Lifestyle

le-visage-cache-de-noel-emballage-cadeau-suremballage-gaspillage

Le visage caché de Noël

Ah le temps des fêtes, la magie de Noël ! Les soupers en famille, la dinde de Noël, la buche de Noël, la neige sur le rebord des fenêtres…

Mais, saviez-vous que Noël est la fête qui pollue le plus?

Noël pollue beaucoup, en partie à cause du suremballage lié à l’emballage des cadeaux!

Alors afin de minimiser votre impact écologique, voici quelques trucs et astuces qui peuvent vous aider, à réduire l’impact environnemental des fêtes.

Bien que le papier cadeaux soit très sympa et très joli, ce dernier n’est pas toujours recyclable. En effet, parfois le papier est ciré et par conséquent, il va alors aux ordures, et non au recyclage.
C’est pourquoi, les festivités de fin d’année représentent une catastrophe écologique que nous perpétuons dans la joie et la bonne humeur!
Devons-nous pour autant arrêter d’emballer les cadeaux pour nos proches ?
La réponse est non. Car avouons-le, les emballages cadeaux, c’est fun, et ça crée un effet de surprise bien sympa.
Et en plus, c’est plutôt joli d’avoir pleins de cadeaux de formes et de tailles différentes tous emballés sous le sapin!
Alors pour continuer à déposer de jolis cadeaux empaquetés sous le sapin, il existe différentes alternatives pour remplacer le traditionnel papier cadeau. Voici quelques idées :

Idée 1 : Une feuille de papier journal, ou une page de magazine peut rendre un emballage-cadeau attrayant, pour autant qu’on en soigne la présentation.

 le-visage-cache-de-noel-emballage-papier-cadeau-suremballage-Sparkwrapping

Alternative : il est également possible de se servir de vieilles cartes routières !

Crédit photo:  Country Living

Idée 2 : Cette année, impressionnez famille et amis en faisant appel à la méthode d’emballage japonaise d’emballage : le furoshiki.

Le Furoshiki est une technique traditionnelle japonaise.

Ce sont des emballages réalisés avec des tissus. Ils sont très populaires au Japon. On les utilises pour emballer les cadeaux, mais également pour transporter des objets dans la vie de tous les jours. Les furoshiki sont des foulards de forme carrée qui sont pliés à la manière d’un origami.

Normalement, le donneur ouvre le paquet en face du receveur puis reprend son tissu, puis le réutilise ensuite. Mais comme cette pratique est peu répandue en France, vous pouvez l’offrir avec le cadeau… Si la personne est intéressée, bien sûr.

le-visage-cache-de-noel-emballage-papier-cadeau-suremballage-furoshiki

Crédit photo: Evermine

Idée 3 : Du papier-cadeau à planter ? 

Aujourd’hui il existe du papier cadeau ensemencé.

Le papier ensemencé est une invention super cool, que j’adore dont je vous ai déjà parlé ici.

Il s’agit de papier 100% biodégradable, au sein duquel de minuscules graines ont étés incorporés. Selon l’épaisseur du papier, on peut y incorporer des graines de fleurs sauvages, des annuelles, des vivaces, ou encore des graines de fruits et de légumes.

Ce papier permet, une fois votre cadeau déballé, il suffit de recouvrir le papier d’eau et de terre, pour y voir apparaitre, quelques mois plus tard, des jolies plantations!

le-visage-cache-de-noel-emballage-papier-cadeau-suremballage-original_super-food-plantable-wrapping-paper-pack

Crédit photo:  eden’s paper

Peu importe l’emballage choisit, recyclez-le ! 

Il n’y pas que l’emballage du paquet cadeaux qui compte ! Il y a aussi l’emballage de jouet lui-même. Même si ceux-ci sont souvent en carton il ne sont pas triés de manière systématique par chacun d’entre nous. En effet, seuls 66% des parents déclarent en effet trier les emballages de jeux et jouets après les avoir déballés !

Alors un seul mot d’ordre : RECYCLEZ !

Et vous, quelles sont vos petites astuces et vos trucs préférés pour ne pas avoir des poubelles plus grosses que votre sapin de Noël durant le temps de fêtes ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

princesse-un-jour-boniche-toujours

Noël, halte aux cadeaux sexistes

Les cadeaux de Noël sexistes …

Les militants ont beau, d’année en année, multiplier les happenings et autres performances, pour dénoncer, à coup d’humour et de légèreté, le sexisme qui se niche dans les cadeaux de Noël, le refrain des clichés se rejoue chaque année !

Mais dans cette mascarade marketing, en tant que consommateur, nous y sommes aussi bel et bien pour quelque chose… Car c’est nous qui mettons la main au portefeuille ! Nous sommes également au coeur de ce système !

Mais en cette période de fêtes de fin d’année on souhaite faire plaisir, on souhaite gâter nos proches et particulièrement les enfants ! On souhaite les voir s’émerveiller en découvrant les cadeaux que le prétendu Père Noël a déposé au pied du sapin ! Alors on a tendance à respecter à lettre, la lettre écrite au Père Noël. Néanmoins, le père Noël pourrait peut-être cette année être un petit peu plus rebelle et engagé… Vous ne pensez pas ?

Cependant, les  Barbies, les petites voitures et autres miniatures ne résultent pas d’un vieux barbu qui vivrait en Laponie, non loin du pôle nord… NON ! C’est bel et bien nous qui achetons ces jouets… Alors dans cette période de forte fréquentation, des rayons jouets des supermarchés, il est grand temps de s’interroger sur l’impact des jeux que nous achetons sur leur construction mentale et psychique des enfants.

Pour ce faire, voici un court extrait du livre Contre les jouets sexistes.

Écrit par des associations antisexistes (Mix-cité, le Collectif contre le publisexisme) il révèle l’ampleur de la discrimination sexiste que subissent les enfants et la manière au travers des jouets et de leurs usages. « Dans l’histoire humaine, la fin d’une domination n’est jamais advenue par hasard, ni n’a jamais été donnée en cadeau par les dominants : elle a toujours été rendue possible grâce à des combats, grâce au fait que les opprime-é-s ont su faire entendre leur voix. Les changements sociaux semblent toujours irréalistes avant d’être concrétisés, mais ils apparaissent bien souvent évidents, légitimes et « naturels  une fois opérés ».

Alors si vous ne souhaitez pas enfermez vos proches dans l’image d’une famille stéréotypée, posez-vous quelques questions lorsque vous entrez dans les magasins de jouets !

En effet, bien souvent les enseignes des magasins de jouets cloisonnent et séparent les rayons avec la mention « jouets pour filles » et « jouets pour garçons ». Cette séparation est toujours bien marquée, surtout en période de fêtes et de grande affluence. Mais celle-ci contribue à la perpétuité des traditions sexistes.

Même si vos enfants vous ont sans doute fait une liste très précise de ce qu’ils souhaitaient recevoir pour Noël, c’est vous qui êtes responsable de l’éducation et l’avenir de vos enfants.

Alors, pour lutter contre le sexisme, l’homophobie, le racisme et le consumérisme qui se dissimulent dans les jouets, posez vous quelques questions avant de sortir la carte bancaire, afin de ne pas perpétuer les stéréotypes !

Pour savoir si  le jouet que vous venez d’acheter ou que vous envisagez d’acheter pour votre enfant est sexiste, posez-vous les 3 questions suivantes :

  1. L’aurais-je également acheté pour un enfant de l’autre sexe ? Non ?
  2. Pourquoi donc de nombreux jouets sont-ils destinés exclusivement aux garçons ? Où à l’inverse uniquement aux filles ?
  3. Pourquoi mes enfants me demandent-ils précisément tels ou tels jouets pour Noël ?

Le phénomène est complexe, sous-jacent, et profondément ancré et intériorisé en chacun-ne d’entre nous.

Les jouets que nous offrons à nos enfants, nous paraissent anodins et inoffensifs. Pourtant, il n’en est rien.

Les jouets ne sont absolument pas neutres.

Ils participent à l’éducation des enfants. Les jouets sont des supports qui contribuent à la construction des enfants.

Les poupées aux critères de beauté blanche ne ressemblent pas aux petites filles noires qui jouent avec. Bien que des poupées de couleurs noires existes aussi, elles restent une exception dans les magasins de jouets. Les rayonnages de jouets, représentent peu la société. À quand une véritable diversité ethnique au sein des rayons ?! Les jouets doivent contribuer à l’épanouissement et à l’émancipation des enfants. Pour cela, il doivent permettre l’échange, l’amusement et l’imagination.

Le Collectif Contre le Publisexisme critique « l’industrie des jouets et de nombreux livres pour enfants [qui] enferment les filles et les garçons dans des rôles imposés dès leur plus jeune âge. » Mot d’ordre : « Ne participons pas au « dressage » culturel des enfants ! … Ne leur offrons pas les jouets correspondants au stéréotype de leur sexe ! … Des jouets pour s’amuser, pas pour être formaté-e ! »

Enfin, l’association Mix-Cités propose une action contre les jouets sexistes :

Une chasse aux jouets sexistes ! Qu’est ce que c’est ? Et bien, si vous repérez un magasin qui propose des jouets sexistes ou un rayon séparé par les mentions « fille » et « garçon », écrivez au Service Promotion de l’Egalité, de la HALDE. 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

10-trucs-pour-un-noel-plus-ecolo-et-responsable

5 trucs pour un Noël plus écolo et responsable

Le temps des fêtes est un moment de l’année où la consommation atteint des records et où nos sacs à ordures souffrent clairement d’embonpoint.

Voici quelques gestes faciles à adopter qui contribueront, je l’espère, à mettre vos sacs à ordures au régime !

Rassurer vous, je ne vais pas jusqu’à proposer un temps des fêtes sans achats ou sans sapin, cependant, il existe de nombreuses petites alternatives, et de nombreux petits gestes pour diminuer votre impact écologique lors de la période de Noël.

1 / Oubliez le sapin artificiel, préférez ceux naturels :

À première vue, le sapin artificiel peut sembler plus durable que le sapin végétal. En effet, le sapin artificiel est réutilisable. Ainsi le sapin artificiel peut sembler plus écologique que le fait d’avoir un sapin naturel à usage unique.

Mais, sans vouloir raviver le débat des sapins, le sapin naturel a un impact écologique plus faible.

Car comme son nom l’indique, il est naturel ! En effet, le sapin végétal est généralement spécifiquement planté pour l’occasion. La plantation d’arbres contribue à la réduction des gazs à l’effet de serre grâce aux CO2 qu’ils absorbent pendant leur croissance.

De plus, il est possible d’acheter un sapin local.

Tandis que le sapin artificiel, bien que réutilisable, il parcourt souvent de nombreux kilomètres avant de ce retrouver au milieu de votre salon.

Ainsi, l’achat annuel d’un sapin naturel est plus écologique que l’utilisation d’un même sapin artificiel pendant plusieurs années…

 

2 / Les décorations du sapin de Noël :

Inutile de renouveler les décorations de notre sapin chaque année!

  • Celles de l’an dernier conviennent encore !
  • De plus, ou soyez créatifs ! Il n’est pas obligatoire d’acheter des décoration. En effet, vous pouvez le décorer avec des petits DIY ou des petits bricolages réalisés par vous ou par vos enfants. Vous pouvez également aller vous promener en foret et ramasser quelques pomme de pins, qui feront très bien l’affaire

Pour le jardin et pour vos fenêtres, installez vos décorations lumineuses à la mi-décembre.

Et si possible, évitez de trop en mettre. Dans tous les cas, privilégiez les lumières D.E.L. ou L.E.D. qui sont à la fois plus écologiques et économiques !

3 / La table de fêtes : Utilisez de la vaisselle lavable !

  • Ça évite de remplir les poubelles avec de la vaisselle. N’oubliez pas ! Le carton souillé et les assiettes en styromousse ne vont pas dans les bacs à recyclage.
  • Dans la même lignée, préférez des serviettes lavables.

4 / Un repas de fête : Le repas du réveillon représente pour beaucoup d’entre nous un moment de plaisir gustatif très attendu.

Cuisinez avec des produits biologiques, équitables et de saison.

  • Oubliez ainsi les fraises et tomates qui n’auront par ailleurs aucun goût. Concernant les fruits exotiques, c’est aussi la saison d’en manger. Mais préférez ceux transportés par bateau et issus du commerce équitable.
  • Pour le poisson (notamment saumon et crevettes), préférez celui d’élevage et si possible bio : 75 % des réserves mondiales de poisson sont épuisées ou surexploitées.
  • Sachez par ailleurs qu’en plus d’être bonnes pour la santé, les huîtres, produit local, sont naturellement bio car élevées dans la mer, sans ajout de produits chimiques et faisant l’objet d’une vérification stricte de la qualité de l’eau.

Noël est une bonne occasion pour repenser nos habitudes alimentaires. Évitez de manger trop de viande.

  • Surprenez votre famille et vos amis avec des plats végétariens !

Gardez les restes du repas de Noël dans des contenants réutilisables ou distribuez-les à votre famille, ou amis.

Ça évite le gaspillage !

5 / Offrez des cadeaux de Noël responsables :

Offrez des cadeaux artisanaux ou produits près de chez vous.

Ça évite le transport et favorise les producteurs locaux.

Offrez des cadeaux issus du commerce équitable.

Ça stimule et fait connaître le commerce équitable.

 Selon vos talents et ce que vous avez sous la main, fabriquez vos propres cadeaux.

Si c’est un cadeau pour une personne gourmande, misez sur vos talents culinaires : Offrez des biscuits, des confitures faites maison, du caramel au beurre salé, des conserves préparées avec amour, des eaux de vie..
Sinon, vous pouvez également confectionnez un calendrier avec des photos, des vêtements fait à la main, un tricot un livre de recettes écrits à la maison, ou encore, si vous avez l’âme d’un artiste, un portrait, une chanson … ou que je-sais !

Bref, faire quelque chose de personnel et ça réduit la consommation, et ça lui fait également son petit effet ! !

Offrez des cadeaux culturels.

Exemples : Places de concert, de sport, spectacle, théâtre, cours de cuisine, etc.

Offrez des soins personnels.

Des massages et d’autres services de soins personnels

Ça limite les déchets et ça fait tellement de bien!

Enfin, pour les emballages : faites des emballages originaux et plus écolos pour vos cadeaux :

Emballez vos cadeaux dans des sacs réutilisables ou du tissu : pourquoi pas apprendre la technique du Furoshiki.

Ou alors, privilégiez le papier recyclable et réutilisez vos vieux emballages.

 

BONUS : Enfin, une fois les fêtes terminées pourquoi ne pas songer à faire un tri, parmi vos affaires :

À Noël, on reçoit parfois beaucoup de cadeaux, et après les fêtes vient le temps de tout ranger ! Alors pour faire entrer toutes ces nouvelles choses dans vos intérieurs il est sans doute temps de faire un tri et de ré-évaluer vos besoins.

Personnellement, je vous conseille de tout donner à des œuvres caritatives ou à des associations :

À moins que vous soyez extrêmement dans le rouge niveau financier, je vous conseille de vous départir au plus vite de tout ces objets inutilisés.

Vendre ces objets d’occasion demande beaucoup de temps et d’énergie. Alors personnellement, je préfère me dire que je ferais moins d’achats superflus, et tout apporter à un centre.

C’est aussi l’occasion de faire une bonne action !

Apporter vos objets à des associations et à des œuvres caritatives permet à des gens de vivre. En effet, la plupart de ces organismes, existent grâce aux dons.
En France, vous pouvez les porter chez Emmaüs, La Croix-Rouge, Le Secours Populaire, Le Secours Catholique, Les Petits Frères des pauvres… (N’hésitez pas à rallonger la liste dans les commentaires ! ).

Au Québec, vous pouvez les porter chez Renaissance, au Village des valeurs, chez L’Armée du Salut ou chez Saint- Vincent de Paul (Pareil n’hésitez pas à rallonger la liste dans les commentaires ! ).

Bref les organismes ne manquent pas !  Renseignez-vous pour trouver l’adresse la plus proche de chez vous.

En apportant vos objets délaissés à ces œuvres caritatives, vous permettez à vos objets d’avoir une seconde vie, plutôt que de les laisser pourrir dans votre étagère ou votre garde-robe.

Dites-vous que ça fera un heureux !

Donner vos objets à des organismes c’est à la fois, faire un geste pour la planète mais également un faire geste solidaire.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

monoprix-innove-instagram-lance-garance-premiere-story-reversible-garance-

Monoprix innove sur Instagram et lance avec Garance la première story réversible

Un autre regard sur le cancer du sein

Tout d’abord, sachez que Garance est une marque de lingerie post-cancer du sein.

Elle a pour mission de réconcilier les femmes avec leur féminité abîmée, à la suite d’une ablation. Monoprix soutien la mission de Garance. En effet, Monoprix s’est engagée en s’associant à Garance. Ainsi les produits Garance seront désormais disponibles dans les boutiques Monoprix. Afin de faire de cette annonce un coup d’éclat, Monoprix à fait appel à l’agence Rosapark. Une fois de plus l’agence s’est montrée créative et surprenante.

En effet, pour cette annonce sur Instagram, Rosapark s’est servit du format Instagram Story.

Pour inverser les clichés autour du cancer du sein, Monoprix et Garance lancent la première story Instagram qui se lit dans les deux sens.

L’agence RosaPark a alors imaginé un dispositif inédit en exploitant la fonctionnalité « replay » du réseau social.

C’est avec cette technique que Monoprix a annonceéson partenariat avec cette marque de lingerie. Grâce à ce partenariat Monoprix est ainsi devenue le premier distributeur retail à commercialiser Garance. La reversibleStory était visible hier (le 22 novembre 2017) sur le compte Instagram de la marque Monoprix pendant 24h.

Voici une vidéo qui retrace l’expérience utilisateur de cette pub ingénieuse.

 Rosapark à imaginé pour Monoprix et Garance, une story Instagram en « reverse thinking ».

Tout d’abord, on est face à une femme qui tient un discours défaitiste au sujet du cancer du sein. Puis au milieu de la vidéo, il y a un twist,  une petite phrase anodine, qui nous suggère de voir les choses différemment, avec un autre angle de vue. Un message nous suggère de revoir la story à l’envers.
Mention spéciale aux créatifs qui ont su tirer parti des fonctionnalités Instagram pour servir au mieux leur message, même si le concept a déjà été exploité un bon nombre de fois. En tout cas, grâce à cette vidéo palindrome bien pensée, Monoprix se rapproche  de ses consommatrices, en proposant un produit adapté. Par la même occasion Monoprix délivre un message positif et plein d’espoir!
En bref, j’adore cette publicité, je soutiens la cause et admire l’exercice d’écriture et de réalisation !

Et pour celles (et ceux?) qui seraient intéressés à en essayer ou en acheter une en boutique, Garance est désormais disponible dans les magasins Monoprix suivants :

Paris – Gobelins, près de l’Institut Curie

Villejuif, près de l’Institut Gustave Roussy

Lyon Part-Dieu, près du Centre Léon Bérard

Dijon, près du Centre Georges François Leclerc

Toulouse, près du Centre Claudius Régaud

Bordeaux St Christoly, près de l’Institut Bergonié

Le CHESNAY – centre commercial Parly II

Enfin, pour ceux qui ne vivent pas proche de ces villes, les produits Garance sont disponibles sur e-shop de Monoprix, et pour celles qui sont très patientes, le déploiement sera étendu à de nouveaux magasins dès l’été 2018.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

conseils-friperie-habiller-vintage-denicher-fripes-tresors

Conseils pour s’habiller vintage et dénicher des trésors en friperie

Envie d’un bon plan shopping ? Essaie les friperies !

Que ce soit pour une question de conscience sociale, ou pour faire des économies, il existe de nombreuses bonnes raisons d’acheter des vêtements de seconde main. Cependant, une fois en friperie il parfois difficile pour certains de trouver de beaux morceaux de linge.

Alors si toi aussi, tu voudrais encourager les achats de seconde-main, voici quelques conseils qui te permettront d’acheter de belles fripes.

Conseil numéro 1 : Pour magasiner en friperie et être efficace, il faut savoir chercher

Pour cela, il faut se débarrasser totalement des préjugés et autres idées péjoratives que l’on peut avoir. Souvent on pense que les friperies sont réservées aux pauvres, ou gens un peu « BS ». Alors que pas du tout ! Les friperies sont des magasins comme les autres, mais qui favorisent souvent l’insertion de personnes en situation difficile et où l’ont peut faire des trouvailles uniques.

Afin d’être efficace, il faut savoir ce qu’on aime, ce qu’on cherche et surtout ne pas être effrayés par le bazar !

Ceci dit certaines friperies sont mieux rangées que certaines boutiques !

 

Conseil numéro 2 : Pour chiner avec efficacité, il faut savoir être curieux, ouvert à la nouveauté et aux trucs qui sortent un peu de l’ordinaire

Les friperies sont des lieux éclectiques où l’ont trouve des pièces originales !

C’est donc un endroit idéal pour tester des trucs originaux.

Étant donné les prix très accessibles, c’est l’occasion parfaite pour acheter des vêtements qu’on trouve beaux mais que l’on n’oserait pas acheter normalement.
Cela permet d’avoir une garde-robe plus variée, avec des morceaux de choix qui attirent les compliments. 😉

 

Conseil numéro 3 : Attention aux matières  !

Dans les friperies, on trouve de tout ! Des vêtements de qualité, et d’autres de moins bonne qualité.

C’est pourquoi, dans les friperies et les magasins de seconde-mains, il faut savoir être très attentifs, aux matières. Et parmi elles certaines ont une durée de vie plus longue que d’autres. Pour cela, il faut tout simplement lire les étiquettes !

 

Conseil numéro 4 : Ne vous laisser pas avoir pas les tailles!

Les tailles et les coupes évoluent au fil des années, alors n’hésitez pas à essayer une taille au dessus et une taille au dessous.

conseils-friperie-habiller-vintage-denicher-fripes-tresors

Conseil numéro 5 : Acheter des indispensable de votre garde-robe en friperie.

Qu’il s’agisse d’un chemisier blanc, d’un tailleur, ou d’un jean parfait, toutes ces pièces se trouvent aussi en friperie. De plus, avec le même budget que celui que vous seriez prêt à mettre dans une boutique de fast-fashion, vous pouvez vous offrir quelque pièces de belle qualité.

Avec le temps, on connait de mieux en mieux les pièces qui nous vont, et les matières que l’on aime porter. Par exemple, moi je me dirige assez naturellement vers des chemisiers fins, des pulls en pure laine… À vous de voir selon vos goûts naturels.

 

Conseil numéro 6 : Allez-y faire un tour régulièrement souvent.

À chaque fois que l’on pénètre dans une friperie on a un oeil nouveau, alors allez-y fréquemment !

 

Conseil numéro 7 : Prenez le temps du tout essayer !

Même si le vêtement est abordable, cela ne vaut pas dire qu’il faut omettre de l’essayer avant de l’acheter. C’est pourquoi essayer est vraiment indispensable.

Conseil numéro 8 : Avant de dégainer le portefeuille, prenez le temps d’inspecter votre fripe et de vérifier que le vêtement n’est pas tâché :

particulièrement au niveau des aisselles. À la recherche des tâches. Regardez en priorité les endroits où chacun est susceptible de se tacher : sur l’avant et au bas des manches. N’oubliez pas pour autant les épaules et le dos.

Conseil numéro 9 : Vérifiez également que le vêtement ne comporte pas de traces d’usures, ou de déchirures…

Enfin, inspectez les détails du vêtement qui auraient pu être abîmés ou perdu.

Comptez les boutons, vérifiez qu’il n’en manque pas.

Vérifiez que les fermetures éclair fonctionnent bien.

Repérer les trous éventuels. Les endroits les plus susceptibles d’être troués sont les coudes et le fond des poches. Toutefois, une brûlure de cigarette ou un trou de mites peut se trouver partout et particulèrement dans les vêtements en laine ou en cachemire .

Conseil numéro 10, et non l’un des moindre : n’achetez pas juste parce que le prix vous semble bas

Dans les friperies, on trouve plein de pièces vintage. Parfois au milieu de toutes ces piles de linge, on a tendance, en tout cas moi j’ai eu tendance pendant longtemps, à me laisser tenter par des pièces un peu plus extravagantes, mais que finalement on ne porte que très peu.

Alors, avant de mettre la main au portefeuille, il faut  s’assurer d’avoir un réel coup de coeur, l’envie de mettre le vêtement dès le lendemain, et d’avoir une bonne idée, d’avec quoi on peut l’agencer !

 

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne chasse aux trésors et de faire de belles découvertes !

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

univers fin, sensible et délicat

H&M accusée de brûler des tonnes de vêtements invendus

L’enseigne affiche depuis des années une politique de développement durable, mais parallèlement à ce greenwashing marketing, la marque de vêtements H&M est accusée d’incinérer des tonnes de vêtements neufs invendus !

Voilà qui fait mauvais genre pour cette enseigne! Bien que H&M se targue de promouvoir une économie durable, l’enseigne se fait rattraper par ces pratiques ! En effet, malgré ces gros investissements en marketing, afin de promouvoir ces collections « conscious » l’enseigne est une fois de plus, au coeur d’un nouvel scandale ! Mais, cette erreur de parcours n’a rien d’anecdotique… Cela montre une fois de plus – encore, à quel point le système de la fast fashion est basé sur le gaspillage.

D’après l’enquête menée par les journalistes danois de l’émission de télévision Opération X, l’enseigne aurait brûlé 60 tonnes de vêtements invendus depuis 2013. Les vêtements incinérés seraient neufs, et même encore étiquetés ! De quoi avoir peur, surtout quand on connait les conditions de fabrication de ces vêtements, au cycle de vie inexistant.

Cependant, face à ces déclarations chocs, H&M a nié détruire des vêtements en parfait état.

En effet, afin d’étouffer la polémique, l’équipe de relations publiques de H&M a publié un communiqué. Dans celui-ci l’enseigne reconnait avoir eu recours à cette pratique. Seulement pour se dédouaner, la marque a affirmé et a justifié cette pratique, par des « défauts de fabrication ». À en croire l’enseigne, les produits incinérés seraient « uniquement ceux qui ne remplissaient pas les règles de sécurité ». L’enseigne aurait alors bruler des vêtements qui pouvaient en raison de composés chimiques s’avérer potentiellement dangereux.

Cependant, alors que le géant de la mode a qualifié ces pratiques « d’absolu recours », les journalistes ont mené une seconde enquête, afin de vérifier les affirmations du géant de la fast-fashion.

Les journalistes de Operation X ont alors envoyé des habits incinérés à un laboratoire indépendant de les tester. Cette enquête complémentaire a révélé  qu’aucun produit chimique ni taux d’humidité anormal n’a été détecté.

Ce qu’il faut retenir de toute cette histoire :

H&M dispose d’un modèle de production de et consommation insoutenable et non responsable :

Le modèle économique d’une telle enseigne — celui qu’on appelle « fast fashion » — est basé sur des prix bas et un renouvellement permanent des collections, pour nous inciter à acheter toujours plus. Avec le succès d’H&M ou d’autres comme Zara ou Primark, la production de vêtements a doublé entre 2000 et 2014. Dans le passé, les détaillants ne produisaient que 2 collections par an, puis s’est passé à 4. Puis à 8. Maintenant les enseignes de la fast-fashion produisent près de 16 collections par an. Et les nouveautés arrivent en boutiques quasi quotidiennement.

Mes ces derniers, auront beau à coups de campagnes inviter leurs clients à recycler, leurs vêtements, le modèle économique de ces entreprises n’est pas durable. Il est basé sur un modèle de gaspillage. Ce modèle économique a de lourdes conséquences. En bout de ligne, on gaspille les ressources de la planète. Et on néglige la vie et la santé des ouvriers.

Personnellement, suite à la tragédie de l’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza au Bangladesh en 2013, j’ai changé ma façon d’acheter.

Ce joli manteau ou ces jolies chaussettes ne devraient pas coûter la vie ou les droits d’un autre être humains.

Ce gaspillage massif prouve que rien n’a vraiment changé dans le modèle économique et social de cette entreprise.

Plutôt que de faire dons de ces habits, à un orphelinat, à un camp de réfugiés, ou à je ne sais quel autre organisme, l’enseigne privilégie l’incinération à grande échelle. Je trouve cela tout simplement honteux et scandaleux.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-blog.les-esthetes

10 idées écolos pour faire un sapin de Noël plus vert 

La chute des températures cette semaine m’a fait réaliser que Noël approche à grands pas… Qui dit Noël dit décorations, sapins, calendrier… Bref, c’est le temps de décorer nos intérieurs . Aujourd’hui j’aimerais vous jaser un peu de sapins de Noël !

Et si… cette année on faisait un sapin de Noël un peu plus écolo ?

Voici 10 des sapins de Noël alternatifs, pour allier le beau à l’écolo !

1/ Le sapin de Noël à base de matériaux de récup :

On vous propose une décoration de Noël à faire en recyclant ses emballages !

Ainsi cela peut-être un sapin de Noël en carton :

Pourquoi ne pas utiliser du papier journal et des pages de magazines ou de catalogues pour fabriquer vos décorations de Noël

Du carton, du papier, du bois, des bouteilles, du tissu, des boîtes…, on voit de plus en plus de sapins fabriqués à partir d’objets recyclés.

Pour créer un sapin à partir de trucs récupérés, nul besoin de dépenser une fortune !! Il suffit d’aller d’être créatif ou bien de trouver de l’inspiration sur les médias sociaux et d’essayer de fabriquer un sapin à partir de ce que vous jetez habituellement à la poubelle.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-upcycling-réinventer ses emballages de Isabelle Bruno et Christine Baillet

2/ Le sapin de Noël avec une échelle :

Très simple, mais toujours aussi inspiré, vous pouvez créer un sapin à l’aide d’une échelle. Cette fois, ce n’est pas pour monter et fixer l’étoile au sommet, mais vraiment à utiliser comme sapin. Mettez votre échelle là où vous mettez habituellement votre arbre. Enroulez autour d’elle vos belles décorations. À vous de décider si vous en mettez plein ou juste quelques-unes.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-echelle

3/ Le sapin de Noël suspendu :

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-suspendu-Michael-Haug

4/Un sapin de Noël phosphorescent !

Le sapin n’a pas besoin d’être physiquement là. Ici, je vous suggère de composer un sapin de Noël avec ces pastilles phosphorescentes ! Ainsi ce sapin de Noël phosphorescent scintillera durant la nuit !

Cette solution peut être une bonne alternative pour les personnes qui vivent dans de petits appartements.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-phosphorescent

5/ Le sapin de Noël à peindre :

Si vous avez des talents de peintre, ou pas, vous pouvez dessiner sur votre mur ou sur un autre support votre sapin. Pensez à réutiliser une vieille toile cirée, ou encore des draps dont vous ne vous servez plus.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-sapin-sur-drap

Laissez parler l’artiste qui sommeille en vous ! L’important, c’est avant tout de s’amuser !

Faites participer tous les membres de la famille pour avoir un arbre qui vous ressemble à 100 %.

Vous pouvez également peindre un mur avec de la peinture à tableau.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-aleggup

Selon les saisons vous pourrez ainsi à l’aide de vos talents, et de votre créativité dessiner les saisons au fil des jours !

6/ Un papier de Noël à base de petites planchettes.

On laisse tomber le sapin qui perd ses épines pour créer un arbre de Noël en bois !

Pour vous fabriquer un sapin semblable, vous pouvez récupérer quelques petites planchettes ou encore q quelques palettes de bois, afin de réaliser un sapin.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-Possibilitree

7/ Un sapin de Noël à manger !

Plus tôt que d’acheter de la déco, les Allemands et les Autrichiens confectionnent des petits sujets en pain d’épice puis les accrochent sur leurs sapins.

Alors plutôt que d’aller magasiner des boules de Noël de couleurs tendances, organisez un atelier cuisine en famille !.

De plus, à l’issue de cet atelier vous aurez un sapin vraiment unique !

8/ Le sapin de Noël lumineux

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-apartmenttherapy

9/ Le sapin de livres

Tu manques de place

façon tour de Pise, décorer le tout d

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-art-contemporain-Christmas-Trees

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-christmas-tree-ideas-book

10/ Le sapin de branches

Souvent lorsqu’on habite en ville, et que l’on vit dans de tout petits appartements il n’est pas évident de caser le sapin de Noël. Alors si vous n’avez pas la place nécessaire pour installer un sapin, vous pouvez très bien installer juste une branche sur un meuble ou dans un vase.

Va donc dans un parc, baisse-toi et ramasse branches, fleurs, feuilles et autres trucs sympas.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-branche

Par exemple au lieu d’avoir un immense sapin il est possible de décorer avec quelques branchages.

C’est tout aussi beau bien que ce soit beaucoup moins demandant en matière première et en espace !

D’ailleurs, installer quelques branchages peut également être une solution pour lorsque l’on vit dans de petits appartements.

 

J’espère que ces quelques idées qui vous en inspireront d’autres !

D’ailleurs, parmi toutes ces options lesquelles vous paraissent les plus cool ?

Est-ce que tu as d’autres belles idées de sapins alternatifs ? Partage-les-nous dans les commentaires !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

station-service-lance-une-plateforme-de-location-de-vetements-montreal-raphaelle-bonin

Station Service, lance une plateforme de location de vêtements.

Vous savez sans doute, si vous me lisez régulièrement que j’aime encourager les achats responsables et locaux. D’ailleurs, j’ai une petite section du blogue qui y est consacrée.

Mais, au fait qu’est-ce que la mode responsable ?

La mode responsable, c’est une démarche globale, qui vise à produire des collections dans le respect des valeurs du développement durable. Cela signifie produire des vêtements dans des conditions de travail humaines, mais aussi utiliser des matières dont la production ne nuit pas à la planète, et enfin, de confectionner des vêtements de qualité. C’est dans cette optique-là, que je partage avec vous, mes designers et mes enseignes de mode préférées telles que Qéiko, Odelayo, ou encore de Vymoo.

Bref, aujourd’hui la changer notre façon de consommer la mode, est vraiment nécessaire.

En effet, le système de production et de consommation des vêtements actuel n’a aucun sens. Autrefois, on sortait deux collections par an, puis s’était amplement suffisant. Aujourd’hui les collections sortent chaque semaine. C’est ce que l’on appelle le « fast-fashion ». À l’image des fast-food, la mode est aujourd’hui vite produite, et vite consommée.

Mais ce système ne fonctionne guère plus. Il n’y a lire les nouvelles, ou à s’intéresser aux conditions de production des vêtements qui logent dans nos placards. Dans les pays ateliers de pays plus pauvres, les conditions de travail s’apparentent presque à de l’esclavagisme. Leurs travailleurs confectionnent des vêtements non-stop durant des heures, sans pause bien sûr. Ils perçoivent un salaire ridicule, qui leur permet à peine de vivre décemment. Et tout cela, dans le but de satisfaire nos 1001 coups de cœur du moment !

Alors, bien que je vous présente souvent des créateurs de mode, que j’apprécie et dont les vêtements sont fabriqués dans des conditions responsables, il n’y a que cette façon de faire. Il est aussi possible d’acheter en friperie. C’est dans cette optique-là, notamment que je vous avais parlé de la Gaillarde, une boutique friperie, qui présente de nombreux éco-designers. Et aujourd’hui, j’aimerais attirer votre attention sur la nouvelle plateforme appelée Station Service. À l’ère de l’économie sociale et du partage, ce type de plateforme se démocratise et c’est tant mieux!

« Station Service » est une plateforme de location de vêtements imaginée par Raphaëlle Bonin (et dont je vous avais déjà parlé ici) .

station-service-lance-une-plateforme-de-location-de-vetements-montreal-raphaelle-bonin

Le principe de la boutique Station Service est assez simple : il s’agit de louer un vêtement plutôt que de l’acheter.

Cette solution est hyper avantageuse ! En effet, pour le constater, il n’y a qu’à ouvrir votre placard pour le constater ; Comptez combien de vêtements vous n’avez pas portés plus de 5 fois… Sans doute un paquet !

Et bien, d’une part, je vous invite à vous départir de tous les vêtements que vous avez identifiés comme tels.

D’autre part, je vous invite à identifier dans quelles circonstances vous les avez achetés.

  • Peut-être qu’il s’agit de vêtements achetés en ligne qui finalement étaient trop étroits, ou trop amples.
  • Il se peut également que ce soit des vêtements achetés en gros soldes, en friperies, dont le prix accrocheur vous a plus convaincu que le vêtement en lui même.
  • Il se peut aussi que ce soit, une tenue achetée pour une occasion spécifique. Souvent, lors des occasions spéciales, il arrive que l’on fasse de petites folies, comme par exemple dépenser plusieurs centaines de dollars pour une robe, pour un mariage, pour un bal de finissant, ou encore pour le temps des fêtes.

Bref, Station Service vous permet de louer vos vêtements plutôt que de les acheter.

Cela vous permettra d’éviter de dépenser d’importantes sommes d’argent pour des vêtements que vous ne porterez sans doute que quelques fois.

Station Service c’est donc une façon de consommer moins tout en restant ultra stylé !

Et pour vous le prouver Station Service a mis au défi la belle et talentueuse Noémie Lacerte a créé 2 looks, pour deux occasions spécifiques; challenge qu’elle a bien sûr relevé haut la main ! Puisque la particularité de Station Service de proposer de vêtements des créateurs locaux les plus cool .

D’ailleurs le fonctionnement de la boutique de Station Service est super facile :

Il suffit de ce rendre sur leur site Web ici.

Ensuite, il faut faire un choix parmi tous les vêtements stylés des designers.

Puis, il faut simplement ajouter les articles sélectionnés dans le panier.

Enfin, il ne reste plus qu’à choisir entre la livraison chez soi ou la cueillette à l’atelier.

Et puis, si tu n’apprécies pas magasiner en ligne, il est aussi possible de passer directement à leur atelier sur rendez-vous pour jeter un coup d’œil aux morceaux disponibles. Sur place, tu pourras faire une séance d’essayage.

station-service-lance-une-plateforme-de-location-de-vetements-montreal-raphaelle-bonin-1

Station Service est donc une plateforme qui te permet de renouveler ta garde-robe sans te ruiner, sans encombrer tes placards, tout en encourageant les talentueux designers d’ici.

Crédits photo: Catherine Hébert (STRT Journal).

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-7

Ikea lance LURVIG, une collection pour chiens & chats 

Ikea est une entreprise que j’apprécie. 

En effet, c’est loin d’être le premier article de blogue que je consacre à l’enseigne suédoise… et sans doute pas le dernier ! Cette fois-ci, je ne vais pas vous parler de chaises, ni d’une cuisine, mais bel et bien de leur nouvelle collection LURVIG pour animaux de compagnie.

Cette nouvelle collection se nomme LURVIG et comprend une gamme complète d’articles pour canins et félins. 

En général, nos petites bêtes poilues, on les aime tellement qu’on les considère presque comme des membres de notre famille. C’est pourquoi je ne suis absolument pas surprise que Ikea leur consacre une gamme.

D’ailleurs le nom de la collection n’a pas été choisi au hasard ! En effet, Lurvig veut dire « poilu » en suédois!

Pour élaborer cette collection spéciale, IKEA a travaillé en collaboration avec des vétérinaires qualifiés et des designers attachés à la cause animale. Ensemble, ils ont créé des meubles pimpants et des accessoires stylés pour avoir une déco au poil. Cette gamme comprend une trentaine d’items, qui couvrent tous les besoins de base liés à la présence de chats ou de chiens dans nos vies, et le tout à des prix abordables!

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11

Parmi la gamme pour les félins, on retrouve des paniers cachettes !

Les chats (du moins ceux que j’ai) adorent se cacher dans des petits espaces, et dans les petits recoins. Alors ce petit panier, qui a été conçu pour s’intégrer à leurs étagères KALLAX, je pense, pourrait bien plaire à mes petits félins !

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-8

Mais aussi un griffoir adaptable :

Les chats d’intérieurs ont parfois tendance à faire leurs griffes un peu n’importe où. C’est pourquoi je crois que ce tapis griffoir, pourraient s’avérer bien utile pour corriger les fâcheuses habitudes de nos félins. En effet, ce griffoir peut s’adapter à toutes les tailles de pieds de table. De plus, ce griffoir, a un autre avantage : il est pas mal plus esthétique qu’un arbre à chat !

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11

Parmi mes petits coups de cœur de la collection Lurvig, il y a la maison à quatre pattes :

La maison à quatre pattes peut servir de table de chevet, mais aussi de lit pour les félins. Je trouve cette petite table assez élégante. Je ne sais pas si mon chat la trouverait suffisamment confortable, mais j’aime beaucoup la façon dont elle a été conçue. La façade est divisée en deux parties. D’une part, il y a l’entrée de la maisonnette du chat, et d’autre part, la façade est reconvertie d’un panneau griffoir. Je pense que le côté en hauteur pourrait plaire à mon petit félin. Il adore être suffisamment haut, pour pouvoir guetter ce qu’il se passe, mais suffisamment cacher pour se sentir en sécurité et roupiller tranquillement !

Mais la collection Lurvig s’adresse aussi aux chiens !

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11

Et parmi les items qui me plaisaient le plus, il y a assurément le bol anti-glouton !

Eh oui, parfois les journées en notre absence paraissaient longues pour nos amis les bêtes qui trouvent alors du réconfort en engloutissant tout le contenu de leur gamelle, en une seule bouchée. Afin que nos chers animaux de compagnie ne se transforment pas en Obélix, les designers de cette gamme ont créé le bol « anti-glouton ». La particularité de cette gamelle n’est autre que son centre bombé qui contraindra votre petit morfal, à limiter la grosseur de ses bouchées. Ainsi, il mangera plus lentement !

Parmi les petits gadgets que je trouve bien sympas, il y’a la balle cachotière.

Il s’agit tout simplement d’une balle dans laquelle on peut insérer un biscuit, ou une petite gourmandise. Mon chat, par exemple, a un certain nombre de balles, mais pourtant il ne joue pas nécessairement avec. Alors j’aime bien l’idée de pouvoir ajouter quelque chose dedans pour susciter l’intérêt de son animal. De plus, personnellement ça me ferait pas mal sourire de voir mon chat galérer et redoubler d’ingéniosité pour récupérer sa petite gâterie !

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11

Finalement, mon plus gros coup de cœur est peut être le lit-canapé Lurvig inspiré du Klippan d’origine !

À l’image d’un canapé convertible, le canapé-lit Lurvig il se déplie et la housse est lavable en machine.

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-7

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-7

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11 ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11

Enfin, la collection Lurvig comprend aussi des jeux divers, des coussins, des couvertures, des bacs à litières, des sacs de transports….

Bref, toutes les choses dont nos animaux peuvent avoir besoin pour leur confort ou leur divertissement, sont désormais disponibles chez Ikea !

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11

Mais aussi des laisses et colliers qui sont confectionnés dans une matière réfléchissante :

Cela permettra que votre cher animal de compagnie soit visible partout, et surtout la nuit, etc. De plus certaines des laisses sont élastiques. Cela permet que la pression exercée sur le dos de l’animal ainsi que sur celui du promeneur soit moins forte.

Bref, vous ne rêvez pas, Ikea a bel et bien lancé sa première collection tout spécialement dédiée à nos amies les bêtes!

Une fois encore, pour mieux vous séduire, Ikea a misé sur des petits abordables :

En effet, la gamelle antiglouton coûte 3,99 $, les laisses coûtent entre 5,99 $ et 16,99 $, la maison pour chat, ne coûte que 6,99$ . Bref, la gamme de prix va de 0,99$  à 49,99$  pour la table de nuit / maison pour chats sur pieds. En principe, vous ne devriez pas trop vous ruiner! Enfin, vous pouvez retrouvez l’intégralité de la collection ici.

ikea-lance-lurvig-collection-chiens-chats-canins-felins-11

Et vous, quel est votre item favori?

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

faire-courses-efficacement-arretant-de-perdre-temps-de-argent

Faire ses courses efficacement en arrêtant de perdre du temps et de l’argent 

L’une d’entre vous m’a écrit récemment suite à mes conseils d’organisation pour être efficace au travail. Elle m’a confié qu’elle était efficace au travail, mais qu’elle perdait beaucoup de temps la fin de semaine pour faire ces courses. Alors je me suis dit que ce n’était sans doute pas la seule, à avoir ce type de problème là, c’est pourquoi j’ai décidé d’y consacrer un article.

Voici quelques solutions pour arrêter de perdre du temps inutilement, et d’acheter des choses dont on n’a pas vraiment besoin :

Solution numéro 1 : Emmène un homme avec toi

Ils détestent tellement ça qu’en général ça dure peu de temps!

Solution alternative : envoie ton mec !

 

Solution numéro 2 : Faire une liste de courses et la suivre…

Si ça t’est déjà arrivé de te retrouver devant un rayonnage en te grattant la tête, pour essayer de te rappeler si tu dois reprendre du des yogourts ou si tu en as encore en stock… Prends l’habitude de faire une liste avant de partir.

Cela t’évitera de te demander « mince qu’est-ce que je dois prendre déjà ? »

Cela t’évitera de faire du gâchis :

Parfois on ne se souvient plus vraiment si on n’en a déjà en stock, et on rachète quelque chose dont on n’a pas réellement besoin. Une liste de courses bien établie te permettra d’éviter les doublons dans les placards et dans ton frigo, et d’éviter de te retrouver quelques jours plus tard avec des produits abimés.

Enfin, faire une liste te permettra d’éviter d’oublier l’essentiel, ou ce pour quoi tu t’étais déplacée.

Si toi aussi tu es déjà rentrée de courses en ayant oublié LE produit essentiel de ta recette, c’est qu’il faut vraiment que tu prennes l’habitude de faire des listes de courses.

Parfois, les bonnes vieilles méthodes sont encore celles qui marchent le mieux !

3 conseils pour faire une liste de courses ultra-efficace :

Tout d’abord, consulte les prospectus ou les circulaires de l’endroit ou tu te rends.

Cela de permettra d’envisager des idées de repas selon ces promos-là.

Ensuite planifie tes menus

Avoir une idée de ce que tu vas manger cette semaine te permettra non seulement d’augmenter tes chances d’atteindre une alimentation équilibrée, mais aussi de ne pas inscrire sur ta liste d’ingrédients futiles, qui te feront exploser ton budget.

Enfin, une fois tes menus élaborés note ensuite les ingrédients nécessaires à l’élaboration de tes prochains repas.

Inspecte ton frigo et tes placards pour ne pas avoir des trucs en doubles.

Solution numéro 3 : se faire livrer ses courses

Aujourd’hui, tu peux aisément  faire tes courses à distance, bien installé sur ton canapé. Tu peux éviter la foule et les embouteillages, alors pourquoi ne pas profiter des avantages offerts par la livraison à domicile ou les drives ?

Moi, c’est une solution que j’applique depuis près de 2 ans. Ça m’arrive parfois d’oublier d’acheter un produit, mais c’est rare. Cette solution à de nombreux avantages.  Le premier c’est d’éviter de perdre son temps à travers les rayons. Les magasins changent régulièrement les produits de place. Et ce n’est pas un hasard. Cette stratégie marketing vous fait perdre plus de temps dans les rayons, et dépenser plus d’argent. Alors pour éviter cette perte de temps et d’argent la solution implacable à cela, c’est de ne plus se rendre en magasin.

Moi à Montréal, je me fais livrer les courses avec supermarché PA. Malheureusement les zones de livraison sont assez restreintes, mais il existe bien d’autres enseignes qui proposent ce genre de service. Il existe aussi le drive ! Des enseignes françaises telles que Auchan, Hyper U, Houra.fr ou d’autres proposent aussi ce type de prestation.

Faire ces courses en ligne ou via une application pour moi c’est vraiment la solution la plus pratique.

La première fois sera peut être un peu longue, tu découvre la plateforme et ces spécificités, mais les fois suivantes, c’est vraiment ultra rapide. De plus, ces plateformes sont souvent pas trop mal développées. Sur celles-ci tu peux enregistrer une liste de courses standard, avec tes produits incontournables, mais tu peux aussi remettre toute ta dernière commande dans ton panier et ensuite aviser en fonction des promotions et de ce qu’il te reste dans tes placards.

Cette solution de livraison permet de ne pas faire d’achat impulsif et de ne pas attendre en caisse. Bref en 2 min c’est réglé !

Solution numéro 4 : Consomme local grâce aux paniers bio ou aux AMAP!

En France il existe une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Le concept est ultra simple te prépare un paysan produits de saison qu’il te suffit de récupérer chaque semaine dans un lieu précis. Sur le même principe, certains organismes proposent la livraison de paniers de fruits et légumes, de colis de viandes et charcuteries, de paniers gourmands… Tu manges des produits de saison tout en favorisant l’économie locale et l’environnement.

Avec ce système le producteur choisit pour toi! Et tu manges moins de cochonneries.

Parmi toutes ces solutions, il faut que tu parviennes à trouver qu’elle est celle qui te convient le mieux.

Tu peux en utiliser plusieurs en même temps. Par exemple : prends un panier de fruits et de légumes locaux une fois par semaine, et en même temps te faire livrer les choses lourdes que tu n’aimes pas trop transporter toi-même type les sacs de pommes de terre ou de croquettes… Bref il a plein de façons de faire ces courses, il faut juste que tu trouves celle qui te correspond le mieux.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.