demandent de l’énergie, plus ensuite la journée est agréable. Après vous être défait de la tâche la plus compliquée vous pourrez alors être plein d’énergie pour la journée venir. D’autant plus que vous serez paré d’un fort sentiment d’accomplissement. Celui-ci est bon pour votre mental. Ce sentiment d’accomplissement vous mettra dans une bonne dynamique, et le reste de la journée.

Les crapauds, ils s’apparentent à quoi?

Sur le plan professionnel, un crapaud peut s’apparenter à  : faire un bilan financier; prendre rendez-vous avec votre comptable; payer vos comptes, appeler un client peu aimable…

Sur le plan personnel, votre crapaud ça peut-être : faire son ménage, faire ses impôts, faire 30 minutes d’exercice   ; ….

Bien sûr, tout le monde n’a pas les mêmes difficultés à accomplir certaines tâches. Les crapauds cités ci dessus ne sont donnés qu’à titre indicatif, mais cela vous permet d’avoir un aperçu du genre de tâches avec lesquelles vous devriez commencer vos journées.

Enfin et vous cette méthode qui va droit au but ça vous inspire quoi? 

Que sont vos trucs pour être plus productif?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
mon-experience-et-mon-avis-avec-la-compagnie-wow-air-1

Mon expérience et mon avis avec la compagnie WOW air 

Moi dans la vie j’aime bien tester des affaires. Qu’il s’agisse de nouvelles adresses de nouvelles sensations ou de nouvelles compagnies aériennes.

Pour rentrer de Montréal à Paris, j’ai alors pris un billet aller avec la compagnie aérienne WOW air :

Comme chez les compagnies classiques les billets pour un aller uniquement étaient excessivement chers j’ai décidé de me tourner vers une compagnie où les billets sont plus abordables. Je choisis donc de voyager avec la compagnie aérienne WOW air. Bon il y a une correspondance et peu de services à bord… Mais je me dis que je suis jeune et après tout je m’en fiche!

Bref j’achète mes billets (la vielle du départ), et je me rends à l’aéroport pour prendre mon avion. Une fois arrivée à l’aéroport de Montréal, j’ai eu la chance d’avoir été sélectionnée pour les contrôles de sécurité aléatoire, pour un contrôle plus approfondi. Bref, à part cela c’est le parcours classique. Enfin pas pour bien longtemps!

J’attends l’heure d’embarcation de mon vol : le temps passe… et l’embarcation ne démarre pas.

Bien qu’informée de rien, je ne commence à me rendre compte que quelque chose cloche. 15 minutes avant l’heure du décollage, alors que l’embarcation n’a pas commencé on nous informe qu’il y a un problème technique sur l’avion. Et que l’on nous donnera des informations plus tard.

Déjà à ce moment-là, c’est l’agitation. La plupart des voyageurs ont comme moi une correspondance à l’aéroport de Reykjavik.

Ils s’en vont à Paris, à Copenhague, à Zurich, à Francfort… Ainsi ils se dirigent un à un au comptoir d’embarquement inquiet, à l’idée de manquer leur correspondance. Malgré les interrogations de gens, sur les différents vols, les agents d’embarcations n’ont pas vraiment d’informations ou de réponse à donner aux passagers.

On patiente environ trente minutes, et là on nous informe que notre vol de Montréal vers Reykjavik est annulé. 

mon-experience-et-mon-avis-avec-la-compagnie-wow-air

Voici une capture d’écran google docs, que nous avons reçu par la suite.

Suite à l’annonce de l’annulation du vol de WOW air, rapidement c’est la cohue : 

Les gens affluent vers le comptoir d’embarquement pour demander des informations. Malgré les demandes incessantes des gens, les hôtesses et les stewards chargés de l’embarquement n’ont aucune information à nous communiquer. Les minutes passent et finalement on nous donne un numéro pour joindre la compagnie.

Puis les agents chargés de l’embarcation nous demandent de patienter encore, car la sécurité de l’aéroport va arriver pour nous escorter pour nous faire repasser la douane.

Les plus rapides et les perspicaces d’entre nous, en attendant la sécurité ont directement appelé Island Air pour voir s’il était possible de partir le soir même. Mais l’avion de cette autre compagnie qui partait dans cette destination était déjà plein.

À ce moment-là nous sommes tous debout au téléphone, attroupés à attendre que la sécurité daigne bien arriver pour nous escorter pour repasser la douane.

En attendant l’arrivée de la sécurité on apprend que l’on a 3 options pour « compenser » notre annulation de vol WOW air :

Alors si pour une raison x ou y votre vol avec la compagnie aérienne WOW air est annulé vous pourrez soit bénéficier d’un remboursement de votre billet. Soit choisir l’option de partir pour le prochain vol, soit choisir de partir dans les 7 jours qui suivent à la date de notre choix.

mon-experience-et-mon-avis-avec-la-compagnie-wow-air-1

La sécurité arrive, on a tous plein d’interrogations. Ils nous avouent qu’ils sont étonnés de ne voir qu’aucun représentant de la compagnie se soient présentés à nous, pour nous donner des informations et éventuellement des excuses. Bref, en troupeau on traverse tout l’aéroport pour repasser les douanes, et éventuellement pour récupérer les bagages enregistrés.

Après avoir passée les douanes, je me suis donc rendue au bureau des départs pour essayer de parler à un agent, pour essayer de voir si aucune autre option n’est possible, et pour voir s’il est possible de réserver dès à présent un billet. Après plus d’une heure d’attente, sans la moindre informations j’arrive au guichet. Il n’y a qu’un seul guichet ouvert. Il est tard, mais juste à coté, des employés discutent mais ne se préoccupent pas de la file d’attente qui ne cesse de s’accroitre. En échangeant avec la personne, j’apprends qu’il n’est même pas possible d’effectuer une réservation, et que je n’obtiendrais rien de cette compagnie aérienne.

En effet, contrairement à d’autres compagnies, WOW air ne permet pas à ces passagers de partir avec une autre compagnie et de payer les frais liés à ce changement.

Le problème avec les trois options que la société nous propose c’est qu’avec les 300 passagers qu’elle a mis dans l’embarras les quelques places éventuelles restantes pour les jours suivants sont vite prise d’assaut.  D’autant plus que cette compagnie pratique fréquemment le surbooking. Ainsi, pour la plupart des destinations, pour les jours qui suivent il n’y a pas de vol disponible pour le lendemain ou le sur lendemain. Ainsi la seule chose que propose la compagnie c’est donc, soit de partir avec une autre compagnie et de payer un billet beaucoup plus cher, à nos frais, soit partir plusieurs minimum 3 jours plus tard avec eux.  C’est à dire ce si vous avez des obligations, un départ sur une croisière en bateau dans quelques jours, votre bouleau qui vous attend, vous êtes donc contraint de payer un billet au prix fort à vos frais.

J’ai été très déçue de la façon dont les événements se sont déroulés. En effet, un problème technique c’est quelque chose qui peut arriver, mais ne pas informer les clients, c’est autre chose.

Au final, j’ai passé 7 heures dans un aéroport aujourd’hui, pour finalement me faire annuler mon vol.

Suite à cette mésaventure, j’ai pris l’option de remboursement. Constatant le manque d’informations et le mépris de cette compagnie envers leurs clients laissés dans l’embarras, je me suis dit que je souhaitais pas voyager avec eux à l’avenir.

Si toi aussi tu trouves anormal que cette compagnie, ne propose aucune solution arrangeante pour les passagers qu’elle met dans l’embarras ; Je t’invite à partager l’article sur tes réseaux sociaux. Du fond du coeur, merci !

Update du 16/09/2017 :

6 jours plus tard de 128 partages plus tard, j’ai reçu le remboursement de mon billet avion. Merci WOW air ! 😉

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

DIY : Une suspension géométrique en paille

Aujourd’hui je vous propose un Do It You­rself super simple, rapide, léger et sty­lé ! Une suspension géométrique en paill­es (ou mobile en pai­lle).

Réalisé avec des pailles noires, on pourra penser que le mobile est en métal et donnera une touche industrielle à votre pièce par exemple! Pour une fête ou une chambre d’enfant, vous pouvez utiliser des pailles de différentes couleurs! Aussi, n’hésitez pas à jouer avec la lumière pour créer des ombres géométriques sur les murs.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Pour ce DIY mobile géométrique en paille, il vous fau­dra :

  • des pailles !
  • du fil de fer assez fin ( celui-ci convient très bien)
  • une paire de ciseaux

Pour les photos des différentes étapes, j’ai utilisé des pail­les de longueur clas­sique mais plus fines que les modèles st­andards. Pour les pr­emières photos ce so­nt des pailles class­iques, vous pouvez voir la différence … c’est un peu moins précis.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_sostrene-grene

Étape 1 :

Pour commencer, coup­er le fil métalli­que de 2m70 environ si vous utilisez des pailles au format standard et que vous les laissez entières.

Par la suite, si votre fil est finalement trop court, vous pou­vez faire un petit raccord invisible qui sera caché dans une des pailles.

Étape 2 :

Enfilez une première paille jusqu­’au bout du fil en laissant un ou deux centimètres.diy_mobile_paille_geomtrique-suspension

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension

Étape 3 :

Enfilez une deuxième puis une troisième paille à la suite po­ur former un triangl­e.

Pour raccorder des deux bouts de fil et créer le triangle, fai­tes un petit « nœud » : pour cela torsadez des deux fils entre eux, comme ceci.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Étape 4 :

Enfiler deux pailles en créant un angle. Rentrer le fil de fer dans une des pail­les : en 1 et ressort­ez-le en 2.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Essayez de bien tirer et plier le fil po­ur que le mobile soit bien tendu.

 

Étape 5 :

Ajouter une paille. Puis, rentrer le fil en 3 et ressortez-le en 4.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_ tuto diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_

Étape 6 :

Enfiler 2 pailles de plus, plier pour cr­éer un angle en 5.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_ claire barrera

Étape 7 :

Glisser le fil dans la paille en 6 et le faire ressortir en 7.

do it yourself diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Étape 8 :

Enfilez la dernière paille, rejoindre le point 8, et faites un nœud ! Voila votre suspension est ter­miné !

tutoriel_diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA tuto-diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

 

Voila !

 

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

C’était une version assez simple avec ch­aque paille de même longueur mais vous pouvez vous amusez av­ec des longueurs dif­férentes ou plus de 3 angles !

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Les dessins d’Adrien Défago se marient avec les suspensions.

Enfin, en mettant des dessi­ns derrière, on peut jouer avec le fait que les suspensions soient seulement des structures évidées qui laissent apparaît­re l’arrière plan.

Enregistrer

appartement-sezane-debarque-a-new-york-morgane-sezalory

L’appartement Sézane débarque à New York !

Sézane est une boutique que j’aime beaucoup, c’est pourquoi j’en ai déjà parlé il y a quelque temps sur le blogue. Si vous souhaitez lire le premier article que j’y ai consacré, c’est juste ici!

Sézane est petite boutique, à l’origine uniquement en ligne a été fondée par Morgane Sezalory. Forte de son succès elle a finalement ouvert une première boutique à Paris il y a quelque temps déjà. Désormais c’est à New York que cette charmante boutique française vient de s’installer. Je suis ravie de voir que cette boutique que j’apprécie énormément se rapproche géographiquement de moi!

À l’image de l’appartement parisien, la boutique new-yorkaise Sézane en reprend des codes très français!

Ainsi dans cette nouvelle boutique, on retrouve du du parquet à chevrons et des meubles rétro. C’est impressionnant de voir à quel point certaines personnes arrivent à créer un univers, et une image de marque époustouflante. Dans cette seconde boutique, on retrouve le style hyper parisien de Morgane Sezalory.appartement-sezane-debarque-a-new-york-morgane-sezalory

appartement-sezane-debarque-a-new-york-morgane-sezalory

appartement-sezane-debarque-a-new-york-morgane-sezalory

 

Ce que j’apprécie dans ces boutiques c’est qu’elles sont aussi élégantes que les vêtements qu’on peut y trouver à l’intérieur !

D’ailleurs c’est sans doute, cet univers si singulier où l’on se sent « comme à la maison » qui nous séduit autant !Hier lors de l’ouverture de l’appartement New yorkais, j’ai pu constater via Instagram que de nombreuses blogueuses et expatriés s’y sont précipitées.

Située au cœur de Nolita cette première adresse New yorkaise, proposent les collections de prêt-à-porter et les accessoires dessinés par Sézane…C’est peut être une chances que les pièces ne soient pas solde-out aussi rapidement qu’en France !

Alors si certaines d’entre vous sont de paysage à New York, le concept-store est situé aux 254 Élisabeth Street, et il est ouvert du lundi au samedi, de 11 h à 19 h et le dimanche de 12 h à 18 h. Désormais vous avez quelle boutique ajoutée à votre bucket-list New Yorkaise!

 

appartement-sezane-debarque-a-new-york-morgane-sezalory

PS: Je m’excuse d’avance pour vos portefeuilles ! 😉

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
lutter-contre-la-procratisnation-avec-la-technique-pomodoro

Lutter contre la procratisnation avec la technique Pomodoro

La technique Pomodoro est une technique infaillible pour lutter contre la procratisnation

La technique Pomodoro est une technique de planification développée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980.

Qu’est-ce que c’est cette fameuse technique ?

C’est très simple. Il s’agit de diviser son temps de travail et de l’entrecouper de courtes pauses. Cette méthode consiste à travailler sur une tâche pendant 25 minutes et à prendre une pause de 5 minutes. Après 4 plages de travail de 25 minutes, prendre une plus longue pause de 15 minutes.

À quoi sert la technique Pomodoro ?

Cette méthode stimule la concentration et l’agilité intellectuelle.

 

Cette technique anti-procrastination est très efficace pour moi. Selon les tâches que j’ai a faire il m’arrive d’adapter le temps imparti. Si vous aussi vous souhaitez être plus efficaces dans les tâches que vous devez effectué voici comment cela fonctionne.

1. Tout abord, il faut que vous trouviez quelque chose qui vous stimule, un genre de récompense.

Cela doit être quelque chose dont vous ne pouvez pas vous passer aujourd’hui. Pour moi, ce peut par exemple, lire au moins deux chapitres d’un livre, lire mes courriels, lire l’actualité…

2. Décider de la tâche à effectuer;

Par exemple rédiger un article.

3. Réglez une minuterie sur 25 minutes

Puis, travaillez pendant 25 minutes sans relâche et sans coupure. Mettez votre téléphone en mode avion, et go au boulot! N’arrêtez que lorsque la minuterie sonne.

4. Après les 25 minutes de travail, prenez 5 minutes de break

… pour faire l’une des activités énumérées à l’étape n° 1. Ceci est votre récompense. Faites-le pendant 5 minutes, et revenez à votre minuterie pour 25 autres minutes d’action.

5. Recommencez jusqu’à avoir travailler pendant quatre pomodori.

Soit au bout de 2h, il est temps de prendre une pause un peu plus longue (15-20 minutes). Durant ce temps-ci, on peut envisager de se dégourdir un peu les jambes… histoire de bien marquer une coupure.

 

Cependant, cette technique fonctionne que si vous jouez le jeu !

Il faut respecter la minuterie et vos engagements. Si vous l’utilisez assidûment, elle va vraiment booster votre productivité. Selon votre activité, ou selon ce que vous avez à faire, n’hésitez pas à adapter le temps imparti. Car les tranches de 25 minutes de travail peuvent s’avérées un peu courtes, et briser votre rythme, et votre raisonnement. Ainsi adaptez la technique Pomodoro en fonction de vos habitudes de travail.

Que faire si une personne vous interrompt ou si votre téléphone sonne ?

Si possible, faites à votre entourage proche, qu’ils ne faut pas vous déranger durant les 25 prochaines minutes. En général ils comprendront ! Même de jeunes enfants sont capables d’intégrer qu’il ne faut pas vous déranger pendant vos périodes de travail.

Si de part la nature de votre travail, vous devez être joignable en tout temps, et que par conséquent, il est absolument impossible pour vous de ne pas décrocher, interrompez votre chronomètre le temps du chamboulement.

Comment résistez aux tentations ?

Tout d’abord, pour ne pas se laisser tentez le mieux c’est d’éloigner les tentations. Vous êtes accros à votre téléphone ? Mettez le dans le fond de votre sac, ou encore dans la pièce d’à coté. Vous travaillez chez vous, ou dans un lieu public, et vous êtes fréquemment dérangé par le brouhaha environnant, mettez des Boules Quies!
Bref, trouvez les solutions qui vont vous permettre de concentrer pleinement. Ensuite, il est important de garder à l’esprit que la plage de travail, n’est que de 25 minutes, et que 25 min ce n’est pas quand chose ! Alors résistez, même si les tentation sont présentes !

Pour vous accompagner, vous pouvez télécharger des applications gratuites sur votre téléphone intelligent. Quelques suggestions : Focus Keeper, Be Focused, Pomodoro.cc

 

Avez vous déjà essayé cette technique ? Que faites vous pour stimuler votre concentration ?
Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
broderie-diy-tuto-embroidery-Couleur

DIY Broderie : apprendre à broder pas-à-pas ! PARTIE 2

Alors nous voici dans la seconde partie du tutoriel broderie !

Pour rappel la première partie se trouve ici : DIY broderie partie 1

Nous y avons vu : le matériel nécessaire, le type de fil, d’aiguille, de tissu, et comment se servir des cercles à broder. Dans cette partie nous allons commencer à broder, mais avant il vous faudra.. un motif évidemment.

 

Un motif :

Pour dessiner votre motif, plusieurs solutions :
Dans un premier temps, mettez votre tissu à l’envers dans le tambour de sorte d’avoir le tissu tendu mais collé à la table : pour y dessiner dessus facilement.
– Soit à la main avec un crayon ou feutre effaçable à l’eau.
– Soit avec du papier carbone
– Ou encore par transparence avec une table lumineuse ou un ordinateur :  dans la pénombre décalquez votre motif sur le tissu simplement !

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

Enfin retournez le tissu dans le cercle et c’est parti !

Débuter une broderie :

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

Faire un nœud de début

Commencer par enfiler vos deux brins dans l’aiguille et faire un nœud au bout de votre fil.

Piquer l’aiguille sur le début de votre motif par dessous : le nœud doit être caché derrière le cercle à broder.

 

 

Les points de bases  :

Pour broder les contours : ce sera le point de piqûre

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tutodiy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto  diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

  • sortez votre aiguille en 1, piquez en 2 (un ou deux milimètres entre les deux)
  • ressortez votre aiguille en 3, et repiquez exactement en 2
  • et ainsi de suite : sortez votre aiguille en 4, piquez en 3

Plus ce sera régulier plus le résultat final sera harmonieux et soigné.

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Pour les remplissages : ce sera le passé plat droit
Cela permet de couvrir des surfaces rapidement, mais ce point là, je vous l’apprendrais dans la seconde partie de ce tuto 🙂

Faire un nœud de fin :

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

Retournez votre cercle, faites une boucle et passez votre aiguille dedans. Serrez, et votre nœud est fait !

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

 

Voila, normalement avec ces bases vous devriez déjà être autonomes !

À très vite pour la suite !

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Enregistrer

gerhard-steidl-la-star-mondiale-de-edition-de-livre-art

Gerhard Steidl, la star mondiale de l’édition d’art

Je ne vous en ai pas beaucoup parlé sur le blog, mais dans la vie je suis graphiste. Vous pouvez consulter mon portfolio en ligne ici. En tant que graphiste, je suis particulièrement sensible, aux livres, et plus précisément aux beaux livres. En matière de beaux livres, j’aimerais vous parler de Gerhard Steidl. Dans le milieu il est considéré comme « l’éditeur de luxe, haute couture ». C’est l’un des plus grands éditeurs et imprimeurs de tous les temps! Il est, sans conteste, l’un des imprimeurs les plus pointus de livres de photographie, sa grande passion.

Revenons un peu sur l’histoire et le parcours de Gerhard Steidl :

Il est né à Göttingen en Allemagne, en 1950. Passionné de photographie, mais insatisfait de ces clichés, il renonce à la photographie et décide alors de devenir imprimeur. Dès le début de sa carrière, il fréquente des artistes contemporains tels que Joseph Beuys. Ce dernier l’a d’ailleurs beaucoup encouragé à penser l’impression comme une forme d’art. C’est alors qu’encouragé par son ami Joseph Beuys et empreint des écrits du philosophe Walter Benjamin, qu’il commence à réaliser des sérigraphies, des lithographies et des impressions offset. Gerhard Steidl alors à peine âgé d’une vingtaine d’années se lance dans l’édition avec le projet Befragung der Documenta. Ce livre réalisé dans l’arrière-cour de la maison de Göttingen avec l’artiste Klaus Staeck, son ami et mentor, marque le début de sa carrière.

À la suite de ce projet, de fil en aiguille, Gerhard Steidl édite des livres de personnes très connues. Il collabore avec des artistes tels que Günter Grass, Raymond Depardon, Roni Horn, Robert Frank, Mitch Epstein, Juergen Teller, tout en restant très humble et très travailleur.

Gerhard Steidl est un véritable passionné.

Il travaille de l’aurore au crépuscule sans relâche. De plus, ce n’est pas les commandes qui lui manquent. Les artistes et les maisons de couture de couture se bousculent la porte de son atelier. En effet, il est par ailleurs l’imprimeur attitré de la maison Chanel. Il a collaboré de nombreuses fois avec le couturier Karl Lagerfeld. Et il a même créé, pour cette maison de haute couture une police de caractères.

gerhard-steidl-la-star-mondiale-de-edition-de-livre-art-6

Guy Bourdin, Untouched

gerhard-steidl-la-star-mondiale-de-edition-de-livre-art-6

Kanye West’s YEEZY footwear

gerhard-steidl-la-star-mondiale-de-edition-de-livre-art-6

The Little Black Jacket – Slipcased Edition – Karl Lagerfeld

gerhard-steidl-la-star-mondiale-de-edition-de-livre-art-6

Lewis Baltz Works

La force et la plus-value de Gerhard Steidl c’est qu’il est à la fois imprimeur et éditeur : 

C’est très rare d’avoir cette double casquette. Généralement on s’adresse à des éditeurs, mais tout l’aspect imprimerie est mis de côté, et sous-traité à des centaines de kilomètres. Le fait de réaliser les deux permet d’apporter un soin particulier à l’objet, au livre, à la page imprimée, à la reliure.Publier, mettre en page, imprimer, diffuser, tout se fait sous le même toit dans la maison de la Düstere Strasse, à Göttingen. Gerhard Steidl a réuni dans un même lieu une équipe de professionnels ou tous les corps de métiers sont représentés. Ainsi la chaîne de production n’est jamais rompue. Tout ce passe au même endroit.

Cette centralisation contribue au succès de la maison d’édition de Gerhard Steidl.

Sur son superbe site internet, il est possible de retrouver toutes ces œuvres, mais j’avoue que ce n’est pas le lieu idéal pour se faire une idée. Compte tenu qu’il conçoit des livres en prêtant une grande attention à l’aspect sensoriel, il serait préférable de pouvoir voir et toucher ces livres pour se rendre compte de leur particularités et de leurs qualités. Gerhard Steidl considère que le papier est un médium extrêmement sensuel. Il a un certain grain, une certaine texture qui le rend voluptueux. Les papiers ont aussi une sonorité. Ainsi c’est en prêtant attention à tout ce que certains éditeurs considèrent comme des détails, qu’il conçoit ces livres. Il prête une attention particulière au le choix du papier, à son grammage, sa couleurs, sa douceur, son bruit, mais il prête également un grand intérêt à choix de l’encre ainsi qu’au procédé d’impression …

Si Nietzsche affirmait que le Diable se cache dans les détails, pour Gerhard Steidl, c’est sans doute la qualité qui se cache dans les détails !

 

Gerhard Steidl entretient une relation privilégiée avec les personnes avec qui il travaille. 

Lorsqu’un artiste vient à Steidlville, tout est prévu pour le recevoir :

En effet, à proximité de son lieu de travail se trouve un immeuble qui fait office d’hôtel pour les invités de l’éditeur. Celui-ci s’appelle l’hôtel des demi-tons. Les chambres sont belles et design et décorées par les œuvres des visiteurs. Cela permet à Gerhard Steidl de pouvoir les consulter à tout moment. Une fois sur place, les artistes ont à leur disposition une équipe de près de 40 personnes comprenant des graphistes, des typographes, et des imprimeurs qui s’occupent de leur projet. Mais avant de pouvoir collaborer avec Gerhard Steidl il faut s’armer de patience, car il y a une longue liste d’attente.

Mais une fois que le livre est édité, la collaboration ne s’arrête rarement ici :

Les relations qu’entretient Gerhard Steidl avec les artistes sont très riches. Ces derniers passent généralement la porte de l’atelier plusieurs fois. Par exemple, Jim Dine a publié dix-huit livres chez Gerhard Steidl tandis que Robert Frank en a publié pus de trente livres. Ces exemples sont loin d’être des cas isolés.

Les artistes apprécient grandement la qualité de la production est le savoir faire de Steidl, c’est pourquoi la liste d’attente de commandes de l’atelier ne désemplit pas.

En effet, la maison gère plus de 300 projets chaque année, chacun d’entre est traité de façon individuelle. C’est ça qui plait aux artistes. Ils sont réellement acteurs de leur projet d’édition; ils viennent à Steidelville, avec un projet en tête et une fois sur place, ils collaborent ensemble pour exécuter le projet. Les artistes apprécient cette relation privilégiée qui leur permet de ne pas avoir à faire de compromis.

Pour Gerhard Steidl c’est important de pouvoir s’entourer d’artistes. En effet, pour lui, il ne suffit pas d’être le meilleur techniquement, il faut aussi est créatif pour créer de beaux livres. Ainsi à l’atelier le processus de création est d’abord manuel. Il est fréquent de voir des artistes travailler leur maquette avec une paire de ciseaux et un bâton de colle. Cela leur permet d’exprimer de façon précise leurs souhaits et attentes, même s’ils n’ont pas de connaissance en matière d’édition.

Bref, il semblerait que l’édition de livres d’art ne craigne ni la crise, ni l’électronique !

Il y a un marché de collectionneurs de livres de photographie depuis plusieurs années ce qui permet à l’entreprise de prospérer. De plus à l’image d’une maison de luxe les éditions Gerhard Steidl sont imprimées un nombre limité d’exemplaires, ce qui crée la rareté est donc la convoitise.

Bien que nous vivions dans un monde ou électronique règne, par ailleurs presque paradoxalement, nous apprécions les objets tangibles. En effet, nos intérieurs sont remplis de babioles, auxquelles nous sommes parfois très attachés. De plus, malgré les efforts du livre électronique qui séduire les lecteurs, aujourd’hui beaucoup de gens apprécient encore énormément avoir un livre entre les mains et encore plus lorsque c’est un beau livre. Le côté très tactile du livre n’est pas substituable. Le fait de pouvoir sentir sous ses doigts la texture du papier ou sur ses genoux le poids d’un livre sont des sensations unique auxquels les lecteurs sont attachés.

Et vous êtes vous plutôt #Kindle ou #papierforever ?
Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.