calendrier-de-avent-inverse-apprendre-a-donner

Le calendrier de l’Avent inversé : apprendre à donner

Ah, l’attente de l’avent !

Chaque année, c’est la même chose : les enfants trépignent d’impatience à l’idée d’ouvrir la première case de leur calendrier de l’avent !

Le calendrier de l’avent est un genre d’avant goût, qui  leur permet de patienter jusqu’à Noël. Mais, au fil des années, les calendriers de l’avent sont devenus si populaires que désormais ils ne sont plus uniquement destinés aux enfants ! En effet, on en trouve des – rempli de chocolats, de jouets, de bières ou encore rempli de produits de produits de beauté. Désormais, le calendrier de l’Avent est devenu un incontournables du temps des fêtes.

D’ailleurs, dès ce vendredi 1er décembre, – petits et grands – seront nombreux à en ouvrir les petites fenêtres pour attendre patiemment le jour où ils pourront déballer les cadeaux tombés de la hotte du Père Noël.

Et si, cette année on inversait le principe du calendrier de l’avent ?

Et si, cette année, on apprenait à offrir avant de recevoir ?

Crédit : Mfpg

Pour un Noël plus solidaire et moins matérialiste, un nouveau concept a vu le jour sur internet et les réseaux sociaux.

Il s’agit du calendrier de l’avent inversé, vous connaissez ?

L’idée est simple, il s’agit d’apprendre à donner avant de recevoir;

Au lieu de recevoir chaque jour un cadeau en ouvrant la case de son calendrier de l’avent, on en dépose un dans une boite, une valise, ou un panier.

Chaque jour, on dépose dans une boîte un objet, un vêtement, une conserve, un jouet, des protections périodiques… Cependant, il ne s’agit pas de donner un vieux pull troué. Non, choisissez, des objets en bon état, que vous pourriez donner à un de vos ami. L’idée c’est de faire un cadeau utile et bienveillant, à des personnes qui ne peuvent pas se gâter. Étant donner l’urgence et la précarité de leur situations, des produits de premières nécessités peuvent s’avérer très utiles.

Et le 25, après avoir collecté 24 choses, on porte le tout à une association qui aide les personnes démunies.

L’idée de ce chouette calendrier, vient de Romane Ben Naji, la créatrice de l’association belge Solidarité SDF Mons. Elle a déclaré au journal Huffington Post à propos du calendrier inversé  « je ne peux pas manger un chocolat tous les matins, quand d’autres n’ont rien, alors j’ai décidé de faire quelque chose ».

Et quand y on pense, le constat est sans appel : à chaque fin d’année, c’est la fête : on mange trop et on boit trop. Et tout cela, sans penser un seul instant, que d’autres subissent le froid hivernal, dans rue, le ventre vide.

Alors aujourd’hui je vous suggère de commencer un calendrier de l’avent inversé.

Vous pouvez également le faire en parallèle du calendrier de l’avent traditionnel. Vous pouvez le remplir individuellement ou en famille. L’essentiel, c’est le geste; comme le dit si bien le proverbe, c’est l’intention qui compte !

Ce que je trouve de superbe dans ce calendrier, c’est qu’il ne se trouve pas dans le commerce !

Enfin, le calendrier inversé peut vous permettre de désencombrer un peu vos placards !

Ce petit exercice, vous fera aussi sans doute réaliser la chance que vous avez vivre dans l’abondance et dans l’opulence… De plus, à la fin du mois, vous serez ravis de vous débarrasser de vos objets encombrant, et d’une pierre de coup, cela vous permettra de faire une belle action !

Si vous embarquez dans l’initiative du calendrier de l’avent inversé, n’hésitez pas à partager régulièrement des photos de votre panier sur vos réseaux sociaux !

Ça pourrait bien en inspirer d’autres … Et qui sait avec de la bonne volonté, peut-être que ce joli phénomène, encore marginal pourrait se généraliser !

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

DIY : Un calendrier de l’avent fait maison

Vos pochettes en papier pour le calendrier de l’avent sont prêtes ?

Je vous propose de les accrocher et de composer votre calendrier à présent !

Rien de plus simple, un ballade en forêt ou dans un parc pour récupérer du bois et des feuilles, un peu de fil et c’est parti pour créer votre calendrier de l’avent maison ! Pour rappel, le tutoriel pour apprendre à faire ses propres pochettes cadeaux c’est ici !

 

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco

Pour ce DIY calendrier de l’avent, il vous fau­dra :

  • des pochettes en papier (article ici)
  • des clous et un marteau
  • du fil ou du ruban
  • une branche et des feuilles
  • des petites pinces

Étape 1 :

Déterminez quel espace prendra votre calendrier de l’avent sur votre mur. Si la branche est trop grande, n’hésitez pas à en couper ou scier des bouts évidemment. Une fois que vous êtes satisfaits, plantez deux (ou plus) longs clous sous la branche pour la soutenir. Si vous n’arrivez pas à trouver un équilibre, vous pouvez aussi suspendre la branche à l’aide d’un fil et d’une punaise.

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco branche

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco clous

Étape 2 :

Essayez d’enrouler du fil autour de la branche et des clous histoire que le tout soit bien stable.

 

 

 

 

Étape 3 :

Numérotez vos pochettes si ce n’est pas déjà fait. Il existe des petits stickers mais vous pouvez aussi les faire vous-même !

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco pochettes  calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco numero

Étape 4 :

Fermez vos pochettes à l’aide de petites pinces (pour ma part,  j’ai utilisé des trombones mais si vos cadeaux sont un peu lourds n’hésitez pas à utiliser des pinces plus résistantes)

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco pochette papier

Étape 5 :

Découpez 24 ou 12 bouts de ruban ou de fil. Ici, j’en ai fait 12 assez longs que je plierai en deux par la suite.

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco-fil

Étape 6 :

Accrochez et répartissez vos 24 ou 12 fils sur votre branche (faites de petits nœuds sous la branche)

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco suspendu

Étape 7 :

Enfin, accrochez vos pochettes à l’aide des pinces.

Rajoutez des feuilles ou des fleurs séchées sur la branche par exemple. Vous pouvez aussi y mettre une guirlande lumineuse pour émerveiller les plus petits 🙂

calendrier-avent-pochette-Advent calendar-diy-do-it-noel-deco branche

Et voilà ! Il n’y à plus qu’à attendre le 1er décembre !

 

monoprix-innove-instagram-lance-garance-premiere-story-reversible-garance-

Monoprix innove sur Instagram et lance avec Garance la première story réversible

Un autre regard sur le cancer du sein

Tout d’abord, sachez que Garance est une marque de lingerie post-cancer du sein.

Elle a pour mission de réconcilier les femmes avec leur féminité abîmée, à la suite d’une ablation. Monoprix soutien la mission de Garance. En effet, Monoprix s’est engagée en s’associant à Garance. Ainsi les produits Garance seront désormais disponibles dans les boutiques Monoprix. Afin de faire de cette annonce un coup d’éclat, Monoprix à fait appel à l’agence Rosapark. Une fois de plus l’agence s’est montrée créative et surprenante.

En effet, pour cette annonce sur Instagram, Rosapark s’est servit du format Instagram Story.

Pour inverser les clichés autour du cancer du sein, Monoprix et Garance lancent la première story Instagram qui se lit dans les deux sens.

L’agence RosaPark a alors imaginé un dispositif inédit en exploitant la fonctionnalité « replay » du réseau social.

C’est avec cette technique que Monoprix a annonceéson partenariat avec cette marque de lingerie. Grâce à ce partenariat Monoprix est ainsi devenue le premier distributeur retail à commercialiser Garance. La reversibleStory était visible hier (le 22 novembre 2017) sur le compte Instagram de la marque Monoprix pendant 24h.

Voici une vidéo qui retrace l’expérience utilisateur de cette pub ingénieuse.

 Rosapark à imaginé pour Monoprix et Garance, une story Instagram en « reverse thinking ».

Tout d’abord, on est face à une femme qui tient un discours défaitiste au sujet du cancer du sein. Puis au milieu de la vidéo, il y a un twist,  une petite phrase anodine, qui nous suggère de voir les choses différemment, avec un autre angle de vue. Un message nous suggère de revoir la story à l’envers.
Mention spéciale aux créatifs qui ont su tirer parti des fonctionnalités Instagram pour servir au mieux leur message, même si le concept a déjà été exploité un bon nombre de fois. En tout cas, grâce à cette vidéo palindrome bien pensée, Monoprix se rapproche  de ses consommatrices, en proposant un produit adapté. Par la même occasion Monoprix délivre un message positif et plein d’espoir!
En bref, j’adore cette publicité, je soutiens la cause et admire l’exercice d’écriture et de réalisation !

Et pour celles (et ceux?) qui seraient intéressés à en essayer ou en acheter une en boutique, Garance est désormais disponible dans les magasins Monoprix suivants :

Paris – Gobelins, près de l’Institut Curie

Villejuif, près de l’Institut Gustave Roussy

Lyon Part-Dieu, près du Centre Léon Bérard

Dijon, près du Centre Georges François Leclerc

Toulouse, près du Centre Claudius Régaud

Bordeaux St Christoly, près de l’Institut Bergonié

Le CHESNAY – centre commercial Parly II

Enfin, pour ceux qui ne vivent pas proche de ces villes, les produits Garance sont disponibles sur e-shop de Monoprix, et pour celles qui sont très patientes, le déploiement sera étendu à de nouveaux magasins dès l’été 2018.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

conseils-friperie-habiller-vintage-denicher-fripes-tresors

Conseils pour s’habiller vintage et dénicher des trésors en friperie

Envie d’un bon plan shopping ? Essaie les friperies !

Que ce soit pour une question de conscience sociale, ou pour faire des économies, il existe de nombreuses bonnes raisons d’acheter des vêtements de seconde main. Cependant, une fois en friperie il parfois difficile pour certains de trouver de beaux morceaux de linge.

Alors si toi aussi, tu voudrais encourager les achats de seconde-main, voici quelques conseils qui te permettront d’acheter de belles fripes.

Conseil numéro 1 : Pour magasiner en friperie et être efficace, il faut savoir chercher

Pour cela, il faut se débarrasser totalement des préjugés et autres idées péjoratives que l’on peut avoir. Souvent on pense que les friperies sont réservées aux pauvres, ou gens un peu « BS ». Alors que pas du tout ! Les friperies sont des magasins comme les autres, mais qui favorisent souvent l’insertion de personnes en situation difficile et où l’ont peut faire des trouvailles uniques.

Afin d’être efficace, il faut savoir ce qu’on aime, ce qu’on cherche et surtout ne pas être effrayés par le bazar !

Ceci dit certaines friperies sont mieux rangées que certaines boutiques !

 

Conseil numéro 2 : Pour chiner avec efficacité, il faut savoir être curieux, ouvert à la nouveauté et aux trucs qui sortent un peu de l’ordinaire

Les friperies sont des lieux éclectiques où l’ont trouve des pièces originales !

C’est donc un endroit idéal pour tester des trucs originaux.

Étant donné les prix très accessibles, c’est l’occasion parfaite pour acheter des vêtements qu’on trouve beaux mais que l’on n’oserait pas acheter normalement.
Cela permet d’avoir une garde-robe plus variée, avec des morceaux de choix qui attirent les compliments. 😉

 

Conseil numéro 3 : Attention aux matières  !

Dans les friperies, on trouve de tout ! Des vêtements de qualité, et d’autres de moins bonne qualité.

C’est pourquoi, dans les friperies et les magasins de seconde-mains, il faut savoir être très attentifs, aux matières. Et parmi elles certaines ont une durée de vie plus longue que d’autres. Pour cela, il faut tout simplement lire les étiquettes !

 

Conseil numéro 4 : Ne vous laisser pas avoir pas les tailles!

Les tailles et les coupes évoluent au fil des années, alors n’hésitez pas à essayer une taille au dessus et une taille au dessous.

conseils-friperie-habiller-vintage-denicher-fripes-tresors

Conseil numéro 5 : Acheter des indispensable de votre garde-robe en friperie.

Qu’il s’agisse d’un chemisier blanc, d’un tailleur, ou d’un jean parfait, toutes ces pièces se trouvent aussi en friperie. De plus, avec le même budget que celui que vous seriez prêt à mettre dans une boutique de fast-fashion, vous pouvez vous offrir quelque pièces de belle qualité.

Avec le temps, on connait de mieux en mieux les pièces qui nous vont, et les matières que l’on aime porter. Par exemple, moi je me dirige assez naturellement vers des chemisiers fins, des pulls en pure laine… À vous de voir selon vos goûts naturels.

 

Conseil numéro 6 : Allez-y faire un tour régulièrement souvent.

À chaque fois que l’on pénètre dans une friperie on a un oeil nouveau, alors allez-y fréquemment !

 

Conseil numéro 7 : Prenez le temps du tout essayer !

Même si le vêtement est abordable, cela ne vaut pas dire qu’il faut omettre de l’essayer avant de l’acheter. C’est pourquoi essayer est vraiment indispensable.

Conseil numéro 8 : Avant de dégainer le portefeuille, prenez le temps d’inspecter votre fripe et de vérifier que le vêtement n’est pas tâché :

particulièrement au niveau des aisselles. À la recherche des tâches. Regardez en priorité les endroits où chacun est susceptible de se tacher : sur l’avant et au bas des manches. N’oubliez pas pour autant les épaules et le dos.

Conseil numéro 9 : Vérifiez également que le vêtement ne comporte pas de traces d’usures, ou de déchirures…

Enfin, inspectez les détails du vêtement qui auraient pu être abîmés ou perdu.

Comptez les boutons, vérifiez qu’il n’en manque pas.

Vérifiez que les fermetures éclair fonctionnent bien.

Repérer les trous éventuels. Les endroits les plus susceptibles d’être troués sont les coudes et le fond des poches. Toutefois, une brûlure de cigarette ou un trou de mites peut se trouver partout et particulèrement dans les vêtements en laine ou en cachemire .

Conseil numéro 10, et non l’un des moindre : n’achetez pas juste parce que le prix vous semble bas

Dans les friperies, on trouve plein de pièces vintage. Parfois au milieu de toutes ces piles de linge, on a tendance, en tout cas moi j’ai eu tendance pendant longtemps, à me laisser tenter par des pièces un peu plus extravagantes, mais que finalement on ne porte que très peu.

Alors, avant de mettre la main au portefeuille, il faut  s’assurer d’avoir un réel coup de coeur, l’envie de mettre le vêtement dès le lendemain, et d’avoir une bonne idée, d’avec quoi on peut l’agencer !

 

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne chasse aux trésors et de faire de belles découvertes !

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-2

Fabriquer une planche de surf avec des mégots 

La société de surf Vissla et la Surfrider Foundation (une organisation environnementale à but non lucratif ) organisent chaque année un concours qui incite les particuliers à créer une planche de surf fonctionnelle à partir de matériaux recyclés.

Pour attirer l’attention sur la pollution des océans et stimuler davantage d’actions, un surfeur et designer industriel californien a créé une planche de surf à partir de 10 000 mégots de cigarettes usagés.

Son idée a séduit et remporté le premier prix du concours des « Creators and Innovators ».

L’initiateur du projet, Taylor Lane, ignorait que les filtres à cigarettes étaient composés de plastique.

Lorsqu’il l’a appris, il fut stupéfait de réaliser que tous les mégots jetés dans la nature ne se mettaient près de 12 ans à se décomposer.

Car près de 80% des filtres de cigarettes jetés rejoignent ensuite les cours d’eau,  les ruisseaux, les  rivières  et l’océan.

Mais les filtres de cigarettes sont extrêmement toxiques !!

En effet, les mégots comportent  près de 7 000 substances chimiques, tels que le plomb, l’arsenic, la nicotine et le formaldéhyde.. et bien d’autres.  Ce sont autant de produits chimiques qui pénètrent dans l’environnement, et qui contaminent l’eau. D’ailleurs, on estime qu’un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 Litres d’eau. C’est en découvrant les effets néfaste de la pollution sur la faune et la flore, que Taylor Lane et son ami cinéaste Ben Judkins ont eu l’idée de se lancer dans un vaste projet de conscientisation.

Ensemble, ils ont d’abord conçu une planche de surf à partir de mégots de cigarettes …

À  première vue, ce projet n’a pas de sens. Mais cette idée qui a quelque chose d’artistique et de politique. Il s’agit d’un objet catalyseur qui soulève des questions et des débats.

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-8

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-9

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-9

Bien que peu esthétique et peu pratique, cette planche de surf a été imaginée comme une pièce politique, environnementale et sociale.

Afin de la fabriquer, les deux amis ont assistés à des nettoyages de plage. Notamment ceux organisés par l’association Surfrider Foundation et Save Our Shores, dans les comtés de San Francisco, San Mateo et Santa Cruz. Lors de ces évènements, les deux amis ont collectés d’une part d’innombrables mégots de cigarettes, mais aussi de nombreuses images et des témoignages de bénévoles.

Une fois les mégots amassés, ils sont passés à l’étape fabrication.

200 heures de travail ont été nécessaires (sans compter les nombreuses heures passées sur les plages  à ramasser des mégots). Pour la fabrication de la planche, ils ont utilisé des mousses EPS et ils ont figé le tout, grâce à une résine à base de soja. Cette résine est beaucoup plus durable et moins toxique que la résine traditionnelle.

Le résultat est surprenant : cette planche de surf pèse près de 7 kg, mais est parfaitement « surfable » !

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-4

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-1

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-5

fabriquer-une-planche-de-surf-avec-des-megots-6

Cette planche de surf à base de mégots est  un bel exemple d’upcycling !

Enfin, Ben Judkins et  Taylor Lane ont lancé une campagne de sociofinancment en ligne.

En effet, les deux amis souhaitent créer un documentaire sur le surf environnemental. Car oui, même si les surfeurs sont des amoureux de l’océan, parfois la fabrication de leur chères planches sont parfois peu respectueuse de l’environnement.

Pour plus d’informations au sujet du documentaire rendez-vous sur la page officielle de leur campagne Kickstarter.

PS : il est encore temps de participer ! Alors, si vous ne savez-pas quoi faire de votre argent durant cette semaine de « Black Friday » et de « cyber Monday » ou de consommation outrancière … Voici une belle suggestion !

Enfin, si vous êtes fumeurs, je vous invite à songer 30 secondes à votre gestuelle. Avant de jeter vos mégots au sol avec nonchalance, pensez-y à deux fois !

Vous ne jetez pas vos emballages de bonbons sur le sol, ni par une fenêtre de voiture, ou dans l’océan ?! Right ? Alors pourquoi lanceriez-vous vos  mégots de cigarettes avec une telle indifférence ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

DIY : pochette en papier pour calendrier de l’avent

Coucou !

Noël approche ! Bientôt ce sera le moment d’ouvrir vos calendriers de l’avent !

Mais avant ça, pourquoi ne pas le créer vous-même ?  Un calendrier de l’avent 100% perso et handmade à base de petites pochettes en papier.

Dans ce tuto je vais vous apprendre à créer des petites pochettes à partir de différents papiers cadeaux.

C’est plutôt simple, surtout lorsque l’on a pris le pli ! (et c’est le cas de le dire 🙂 )

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Pour ce DIY pochette en papier, il vous fau­dra :

  • des rouleaux de papier cadeau
  • de la colle blanche et un pinceau
  • une paire de ciseaux
  • une règle

 

Étape 1 :

Découpez un carré de papier cadeau : ici 23 par 23 cm

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

 

 

Étape 2 :

Pliez votre papier à environ un 1/4 du carré

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Étape 3 :

Puis, pliez la deuxième moitié du papier de sorte que les deux bords se touchent, puis les coller à l’aide de colle blanche ou en stick.

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIYpochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Étape 4 :

Ensuite, pliez maintenant le bas de votre future pochette (à environ 1/4 aussi)

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Étape 5 :

Rabattez chaque coté du rectangle de sorte à créer deux triangles (qui forment le carré)

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Étape 6 :

Pliez les pointes des triangles vers l’intérieur du carré.

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Étape 7 :

Collez les deux pointes (petits triangles) précédemment créées.

 

 

 

 

 

Étape 8 :

Pliez les bords de la pochette en long.

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Étape 9 :

Reformer la pochette : rentrez les bords et reformer les plis dans le bon sens.

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Étape 10 :

Enfin, finir le haut du petit sac en repliant deux fois les bords.

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY          

Et voilà !  pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

Vous pouvez maintenant remplir vos petits sacs en papier. Vous pouvez y glisser des bonbons,  des chocolats ou encore des petits jouets… Bref 1000 possibilités s’offrent à vous !

Enfin, je vous suggère de les accrocher à l’aide de ruban à une couronne, un sapin ou encore une jolie branche par exemple ! Voir la suite du tutoriel ici

 

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

 

pochette-cadeaux-papier-calendrier-avent-pliage_DIY

 

univers fin, sensible et délicat

H&M accusée de brûler des tonnes de vêtements invendus

L’enseigne affiche depuis des années une politique de développement durable, mais parallèlement à ce greenwashing marketing, la marque de vêtements H&M est accusée d’incinérer des tonnes de vêtements neufs invendus !

Voilà qui fait mauvais genre pour cette enseigne! Bien que H&M se targue de promouvoir une économie durable, l’enseigne se fait rattraper par ces pratiques ! En effet, malgré ces gros investissements en marketing, afin de promouvoir ces collections « conscious » l’enseigne est une fois de plus, au coeur d’un nouvel scandale ! Mais, cette erreur de parcours n’a rien d’anecdotique… Cela montre une fois de plus – encore, à quel point le système de la fast fashion est basé sur le gaspillage.

D’après l’enquête menée par les journalistes danois de l’émission de télévision Opération X, l’enseigne aurait brûlé 60 tonnes de vêtements invendus depuis 2013. Les vêtements incinérés seraient neufs, et même encore étiquetés ! De quoi avoir peur, surtout quand on connait les conditions de fabrication de ces vêtements, au cycle de vie inexistant.

Cependant, face à ces déclarations chocs, H&M a nié détruire des vêtements en parfait état.

En effet, afin d’étouffer la polémique, l’équipe de relations publiques de H&M a publié un communiqué. Dans celui-ci l’enseigne reconnait avoir eu recours à cette pratique. Seulement pour se dédouaner, la marque a affirmé et a justifié cette pratique, par des « défauts de fabrication ». À en croire l’enseigne, les produits incinérés seraient « uniquement ceux qui ne remplissaient pas les règles de sécurité ». L’enseigne aurait alors bruler des vêtements qui pouvaient en raison de composés chimiques s’avérer potentiellement dangereux.

Cependant, alors que le géant de la mode a qualifié ces pratiques « d’absolu recours », les journalistes ont mené une seconde enquête, afin de vérifier les affirmations du géant de la fast-fashion.

Les journalistes de Operation X ont alors envoyé des habits incinérés à un laboratoire indépendant de les tester. Cette enquête complémentaire a révélé  qu’aucun produit chimique ni taux d’humidité anormal n’a été détecté.

Ce qu’il faut retenir de toute cette histoire :

H&M dispose d’un modèle de production de et consommation insoutenable et non responsable :

Le modèle économique d’une telle enseigne — celui qu’on appelle « fast fashion » — est basé sur des prix bas et un renouvellement permanent des collections, pour nous inciter à acheter toujours plus. Avec le succès d’H&M ou d’autres comme Zara ou Primark, la production de vêtements a doublé entre 2000 et 2014. Dans le passé, les détaillants ne produisaient que 2 collections par an, puis s’est passé à 4. Puis à 8. Maintenant les enseignes de la fast-fashion produisent près de 16 collections par an. Et les nouveautés arrivent en boutiques quasi quotidiennement.

Mes ces derniers, auront beau à coups de campagnes inviter leurs clients à recycler, leurs vêtements, le modèle économique de ces entreprises n’est pas durable. Il est basé sur un modèle de gaspillage. Ce modèle économique a de lourdes conséquences. En bout de ligne, on gaspille les ressources de la planète. Et on néglige la vie et la santé des ouvriers.

Personnellement, suite à la tragédie de l’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza au Bangladesh en 2013, j’ai changé ma façon d’acheter.

Ce joli manteau ou ces jolies chaussettes ne devraient pas coûter la vie ou les droits d’un autre être humains.

Ce gaspillage massif prouve que rien n’a vraiment changé dans le modèle économique et social de cette entreprise.

Plutôt que de faire dons de ces habits, à un orphelinat, à un camp de réfugiés, ou à je ne sais quel autre organisme, l’enseigne privilégie l’incinération à grande échelle. Je trouve cela tout simplement honteux et scandaleux.

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-blog.les-esthetes

10 idées écolos pour faire un sapin de Noël plus vert 

La chute des températures cette semaine m’a fait réaliser que Noël approche à grands pas… Qui dit Noël dit décorations, sapins, calendrier… Bref, c’est le temps de décorer nos intérieurs . Aujourd’hui j’aimerais vous jaser un peu de sapins de Noël !

Et si… cette année on faisait un sapin de Noël un peu plus écolo ?

Voici 10 des sapins de Noël alternatifs, pour allier le beau à l’écolo !

1/ Le sapin de Noël à base de matériaux de récup :

On vous propose une décoration de Noël à faire en recyclant ses emballages !

Ainsi cela peut-être un sapin de Noël en carton :

Pourquoi ne pas utiliser du papier journal et des pages de magazines ou de catalogues pour fabriquer vos décorations de Noël

Du carton, du papier, du bois, des bouteilles, du tissu, des boîtes…, on voit de plus en plus de sapins fabriqués à partir d’objets recyclés.

Pour créer un sapin à partir de trucs récupérés, nul besoin de dépenser une fortune !! Il suffit d’aller d’être créatif ou bien de trouver de l’inspiration sur les médias sociaux et d’essayer de fabriquer un sapin à partir de ce que vous jetez habituellement à la poubelle.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-upcycling-réinventer ses emballages de Isabelle Bruno et Christine Baillet

2/ Le sapin de Noël avec une échelle :

Très simple, mais toujours aussi inspiré, vous pouvez créer un sapin à l’aide d’une échelle. Cette fois, ce n’est pas pour monter et fixer l’étoile au sommet, mais vraiment à utiliser comme sapin. Mettez votre échelle là où vous mettez habituellement votre arbre. Enroulez autour d’elle vos belles décorations. À vous de décider si vous en mettez plein ou juste quelques-unes.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-echelle

3/ Le sapin de Noël suspendu :

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-suspendu-Michael-Haug

4/Un sapin de Noël phosphorescent !

Le sapin n’a pas besoin d’être physiquement là. Ici, je vous suggère de composer un sapin de Noël avec ces pastilles phosphorescentes ! Ainsi ce sapin de Noël phosphorescent scintillera durant la nuit !

Cette solution peut être une bonne alternative pour les personnes qui vivent dans de petits appartements.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-phosphorescent

5/ Le sapin de Noël à peindre :

Si vous avez des talents de peintre, ou pas, vous pouvez dessiner sur votre mur ou sur un autre support votre sapin. Pensez à réutiliser une vieille toile cirée, ou encore des draps dont vous ne vous servez plus.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-sapin-sur-drap

Laissez parler l’artiste qui sommeille en vous ! L’important, c’est avant tout de s’amuser !

Faites participer tous les membres de la famille pour avoir un arbre qui vous ressemble à 100 %.

Vous pouvez également peindre un mur avec de la peinture à tableau.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-aleggup

Selon les saisons vous pourrez ainsi à l’aide de vos talents, et de votre créativité dessiner les saisons au fil des jours !

6/ Un papier de Noël à base de petites planchettes.

On laisse tomber le sapin qui perd ses épines pour créer un arbre de Noël en bois !

Pour vous fabriquer un sapin semblable, vous pouvez récupérer quelques petites planchettes ou encore q quelques palettes de bois, afin de réaliser un sapin.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-Possibilitree

7/ Un sapin de Noël à manger !

Plus tôt que d’acheter de la déco, les Allemands et les Autrichiens confectionnent des petits sujets en pain d’épice puis les accrochent sur leurs sapins.

Alors plutôt que d’aller magasiner des boules de Noël de couleurs tendances, organisez un atelier cuisine en famille !.

De plus, à l’issue de cet atelier vous aurez un sapin vraiment unique !

8/ Le sapin de Noël lumineux

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-apartmenttherapy

9/ Le sapin de livres

Tu manques de place

façon tour de Pise, décorer le tout d

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-art-contemporain-Christmas-Trees

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-christmas-tree-ideas-book

10/ Le sapin de branches

Souvent lorsqu’on habite en ville, et que l’on vit dans de tout petits appartements il n’est pas évident de caser le sapin de Noël. Alors si vous n’avez pas la place nécessaire pour installer un sapin, vous pouvez très bien installer juste une branche sur un meuble ou dans un vase.

Va donc dans un parc, baisse-toi et ramasse branches, fleurs, feuilles et autres trucs sympas.

un-sapin-de-noel-plus-vert-diy-zero-dechet-do-it-yourself-inspiration-tendance-tutoriel-branche

Par exemple au lieu d’avoir un immense sapin il est possible de décorer avec quelques branchages.

C’est tout aussi beau bien que ce soit beaucoup moins demandant en matière première et en espace !

D’ailleurs, installer quelques branchages peut également être une solution pour lorsque l’on vit dans de petits appartements.

 

J’espère que ces quelques idées qui vous en inspireront d’autres !

D’ailleurs, parmi toutes ces options lesquelles vous paraissent les plus cool ?

Est-ce que tu as d’autres belles idées de sapins alternatifs ? Partage-les-nous dans les commentaires !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.