seconde-vie-mainichi-shimbun-journal-japonais-fleurs

Le journal qui fleurit quand on a fini de le lire

C’est le printemps les beaux jours reviennent, et visiblement accompagnés de belles idées! Le journal The Mainichi Shimbun, un quotidien japonais a proposé une version de son journal qui fleurit lorsqu’on le plante.

Si le nom de ce journal ne vous évoque pas grand chose, il s’agit pourtant d’un des plus gros tirages de la presse japonaise. Mainichi signifie littéralement « chaque jour ». Et chaque jour, ce sont environ 5,5 millions d’exemplaires sont écoulés.  : près 4 millions d’exemplaires pour celui du matin et 1,5 million celui du soir.

Un journal engagé : 

Ce journal distingué par le prix Pulitzer se démarque aujourd’hui par une démarche engagée.

Au-delà des problématiques évoquées dans les pages du journal, The Mainichi n’hésite pas à se servir de sa notoriété et de sa visibilité pour soutenir des causes, et à prendre position sur questions environnementales. En effet, le journal a par exemple soutenu une campagne de dons en faveur de populations qui souffrent du manque d’eau.

Si le journal a été l’un des premiers au pays du soleil levant à manifester son intérêt pour l’édition électronique, aujourd’hui ils sont conscients du déclin de la presse papier. Et pour faire face à ce déclin qui a entrainé la fermeture d’un certain nombre de points de distribution, ils ont fait appel à une agence de publicité afin d’élaborer un « Green Newspaper ».

Le green newspaper, un journal fertile?

Il s’agit en fait, d’un journal 100 % recyclable. Il suffit de le planter pour obtenir des fleurs.

Comment planter son journal?

Après avoir lu le journal, il suffit d’émietter le papier, de le recouvrir de terre, et de l’arroser régulièrement… Un peu de patience et quelques semaines plus tard, il fleurira.

seconde-vie-mainichi-shimbun-journal-japonais-fleurs-2

 

seconde-vie-mainichi-shimbun-journal-japonais-fleurs-1

Une nouveauté technologique? 

Est-ce un concept novateur? Et bien pas vraiment! L’idée de se servir du papier pour y intégrer des graines n’est pas si innovante… On l’a d’ailleurs déjà vu en France, et aux États-Unis. Mais, en revanche on n’a jamais vu de campagne de cette ampleur!

Comment ça fonctionne du papier à planter?

Le papier contient des graines. Il se compose de deux couches de papier, au sein desquelles sont contenues les graines. Le papier est soluble dans l’eau.

Ici, la maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » attribuée à Lavoisier prend tout son sens! Le papier redevient arbre, ou tout au moins plante… Une belle idée non?

Une idée marketing?

Cette expérience a été développée en partenariat avec l’agence Dentsu, l’une des principales agences publicitaires du Japon.

Une campagne plutôt efficace :

En effet, cette campagne marketing a eu un l’impact positif sur les ventes. On pourrait presque affirmer que la campagne de Mainichi s’est avérée plus efficace que ce l’effet escompté.

Quand une campagne publicitaire se transforme en campagne éducative :

seconde-vie-mainichi-shimbun-journal-japonais-fleurs-0

Le journal jusqu’à lors lu par les adultes, a fait sa place au sein des écoles. La valeur ajoutée du journal a été vite perçue par les enseignants, qui s’en sont servi pour sensibiliser les jeunes écoliers à l’écologie et au recyclage.

Une révolution verte?

Malheureusement pas encore! Car ce papier particulier n’est utilisé que lors des éditions spéciales de ce quotidien. Même si ce projet reste une campagne publicitaire, il sensibilise les lecteurs au recyclage, ainsi qu’au compostage. Et bien sûr on souhaite que ce genre d’initiative en inspire d’autre quotidiens.

Bref, on souhaite évidement que tous les journaux de cette édition spéciale aient été plantés et se soient transformés en de jolis parterres de fleurs !

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

5 Commentaires

Wahoo!! Merci pour cet article! Je ne connaissais pas du tout cette technique mais j’adhère complètement!

Merci pour ton partage 😉

C’est une excellente idée, j’adore le concept

Super article, c’est top de faire passer le mot sur des actions aussi utiles que poétiques 🙂
Nous aussi, on en parle juste ici !
https://act-outofthebox.org/journal-a-planter

Une idée vraiment très belle, qu’est-ce que j’aimerais que cela soit davantage développé… Je ne connaissais pas et je trouve ça vraiment génial !

Fanny (parenthesecitron.com)

Oui, c’est clair que c’est une belle idée le papier ensemencé… Pourquoi pas pour des faire-parts ou autre invitation fancy ! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :