amitié-toxique-culpabilité-jalousie-pervers-rancune-reproche

Les amitiés toxiques

Si de nombreuses personnes contribuent à notre bonheur, il y en a certaines qui, au contraire, nuisent à notre bien-être. Parfois il peut s’écouler plusieurs années avant que l’on prenne conscience que l’on est dans une relation toxique. Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de ce sujet sensible. Ce sujet est un petit peu plus personnel que ceux habituellement évoqués et discutés sur le blogue. On dirait qu’après presque un an de blogging j’ai envie que vous connaissiez diverses facettes de moi. Alors si vous commencez à connaître un petit peu mes goûts en matière de mode, de design et de diy, aujourd’hui j’ai envie de vous dévoiler un bout de mon histoire.

Je ne fais pas cela par besoin de me confier ou par introspection, j’ai « écris cet article dans le but de vous prévenir que ce type relation peut s’installer sans crier gare. Mon expérience personnelle servira donc à appuyer les faits et à les illustrer l’article via des exemples plus concrets.

Cet article a pour but de vous aider à entreprendre une chasse aux sorcières parmi vos amis toxiques.

Pour se faire, voici quelques caractéristiques qui devraient vous mettre la puce à l’oreille pour déterminer si votre amitié est toxique !

En effet, vous l’aurez compris, par le passé j’ai eu une amitié toxique. J’ai réellement pris conscience de la situation à partir du moment que je me suis mise en colocation avec cette personne. Très vite les choses ont pris de l’ampleur. Au total notre colocation a duré 6 mois. Je crois que dans tout cela il y a eu 5 mois de trop! Mais bon restons sur le positif : aujourd’hui je m’en suis défaite et c’est ça le principal !  Même si cet épisode a été tout de même difficile, heureusement pendant la dégénérescence de cette coloc jusqu’à mon départ, et même après, j’ai été soutenue par quelques paires oreilles bienveillantes, qui se reconnaîtront à la lecture de ces lignes !

Aujourd’hui j’évoque ce sujet car je trouve qu’on parle assez souvent des amours toxiques mais relativement peu des amitiés toxiques.

Une amitié toxique c’est quoi ?

Je crois qu’il y a différentes choses qui peuvent transformer l’amitié en quelque chose de nocif.

Une amitié est une relation basée sur la confiance et la bienveillance.

Une véritable amitié se doit d’être honnête et louable. Un véritable ami est là pour prendre des nouvelles et pour écouter ce qu’on aurait envie de lui faire savoir.

Mon ancienne amie était quelqu’un dotée d’une qualité d’écoute très faible. Par exemple tu pouvais lui confier n’importe quoi, même des faits d’une certaine gravité, elle parvenait toujours à ramener tout à elle et à son vécu. À ces côtés, on se sentait constamment dévalorisé. En effet, c’était comme si notre histoire ou notre confidence était sans importance.

Et lorsqu’il s’agissait de bienveillance, de gratuité du geste, là il n’y avait plus personne !

En effet lorsqu’il s’agissait de prendre de mes nouvelles d’une façon dénuée d’intérêt, c’est à dire sans pour pouvoir ensuite me raconter à son tour quelque chose, et bien elle n’en prenait pas.

J’ai pris conscience de cela plutôt j’ai eu déclic après les attentats de novembre 2015 qui ont eu lieu à Paris. Au lendemain alors que j’étais inquiète et sans nouvelle de certains de mes amis ou de ma famille qui vivent en grande majorité la Bas à aucun moment elle n’a songée à me demander dans les jours qui suivaient les attentats si mes proches étaient tous sains et saufs. À l’époque ce manque de considération m’avait réellement fait prendre conscience d’à quel point c’était une personne ego centré.

L’ami négatif ou même qui s’invente des problèmes 

Vous savez l’ami ou à chaque appel, ou chaque prise de contact tout va mal. 

Il y’a des gens à qui il arrive toujours de drôle d’histoires mais qui vont le prendre avec légèreté et le sourire. Et il y a ceux qui ont tendance à surdramatiser.

Parmi les caractéristiques de personnes qui rendent les amitiés toxiques, il y a les jaloux maladifs :

Je veux dire par là que des amis très proches sont trop proches. Parfois ils peuvent se révéler exigeants voir intrusifs. 

Pour ma part mon amie était une personne extrêmement jalouse. J’avais droit à des crises de jalousie pour tout et n’importe quoi. Au début je me remettais beaucoup en question. Je me justifiais sans cesse jusqu’à ce que je réalise que la situation était juste improbable et démesurée et que je n’ai rien à voir dans cela.

Par exemple un jour mes voisins avec qui je m’entendais très bien (et qu’elle connaissait également) m’invitent chez eux. Ni une deux je m’y rends. Et lorsque je lui raconte le fait que je suis allée chez mes voisins durant le week end, au lieu d’être heureuse que j’entretienne de bonnes relations de voisinage, elle pète littéralement les plombs. Elle me reproche de ne pas l’avoir pas conviée. Moi mon premier réflexe à l’époque c’était de m’excuser mais aussi de culpabiliser. Avec du recul je me rends compte que cette jalousie était tout simplement déplacée. Et oui si mes voisins souhaitaient l’inviter ce jour-là ils auraient pris leur téléphone et ils l’auraient appelée. Ce n’est pas de mon ressort qu’elle n’était pas invitée ce jour-là. Finalement mon “amie” était en fait envieuse de moi, des relations que j’avais avec mon entourage.

Parfois la jalousie est si intense qu’elle va même jusqu’à s’immiscer dans vos relations les plus intimes. 

Mon amie par exemple avait un jour décrété qu’un gars que je fréquentais était une personne malsaine (et ceux sans même l’avoir rencontré!). Elle refusait ainsi qu’il vienne à l’appartement. Alors moi j’avoue face à tant de problèmes avec cette relation je fuyais la situation. J’essayais de me faire le plus discrète possible afin de ne pas a avoir à me justifier constamment. Cet épisode houleux et disproportionné a bien sûr ça changé quelque chose à notre relation. Suite à ça je ne souhaitais plus lui parlais de ma vie privée de peur d’avoir à subir ces jugements hâtifs et les conséquences qu’ils engendraient.

Mais il se peut aussi que la jalousie soit combinée à la rancune…

Et si c’est le cas pour vous, vous avez tiré le gros lot!

C’était également le cas de mon “amie”. Elle ne passait jamais l’éponge sur rien. Même les situations les plus anodines (comme l’exemple cité plus haut) m’ont été reprochées des tonnes et de fois. Si bien qu’à la fin, je connaissais par cœur les reproches et les rancunes qu’elle avait envers si moi. Si bien que j’avais l’impression de vivre avec un disque rayé. Elle ressassait sans cesse les mêmes trucs. Même après que je lui ai présenté mes excuses moult et moult fois.

Par exemple, pour reprendre l’exemple de l’invitation informelle chez mes voisins dont je ne lui ai pas fait profiter, elle me le rappelait à chaque crise. Ainsi à chaque crise c’était la même rengaine elle mettait bout à bout tout pleins d’exemples aussi anodins que celui cité ci-dessus dans le but de me faire culpabiliser et de se faire passer en victime. Alors qu’au contraire c’était bien elle qui me reproche des faits improbables.

Au début son petit manège marchait. Je m’excusais, je me justifiais et culpabilisais. Mais à force d’entendre ses disquettes j’ai pris conscience que ce n’était pas moi le problème, mais elle qui éprouvait une jalousie déplacée voir maladive.

Pour moi la prise de conscience de cette pathologie s’est avérée positive et bénéfique. En effet, plus je réalisais le non-fondement de ces reproches, plus je me détachais. Et plus je me détachais plus j’avais le droit au disque rayé souvent. Plus j’entendais les mêmes reproches, plus je me détachais. Et ceux, jusqu’au jour où nous avons pris nos distances pour de bon. Je ne vous cache pas que ça fait a été une séparation violente. Mais parfois il faut ça pour s’en défaire totalement.

Enfin comment se défaire d’une relation toxique ? 

Lorsqu’on est dans une relation, même si elle est malsaine parfois on a du mal à s’en rendre compte.

Pour faire le point avec vous même pour cela, il faut que vous évaluiez ce que cette amitié vous apporte concrètement à l’instant présent. Ce peut sembler égoïste, mais parfois, il faut penser à soi! Ainsi, pour cela munissez-vous de votre jugement critique, de votre discernement ainsi que d’un papier et d’un crayon. Ensuite, sur la feuille tracez deux colonnes. L’une sera destinée aux avantages, et l’autre aux inconvénients. Pour que cet exercice soit juste, il faut que vous focalisiez sur le présent. Ainsi si vous avez passé d’incroyables moments avec la personne inscrivez souvenirs, plutôt que de mentionner fou-rire ou que sais-je.

Une fois la feuille est remplie, déterminez s’il y a plus de pour ou de contre. S’il y’a plus d’éléments qui vous blessent, tentez de parvenir à déterminer pourquoi. Ensuite, essayer de voir s’il est possible d’arranger la situation. Malheureusement pour moi la situation avait déjà pris de trop grosses proportions. Parfois… il vaut mieux abandonner le navire plutôt que de couler avec!

Voici 3 raisons de fuir une personne toxique :


1. Parfois on se dit que c’est une petite passade et que d’ici quelques mois ça ira mieux. 

En réalité il n’en est rien et même au contraire. Les amitiés toxiques c’est comme de la vaisselle sale : plus en attend plus c’est difficile et plus la situation s’empire. C’est pourquoi il vaut mieux prendre le problème à bras le corps dès que vous prenez conscience que quelque chose ne tourne pas rond !


2. Ensuite la seconde raison et non l’une des moindres : Vous ne pourrez pratiquement jamais changer une personne toxique. 

Et oui une personne toxique est quelqu’un qui présente un genre de pathologie mentale. Alors à moins que vous soyez un chirurgien de l’âme et que votre ami accepte l’opération je ne pense pas que cela soit possible !


3. Enfin, vous devez fuir car si vous n’êtes pas heureux dans une situation il ne tient qu’à vous d’en changer ! 

Et oui c’est la bonne nouvelle ! Si vous ne pouvez pas grand-chose pour votre ami en revanche vous êtes responsable de votre bonheur.

 

 

Voilà j’espère que ce bref article vous aidera à faire à prendre conscience que certaines amitiés ne sont pas saines et qu’il faut couper court à ce genre de relation des que vous prenez conscience de leur nocivité.

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous en avez le courage et l’audace si vous avez déjà été confronté à ce genre de relation.

Si vous vous en êtes sortis n’hésitez pas à nous partager vos petits trucs à vous pour passer le cap.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

2 Commentaires

Hello ! Il m’est arrivé d’avoir une amie envahissante, jalouse, contrôlante aussi. Après beaucoup de dialogue inutile, j’ai coupé radicalement les ponts ! Elle s’est trouvée une autre amie qu’elle peut coller et notre relation s’est apaisée 🙂
https://la-parenthese-psy.com/

Couper radicalement les ponts, je crois qu’il n’y a hélas souvent pas d’autre solution !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :