Let’s go to garorock festival !

Bienvenue à Marmande, un petit village du sud-ouest situé non loin de Bordeaux. Une ville agréable en bord de Garonne qui reçoit depuis 20 ans le festival Garorock.

garorock-festival-3La bàs on y trouve des gens plus ou moins accueillants, un soleil radieux, des jeunes, de très jeunes et nous.

C’est la deuxième année que je fais ce festival et c’est  désormais un peu comme une réunion de famille, ou plutôt une réunion de copains où je me languie d’aller chaque année.

On aime ce festival pour sa programmation, car niveau musique on est plutôt bien servis, il y a un coin électro, le « Garoclub », une scène «découvertes» avec des artistes émergents, la scène du Trec, et deux grosses scène où se joue une selection d’artistes des plus chouette, dont rien que les noms, nous fait rêver.

Seulement, avant cela il faut rejoindre le lieu du festival, braver les gendarmes acceuillant, et la chaleur acablante, bref comme l’an passé, le chemin pour rejoindre le festival est long.

On y est enfin, pass orange au poignet, nous nous fondons devant la foule, déchaînée, n’ayant qu’une hâte, celle de rejoindre le devant des scènes garorockiennes, qui nous avaient tant enflammées l’année passée.

Nous entendons déjà au loin les premiers hurlements «APÉROOOOO! ». On s’empresse de transvaser dans une bouteille en plastique les achats réalisés quelques heures plus tôt au duty free, afin de pouvoir passer tranquillement la seconde barrière de sécurité et prendre enfin l’apéro ensemble.

Mais avant cela Nous y voilà, nous pénétrons à travers un champ de tentes Quechua… reste plus au’à identifier l’emplacement de la notre parmi les quelques hectares de campement répartis en 9 sections. Après cette courte chasse à la tente, nous savourons nos retrouvailles derrière nos tentes, puis nous préparons notre approvisionnement pour la soirée et direction du site des concerts.

Fouille, re-fouille, rere-fouille, tu sens que c’est  la teuf  mais que  la  sécurité est au taquet.

 

Premier concert, premier arrêt pour Deluxe. Une atmosphère joyeuse et festive autour d’un live convivial et dansant. La foule s’est prise au jeu.

garorock-festival-1

Avec ce premier concert du soir, on est ravi de pouvoir accéder à la prestation tant attendue de M83 sur la scène principale. Un accueil exceptionnel du public venu en nombre pour voir le groupe français. M83 exulte un show éblouissant avec les titres We Own The Sky et surtout Midnight City ont rassemblé et déchaîné les festivaliers.

Après un bref tour autour des scènes, nous regagnons la scène principale pour voir Ratatat, malheureusement la foule était très nombreuse pour vraiment se frayer un chemin. Malgré tout, le duo fait danser la foule complètement déchaînée. Si les grands écrans renforcent la performance scénique avec des visuels époustouflants, on regrette tout de même de ne pas voir le groupe jouer sur scène surtout pour ceux qui sont très loin derrière !

Longue pause pipi  et on revient  vers  la scène principale où Flume a déjà commencé sa prestation , l’Australien également très  attendu a rassemblé une immense foule. Un set prodigieux avec entre autres son titre phare You & Me remix de Disclosure qui l’a fait connaître rend complètement hystérique le public avec le visuel du clip, une ambiance incroyable. L’ambiance est incroyable.

On rejoins ensuite  la scène du Trec pour l’immense Thylacine. Le multi instrumentaliste nous séduit à chaque prestation nous invitant comme il se doit à un voyage intrépide. Un voyage passant par ses titres de son album « Transsiberian » et ses premiers eps Sand et Distance nous rappelle que l’artiste est un prodige issu de ses influences jazz et électro. Le voyage se termine avec cet électro minimaliste qui nous berce avec son jeu de lumière et ses effets lumineux.

garorock-festival-2

On finit notre premiere soirée accompagnés des samples de Panda Dub qui mixe mélodies electro à de percutantes et de rythmiques lourdes. Un vrai régal!

 Et vous, quelles sont vos meilleures expériences de festival ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :