DIY

diy-faire-son-terrazzo-granito-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

DIY : la technique pour faire son terrazzo

Ah le terrazzo ! Ultra tendance depuis quelques mois, j’imagine que vous n’avez pas pu y échapper !

Technique utilisée depuis la nuit des temps pour en faire des sols : à base de fragments de pierre et de marbre agglomérés à du ciment. Quelque peu passé de mode ces dernières années, on le retrouve aujourd’hui partout sur Pinterest, Instagram : sur les murs, les salles de bain, les plans de travail.

D’ailleurs plusieurs enseignes proposent de nombreux objets déco à base de terrazzo.

Personnellement, je suis super fan. C’est pourquoi  je vous propose d’apprendre une technique pour créer vous-même votre propre terrazzo et ainsi créer vos objets déco

terrazzo pot_crayon DIY_granito_tuto_make sostrene grene

Pour ce DIY terrazzo il vous fau­dra :

  • de l’argile autodurcissante (ici, elle  vient de Søstrene Grene)
  • un cutter, un couteau, un rouleau
  • de la peinture acrylique
  • du papier de verre

pour le pot à crayon :

  • du papier cuisson
  • du vernis
  • un pot à crayons, ou un objet cylindrique
  • un emporte-pièce

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel

 

Étape 1 :

Tout d’abord, couper plusieurs bouts d’argile. Poser une noisette de peinture sur l’argile et bien les mélanger.

Ainsi, vous pouvez obtenir différentes teintes d’argile qui vous serviront pour en faire des copeaux dans votre terrazzo.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel simple

Étape 2 :

Découper vos bouts d’argile en lamelles et les laisser sécher. Une fois sèches, couper-les à l’aide d’un cutter ou d ‘un couteau pour créer des petits morceaux de taille differentes (copeaux, poudre…)

     terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel argile

 

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel

Étape 3 :

Là, on va préparer un carré pour en faire un dessous de verre par exemple. Pour faire un pot à crayons, faire la même chose avec une forme de grand rectangle. Étaler de l’argile à l’aide d’un rouleau.

 

 

Étape 4 :

Placer les copeaux sur le carré (ou le rectangle pour le pot à crayons)

Faites une joli composition, vous pouvez mélanger les couleurs, alterner les petits et grands copeaux. Inspirez-vous de photos de vrai terrazzo visible sur internet par exemple.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel make

Étape 5 :

Une fois votre composition faite, passez le rouleau pour écraser les copeaux et les incruster dans le carré d’argile.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel

Étape 6 :

Mouiller votre composition pour que les copeaux se fondent bien avec la base carrée en argile. C’est une étape où votre création ne ressemblera plus à rien ! Mais ce n’est pas grave, l’important ici est d’arriver à bien sceller les copeaux avec le reste.

 

Étape 7 :

Créer-vous un gabarit en papier de la forme souhaitée, poser-le dessus et à l’aide d’un couteau, découper délicatement les bords.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel dessou de verre

Pour le dessous de verre vous pouvez aller directement à l’étape 11.

Étape 8 :

Pour créer un pot à crayons : emballer votre pot ou votre objet cylindrique avec du papier cuisson.

Découper la base de votre pot (ici en gris) à l’aide d’un emporte-pièce ou à la main.

 diy terrazzo pot a crayon granito tutoriel

Étape 9 :

Poser votre pot emballé (de papier cuisson) sur votre rectangle. Le rectangle doit être préalablement retourné : les copeaux vers la table.

Enrouler le rectangle autour du pot. Bien sceller les bords.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel

Étape 10 :

Essayer aussi de bien sceller le fond du pot aux bords : pour cela, créer de fines hachures et mouiller le tout. Ne pas hésiter à ajouter des petits bouts d’argile préalablement trempés dans l’eau.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel

Ensuite, il faut laisser sécher !

Étape 11 :

Maintenant que votre création en terrazzo est bien sèche il faut .. la poncer !

D’abord dans un grain moyen puis assez fin.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel poncer

Étape 12 :

Vernir le tout pour faire ressortir les motifs.

Ici c’est du vernis en spray mais cela fonctionne aussi avec d’autre types de vernis.

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel vernir

et voilà !

Puis, il ne vous reste plus qu’à remplir votre pot !

terrazzo pot_DIY_granito_tutoriel pot crayon claire barrera  terrazzo _pot_DIY_granito_tutoriel claire barrera

Enfin, vous pouvez retrouver tous les DIY du blog sur cette page !

 

DIY : Une suspension géométrique en paille

Aujourd’hui je vous propose un Do It You­rself super simple, rapide, léger et sty­lé ! Une suspension géométrique en paill­es (ou mobile en pai­lle).

Réalisé avec des pailles noires, on pourra penser que le mobile est en métal et donnera une touche industrielle à votre pièce par exemple! Pour une fête ou une chambre d’enfant, vous pouvez utiliser des pailles de différentes couleurs! Aussi, n’hésitez pas à jouer avec la lumière pour créer des ombres géométriques sur les murs.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Pour ce DIY mobile géométrique en paille, il vous fau­dra :

  • des pailles !
  • du fil de fer assez fin ( celui-ci convient très bien)
  • une paire de ciseaux

Pour les photos des différentes étapes, j’ai utilisé des pail­les de longueur clas­sique mais plus fines que les modèles st­andards. Pour les pr­emières photos ce so­nt des pailles class­iques, vous pouvez voir la différence … c’est un peu moins précis.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_sostrene-grene

Étape 1 :

Pour commencer, coup­er le fil métalli­que de 2m70 environ si vous utilisez des pailles au format standard et que vous les laissez entières.

Par la suite, si votre fil est finalement trop court, vous pou­vez faire un petit raccord invisible qui sera caché dans une des pailles.

Étape 2 :

Enfilez une première paille jusqu­’au bout du fil en laissant un ou deux centimètres.diy_mobile_paille_geomtrique-suspension

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension

Étape 3 :

Enfilez une deuxième puis une troisième paille à la suite po­ur former un triangl­e.

Pour raccorder des deux bouts de fil et créer le triangle, fai­tes un petit « nœud » : pour cela torsadez des deux fils entre eux, comme ceci.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Étape 4 :

Enfiler deux pailles en créant un angle. Rentrer le fil de fer dans une des pail­les : en 1 et ressort­ez-le en 2.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Essayez de bien tirer et plier le fil po­ur que le mobile soit bien tendu.

 

Étape 5 :

Ajouter une paille. Puis, rentrer le fil en 3 et ressortez-le en 4.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_ tuto diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_

Étape 6 :

Enfiler 2 pailles de plus, plier pour cr­éer un angle en 5.

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_ claire barrera

Étape 7 :

Glisser le fil dans la paille en 6 et le faire ressortir en 7.

do it yourself diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Étape 8 :

Enfilez la dernière paille, rejoindre le point 8, et faites un nœud ! Voila votre suspension est ter­miné !

tutoriel_diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA tuto-diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

 

Voila !

 

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

C’était une version assez simple avec ch­aque paille de même longueur mais vous pouvez vous amusez av­ec des longueurs dif­férentes ou plus de 3 angles !

diy_mobile_paille_geomtrique-suspension_MONSTERA

Les dessins d’Adrien Défago se marient avec les suspensions.

Enfin, en mettant des dessi­ns derrière, on peut jouer avec le fait que les suspensions soient seulement des structures évidées qui laissent apparaît­re l’arrière plan.

Enregistrer

broderie-diy-tuto-embroidery-Couleur

DIY Broderie : apprendre à broder pas-à-pas ! PARTIE 2

Alors nous voici dans la seconde partie du tutoriel broderie !

Pour rappel la première partie se trouve ici : DIY broderie partie 1

Nous y avons vu : le matériel nécessaire, le type de fil, d’aiguille, de tissu, et comment se servir des cercles à broder. Dans cette partie nous allons commencer à broder, mais avant il vous faudra.. un motif évidemment.

 

Un motif :

Pour dessiner votre motif, plusieurs solutions :
Dans un premier temps, mettez votre tissu à l’envers dans le tambour de sorte d’avoir le tissu tendu mais collé à la table : pour y dessiner dessus facilement.
– Soit à la main avec un crayon ou feutre effaçable à l’eau.
– Soit avec du papier carbone
– Ou encore par transparence avec une table lumineuse ou un ordinateur :  dans la pénombre décalquez votre motif sur le tissu simplement !

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

Enfin retournez le tissu dans le cercle et c’est parti !

Débuter une broderie :

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

Faire un nœud de début

Commencer par enfiler vos deux brins dans l’aiguille et faire un nœud au bout de votre fil.

Piquer l’aiguille sur le début de votre motif par dessous : le nœud doit être caché derrière le cercle à broder.

 

 

Les points de bases  :

Pour broder les contours : ce sera le point de piqûre

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tutodiy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto  diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

  • sortez votre aiguille en 1, piquez en 2 (un ou deux milimètres entre les deux)
  • ressortez votre aiguille en 3, et repiquez exactement en 2
  • et ainsi de suite : sortez votre aiguille en 4, piquez en 3

Plus ce sera régulier plus le résultat final sera harmonieux et soigné.

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Pour les remplissages : ce sera le passé plat droit
Cela permet de couvrir des surfaces rapidement, mais ce point là, je vous l’apprendrais dans la seconde partie de ce tuto 🙂

Faire un nœud de fin :

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tutoriel-tuto

Retournez votre cercle, faites une boucle et passez votre aiguille dedans. Serrez, et votre nœud est fait !

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

 

Voila, normalement avec ces bases vous devriez déjà être autonomes !

À très vite pour la suite !

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Enregistrer

broderie-diy-tuto-embroidery-Couleur

DIY Broderie : apprendre à broder pas-à-pas ! PARTIE 1

ici la partie 2

Aujourd’hui on va parler .. broderie ! Je vous propose un pas à pas pour apprendre les bases de la broderie.

De nouveau super tendance sur instagram et pinterest depuis quelques années, la broderie se dépoussière et devient une nouvelle manière de dessiner, de customiser, ou de décorer !

Vous vous dites que c’est difficile ? Et bien en fait non, ce n’est pas si compliqué ! Il faut par contre être un peu précis pour de jolis résultats.. eh oui 🙂

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Pour ce DIY Broderie il vous faudra :

  • un cercle à broder
  • des fils à broder
  • une ou des aiguilles
  • du tissu
  • un crayon ou feutre effaçable à l’eau
  • des ciseaux

Tout ceci est facilement trouvable en mercerie ou magasin de loisirs créatifs.

Je vais vous apprendre à broder simplement, avec des petits conseils et astuces pour débuter sereinement et facilement.

Du fil à broder :

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Tout d’abord, il vous faudra du fil à broder (mouliné de coton). Vendu en échevettes, le fil est composé de 6 brins.
Lorsque vous allez broder, il faudra isoler deux brins seulement. Le nombre de brins que vous allez enfiler dans votre aiguille dépendra de la finesse souhaitée de votre broderie.
Pour isoler vos deux brins : couper un fil d’une longueur de 50cm environ (= une coudée), prendre entre deux doigts vos deux brins et les séparer pas trop rapidement (pour éviter les nœuds) des autres.

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

La qualité du fil est également importante. Si le fil est de mauvaise qualité il va s’effilocher rapidement, faire des nœuds, créer des petites aspérités, et visuellement le rendu sera moins lisse et uniforme.
Par exemple je vous déconseille les « Anchor, soft cotton retors matt » qui sont sûrement mieux pour faire du point de croix que de la broderie. Je vous conseille les Anchor stranded mouline et Mouline ISPE italia (et il y en a d’autres !)
Ceux achetés par lots ne sont souvent pas si mauvais.
Pour reconnaître un fil qui sera pratique à broder, je dirais qu’il faut qu’il « brille » légèrement.

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutorielDes aiguilles :

Il y en a des spéciales broderie, (mais vous pouvez sûrement commencer avec des aiguilles standard).

Il faut que le chas de l’aiguille soit assez large pour y passer deux brins.  Mais aussi que l’aiguille soit assez large pour que vos deux brins de fil passent facilement dans le trou créé par l’aiguille sans se faire abîmer (si l’aiguille est trop fine, les fils auront du mal à rentrer dans le tissu et au fur et à mesure, le fil s’effilochera)

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Du tissu !

Alors vous pouvez broder sur différents tissus (des tote bags au tshirt ou chemise en passant par du jean ou des coussins)
Le plus simple c’est d’avoir un tissu à maille fine : une toile avec un tramage bien serré est plus pratique pour broder. Je vous conseille des cotons ou des lins.

La rigidité du tissu compte aussi, moi j’aime les tissus qui se tiennent un peu et qui ne se déforment pas trop (= rigide) surtout si je fais des formes géométriques droites… sinon à la fin le motif est plus très droit..
Si jamais votre tissu ne correspond pas à ces critères vous pouvez le doubler avec un deuxième tissu plus serré dessous et broder les deux en même temps.

 

Des cercles à broder (ou tambours) :

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Composés de deux cercles en bois (ou en plastique), ils servent à tendre le tissu sur lequel on va broder nos motifs. On place le tissu sur le plus petit cercle, puis on vient placer le plus grand autour. Enfin, on resserre grâce à une vis.

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

 

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

 

Voila pour le début ! RDV dans la seconde partie de ce tutoriel pour commencer à broder !

 

diy-broderie-embroidery-do-it-yourself-tuto-tutoriel

Enregistrer

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

DIY couture : Pimp ton Tote Bag !

Ah les tote bags .. !

À l’heure où le sac plastique se retrouve enfin banni des commerces, il nous faut trouver des alternatives pour que nous puissions embarquer nos courses, nos petites affaires et bien plus. Le tote bag, par son prix modique, sa légèreté et sa simplicité, a tout pour s’accrocher à de plus en plus d’épaules. Mais, ce dernier, trop souvent publicitaire, parfois un peu terne n’est pas forcément l’accessoire qui égaiera votre tenue, si vous voulez apporter un peu de fantaisie à votre sac de coton beige ce tutoriel est pour vous !

Pour ce do it yourself je vous propose de customiser un tote bag standard : on va le pimper avec un tissu fun : à paillette, rigide, cuivré, en cuir, en liège … soyons fous 🙂
Le tissu fun viendra habiller le fond du sac (l’extérieur bien sur).

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Pour ce DIY spécial Tote Bag, il vous fau­dra :

  • un tote bag vierge (ici le prix est imbattable, prenez-en plusieurs !)
  • du tissu épais (skaï, liège, cuir.. )
  • une machine à coudre, des épingles, du fil
  • une paire de ciseaux, une règle, crayon à papier, fer à repasser.

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 1 :

Tracer un rectangle de la largeur d’un tote bag + 3 cm par la hauteur que vous voulez que votre tissu prenne sur votre tote bag x 2

Le tissu coloré sera plié en deux dans le sens de sa longueur pour créer le fond du tote bag.

Donc pour ma part j’ai tracé un rectangle de 30 cm X 41 cm

 

totebag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp

Étape 2 :

Découper le rectangle, les bords doivent-être bien nets parce qu’on ne fera pas de coutures.

-> Pour ce tutoriel, il est mieux d’avoir un tissu épais style skaï ou liège ou encore du cuir : qui ne s’effiloche pas et qui donc ne demande pas de coudre un revers.
Mais si jamais vous voulez faire ça avec un tissu « normal » il faudra coudre auparavant votre rebord ou au moins le coller légèrement sur lui-même.

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 3 :

Plier votre rectangle en deux et repasser-le pour marquer le pli (qui correspondra au fond du tote bag)
Si vous avez un tissu comme du liège ou du skaï pensez à utiliser un tissu entre votre fer à repasser et le fond du sac, histoire de ne pas le brûler.
Et attention certains tissus ne peuvent se repasser …

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 4 :

Poser votre tote bag sur votre futur fond de sac et tracer un trait représentant sa largeur.
On va coudre par la suite ces deux traits.

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliserÉtape 5 :

plier le fond en deux : face contre face. Épinglez-le, le long des traits précédemment tracés

 

totebag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 6 :

À l’aide d’une machine à coudre… coudre le long des traits !

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 7 :

Retourner votre pièce et marquer les plis à l’aide d’un fer à repasser (pensez à protéger votre tissu si besoin)

Voilà votre pièce en tissu est prête à être cousue sur un tote bag !

 

 

Étape 8 :

Enfiler le fond du sac sur le tote bag et épinglez-les deux ensemble.

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

 

Attention à ne pas épingler les quatre épaisseurs ensemble mais bien les deux épaisseurs du recto (face du tote bag + face du fond de sac coloré) et les deux épaisseurs du verso (dos du tote bag + dos du fond de sac coloré)

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

 

Pour vous faciliter le passage à la machine à coudre, je vous conseille de roulotter le haut du sac.

 

 

 

 

Étape 9 :

Alors voici l’étape qui nécessite le plus d’attention mais je vous rassure c’est assez simple tout de même. Et après, c’est fini !

Il va donc falloir coudre le fond du sac sur le tote bag. Pour vous faciliter la tâche, il vous faudra enlever la partie basse de votre machine à coudre (c’est souvent prévu pour) : ainsi vous allez pouvoir enfiler le tote bag sur la machine, cf photo.tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

 

Maintenant il faut simplement faire une couture le long du tissu coloré sur tout le tour du sac.

Faites ça avec un fil de la même couleur que votre tissu évidement, moi j’ai pris un fil noir pour le rendre visible sur les photos 🙂

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Et voila !
C’est assez simple et rapide ! J’espère voir vos créations !

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

 

idees-de-cadeaux-diy-fete-meres-maman-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-savons-faciles-2

 Idées de cadeaux DIY pour la fête des Mères

« Fais-le toi-même! », tel est le mot d’ordre des adeptes du DIY :

Fabriquer plutôt qu’acheter permet de personnaliser le cadeau. Ainsi, le résultat obtenu est plus singulier.

C’est bientôt la fête des Mères, et comme on le sait, les plus beaux des cadeaux sont souvent les plus personnels… Surtout s’ils viennent du cœur… C’est pourquoi s’est dit que c’était peut-être le temps de s’y mettre !

Alors, pourquoi ne pas s’adonner aux joies du DIY pour satisfaire votre maman?

En plus, quelle est la meilleure occasion que la fête des Mères pour gâter votre maman?

Le moment est venu de mettre en pratique vos talents artistiques!! Reste à trouver l’inspiration, car les colliers de pâtes et les cache-pots peinturlurés, elle connait déjà! 

Si cette année vous avez décidé d’innover pour la fête des Mères, on vous laisse vous inspirer avec une sélection de 3 DIY qui sauront ravir votre maman.

 

Alors pour vous donner un peu de l’inspiration, j’ai eu envie de regrouper dans un article quelques idées de cadeaux à faire soi-même. Voici donc une sélection de DIY qui vous permettra d’offrir à votre maman, un cadeau à la fois original et unique.

Pour cela, je vous propose plusieurs créations, certaines sont à la portée des petites mains, parce qu’il n’y a pas d’âge pour confectionner soi-même un superbe présent!

 

Première idée un joli herbier encadré :

Si votre maman n’a pas la main verte, mais qu’elle adore les plantes, c’est le cadeau idéal; offrez-lui herbier sous verre !

 

idees-de-cadeaux-diy-fete-meres-maman-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-herbier-sous-verre-cuivre

 

idees-de-cadeaux-diy-fete-meres-maman-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-herbier-sous-verre-cuivre

 

N’hésitez pas à l’adapter et à le personnaliser selon ses goûts et ses préférences.

Ainsi, si elle adore, les plantes tropicales, allez-y avec une feuille de palmier, mais si au contraire, elle adore les balades en forêts, choisissez plutôt quelques feuilles d’arbustes de sous bois comme une feuille d’érable, ou quelques fougères par exemple.

 

> Retrouvez toutes les étapes du DIY 

Deuxième idée pour gâter votre maman, un sublime bougeoir tendance :

Votre maman adore les objets déco? Alors, pourquoi ne pas lui fabriquer un joli bougeoir fait main !

Ces bougeoirs seront parfait pimper son centre de table ou encore pour décorer le dessus de sa commode ou le rebord ses fenêtres.

Enfin, ils seront impeccables pour donner une ambiance chaleureuse à votre balcon, ou votre terrasse les soirs d’été.

 

idees-de-cadeaux-diy-fete-meres-maman-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-bougeoir_marbre_cuivre

 

idees-de-cadeaux-diy-fete-meres-maman-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-bougeoir_marbre_cuivre

 

Ici, encore n’hésitez pas à être créatifs:

Si par exemple, son salon est bleu, sentez-vous à l’aise de remplacer le noir par un joli bleu azur.

 

> Retrouvez toutes les étapes du DIY 

 

Troisième idée un doux savon :

Votre maman a du mal à prendre du temps pour elle, offrez lui un doux savon.

Cela l’aidera à mieux savourer ses douches trop matinales et à mieux commencer la journée

 

 

 

idees-de-cadeaux-diy-fete-meres-maman-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-savons-faciles-1

© mangoandsalt

 

idees-de-cadeaux-diy-fete-meres-maman-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-savons-faciles

© mangoandsalt

 

Enfin, ici aussi, personnalisez le savon avec ses senteurs favorites.

> Retrouvez toutes les étapes du DIY 

 

 

Bref, toutes les occasions sont bonnes pour se mettre au DIY, mais si vous n’êtes vraiment pas manuel, ou vraiment trop pressé, vous pouvez toujours offrir un joli bouquet ou un abonnement à l’année parce avec vous, la fête des mamans ce n’est pas juste une fois par année!

 

Et vous?

Qu’allez-vous préparer ou offrir pour la fête des Mères?

Ces petits tutos vous ont-ils convaincu de vous mettre aux travaux manuels?

Parmi la sélection lequel préférez-vous?

Avez-vous des DIY que vous aimeriez nous faire découvrir?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

DIY : Un lunch bag en tissu liège

Vous mangez au boulot ou en extérieur vos propres petits plats ou vous apportez un petit en-cas avec vous ? Grâce à ce nouveau tutoriel voici une jol­ie façon de transpor­ter tout cela.

Je vous propose de réaliser un lunch bag à base de tissu liè­ge !

Contrairement au lun­ch bag en papier, cel­ui-ci pourra résister à pas mal d’épreuv­es, en plus d’être tendance !

Ce n’est pas sans rappeler l’utilisation du liège dans la collection Sinnerlig  sortie il y a quelques mois chez IKEA.

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-sac-pochette-gamelle

 

J’ai trouvé ce tissu dans un magasin de tissus mais on le tro­uve aussi sur différ­entes boutiques en ligne ! Il est composé de liège véritable collé sur une toile.
Il y en a plusieurs sortes : standard cla­ir et foncé, avec des copeaux colorés, av­ec des détails dorés, …
Et pour tout vous di­re j’ai d’abord cru qu’il était fragile mais en fait pas du tout ! J’ai essayé de le déchirer, de le tordre, de le tremper longtemps dans l’e­au, de décoller le liège de sa toile : aucun souci vous pouv­ez y aller 😉

 

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture-materiel

Pour ce DIY lunch bag en liège, il vous fau­dra :

  • du tissu liège (dispo ici par exemple) ou un autre tissu de votre choix
  • une machine à coudre
  • une paire de ciseaux
  • un crayon
  • une règle

 

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

 

 

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

 

Étape 1 :

Tracez deux rectangl­es de 32 cm par 37 cm à l’­aide d’un crayon ou d’un feutre (s’il ne traverse pas votre tissu) : le trait orange épais sur le schéma.

Autour de ces deux rectangles tracez un contour d’environ 1,5 cm : en bleu sur le schéma

Je vous explique les mesures : mon lunch bag final fera 32 cm de hauteur, 22 cm de largeur et son épaisseur sera de 10cm.

C’est pourquoi on in­clut 5 cm de chaque coté des rectangles pour l’épaisseur fin­ale : en orange clair sur le schéma

 

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture-découper

Étape 2 :

Découpez vos deux re­ctangles de tissu li­ège.

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape 3 :

Repliez sur eux-mêmes un des bords les pl­us courts de chaque rectangle et épinglez-les.
Cela correspondra au bord de l’ouverture du lunch bag.

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

Étape 4 :

Coudre les deux bords sur eux-mêmes à la machine.

Il faudra être assez précis pour faire une couture assez près du bord (quelques millimètres).

-> Si vous pensez av­oir un peu de mal vo­us pouvez lors de l’étape 2  replier vos bords sur 2cm au lieu d’un cm histoire d’avoir plus de marge de mano­euvre.

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couturecork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

 

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

Étape 5 :

Superposer vos deux rectangles de tissus endroit contre endr­oit.
Les épingler ensemble pour qu’ils ne bougent pas pendant la cou­ture.

 

 

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

 

Étape 6 :

Coudre les deux rect­angles de liège ense­mble. Pour cela il faudra passer avec vo­tre machine au niveau des traits tracés lors de l’étape 1 (les 3 côtés restants du rectangle)

 

 

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

Étape 7 :

Maintenant vous devri­ez avoir un petit sac plat ! Mais il man­que l’épaisseur que nous allons créer 🙂

Pour cela : plier le sac en deux, puis replier les coins du bas de la même maniè­re que sur la photo

Il va falloir tracer les deux traits noirs du schéma : prenez une règle et mesurez 5 cm comme sur le dessin, puis tracez le trait

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

Étape 8 :

Coudre les deux trai­ts précédemment tracés sur les coins.

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-couture

Étape 9 :

Retournez votre lunch bag ! Et voilà ! Prêt à être utiliser 🙂

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-sac

Vous voulez fermer votre lunch bag ? Une pince à linge peut faire l’affaire, ou encore un petit aimant posé à la fin

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-saccork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-saccork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-sac

cork-liege-paper-brown-lunch-bag-diy-sac-pochette-mode-tendance-claire-barrera-designercork-liege-lunch-bag-diy-mode-pochette-tendance-sac-main

 

Allez n’hésitez pas à vous lancer ! En plus d’être pratique, vous allez pouvoir épater vos collègues à la pause déjeuner avec votre création 😉

 

 

 

.

DIY : Étagère suspendue avec structures géométriques 

Aujourd’hui je vous propose un DIY pour ceux qui manquent de rangements ! C’est un tutoriel pour réaliser vous-même une jolie étagère suspendue.
L’avantage des étagères suspendues, en plus d’être tendance et aériennes : c’est que cela ne demande que deux petits trous dans vos murs (en location par exemple c’est quand même mieux …)

Bon, on va pas se mentir, des tuto d’étagères suspendues, il y en a déjà pas mal sur le net.

Mais ici je vous propose d’en créer une, inspirée de la structure des étagères string (ou tomado).
Allez, je suis sûre que vous voyez bien desquelles je parle, elles reviennent en force dans nos intérieurs depuis quelque temps, avec leur look vintage mais si actuel :

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance-string

étagère string chez déco-graphic

Il s’agit donc ici de reprendre l’idée des « motifs » qui composent la structure de l’étagère ou de créer votre propre motif !

 

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance-string-tomado

 

 

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Pour ce DIY, il vous faudra :

  • 3 tablettes en bois (ici en pin : 20x80cm)
  • de la corde ou du fil épais (environ 9 mètres)
  • du vernis ou de la cire à bois
  • du papier de verre assez fin
  • 2 crochets pour mur
  • une perceuse
  • un niveau à bulle
  • une paire de ciseaux, crayon, mètre

 

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Étape 1 :

Poncez avec du papier de verre assez fin.
Et oui c’est toujours mieux de poncer un peu le bois avant, il sera plus doux sous la main, et n’oubliez pas de le passer aussi légèrement sur les arêtes.

 

 

 

 

 

 

Étape 2 :

On va maintenant placer les repères dans les quatre coins des étagères pour pouvoir percer et faire passer notre corde plus tard.

Pour ça je vous propose de faire un petit gabarit en papier qui permettra de n’avoir à mesurer qu’une fois au lieu de 12 fois (malin …)
Ici j’ai placé mes trous à 1cm de chaque bord, mais cela pourrait-être un peu plus.

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Étape 3 :

C’est le moment de percer vos 12 trous ! Votre mèche sera choisie en fonction de votre corde évidement, car il va falloir passer parfois deux cordes dans un même trou.

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Étape 4 :

Maintenant on protège le bois soit avec de la cire soit avec du vernis.

 

 

 

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Étape 5 :

Percer deux trous horizontaux dans votre mur. Ce sont dans ces deux trous que l’on placera nos deux crochets qui soutiendront toute l’étagère.

(Évidemment, la distance entre vos deux trous sur le mur est égale à la distance de vos trous sur la tablette : étape 2-3)

 

 

 

Étape 6 :

Pour chaque côté : coupez deux bouts de corde :

  • un bout de 2 mètres plié en deux : corde bleue sur l’image
  • un bout de 2 mètres 20 : corde jaune

Autour de chaque crochet faire un nœud avec les cordes

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance ->  diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

 

 

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Étape 7 :

C’est parti, on va commencer à monter l’étagère !
Alors ici je ne vous cache pas qu’à deux c’est plus simple car je vous propose de la monter petit à petit directement sur le mur
(une autre technique aurait été de l’assembler hors mur en mesurant bien l’écart de chaque corde, faire les nœuds, ajouter la tablette etc.. et enfin de poser l’étagère sur ces crochets)

Glisser les cordes dans les trous de la première tablette :

  • côté mur : cordes de 1 mètre et les 20cm restant
  • avant : cordes de 1 mètre et de 2 mètres

-> pour vous permettre de glisser la corde plus facilement dans les trous vous pouvez scotcher les bouts.

Faire les nœuds sous la tablette : à environ 15 cm des crochets et s’aider du niveau à bulles pour que l’étagère soit bien à l’horizontale

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

 

Étape 8 :

Glisser les cordes dans les trous de la deuxième tablette.
– côté mur : la corde de 1 mètre
– avant : corde de 1 mètre (ne pas glisser celle de 2 mètres)

Faire les 4 nœuds sous la tablette : à environ 23 cm

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

 –

Étape 9 :

Faire exactement pareil que pour l’étape précédente mais au lieu de 23 cm, laissez environ 30 cm et faire les nœuds.

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

 

-> Bon à ce stade votre étagère tient et pourrait être terminée.
(et vous pourriez très bien vous arrêter ici si vous glissez toutes les cordes dans les trous des tablettes durant les étapes précédentes.)

 

 

Étape 10 :

Alors on va commencer à créer les motifs sur les côtés. Ici je vous montre comment faire pour un effet inspiré des étagère string.

Mais vous pouvez aussi créer vos propres combinaisons. Je vous ai fait quelques exemples.

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Donc dans un premier temps : marquez avec une épingle à couture l’emplacement des différents niveaux où vont se croiser les cordes :

—> tous les 7 cm

Marquez les 4 cordes tendues comme ceci :

  • 2 épingles entre les 2 premières tablettes
  • 3 épingles entre les 2 dernières tablettes

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

 

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Étape 11 :

Maintenant tout se joue avec la corde de 2 mètres que l’on a lâchement abandonné depuis l’étape 7 !
Il faut donc la faire passer point par point au niveau de chaque épingle et faire un petit nœud avec une aiguille et un fil de couture.
Je vous ai mis le parcours du fil en jaune.

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

 

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance

Étape 12 : (bonus)

Si vous êtes un peu maniaque ou soucieux du détail, vous pouvez passer un petit fil de couture dans les deux cordes côte à côte, histoire qu’elles restent bien assemblées visuellement.

 

 

 –

Étape 13 :

Couper ou cacher les bouts de cordes ou de fil qui dépassent, et c’est fini !

Il ne reste plus qu’à remplir  votre étagère de livres, de plantes, d’un joli herbier sous verre, ou de déco …

Promis c’est pas si compliqué ! Et n’hésitez pas à nous montrez nous vos réalisations 🙂

diy-étagère-suspendue-tutoriel-do-it-yourself-bois-shelve-tendance-string

Enregistrer

tutoriel-construire-jardin-urbain-agriculture-urbaine-growroom-ikea

Agriculture urbaine : un tutoriel pour construire un jardin 

L’agriculture urbaine ou le défi de faire pousser des aliments sains localement :

L’agriculture urbaine, un phénomène de mode ?

La culture des fruits et des légumes en ville n’est pas un phénomène récent. Cependant, ces dernières années on assiste à la multiplication d’initiatives citoyennes en cette faveur, à travers toutes les grandes métropoles. Les citoyens souhaitent réintroduire la nature en ville. La problématique de la disponibilité et de la qualité des denrées alimentaires touche de plus en plus de citoyens. La proximité de la production répond à la demande de traçabilité des aliments exigée par les consommateurs.

Des kits de culture pour bâtir un potager chez soi :

À propos de la volonté croissante de réintégrer un peu de nature dans nos intérieurs, je vous parlais, il y a quelques jours d’hydroponie et du kit de culture hors-sol proposé par Ikea. L’hydroponie permet de cultiver des légumes toute l’année, indépendamment des conditions météo et de l’espace disponible.

Du kit de culture, à l’oasis de verdure :

Cette fois Ikea a collaboré avec Space10 pour créer la Growroom.

Il s’agit d’un jardin sphérique destiné aux citoyens urbains. Space10 est un incubateur d’idées qui travaille pour construire un avenir durable en milieu urbain. Pour eux le problème « l’agriculture traditionnelle occupe beaucoup d’espace et l’espace est une ressource rare dans nos environnements urbains. »

Pour répondre à cette problématique, ils ont conçu une sphère verte. Elle constitue une parenthèse à la frénésie urbaine, dans laquelle il a l’air agréable de se retrancher pour un moment de détente. C’est à la fois une oasis de verdure, un lieu de rencontre ou de détente… à vous de voir!

tutoriel-construire-jardin-urbain-agriculture-urbaine-growroom-ikea

L’objectif de la Growroom c’est d’offrir la possibilité aux citoyens urbains de cultiver leur propre potager :

Pour permettre aux citoyens de cultiver leurs propre fruits et légumes en ville, il a fallu s’adapter aux contraintes de celle-ci. Au sein des villes contemporaines chaque mètre carré est cher, et particulièrement convoité. Alors pour palier le manque espace disponible, la Growroom à adopter une forme sphérique. Cela permet de cultiver de façon verticale pour rentabiliser l’espace. Ainsi les sections de cultures se chevauchant. Mais tous les niveaux des plantes peuvent obtenir la lumière.

tutoriel-construire-jardin-urbain-agriculture-urbaine-growroom-ikea

 

Une conception accessible  : 

Le collectif a mis à disposition les plans de la structure gratuitement sur internet. Ainsi n’importe quel bon bricoleur, peut donc s’atteler à la construction de cette structure en bois.

Un pas vers la libre circulation des plans open source :

Les architectes, Mads-Ulrik Husum et Seine Lindholm du collectif Space10, sont à l’origine de ses plans et de leur libre diffusion. Ils ne souhaitent qu’une chose, c’est qu’on partage cette initiative avec le plus grand nombre des personnes possible. Ils souhaitent que les citoyens de toutes les métropoles s’emparent et des plans, et investissent un peu de leurs temps pour créer un dans leur quartier, ou dans leur arrière-cour un jardin sphérique.

 

tutoriel-construire-jardin-urbain-agriculture-urbaine-growroom-ikea

Une construction simplifiée :

Les architectes ont travaillé pour rendre l’assemblage de la Growroom, aussi simple et intuitif possible. Ce geste a pour but de ne pas décourager les gens, de façon à maximiser son adoption.

 

tutoriel-construire-jardin-urbain-agriculture-urbaine-growroom-ikea

 

tutoriel-construire-jardin-urbain-agriculture-urbaine-growroom-ikea

DIY : un tutoriel pour construire ce superbe jardin d’intérieur :

Il vous faut :

tutoriel-construire-jardin-urbain-agriculture-urbaine-growroom-ikea

Pour la construire, il vous faudra tout de même environ 17 planches de contreplaqué et 500 vis, ainsi qu’un tournevis et un marteau. Cependant pour découper toutes les pièces mieux vaut se parer de matériel professionnel. Les plans, sont parfaitement adaptés pour être envoyés et découpés grâce à une découpe laser ou une fraiseuse CNC. La découpe des pièces est le seul obstacle de la mise en œuvre de son projet… Mais cependant, au sein des métropoles il existe de plus en plus de fablabs. Ils permettent d’utiliser et/ou d’emprunter une machine pour découper les différentes pièces.

Une fois terminée, la structure est de 2,8 m sur 2,5 m. Cette taille permet de pénétrer à l’intérieur et de prendre une pause dans un écrin de verdure.

Let’s do it  :

Si vous souhaitez installer ce beau jardin urbain chez vous, ou dans votre commune, je vous invite à télécharger les plans et les instructions. N’hésitez pas à partager avec nous, avec les architectes Mads-Ulrik Husum et Seine Lindholm et sur les réseaux des photos de vos créations!

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

DIY : Herbier sous verre et cadre en cuivre

Un herbier sous verre avec cadre en cuivre ?

Voilà une tendance déco qui prend de l’ampleur !

Pour ceux qui n’ont pas la main verte, mais qui aiment l’esprit Urban Jungle Bloggers, pour ceux qui ont déjà beaucoup (trop) de plantes ou encore pour les décorateurs en herbe qui veulent faire entrer la nature dans leurs intérieurs. Un petit DIY tout simple pour un maxi effet.

 

diy herbier cuivre cadre verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

En plus de bien se marier avec le vert, le cuivre apportera une touche d’élégance.

 

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Pour ce DIY herbier il vous faudra :

•deux cadres sous-verre (par exemple ceux-ci ou ceux-là )

•des feuilles séchées

•une paire de ciseaux

•des petites pinces (facultatif)

•du ruban de cuivre adhésif (ici il s’agit de cuivre pour vitraux) ou masking-tape

•du scotch

-> Petite précision ! Ici l’avantage de ce DIY c’est qu’il n’y pas pas besoin d’un cadre spécial herbier avec fond transparent, on le crée nous même (et à moindre coût évidemment). Les cadres sous verre que l’on utilise ici sont les cadres vraiment standards avec le fond en « carton/bois » (souvent) et 4 attaches en métal.

Dans un premier temps, il va falloir faire sécher des feuilles et des fleurs entre les pages d’un gros livre pour bien aplatir vos feuilles.

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

 

 Étape 1 :

On commence par bien dégraisser les deux cadres photo : cela permettra au scotch de bien adhérer pour les étapes suivantes.

Ne pas oublier d’enlever toutes traces de doigts (avec du vinaigre blanc par exemple)

 

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Étape 2 :

Placez vos feuilles séchées sur la première vitre

Vous pouvez tenter des compositions plus folles et fournies que la mienne évidemment 😉

 

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Étape 3 :

Posez la deuxième vitre par-dessus lorsque votre composition vous satisfait.

Bloquer les deux vitres ensemble à l’aide de pinces (pinces à linge, ou comme ici des pince-notes).

 

 

 

-> Vous pouvez vous arrêter ici !  Mais si vous souhaitez un herbier avec un cadre en plus on continue les étapes.

 

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Étape 4 :  

Ensuite, déposer une première bande de scotch transparent à cheval le long du bord puis coller l’arrière. J’utilise ce scotch en premier parce que souvent les jolis masking tape ne collent pas aussi bien.

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Étape 5 :  

Puis à l’aide d’un cutter, couper le scotch sur toute sa longueur afin de rendre la bande visible plus fine, pour pouvoir la cacher avec du cuivre plus facilement par la suite.

Pas d’inquiétude le verre ne va pas se rayer.

Renouveler les étapes 4 et 5 sur les 3 autres côtés du cadre.

 

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Étape 6 :  

Couper vos 4 bandes de cuivre adhésif à la taille de vos bords.

Évidemment cela fonctionne aussi avec du masking tape de couleur, à paillettes, métallisé, etc.

 

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Étape 7 :  

Enfin décoller la bande adhésive et la positionner sur le verre de sorte de créer un angle : le cuivre doit recouvrir la tranche ainsi que quelques millimètres sur l’avant du cadre.

Si votre bande de cuivre est plus large, ce sera encore plus facile et vous pourrez alors la replier aussi sur quelques millimètres à l’arrière du cadre.

À faire sur les 4 côtés!

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

Il ne vous reste plus qu’à trouver un joli emplacement à votre herbier.

Pour les fixer au mur je plante deux (grands) clous à l’horizontal et j’y pose un cadre : c’est super discret ! Pour ceux avec les pinces c’est encore plus simple : une punaise et on suspend le cadre par la pince. N’oubliez pas que ce qui est joli c’est de voir la transparence donc n’hésitez pas à jouer avec les cadres en les superposant légèrement etc..

Vous pouvez mixer le cadre en cuivre, ou en masking tape (ici le cadre au bord noir) avec les cadres à pince qui eux sont super rapide à faire et à changer.

Bonus : pour le petit cadre, je n’avais pas deux verres identiques alors j’ai utilisé du plastique transparent un peu rigide découpé à la forme du cadre pour faire le fond.

Et sur la photo vous reconnaîtrez le bougeoir tendance cuivre/marbre du dernier DIY 😉

 

 

diy-herbier-cuivre-cadre-verre-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel

 

Enregistrer