Le retour de la chaussure emblématique de Nike en 2017

Nouvelle publicité Nike

ManVsmachine, un grand coup marketing

Pour ses 30 ans, la chaussure emblématique revient en légèreté, en confort et en marketing ! Nike a dévoilé une nouvelle publicité sublime qui remet au goût du jour la fameuse Airmax. Et oui si, on la croyait belle et bien ranger au placard, Nike compte bien la remettre sur les étals! Et ce pour le plaisir de ses fans des nineties. À l’occasion de cette récente campagne publicitaire, Nike a fait appel, une fois encore, au studio anglais ManVsmachine pour réaliser cette publicité grandiose.
inspiration-branding-motion-design-nike-air-max-2017-by-manvsmachine-83

inspiration-branding-motion-design-nike-air-max-2017-by-manvsmachine-77

inspiration-branding-motion-design-nike-air-max-2017-by-manvsmachine-74

inspiration-branding-motion-design-nike-air-max-2017-by-manvsmachine-76

inspiration-branding-motion-design-nike-air-max-2017-by-manvsmachine-79

inspiration-branding-motion-design-nike-air-max-2017-by-manvsmachine-75

 

De plus dans cette vidéo, on assiste à l’assemblage de la chaussure. On découvre la fusion de différents matériaux, des matières, des formes et des couleurs.

La chaussure subit une série de transformations. On aperçoit donc différentes textures. De nombreuses matières gonflables sont expansives et forment une bulle d’air. Vous savez la fameuse vague qui constitue toute la longueur de la semelle.

En conclusion, la vidéo. Enfin, 30 secondes, on aperçoit tout plein de matières étonnantes. Mais chacune est présentée avec beaucoup de plasticité.

 

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Travailler sur la route c’est le pari de nomade studio

Vous savez, il y a les projets que vous trouvez bien, ce que vous trouvez ingénieux et ce que vous auriez rêvé d’avoir réalisé.Nomade studio fait parti pour moi, de cette dernière catégorie.

Bref, nomade studio est, comme son nom l’indique un studio nomade. Le projet est tout simple. Il s’agit de faire le tour de France à bord d’un vieux Van Volkswagen, transformé en atelier mobile.Le but d’avoir un atelier mobile est d’une part de pouvoir facilement se déplacer. Ainsi que de pouvoir me mener des projets avec différents artisans aux savoir-faire uniques.

Ce projet a été mené par  Nicolas Vershaeve et Matthieu Metivet. Ce sont deux étudiants de l’école nationale des Arts décoratifs de Paris. L’un est designeur. Il dessine et prototype ses projets avant de passer à l’étape de production. Il est passionné est persuadé que le design peut-être une valeur ajoutée pour des secteurs en déclin. C’est pourquoi, il engage des nombreuses collaborations avec des céramistes, des ébénistes, ou des verriers. Avec eux, il crée des objets emprunts d’une culture est un savoir-faire traditionnel, mais en y ajoutant sa touche innovante et actuelle.Le second, lui est photographe. Il s’associe au projet pour pouvoir en suivre l’évolution. Son but est de traduire le processus de création collaborative sous un angle documentaire.

van_duo-1461107130

_dsc6590-1461099350

nomad-studio-un-studio-de-design-dans-un-van-13

Le plus beau dans tout ça c’est que le projet été financé par Crownfunding, et via la plate-forme Kisskiss bang bang.

Ça ne vous fait pas rêver ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

My Happy Soap revisite la savon de Marseille !

My Happy Soap revisite le légendaire Savon de Marseille. Le célèbre savon était un peu démodé, jusqu’à ce que l’équipe de my Happy Soap le remette au gout du jour.

Pour ce faire, ils ont associé 24 fragrances authentiques et innovantes à 24 teintes de couleurs. De façon, à offrir à l’utilisateur une expérience multisensorielle.

My Happy Soap grâce à cette nouvelle association qui combine expérience visuelle et expérience olfactive, donne un coup d’éclat au savon de Marseille. Une belle façon de concilier tradition et modernisme.

Le conditionnement est soigné, les savons aux teintes Pantone sont mis en valeur grâce à un emballage blanc. Minimaliste et sans impression ils donnent une élégance sobre à ces savons.

My Happy Soaps est une entreprise très engagée pour la qualité de ces produits. Éco-responsable, elle utilise uniquement des matières organiques et renouvelables. Et ceux aussi bien pour la composition du savon que dans l’emballage des produits.

Ainsi, les ingrédients respectent à la fois la vie végétale, animale et l’environnement. Comme dans les véritables savons de Marseille, ils ne contiennent pas d’agents de conservation. Les savons sont macérés avec des huiles essentielles provenant de parfumeurs plantureusement réputés. Outre les senteurs envoutantes, le savon a également des propriétés hydratantes. En effet, sa formule enrichie au beurre de karaté biologique est hydratantes. Bien sûr, cette recette est garantie sans huile de palme.

Chaque savon raconte une histoire, de Claude Monet aux souvenirs de notre grand-mère, le story telling est de mise pour nous évoquer  de beaux instants! Comme quoi avec un joli coup marketing, il est facile de raviver l’image ternie de certains produits.

my-happy-soap-inspiration-environnement-design-branding-6

my-happy-soap-inspiration-environnement-design-branding-10

 

my-happy-soap-inspiration-environnement-design-branding-7

 

my-happy-soap-inspiration-environnement-design-branding-11

my-happy-soap-inspiration-environnement-design-branding-8

 

Voici une belle idée de cadeau à offrir.

Si vous manquez d’inspiration pour faire un cadeau, c’est une superbe idée car on a en tous besoin, et la variété des couleurs et des odeurs sera satisfaire tout le monde!

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Let’s go to garorock festival !

Bienvenue à Marmande, un petit village du sud-ouest situé non loin de Bordeaux. Une ville agréable en bord de Garonne qui reçoit depuis 20 ans le festival Garorock.

garorock-festival-3La bàs on y trouve des gens plus ou moins accueillants, un soleil radieux, des jeunes, de très jeunes et nous.

C’est la deuxième année que je fais ce festival et c’est  désormais un peu comme une réunion de famille, ou plutôt une réunion de copains où je me languie d’aller chaque année.

On aime ce festival pour sa programmation, car niveau musique on est plutôt bien servis, il y a un coin électro, le « Garoclub », une scène «découvertes» avec des artistes émergents, la scène du Trec, et deux grosses scène où se joue une selection d’artistes des plus chouette, dont rien que les noms, nous fait rêver.

Seulement, avant cela il faut rejoindre le lieu du festival, braver les gendarmes acceuillant, et la chaleur acablante, bref comme l’an passé, le chemin pour rejoindre le festival est long.

On y est enfin, pass orange au poignet, nous nous fondons devant la foule, déchaînée, n’ayant qu’une hâte, celle de rejoindre le devant des scènes garorockiennes, qui nous avaient tant enflammées l’année passée.

Nous entendons déjà au loin les premiers hurlements «APÉROOOOO! ». On s’empresse de transvaser dans une bouteille en plastique les achats réalisés quelques heures plus tôt au duty free, afin de pouvoir passer tranquillement la seconde barrière de sécurité et prendre enfin l’apéro ensemble.

Mais avant cela Nous y voilà, nous pénétrons à travers un champ de tentes Quechua… reste plus au’à identifier l’emplacement de la notre parmi les quelques hectares de campement répartis en 9 sections. Après cette courte chasse à la tente, nous savourons nos retrouvailles derrière nos tentes, puis nous préparons notre approvisionnement pour la soirée et direction du site des concerts.

Fouille, re-fouille, rere-fouille, tu sens que c’est  la teuf  mais que  la  sécurité est au taquet.

 

Premier concert, premier arrêt pour Deluxe. Une atmosphère joyeuse et festive autour d’un live convivial et dansant. La foule s’est prise au jeu.

garorock-festival-1

Avec ce premier concert du soir, on est ravi de pouvoir accéder à la prestation tant attendue de M83 sur la scène principale. Un accueil exceptionnel du public venu en nombre pour voir le groupe français. M83 exulte un show éblouissant avec les titres We Own The Sky et surtout Midnight City ont rassemblé et déchaîné les festivaliers.

Après un bref tour autour des scènes, nous regagnons la scène principale pour voir Ratatat, malheureusement la foule était très nombreuse pour vraiment se frayer un chemin. Malgré tout, le duo fait danser la foule complètement déchaînée. Si les grands écrans renforcent la performance scénique avec des visuels époustouflants, on regrette tout de même de ne pas voir le groupe jouer sur scène surtout pour ceux qui sont très loin derrière !

Longue pause pipi  et on revient  vers  la scène principale où Flume a déjà commencé sa prestation , l’Australien également très  attendu a rassemblé une immense foule. Un set prodigieux avec entre autres son titre phare You & Me remix de Disclosure qui l’a fait connaître rend complètement hystérique le public avec le visuel du clip, une ambiance incroyable. L’ambiance est incroyable.

On rejoins ensuite  la scène du Trec pour l’immense Thylacine. Le multi instrumentaliste nous séduit à chaque prestation nous invitant comme il se doit à un voyage intrépide. Un voyage passant par ses titres de son album « Transsiberian » et ses premiers eps Sand et Distance nous rappelle que l’artiste est un prodige issu de ses influences jazz et électro. Le voyage se termine avec cet électro minimaliste qui nous berce avec son jeu de lumière et ses effets lumineux.

garorock-festival-2

On finit notre premiere soirée accompagnés des samples de Panda Dub qui mixe mélodies electro à de percutantes et de rythmiques lourdes. Un vrai régal!

 Et vous, quelles sont vos meilleures expériences de festival ?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Miloé, un univers archi détaillé !

Émilie Thieuleux dessine sous l’acronyme de Miloé. En premier lieu, Miloé, c’est une jeune designer française. Elle a été formée à l’École d’Enseignement Supérieur d’Art de Bordeaux (EBABX). Suite à l’obtention de son diplôme en design, elle s’est rapidement dirigée vers l’illustration. Dans ses dessins, on retrouve son univers fin, sensible et délicat.

Des illustrations pleine d’onirisme

C’est avec un style très personnel, qu’elle mélange pointillisme et dessin. Elle utilise la technique du stippling (l’équivalent français du pointillisme). C’est à dire, elle recrée les ombres et les volumes à l’aide de points plus ou moins gros et plus ou moins écartés les uns des autres. Bref, ici tout est affaire de trames pour une restitution parfaite des détails qui sont devenus sa marque de fabrique ses illustrations.

Finalement, je vous laisse découvrir la finesse de ces dessins au travers d’une sélection de ses illustrations. N’hésitez pas à jeter un œil sur sa page instagram ou sur son tumblr pour en découvrir d’autres.

 

illustrations-emilie-thieuleux-miloe-1

illustrations-emilie-thieuleux-miloe-2 illustrations-emilie-thieuleux-miloe-4illustrations-emilie-thieuleux-miloe-6illustrations-emilie-thieuleux-miloe-3
illustration-emilie-thieuleux-miloe-5

Enfin, bienvenue dans son monde. Un univers archi détaillé et plein de créatures farfelues!

Alors ces microcosmes vous plaisent? En fin de compte, ça me fait vraiment penser au poème de l’huître de Francis Ponge. Ça vous dit quelque chose ?

Vous pouvez consulter cet article qui analyse ce poème. Sinon, pour les plus littéraires, et les rats de bibliothèque, vous pouvez aller lire Le parti pris des choses.

Bonne lecture !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Découvrez la boutique QÉiKO

Il s’agit d’une boutique en ligne qui propose des vêtements, et des accessoires choisis avec soin pour leur style et pour leur fabrication respectueuse de la main d’œuvre. QÉiKO collabore avec des designers afin de proposer des produits écoresponsables et épurés.

Sur la boutique en ligne, on peut y trouver des vêtements, des accessoires et des bijoux.
Les vêtements ont des coupes intemporelles ainsi que des couleurs sobres, facile à porter. Mais mon gros coup de cœur, c’est pour les bijoux. Je vais vous faire une confidence, d’habitude les bijoux j’aime ça, mais surtout pour les autres. Et pour cause, je possède peu et j’en porte peu, et à l’heure actuelle je ne me suis encore jamais fait percer les oreilles. J’aime les bijoux discrets, minimalistes et intemporels. Je n’ai jamais sauté le pas. Car je n’ai, jusqu’à lors, jamais eu de véritable coup de cœur, au point que je me dise, wouah ce bijou est si sublime que je le veuille sur moi! Mais, les petites boucles d’oreilles proposées par Qéiko pourraient bien me faire changer d’avis. Elles sont à la fois discrètes et élégantes, bref tout ce que j’aime.
qeiko-robe-odile
qeiko-mini-en-or
qeiko-collier-laiza
qeiko-haut-nikiya
qeiko-boucles-barres-carrees
Mon petit coup de cœur ce sont les boucles Barres carrées. Le mieux dans tout cela, c’est que les prix restent abordables.

Et vous? Que pensez-vous de ces collections élégantes?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Travailler moins, gagnez plus et vivre mieux!

Le livre La semaine de quatre heures donne les clés pour « Travaillez moins, gagnez plus et vivre mieux ». Pour cela l’auteur Tim Ferris se base sur 4 concepts clés. Je vous invite également à lire ce livre au complet. Il regorge d’exemples et d’autres petits conseils. En voici un condensé.

Le premier concept fondamental est le rapport à l’argent. Il se base sur le principe que la richesse et la possession ne font pas le bonheur. Pour lui ce qu’il y a de plus précieux à ces yeux, c’est le temps. Pour cela il explique la différence entre les revenus relatifs et les revenus absolus.  La plupart des gens se concentrent sur les revenus absolus. C’est à dire, combien d’argent ils gagnent annuellement. Mais ce qui est intéressant c’est de savoir la proportion entre le temps passé à travailler et le temps allouer aux loisirs et à faire ce qu’on aime. Pour cela il faut s’intéresser au revenu relatif. Il s’agit de la somme d’argent gagnée par heure réelle de travail.

Si vous souhaitez être heureux et plus libre, ce qu’il faut augmenter ce n’est pas votre revenu absolu annuel, mais votre revenu relatif.

Pour parvenir à augmenter son revenu relatif, c’est à dire à gagner plus en travaillant moins, Tim donne des conseils, pour parvenir à créer son entreprise. L’idée développée dans ce livre est qu’il vaut mieux avoir une entreprise sur laquelle vous allez travailler 4 h/semaine et qui va vous rapporter 3000 € que de travailler comme un dingue pendant des années pour peut être un jour devenir millionnaire. Pour réussir à travailler efficacement et mettre en pratique la semaine de 4 heures, il faut comprendre deux principes de causes à effet.

La première est celle de Pareto : « 20 % des causes produisent 80 % des effets ». Donc dans le business ça se traduit par le choix des clients. Il s’agit de se concentrer sur les clients qui génèrent le plus de bénéfices et de s’occuper très bien d’eux.

La seconde est loi de Parkinson. Cette loi peut s’appliquer dans différents domaines, pas uniquement dans le business. Elle dit que plus on alloue de temps à une tâche, plus la tâche va devenir complexe et donc plus on va mettre du temps à la réaliser. Donc plus vous mettez une date butoir proche pour une tâche à effectuer plus vous allez faire rapidement cette tâche. Par exemple, nombreux sont ceux qui souhaitent sauter en parachute, mais peu sont ceux qui passent à l’action. Il dit qu’il faut transformer les rêves flous en des chronos-rêves pour qu’il devienne réalité. C’est-à-dire qu’il faut les inscrire dans le temps. Ainsi en mettant une date butoir exemple dans 6 mois, je fais telle chose, ainsi vous avez beaucoup plus de probabilité de réaliser ce rêve la.

Donc si vous parvenez à combiner la loi et Pareto et la loi de Parkinson vous avez tout gagné! En effet, le fait de réduire vos actions au minimum pour faire uniquement ce qui est important et le fait de réduire le temps que vous allouez à ses actions, vous allez gagner du temps tout en simplifiant vos tâches en même temps. C’est très simple moins vous faites d’action plus vous gagnez de temps. Moins vous consacrez de temps à ces actions et moins elles seront complexes.

Enfin le dernier concept clé est externaliser les tâches qui ne nous apportent pas la plus grande contribution. Il faut apprendre à déléguer. L’idée est d’éviter de perdre son temps dans des tâches pour lesquelles on est pas spécialement compétent et qui ne nous intéressent pas plus que ça, par exemple vous pouvez faire appel à un comptable pour les tâches administratives. La question du coût est ici centrale. Mais si vous gagnez entre 20 et 25 € de l’heure, et que vous faites ce qu’un autre aurait fait pour 10 ou 15 €, vous utilisez mal vos ressources : vous perdez de l’argent et du temps.

Ce dernier point est un peu controversé, il s’agit de sous traiter des gens ou des entreprises dans des pays ou le revenu moyen est plus faible.

Connaissant les lois et conditions de travail appliquées dans ces pays-là, j’ai un peu plus de difficulté à considérer ce dernier point.

Mais n’en reste pas moins que je vous conseille très fortement la lecture de ce livre.

Le dernier point que j’ajouterai est que malgré que ce livre soit riche de concepts fort intéressants, à mon goût il s’agit d’un livre écrit pour les gens qui ne sont passionnés par leur travail. Personnellement, je conseillerais de faire de ses loisirs ou de sa passion un travail, plutôt que de travailler 4 heures par semaine sur quelque chose qui ne nous satisfait pas à 100 %.

Pour résumer :

Points forts

•il vous incitera à vous réapproprier votre vie.

•Facile à lire;

•Motivant de découvrir le parcours de Tim;

•D’exemples nombreux;

•Plein d’espoir et d’optimisme;

Points faibles

•L’approche individualiste (externalisation);

•Le manque de passion pour le travail.

 

Et vous êtes-vous déjà lu ce livre? Vous a-t-il aidé à augmenter votre salaire relatif?

Si vous ne l’avez toujours pas lu, procurez-le-vous!

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Découvrez comment réduire le gaspillage alimentaire grâce au design !

Gabrielle Falardeau et Élyse Leclerc sont les fondatrices de l’entreprise de design Jarre. L’entreprise développe des objets de design simples et épurés. L’entreprise est née suite à la prise de conscience de l’ampleur du gaspillage alimentaire. En effet, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a publié en 2011 un rapport qui relève que 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année au Canada, ce qui représente 771 $ par habitant qui sont gaspillés annuellement. L’entreprise Jarre s’est alors fixé pour objectif de réduire le gaspillage alimentaire, en modifiant les méthodes de conservation des aliments.

Pour ce faire elles ont créé la Denise. C’est un ensemble de trois sections, qui vous permet d’entreposer vos fruits et légumes dans un endroit propice à leur conservation.

jarre1510__180_grande

jarre1608-60_grande

jarre1510__199_grande

La section du haut de la Denise, reprend le principe des caveaux. Elle est destinée aux légumes racines tels que les betteraves, les carottes, les poireaux et les échalotes.

La section du milieu est un bol en céramique muni de lattes de bois. La forme du bol permet d’arroser les légumes qui sont déposés. L’eau ainsi retenue apporte fraîcheur et hydratation. Cette seconde section est destinée aux fruits et légumes qui ne supportent pas la température du réfrigérateur.

Dans la dernière section, on entrepose les pommes de terre. La surface du dessus, ont été conçues pour y déposer les pommes. Ces deux aliments assurent leur conservation mutuelle. En dessous dans un second compartiment on peut y entreposer l’ail et les échalotes françaises. Jarre utilise des matières locales pour la fabrication de ses objets. En effet la Denise est proposée dans deux essences de bois d’Amérique du Nord : le noyer et l’érable.

Et vous, ça vous arrive-t-il de jeter des aliments?

Le gaspillage alimentaire est-il une cause qui vous fait réagir? Êtes-vous prêt à investir un peu d’argent pour diminuer votre facture de gaspillage alimentaire annuelle?

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

Du naturel et de l’authentique chez IKEA!

Le géant suédois IKEA a fait appel aux services de la styliste britannique Ilse Crawford.

 

La collection Sinnerlig compte plus de 30 articles conçus avec minutie :

 

C’est Ilse Crawford, une designer reconnue qui signe cette collaboration avec IKEA. La ligne propose des produits aux couleurs neutres fabriqués à partir de matériaux naturels. Quoi rêver de plus?

La collection capsule est minimaliste. Et pour une fois, le fameux placage bois a été remplacé par le liège! Ce matériau est très intéressant. Il provient de l’écorce du chêne-liège. C’est un arbre noble qui pousse dans les régions méditerranéennes, mais aussi dans le Sud Ouest de la France. Il possède des propriétés extraordinaires. En effet, c’est un matériau léger et isolant. Le liège est  bon isolant thermique, acoustique et vibratoire. Il est également résistant à l’eau grâce à la subérine qui imprègne les cellules. Le liège produit directement par l’arbre, et puisque seule l’écorce est utilisée, il n’est pas nécessaire de couper l’arbre. Cependant, il faudra attendre une dizaine d’années avant de répéter l’opération, afin de laisser le temps à l’arbre de reconstituer une nouvelle assise de liège.

Jan Ahlsén, spécialiste des matériaux naturels chez IKEA affirme que «le liège est un beau matériau chaleureux qui affiche un aspect naturel et riche à la fois. Robuste, résistant à l’eau et facile à nettoyer, il joue aussi les isolants thermiques et acoustiques. N’est-ce pas parfait pour des meubles?»

Associé à des pieds tubulaires en métal noir, il confère à l’objet un aspect chaleureux et très élégant! Avec cette nouvelle collection, IKEA suit son idée de mobilier aux lignes sobres et met une fois de plus l’accent sur les matériaux naturels et s’installe dans une démarche écologique.

 

150204_ilse_ikea_0202

ikea-x-isle-5

ikea-x-isle-3

ikea-x-isle-2

150204_ilse_ikea_0231

150204_ilse_ikea_0224

J’adore ce matériau, et je regrette tellement que la toute la collectionne soit pas disponible au canada!! Peut-être en 2017??Croisons les doigts!!

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.

La recherche d’un logement à Montréal

Location

Pour trouvez le logement de vos rêves, prenez le temps de bien parcourir la ville. Le premier conseil que je vous donnerais, est de cibler le quartier idéal pour vous par rapport à votre de mode de vie. Ainsi si vous avez des enfants, il sera préférable de trouver un quartier avec une école, afin de pouvoir vous rendre à l’école à pied. Si vous aimez, sortir régulièrement, le plateau sera sans doute, un endroit propice pour vous.

Bref, je vous invite à consulter l’article dans lequel je vous parle des différentes ambiances de la ville.

Si vous vous orientez vers la collocation, qui est une superbe expérience, assurez-vous de bien connaitre vos colocataires. Car lorsqu’on partage tout, c’est souvent quitte ou double. Heureusement, dans la plupart des cas, avec un peu de savoir-vivre, tout se déroule à merveille!

 

Enfin, pour dénicher la perle rare, vous avez plusieurs options.

Soit vous savez exactement le quartier dans lequel vous rechercher je vous conseille de l’arpenter à pied ou à vélo, de façon à repérer les pancartes «à louer»?

Si votre recherche est plus vaste consulter les sites d’annonces classées comme Kijiji, Craigslist, LesPAC, ou VitePouf.

Si vous avez des exigences très précises, vous pouvez aussi avoir recours à une agence immobilière, qui vous aidera dans vos recherches.

 

Précis lexical pour vous aider dans vos recherches

Dans vos recherche vous allez vite voir des indications telles que « 1 1⁄2 », « 2 1⁄2 », « 3 1⁄2 », etc.

En réalié, il s’agit du nombre de pièces de  l’appartement. Chaque pièce compte pour une pièce sauf la salle de bain qui elle compte pour une  demi-pièce.

 

La sous-location

Si vous demeurez seulement temporairement à Montréal, pour un séjour de quelques mois, pensez à la sous-location. Cette pratique est tout à fait légale au Québec. Elles sont très fréquentes sur les sites de petites annonces. Cependant, assurez-vous que le propriétaire en soit informé.

Le bail locatif

Le contrat de location, appelé bail, habituellement il démarre le 1er juillet et prend fin le 30 juin.

La période la plus propice pour chercher un logement est donc celle des mois qui précèdent cette date. En effet, à ce moment là de nombreux appartements sont remis sur le marché locatif.

N’hésitez pas à demander au locataire actuel lors de votre visite, la raison de lors déménagement, cela vous donnera une idée plus précise de ou est-ce que vous mettez les pieds.

Votre choix est fait, vous pensez avoir déniché l’appartement de vos rêves… il ne reste plus qu’à signer!

Vous allez devoir remplir un contrat qui définira votre les responsabilités respectives..

Le formulaire de bail mentionne les éléments ci-dessous;

❯ nom du ou des locataire(s) et du propriétaire;

❯ description du logement, ainsi que les éventuels meubles et/ou électroménagers inclus dans la location);

❯ durée du bail (durée fixe ou durée indéterminée);

❯ loyer : son montant, la date et le mode de son paiement (à la semaine ou au mois);

❯ services (travaux et réparations, service de conciergerie, autres services, taxes et coûts de consommation pour le chauffage, l’eau chaude, etc.) et conditions (règlements de l’immeuble);

❯ signatures de chacun .

Dans le bail vous devrez renseigner les coordonnées de vos anciens propriétaires. Cela permet à votre futur propriétaire de s assurer, que vous serez un bon locataire.

Quelques jours après le dépôt de votre dossier, vous aurez la réponse du proprio.

Enfin au Québec, il existe La Régie du logement.  Il s’agit d’un organisme super, qui défend souvent les droits des locataires, et qui saura vous informer sur toute question, ou situation insolite.

 

Enfin une dernière chose à savoir.

Au Québec, le propriétaire ne peut exiger de caution, la seule chose qu’il peut vous demandez lors de la signature du bail, c’est de déposer la somme du premier mois de loyer.

 

Bonne recherche !

Fondatrice & Directrice artistique Voyageuse, curieuse, ses inspirations graphiques viennent du bout du monde ou du coin de la rue.