des-vases-imprimes-en-3d-de-fibres-vegetales

Des vases en fibres végétales imprimés en 3D

Je vous ai déjà parlé d’impression 3D, et il semblerait que l’article vous ait plu… C’est pourquoi je reviens aujourd’hui pour vous présenter ma dernière découverte! ! Il s’agit de vases imprimés en 3D à base de fibres végétales.

Des fibres végétales en impression 3D c’est possible : 

Eh oui les imprimantes 3D ce n’est pas que pour imprimer du plastique! En effet, il est aussi possible d’imprimer des matériaux de qualités tels que de la porcelaine, du bronze ou encore de l’acier!!!

Mais cette série de vases expérimente non pas à partir de matériaux classique mais à partir de filaments d’un nouveau genre. Il s’agit de filaments composites : tel que le PLA transparent, le PLA Bamboofill, et PLA Woodfill. Les filaments composites sont des matériaux fabriqués à partir d’acide polylactique, couramment appelé PLA, et de fibres de bois ou de bambou réduits en poudre en associé au mélange. La particularité de l’acide polylactique, c’est que c’est un biopolymère. Il est fabriqué à partir d’amidon de maïs. Ainsi il est composé de ressource 100 % renouvelable, à la différence du plastique, mais de plus il est biodégradable.

Ainsi le PLA Bamboofill, est composé d’environ 80 % de PLA auquel est ajouté 20 % de fibres de bambou recyclées. Et le filament Woodfill est composé de 30 % de fibres de bois et de 70 % de PLA.

Ces filaments composites sont fabriqués par la société Colorfabb

C’est une entreprise néerlandaise fondée en 2012 par un certain Ruud Rouleaux et qui s’est spécialisée dans les filaments composites.

Les filaments composites sont moins nocifs pour l’environnement, mais il confèrent aux objets une texture particulière. En effet, les filaments Woodfill et Bamboofill ne se contentent pas de simplement d’imiter le bois ou le bambou. Ils donnent l’illusion qu’il s’agit bien d’un produit conçu à partir de l’un de ces matériaux.

Les vases sont dessus sont issus de la collection Poilu. C’est édition limitée à 8 exemplaires qui comporte 3 vases imprimés en 3d.

des-vases-imprimes-en-3d-de-fibres-vegetales

Ils ont été conçus par Bold-design, un studio de design parisien. Il a été fondé en 2008 par William Boujon & Julien Benayoun.

Ce studio de design attache une grande importance à l’expérimentation et ça ce ressent pas mal dans leurs projets ! La série de vases « Poilu » explore les possibilités offerte par une imprimante 3D.
Cette forme de vase un peu étrange à sans doute émerger suite à une réflexion sur les capacités et limites de l’imprimante. Suite à ce test le studio a découvert qu’il est possible d’implanter directement un poil à mesure que l’imprimante construit une forme.

des-vases-imprimes-en-3d-de-fibres-vegetales des-vases-imprimes-en-3d-de-fibres-vegetales

Et vous qu’est-ce que ces vases expérimentaux vous inspirent ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
stop-la-procrastination-sur-facebook-avec-socialfixer

Stop la procrastination sur Facebook avec SocialFixer

Il y’a quelques jours j’ai écris un article sur comment déconnecter des réseaux sociaux de façon à opérer à une petite digitale détox estivale. Afin d’optimiser l’utilisation que l’on fait de Facebook, je viens de découvrir un plug-in super pratique. Il permet de faire du ménage dans votre fil d’actualité Facebook.

Si jamais vous voulez augmenter votre productivité, ou du moins cesser de procrastiner c’est l’outil idéal! 

Ce petit bijou s’appelle SocialFixer, il te permet tout simplement de paramétrer ce que tu souhaites voir ou pas. Car il faut se le dire, au fil des années, l’interface de Facebook s’est détériorée. Désormais nos fils d’actualité sont sans cesse pollués par de la publicité « sponsorisée ». En effet, depuis plus de 2 ans, Facebook optimise sa plateforme de façon à générer un maximum de trafic afin de répondre aux exigences des annonceurs, sans forcément penser au confort des utilisateurs.

Heureusement des développeurs ingénieux ont la parade à tout et même au mastodonte Facebook!

En effet, SocialFixer permet de remédier au fil d’actualité suggéré automatiquement par Facebook.

SocialFixer a été élaboré afin de rendre ton expérience sur Facebook encore plus intéressante et plus pertinente. Car Facebook choisit par défaut ce que vous devez voir dans votre fil d’actualité. Ainsi moi, personnellement je suis fatiguée de voir sans cesse le même genre de contenu, et non les publications de mes amis.

Social fixer tu peux tout gérer. Tu peux choisir librement de filtrer le flux d’actualités en choisissant d’afficher uniquement les publications qui t’intéressent selon tes propres critères, et non selon ceux que l’algorithme a choisis pour toi. Des filtres te permettent de gérer ton flux, mais aussi de gérer plus spécifiquement le genre de notification que tu reçois. Par exemple sur les photos de groupe où lorsqu’on prend pars à une discussion ensuite Facebook nous envoie toujours tout plein de notifications ennuyeuses pour nous dire que quelqu’un a aimé notre commentaire….

stop-la-procrastination-sur-facebook-avec-socialfixer-

De plus, depuis que l’algorithme privilégie ce qu’il y a des plus populaires, à ce qu’il y a de plus récent on se retrouve à être contraint de scroller la même chose plusieurs fois. Alors pour éviter de gâché ton temps à faire défiler ce qui ne te plaît pas installe social fixer. Ça te permettra de masquer automatiquement les publications que tu as déjà lues.

Avec social fixer les possibilités de choix sont immense! La liste complète est disponible sur le site officiel de l’extension.

Alors, allez-y c’est gratuit, et le plug-in est dispo sur de nombreux navigateurs, tels que Chrome, Firefox, Safari, Opera 11…

(Je crois que je suis rendue une vrai geek pour écrire des articles de même!)

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
5-conseils-desencombrer-maison-vie-minimalisme

5 conseils pour désencombrer sa maison et sa vie

Ranger aide à y voir plus clair. Y voir plus clair, pas seulement dans nos placards, mais aussi dans nos vies!

C’est pourquoi garder son intérieur en ordre est particulièrement important.

Cela aide à retrouver l’harmonie et le bien-être chez soi, mais aussi en soi… Et s’il suffisait de mettre de l’ordre dans son intérieur pour que sa vie commence à changer pour le mieux?

Notre habitation est le reflet de notre vie. Si je mène un train de vie stressé, avec un horaire surchargé où je cours partout, ça va se ressentir dans mon intérieur.

C’est pourquoi il faut parvenir à se débarrasser de tout ce qui nous encombre. C’est une manière de s’occuper de soi et de retrouver plus d’énergie. Dominique Loreau nous le rappelle dans son livre l’art de la simplicité : « vivre en permanence avec beaucoup d’objets qui ne nous plaisent pas vraiment, nous rend apathiques et tristes. Ils nous envoient même des ondes négatives qui affectent notre bien-être. »

 

1/Afin de parvenir à retrouver votre sérénité, procédez d’abord à un état des lieux : 

Pour se faire, commencez par prendre le temps d’observer votre habitat, mais avec des yeux neufs. C’est-à-dire, regardez vos placards, et vos bibelots en vous demandant pour chaque objet, qu’est-ce que cela signifie pour moi?

Faire ce petit exercice, permet de mesurer son attachement aux objets, mais cela permet aussi de comprendre comment tous ces objets ont atterri ici. Cela permet aussi d’en venir à la question essentielle, de quoi avons-nous besoin réellement pour nous sentir bien?

On a souvent tendance à accumuler des choses, mais cela ne nous rend pas forcément heureux. On accumule des objets pour répondre à un besoin de sécurité, mais cela témoigne aussi d’une certaine forme d’anxiété.

Plusieurs types d’accumulateurs qui se distinguent. Parmi lesquels on retrouve :

  • Les « accumulateurs affectifs » : ceux sont ceux qui garde par nostalgie. Ils sont attachés aux objets pour les souvenirs que les objets leur rappellent.
  • Les accumulateurs inquiets ce sont ceux qui amassent « au cas où ».
  • Et plus rarement on trouve les « accumulateurs altruistes » ceux qui stockent pour autrui, car oui après tout ça pourrait bien servir à quelqu’un.
  • Enfin, il y a ceux qui gardent et qui accumulent par souci d’économie. Ils ont payé certains objets cher et par conséquent ils ne veulent pas s’en débarrasser.

Enfin, pour parvenir à désencombrer sa vie, il faut prendre conscience des causes des désordres. Est-ce par peur du vide? Par culpabilité de jeter un cadeau dont on ne s’est jamais servis…?

2/ Se donner des objectifs pour réussir à désencombrer votre intérieur: 

Pour parvenir à désencombrer sa maison, le mieux parfois c’est de se donner les objectifs.

Ainsi, vous pouvez « jouer » au calendrier inversé. C’est comme un calendrier de l’avent sauf que chaque jour, on se débarrasse d’un objet. On peut le faire à la période de Noël, mais n’importe quand dans l’année convient aussi. Le principe est simple, il s’agit de jeter ou de placer dans une boite pour les donner ensuite, un objet par jour. Vous pouvez également faire le pari de ne porter que 33 vêtements et accessoires pendant trois mois sur le principe des « garde-robes capsules ».

Se donner un défi d’un mois est un bon challenge.

Car 30 jours, c’est tout juste le temps qu’il faut pour qu’un pari ou un défi deviennent une habitude. Un mois, c’est un peu près le temps qu’il faut pour intégrer quelque chose de nouveau dans sa routine. Une fois le mois écoulé, vous réaliserez que la plupart des objets ne vous manquent pas du tout. Les défis que vous entreprendrez vous permettront de réaliser à quel point votre intérieur est encombré. Une fois que vous avez pris conscience de cela, vous pourrez définir un plan d’action.

5-conseils-desencombrer-maison-vie-minimalisme

© Justin Tran

3/ Un plan d’action efficace :

Si Marie Kondo conseille dans son best-seller de ranger tout en une seule fois, cela peut être un petit peu radical et trop ambitieux.

Ainsi, moi je vous conseillerais plutôt d’y aller petit à petit, à votre rythme.

Pour moi c’est la meilleure façon de ne pas se décourager devant l’ampleur de la tâche. Le seul but c’est de parvenir à l’objectif final. J’aime me fixer des objectifs intermédiaires, cela me permet de mesurer mes progrès et mon avancement.

4/ Ensuite, il faut parvenir à identifier ce dont on n’a pas besoin :

Nos intérieurs sont remplis d’objets, mais, s’en sert-on vraiment?

Le beau, et nos déco sur les murs, sont-elles indispensables?

Pour identifier ce dont on n’a besoin, il faut se questionner pour chaque objet est-ce un indispensable? Si c’est un objet utile, il faut se demander de combien on en a besoin. Par exemple des poêles combien nous en faut-il vraiment? Pareil pour les paires de chaussures!

Afin d’effectuer ce tri radical, Marie Kondo conseille de garder uniquement ce qui nous procure de la joie.

Car personne ne peut nous dire où vous avez besoin de x choses. Car la notion du superflu variable. C’est pourquoi pour faire le tri, mieux vaut se fier à ce que l’on ressent.

De même, parfois on garde des choses comme un jeans trop serré et on se dit qu’un jour on rentrera dedans à nouveau. Mais tous les matins lorsqu’on le voit inconsciemment ça nous rappelle les kilos qu’on a pris ces dernières années.

5/ Enfin parvenir à se débarrasser des objets :

Personnellement, une des façons qui me plaît le plus, c’est d’en faire don à quelqu’un. J’aime mieux me débarrasser de mes affaires en faisant un don. À Montréal par exemple il y a un groupe Facebook qui s’appelle « As-tu ça toi? » C’est un groupe uniquement destiné aux dons. Sur le groupe il y a des personnes dans le besoin et des personnes qui ont besoin de donner des choses. Ainsi un bel échange se crée entre les différents membres.

Éviter la poubelle, si possible :

Parfois, les dons que l’on ne trouve pas superbes sont capables de faire extrêmement plaisir à quelqu’un dans le besoin.

Par exemple, un jour à Montréal j’ai donné de la vaisselle et les couverts tout dépareillés. En écrivant l’annonce, je trouvais ça moyen d’offrir mes vieilles assiettes rayées dépareillées… Pourtant il y a quelqu’un qui est venu les chercher. Il souriait immensément, cela lui faisait grandement plaisir.

Alors autant que c’est possible, évitez de jeter, ce que vous pensez être bon uniquement pour la poubelle.

Laissez une chance aux objets et peut-être que vous ferez des heureux!

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
huile-prodigieuse-de-nuxe-icone

L’huile prodigieuse de Nuxe une icône :

L’Huile prodigieuse est sans doute le premier produit que j’ai testé chez Nuxe, et il s’agit d’un produit que j’apprécie grandement. Et pour cause, je l’utilise depuis des années ! Je m’en sert parfois l’hiver, mais plus généralement quand vient l’été. C’est toujours immense un plaisir de la ressortir quant vient l’été.

Elle est rapidement devenue un incontournable pour moi, et peut être aussi pour certaines d’entre vous sans doute…

D’ailleurs savez vous que cette huile prodigieuse existe depuis près de 25 ans ?

En effet, cette huile miraculeuse a été crée en 1990. Et depuis sa création ce sont plus de 30 000 petits flacons rectangulaires qui ont été vendus !!! Mais ce succès fulgurant ne provient pas d’un hasard chanceux.

Retour sur l’histoire inédite de cette huile merveilleuse :

En 1990, Aliza Jabès, la présidente de la marque NUXE, est alors jeune maman. En tant que jeune femme active elle se met alors à rêver d’un produit universel.

C’est alors que lui vient l’idée de créer une huile à usages multiples. C’est ainsi que l’huile prodigieuse a  donc vu le jour !

 

huile-prodigieuse-de-nuxe-icone

L’huile prodigieuse a une formule composée de produits d’origine naturelle à 99 % : 

En effet, elle est composée de six huiles végétales comme le macadamia, la noisette la bourrache, l’amande douce, la Camillia, et le millepertuis.

L’association de ses multiples huiles font de ce mélange un cocktail magique. Cette combinaison d’huiles a pour but  de nourrir, d’hydrater et d’adoucir.

 

huile-prodigieuse-de-nuxe-icone

Grâce à cette formule est généreuse cette huile s’affiche comme un soin incontournable :

Et dès sa sortie cette nuit que l’on peut appliquer aussi bien sur le corps que le visage ou dans les cheveux, car après tout le but est le même il s’agit à chaque fois de nourrir de réparer et d’embellir.

On peut l’appliquer sur le visage directement ou alors ajouter lui il a d’une de ses crèmes. Elle aura alors pour fonction d’hydrater la peau. Mais moi j’aime beaucoup l’appliquer dans mes cheveux pour les nourrir. Je vaporisateur alors quelques pschitts dans ma main puis je viens les appliquer sur les pointes de mes cheveux. Cela déshydrate et leur donne un petit effet Way vie. Je ne sers particulièrement l’été lors ce que mes cheveux sont exposés à la chaleur est à diverses agressions comme la piscine ou la mère. Mais parfois quand vient Livert j’ai souvent les jambes particulièrement sèches alors.

S’il y a bien une fragrance pour moi exhale la détente et les vacances, c’est celle de l’Huile prodigieuse.

Sa formule est composée d’un savoureux mélange de fleurs d’oranger, de rose, de muguet, mais aussi de vanille et d’ambre. La fragrance de cette huile était si populaire que l’enseigne l’a même déclinée en parfum.

 

huile-prodigieuse-de-nuxe-icone

 

Et vous, connaissez-vous cette huile ?
Est-ce que c’est un produit que vous appréciez ?

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
tabouret-a-base-de-champignon-mycelium-leon-van-der-veken-shiro-15

Un tabouret à base de champignons

Shiro est un tabouret pas comme les autres, en effet, il a été conçu à partir d’un matériau peu commun! À l’instar des futurs conditionnements Ikea, ce tabouret est à base de mycélium.

Ce tabouret est le résultat d’un processus de recherche porté sur la matière organique :

Le mycélium est un matériau qui utilise le processus de croissance des champignons. Cela ressemble à une idée absurde, mais le principe est simple, et intelligent. Il s’agit de rassembler des déchets agricoles avec du mycélium (la substance dans le champignon à partir de laquelle les champignons émergent), en mettant ces deux types d’éléments ensemble une réaction naturelle a lieu.

Ainsi au sein de ce substrat, le mycélium commence à croître et agit comme une colle qui lie tous les déchets agricoles ensemble. Lorsque la croissance est terminée, le matériau est séché afin d’extraire toute l’eau. Une fois sec, le mycélium est rigide et solide : on peut même s’asseoir dessus!

tabouret-a-base-de-champignon-mycelium-leon-van-der-veken-shiro-15

Le mycélium est un matériaux durable car il est 100 % naturel et biodégradable.

Ce projet a été réalisé Leon Van der Veken un étudiant à l’académie de Howest (Belgique). Il a effectué plusieurs tests avant de parvenir le bon substrat et la bonne densité à ajouter.

Ce tabouret combine des pieds en bois robustes avec une assise moulée.

Les propriétés des deux matériaux sont utilisées à leur maximum. La structure en bois est conçue pour soutenir le poids de l’utilisateur, tandis que le siège moulé est conçu pour améliorer le confort.

tabouret-a-base-de-champignon-mycelium-leon-van-der-veken-shiro-15

La durabilité et l’efficacité sont au cœur de ce processus créatif, alors l’emballage de ce tabouret a lui aussi été pensé de façon à minimiser l’impact écologique. 

Pour se faire Leon Van der Veken a conçu un emballage plat. Cela permet de diminuer le volume du paquet, et ainsi de réduire l’énergie grise utilisée pour le transport est réduit.

Puisque le tabouret voyage à plat, c’est le consommateur qui devra l’assembler. L’assemblage du tabouret est conçu afin que même un enfant puisque y parvenir. Le pied est constitué de trois morceaux de bois. Chacun de morceau comprennent une fente, ainsi il faut les assembler ensemble. Ensuite une fois assemblé le pied se fixe à l’aide de quelques vis sur une planche qui s’insère ensuite dans le moule, trois vis supplémentaires sont nécessaires pour assurer la solidité du siège.

tabouret-a-base-de-champignon-mycelium-leon-van-der-veken-shiro-15

Ainsi Shiro un siège confortable facile à assembler et facile à transporter. Ce tabouret démontre bien le potentiel du mycélium dans la conception de mobilier!

Enfin, on pourrait imaginer que ce matériau puisse remplacer le polystyrène expansé!!

Êtes-vous séduit par ce petit tabouret, pensez-vous qu’il pourrait avoir une place dans votre séjour?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
digital-detox-se-desintoxiquer-reseaux-sociaux

Comment se désintoxiquer des réseaux sociaux? 

4 précieux conseils pour se désintoxiquer des réseaux sociaux :

Le premier conseil c’est de sortir du virtuel pour préférer rencontrer les gens en personne.

Pour se faire, privilégiez les activités et des rencontres en compagnie d’amis, en dehors de la vie virtuelle. Bref, entretenez le contact avec les personnes qui vous aiment et qui croient réellement en vous. Parmi vos 500 amis Facebook ou vos 500 000 abonnés, il y en a seulement une dizaine qui vous aime et qui croit réellement en vous.

C’est pourquoi, mettez votre téléphone de coté et concentrez-vous sur les relations qui sont réellement importantes pour vous. Vos abonnés ne doivent jamais être un moteur de vos décisions ou de vos actions.

Le second conseil c’est de reprogrammer votre esprit en faisant de l’exercice du yoga ou de la méditation.

Les activités de plein air font un bien fou!  Une bonne dose d’air frais, et le quota de bonne humeur sont à son comble.

Ainsi, essayez de trouver une activité plein air qui vous plaît. Tout est possible! vous pouvez aller courir dans un parc, ou même d’aller ramasser des champignons ou je ne sais quoi en forêt, ou simplement allez vous promener dans la ville… ça fait toujours du bien d’aller prendre une petite marche!
Si aucune des activités citées plus haut ne vous tente, pourquoi ne pas pensez à adopter un chien! Il sera là pour vous rappelez qu’il est temps de prendre un peu l’air!

Enfin troisième conseil : débranchez.

Prendre une pause et réseau sociaux permet de vous concentrer à d’autres activités sans doute plus concrètes et plus instructives. Bref, faites une cure! Pour soigner votre dépendance, le mieux et le plus efficace c’est sans doute tout simplement de désinstaller vos applications de votre smartphone pour quelque temps.
Pour une déconnexion plus douce et à plus long terme, vous pouvez également désactiver de votre téléphone, vos notifications sur l’écran de veille.Également si vous êtes beaucoup sur l’ordinateur, pensez à supprimer les raccourcis de vos écrans d’accueil dans votre navigateur. Ces petits gestes vous aideront à déconnecter.

Le dernier conseil serait de vous fixer des limites.

Aussi bête que cela puisse être, souvent on ne se rend pas compte de tout le temps que l’on gâche entre guillemets sur les réseaux. C’est pourquoi fixez-vous une minuterie. Cela vous permettra de vous rendre compte du temps que vous passez sur les réseaux mais aussi, cela vous permettra d’optimiser votre visite!

Et vous, quelles sont vos astuces pour déconnecter?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
flasque-de-whisky-Macallan-x-Urwerk-indestructible-3

Une Flasque de Whisky indestructible

De la même façon que l’on ne boit pas du champagne dans des Goblets en plastique, on ne devrait pas conserver du whisky dans une banale flasque en métal. La célèbre distillerie de whisky Écossaise Macallan rêvait de créer une flasque à son image. Pour ce faire elle s’est associé avec la manufacture horlogère suisse Urwerk. Ensemble elles ont conçu une flasque à la fois architecturale, mécanique, somptueuse et singulière.

Ainsi et le luxe est devenu réalité !

 

flasque-de-whisky-Macallan-x-Urwerk-indestructible-5

flasque-de-whisky-Macallan-x-Urwerk-indestructible-0
La flasque est composé de plus 150 pièces. C’est un véritable petit bijou d’ingénierie. Elle reflète la parfaite maîtrise et l’ingénierie révolutionnaire de Urwerk, alliée à la qualité et l’exigence de Macallan.

Ses flaques de Whisky indestructibles ont été fabriquées à partir de matériaux de qualité tels que l’aluminium, le titane et l’acier inoxydable :

La flasque créée est une véritable œuvre d’ingénierie. Elle a nécessité près de deux ans de développement, et près de 617 heures d’ingénieries afin d’assembler les 156 composants de ce flasque remarquable et unique.

flasque-de-whisky-Macallan-x-Urwerk-indestructible-3 flasque-de-whisky-Macallan-x-Urwerk-indestructible-4

Ainsi, elle possède deux réservoirs en titane qui peuvent accueillir 100 ml de whisky millésime.
Tout a été soigneusement pensé! De cette façon, sur les côtés de la flasque, deux petites ailettes ont été ajoutées. Elles se déplient de façon à stabiliser l’objet. Ainsi, la flasque peut être posée à la verticale, guise de décoration, par exemple.

Bien qu’indestructible la flasque a été recouverte d’un très élégant motif quadrillé antidérapant. De ce fait, elle ne risque pas de vous échapper des mains.

Cette édition ultra spéciale sera le une édition limitée à 500 exemplaires.

flasque-de-whisky-Macallan-x-Urwerk-indestructible-1
Autant vous dire que si vous êtes intéressés il va falloir faire vite !

 

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
uber-presente-service-de-taxi-volant-4

Uber présente son service de taxi volant

Uber, on aime ou on le déteste…

Mais nul ne peut nier que cet outsider a complètement révolutionné l’industrie du taxi. Après avoir conquis les routes, Uber ne compte pas s’arrêter là. En effet, Uber rêve de « voitures » volantes afin de desservir toujours au mieux ses clients.

Voyager dans les airs, un rêve qui deviendra bientôt réalité ! 

Voyager dans les airs cela permet d’une part d’éviter le trafic, mais également de voler sans faire de détour…Finis les sans-interdits, et les voies à sens unique. Finis les ponts, les montagnes et tout les obstacles qui rallongent nos temps de transport.

uber-presente-service-de-taxi-volant-3

uber-presente-service-de-taxi-volant-1

uber-presente-service-de-taxi-volant-0

L’aviation pour améliorer la mobilité urbaine :

Le temps passé chaque jour dans les transports, est souvent perçu comme du temps de perdu. Dans nos vies surchargées où nos emplois du temps débordent, le temps, c’est précieux.

En effet, moins on passe de temps dans les transports, plus on a de temps libre. Et que ce soit pour dormir une heure de plus, ou pour passer plus de temps avec sa famille, on en rêve tous!

Alors pour ce faire Jeff Holden, le responsable du développement de produits d’Uber, a annoncé qu’il travaillait sur le lancement d’un projet de voiture volante sans chauffeur. « Les voitures volantes nous sont promises depuis des décennies, elles vont bientôt arriver », a-t-il déclaré.

Pour piloter le projet « Uber Elevate », le patron d’Uber, Travis Kalanick, a embauché en février dernier Mark Moore. Cet ingénieur aéronautique a travaillé pour la NASA, et il est aussi l’auteur d’un ouvrage de référence sur la technologie VTOL.

Le système de décollage et d’atterrissage verticaux (VTOL):

Afin de rendre cela possible le groupe s’intéresse aux systèmes à décollage vertical VTOL (Vertical TakeOff and Landing). Un concept connu en français sous l’acronyme d’ADAV (aéronef à décollage et atterrissage verticaux). L’avantage de l’ADAV, c’est qu’il combine la souplesse de l’hélicoptère pour le décollage et l’atterrissage, mais en bénéficiant des ailes de l’avion qui lui permettent de voler plus silencieusement.

Alors, d’ici quelques années, verra-t-on ces aéronefs survoler le ciel de nos villes?

Les appareils VTOL Uber pourraient décoller et atterrir sur des points spécifiques dans les agglomérations. On parle déjà de réquisitionner les toit des immeubles. Il a été proposé que des tours et plus généralement que les toits soient réutilisés pour faire office des garages de stationnement, ou d’héliports. Ils serviraient également de stations d’accueil pour recharger les batteries des véhicules électriques.

Pour installer ces « vétiports » sur les toits des immeubles, les promoteurs immobiliers sont déjà sur le coup.

Même s’il faudra investir un peu pour convertir les toits des immeubles en vétiports, Uber rétorque que les avantages en termes de coûts seraient intéressants. En effet, pour circuler dans les airs, pas besoin d’entretenir  les routes, les chemins de fer, les ponts et les tunnels.

Enfin, ce type de véhicule futuriste pourra survoler 80 km en 15 minutes. Un record en ville, mais auparavant il va falloir obtenir l’autorisation de voler.
Et il va aussi falloir travailler sur les batteries du véhicule, car pour l’instant leur capacité est insuffisante pour pouvoir couvrir les grandes distances.

Et vous que pensez-vous de la future mise en service de ces véhicules ?

Découvrez la ville qui autorise déjà la circulation de taxi-drôle autonome ici !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
dynabeat-nouveau-clip-de-jain-musique

Dynabeat, le nouveau clip de Jain !

Jain n’a que 25 ans, mais elle a déjà révolutionné la scène musicale française en à peine quelques mois!

En effet, dès la sortie de son premier opus « Zanaka », le succès est immédiat. Cet album, un délicieux cocktail d’influences hip-hop, soul et de sons africains. Ce joyeux mix a séduit et l’album s’est vite retrouvé disque d’or.

Jain a beaucoup voyagé au cours de sa vie.

Tout ces lieux l’ont marqué et ont influencé sa personnalité sa façon de voir les choses et donc sa musique!  L’album Zanaka porté par les titres forts de « Makeba » et « Come » lui a valu une nomination aux Victoires de la musique en 2016. Une nomination qui lui a permis d’être sacrée meilleure artiste féminine de l’année, mais aussi de rafler les prix du meilleur clip pour sa chanson « Makeba ». Ce clip a été tourné à Johannesburg. Il rend hommage à la chanteuse Miriam Makeba, militante des droits de l’Homme en Afrique du Sud, décédée en 2008.

Après une tournée internationale et sa Victoire de la Musique du meilleur clip, Jain revient avec un nouveau clip Dynabeat :

Dynabeat une chanson un peu plus disco de l’album.

À l’image du clip vidéo « Makeba » tourné en Afrique du Sud, Jain continue de nous fait voyager, mais cette fois en Thaïlande pour la vidéo de son clip « Dynabeat ». Ce morceau aux sonorités plus disco est apparu fin 2016 sur la réédition de son album « Zanaka ».

Comme on ne change pas une équipe qui gagne :

Jain s’est une fois de plus entourée des réalisateurs Greg et Lio.   Gregory Ohrel et Lionel Hurlé sont déjà ceux qui ont tourné les vidéos des tubes « Makeba » et « Come ». Comme dans ces clips précédents on retrouve des influences surréalistes et le goût de l’artiste pour les effets spéciaux, les transitions délirantes.

Ainsi dans ce nouveau clip on retrouve des illusions d’optique gênantes, des symétries troublantes, des perspectives impossibles. Le tout est rythmé par des chorégraphies enivrantes qui défient la gravité.

C’est un véritable plaisir pour les yeux et pour les oreilles!

L’alchimie avec l’univers surréaliste de la chanteuse, jeu de zoom et de dézoome est tout simplement malade!  On retrouve aussi quelques éléments vintages comme les gros téléviseurs omniprésents ou encore comme le Walkman ou les cassettes envahissantes. Cet univers contraste avec le petit robot qui s’apparente à un hologramme.

Bonne écoute !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.
tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

DIY couture : Pimp ton Tote Bag !

Ah les tote bags .. !

À l’heure où le sac plastique se retrouve enfin banni des commerces, il nous faut trouver des alternatives pour que nous puissions embarquer nos courses, nos petites affaires et bien plus. Le tote bag, par son prix modique, sa légèreté et sa simplicité, a tout pour s’accrocher à de plus en plus d’épaules. Mais, ce dernier, trop souvent publicitaire, parfois un peu terne n’est pas forcément l’accessoire qui égaiera votre tenue, si vous voulez apporter un peu de fantaisie à votre sac de coton beige ce tutoriel est pour vous !

Pour ce do it yourself je vous propose de customiser un tote bag standard : on va le pimper avec un tissu fun : à paillette, rigide, cuivré, en cuir, en liège … soyons fous 🙂
Le tissu fun viendra habiller le fond du sac (l’extérieur bien sur).

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Pour ce DIY spécial Tote Bag, il vous fau­dra :

  • un tote bag vierge (ici le prix est imbattable, prenez-en plusieurs !)
  • du tissu épais (skaï, liège, cuir.. )
  • une machine à coudre, des épingles, du fil
  • une paire de ciseaux, une règle, crayon à papier, fer à repasser.

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 1 :

Tracer un rectangle de la largeur d’un tote bag + 3 cm par la hauteur que vous voulez que votre tissu prenne sur votre tote bag x 2

Le tissu coloré sera plié en deux dans le sens de sa longueur pour créer le fond du tote bag.

Donc pour ma part j’ai tracé un rectangle de 30 cm X 41 cm

 

totebag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp

Étape 2 :

Découper le rectangle, les bords doivent-être bien nets parce qu’on ne fera pas de coutures.

-> Pour ce tutoriel, il est mieux d’avoir un tissu épais style skaï ou liège ou encore du cuir : qui ne s’effiloche pas et qui donc ne demande pas de coudre un revers.
Mais si jamais vous voulez faire ça avec un tissu « normal » il faudra coudre auparavant votre rebord ou au moins le coller légèrement sur lui-même.

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 3 :

Plier votre rectangle en deux et repasser-le pour marquer le pli (qui correspondra au fond du tote bag)
Si vous avez un tissu comme du liège ou du skaï pensez à utiliser un tissu entre votre fer à repasser et le fond du sac, histoire de ne pas le brûler.
Et attention certains tissus ne peuvent se repasser …

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 4 :

Poser votre tote bag sur votre futur fond de sac et tracer un trait représentant sa largeur.
On va coudre par la suite ces deux traits.

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliserÉtape 5 :

plier le fond en deux : face contre face. Épinglez-le, le long des traits précédemment tracés

 

totebag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 6 :

À l’aide d’une machine à coudre… coudre le long des traits !

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Étape 7 :

Retourner votre pièce et marquer les plis à l’aide d’un fer à repasser (pensez à protéger votre tissu si besoin)

Voilà votre pièce en tissu est prête à être cousue sur un tote bag !

 

 

Étape 8 :

Enfiler le fond du sac sur le tote bag et épinglez-les deux ensemble.

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

 

Attention à ne pas épingler les quatre épaisseurs ensemble mais bien les deux épaisseurs du recto (face du tote bag + face du fond de sac coloré) et les deux épaisseurs du verso (dos du tote bag + dos du fond de sac coloré)

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

 

Pour vous faciliter le passage à la machine à coudre, je vous conseille de roulotter le haut du sac.

 

 

 

 

Étape 9 :

Alors voici l’étape qui nécessite le plus d’attention mais je vous rassure c’est assez simple tout de même. Et après, c’est fini !

Il va donc falloir coudre le fond du sac sur le tote bag. Pour vous faciliter la tâche, il vous faudra enlever la partie basse de votre machine à coudre (c’est souvent prévu pour) : ainsi vous allez pouvoir enfiler le tote bag sur la machine, cf photo.tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

 

Maintenant il faut simplement faire une couture le long du tissu coloré sur tout le tour du sac.

Faites ça avec un fil de la même couleur que votre tissu évidement, moi j’ai pris un fil noir pour le rendre visible sur les photos 🙂

 

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser

Et voila !
C’est assez simple et rapide ! J’espère voir vos créations !

tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser tote bag-diy-do-it-yourself-sac-toile-customisation-pimp-liege-skai-personnaliser